Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 11:16

Ce lundi 23 janvier, je suis l'invité de France Bleu matin pour commenter les résultats de la primaire de la Gauche :

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 11:42
Gala Nord Sud : de l'émotion et du talent !

Malheureusement, pour cause de tenue de Bureau de vote pour les Primaires de la Gauche, je n’ai pas pu être présent autant que je l’aurais voulu au gala traditionnel de janvier de l’association Nord Sud, où, outre ses chanteuses et chanteurs, se sont produits la troupe de danse Alletheïa (ph. ci-dessous), le ventriloque Jean-Mi, et l’humoriste Valentin. Mais j’y suis cependant passé plus d’une heure et ce ne fut que plaisir !

Gala Nord Sud : de l'émotion et du talent !
Gala Nord Sud : de l'émotion et du talent !

Que ce soit en anglais, en rythme ou en slow, Pascal et ses « filles » auront ravi le public. Quand j’arrive, pour la 2ème partie, déjà, je suis dans l’ambiance que j’aime : les années 60 et 70 ! Et nous voilà dans la « nouvelle vague », « donne-moi ma chance (encore) », « c’est ma fête »,… puis un clin d’œil à Richard Anthony, dont chacun connaît les refrains : « la terre promise », « combien de routes », « amoureux de ma femme », « Sunny », « reviens-moi, je t’en supplie »…

 

Et voilà ensuite, qu’avec Petula, « la nuit n’en finit plus, et j’attends que quelque chose vienne,… je ne sais quoi » !

Gala Nord Sud : de l'émotion et du talent !
Gala Nord Sud : de l'émotion et du talent !

Valentin, en habit sacerdotal, nous invite ensuite à une cérémonie funéraire particulière avant crémation, une « funeste journée » pour Louis, « jovial sexagénaire » et « fringuant agriculteur », mais qui était « sourd comme un pot », bien qu’il s’appelât… Louis ! Avec en guise de sermon, un serment : « jamais sur sa croix notre Seigneur ne baissera les bras ! ». Sketch hilarant, donc, et le public rit de bon cœur.

Gala Nord Sud : de l'émotion et du talent !

Emotion et tendresse ensuite avec la voix, magnifique, de Chloé, récente vainqueur du concours de chant, qui interprète la chanson de Lara Fabian « Pas sans toi » : « Sèche tes pleurs/Le temps nous attendra/ Nous nous sommes perdus dans tout ça/Il n’y a plus de raisons d’avoir peur, je crois/Je t’aime encore si fort », car « Pas sans toi/Ce serait comme renier ma vie »…

Gala Nord Sud : de l'émotion et du talent !

L’émotion encore, mais avec l’humour avec Jean-Mi et son sympathique Charlie, qui veut nous raconter « le corbeau et le renard »  de Jean Du Ruisseau (si, si !), avant de chanter, sous les applaudissements du public, un toujours enthousiasment « petit bonhomme en mousse »…

Gala Nord Sud : de l'émotion et du talent !

Je n’ai pu en voir davantage, mais celles et ceux qui ont pu y assister, auront passé un bon moment, c’est certain !

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 11:51
In'Bonn'Innée au CSE, et on y rit !

T’cheu qu’in a bin rit !!! Le rendez-vous est connu et couru, car c’est la rigolade assurée ! On l’attend avec impatience, et ce n’est pas la salle, pleine, du CSE ce dimanche 15 après-midi qui démentira. La Troupe de la Compagnie Royale Marius Staquet franchit en effet la frontière pour produire la nouvelle pièce de théâtre de Christian Derycke. Et cette année, justement, c’est pour se souhaiter une « Bonn’Innée » !

 

Entrée en scène : Nicole avec Olivier (à l’issue de son plein gré) ont loué dans un coin (très) perdu un gîte pour fêter le réveillon avec leurs parents et le frère et la belle-sœur de Nicole. Banal, me direz-vous ? Pas quand on connaît mieux la famille : des enfants qui ne supportent pas leur beau-parent respectif, un beau-frère fou de poésie et d’alexandrins raffinés (« Pour vous trouver, j’ai eu un mal de chien /Et grand merci à la carte Michelin » !), de jolis minois mais pas de Gps, une belle-sœur qui aime boire mais en accumule les déboires,… Et pas quand des braqueurs (d’une boulangerie !) en fuite, se réfugient dans une maison isolée et qu’ils pensent déserte, et se retrouvent cuisiniers d’un soir, avec un cousin Jojo à la fois pâtissier, « oenucologue » et sommelier (mais qui ne s’occupe pas des matelas !). Ah vous voyez, ça se complique !

 

Et quand je vous ajoute que la soirée va être costumée, que Mme va être Charlot, que M. va être Marylin, et que Jules César (« avec la goutte, il n’y a plus que ses pieds qui gonflent ») a fait sa tenue dans un vieux drap, tandis que les clés sont tombées dans l’égout, vous ajoutez la couleur à l’odeur… mais au bout des trois actes, vous n’aurez vu que la bonne humeur et n’aurez humé que le plaisir de rire !

In'Bonn'Innée au CSE, et on y rit !
In'Bonn'Innée au CSE, et on y rit !
In'Bonn'Innée au CSE, et on y rit !

Je n’en dirai pas davantage : allez la voir si vous pouvez, elle passe encore jusqu’à mi-février à Mouscron. La pièce est bien écrite, enlevée, les réparties font mouche, et la troupe s’est renforcée ces dernières années de jeunes pousses talentueuses et prometteuses. Bravo à tous.

In'Bonn'Innée au CSE, et on y rit !
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 11:10
Voeux à l'Hôpital : existence, cohérence et subvention !

Il fallait oser : faire la cérémonie des vœux à l’Hôpital sur fond d’intempéries neigeuses, de pic national d’épidémie de grippe saisonnière et un vendredi 13 ! Eh bien, à Wattrelos, même pas peur ! Après que la Directrice, Mme Hache, et le Docteur Strekker (ci-contre) qui ont présenté les résultats de l’année écoulée et les projets de 2017, j’ai moi aussi présenté mes vœux au personnel de l’établissement.

 

Le monde de l’hôpital est dans une situation nationale paradoxale. En effet, globalement les fondamentaux économiques se sont nettement améliorés (déficit public réduit par 2, dette publique qui, enfin, décroît, compétitivité améliorée, investissement et emploi qui progressent), et les comptes sociaux sont quasiment à l’équilibre (17,4 Mds € de déficit en 2011, et seulement… - 0,4 Md€ en 2017 !). Mais si la branche famille est à l’équilibre, les branches retraite (+ 1,6 Mds € en 2017 au lieu de – 5 Mds € en 2011) et accident du travail (+ 0,7 Md€) sont excédentaires, la branche maladie reste en déficit (-2,6 Mds € en 2017), même si son redressement est spectaculaire (-8,6 Mds € en 2011) et si ce déficit est le plus bas depuis 2001 !

 

Ainsi, si au niveau national, le secteur hospitalier est en meilleur santé financière qu’il y a 5 ans, il a des problèmes : des déficits subsistent ; l’état de la démographie médicale pose le problème des compétences disponibles ; les plateaux techniques, toujours plus onéreux, et qui attirent les compétences ; la concurrence du secteur privé (notamment pour ses rémunérations disproportionnées).

 

L’Hôpital de Wattrelos n’échappe pas à ces contraintes. Comme les autres hôpitaux, lui aussi va connaître des problèmes de recrutements de médecins et de compétences, et lui aussi a un problème de déficit. Pour autant, je m’inscris en faux contre les discours alarmistes répétitifs, malsains et démotivants, qui déclament avec la régularité d’un métronome que parce qu’il est petit, l’Hôpital de Wattrelos ne pourrait que mourir ! Cela suscite des peurs inutiles. En revanche, la pérennité d’un établissement hospitalier peut être en cause s’il n’a pas de médecins, s’il n’a pas de compétences techniques, s’il n’a pas de projet médical cohérent.

 

Voilà pourquoi, je tiens à dire ce soir, au nom de Wattrelos avec les élus qui m’entourent, que l’Hôpital de Wattrelos veut réaffirmer son existence et sa cohérence.

 

Son existence, car population et élus sont attachés : aux soins non programmés, mais nous voulons qu’ils soient mieux rémunérés par les autorités de santé ; aux lits de surveillance continue, mais dûment autorisés ; aux lits de médecine, car c’est le cœur de notre hôpital ; à la rééducation fonctionnelle, compétence structurante et reconnue de l’établissement ; à la maison de retraite, dont nous sommes heureux de l’ouverture de son nouveau bâtiment.

 

Sa cohérence à deux égards. D’abord, il nous faut avoir les moyens de nos projets. Il ne faut pas mal faire ce que l’on fait, sinon mieux vaut ne pas le faire. C’est pourquoi je suis attaché à ce que nous ayons, au Centre Hospitalier, compétences et moyens techniques nécessaires. Ensuite, nous ne pouvons que nous intégrer à l’offre de soins au sein du Groupement Hospitalier de Territoire, en renforçant nos pôles soins de suite en rééducation cardiaque et neurologique, et en gériatrie, et notre surveillance continue, et en obtenant une amélioration des conditions financières de certaines activités.

 

C’est sur cette perspective que j’ai : remercié Mme Hache, pour son intérim de Direction ; annoncé l’arrivée début février de M. Eric Kryzkala, nouveau directeur ; félicité médaillés et retraités ; souhaité à toutes et tous une bonne année, en assortissant mes vœux d’une nouvelle subvention, sur crédits parlementaires, de 15 000 euros au Centre Hospitalier (qui s’en servira pour acquérir du matériel médical).

Voeux à l'Hôpital : existence, cohérence et subvention !
Voeux à l'Hôpital : existence, cohérence et subvention !
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 15:38
Voeux au personnel : un maire amoureux enthousiaste de ma ville !

Pour cause de décalage des vacances scolaires des écoles belges, la cérémonie des voeux au personnel municipal – d’ordinaire la première de l’année – n’a eu lieu que ce mardi, et c’est devant une salle Salengro aux chaises bien remplies qu’à partir de 17 heures la sympathique troupe wattrelosienne Nordsud aura lancé, en chansons et en rythme, cette manifestation.

Voeux au personnel : un maire amoureux enthousiaste de ma ville !

Elle est toujours impressionnante, mais en même temps, elle est pour moi la seule vraie occasion dans l’année de m’adresser à toute la « famille municipale », actifs et retraités. Cette année, j’ai voulu leur parler, comme en famille, de nos douleurs, de mes inquiétudes, des joies que nous avons eues, des enthousiasmes que nous devons avoir, et des vœux pour l’année en cours.

 

Les douleurs, ce sont les départs de ceux qui sont disparus cette année, proches et agents, dont notamment mon prédécesseur, Alain Faugaret.

 

Mes inquiétudes sont politiques, dans le contexte bien connu. « Chef de la majorité municipale », et ayant de par mes fonctions la responsabilité de « porter un projet pour l’avenir de Wattrelos, et de défendre les intérêts de Wattrelos », je me dois de prévenir des dangers qui menacent, du strict point de vue de la politique conçue comme « la vie de la cité. Car les programmes qui, selon le sort des urnes, peuvent être mis en œuvre, peuvent impacter profondément les moyens de la ville, « Maire responsable », je préfère prévenir, pour qu’on ne vienne pas nous dire après « je ne savais pas » !

 

Mais les agents municipaux wattrelosiens, comme leurs élus, ont aussi le droit d’avoir des joies, ils le méritent, vu le « travail réalisé » en 2016. Ils peuvent légitimement avoir deux fiertés particulières : la mobilisation des équipes pour les inondations de juin ; avoir réussi à faire Berlouffes, alors que la braderie de Lille, elle, était annulée. « Le service public wattrelosien peut être fier d’avoir donné toute son énergie et ses capacités pour faire Berlouffes » !

 

Malgré les difficultés – et elles ne sont pas minces – « je reste un maire enthousiaste » : « les projets continuent », et « les soutiens s’affirment » de la part de nos partenaires (MEL, Région). « Je veux croire à la défense du service public à la wattrelosienne » : « je suis bien en vie et plus combatif que jamais, car « amoureux enthousiaste de ma ville ».

 

Et si, plagiant Montaigne, et incitant nos agents à fleurir « Wattrelos de notre ardeur à la servir et de notre enthousiasme à l’aimer », c’est avec une salle debout, applaudissant au rythme de la chanson « On dirait » d’Amir, que j’ai conclu mon propos, invitant ensuite les agents municipaux à s’approcher des buffets. Bonne année à toutes et tous, et Bonne Année à Wattrelos.

 

Pour lire mon discours, cliquer ci-dessous :

Voeux au personnel : un maire amoureux enthousiaste de ma ville !
Voeux au personnel : un maire amoureux enthousiaste de ma ville !
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:58
Voeux aux Associations (2) : Honneur aux Médaillés !

C'est une tradition : lors de la cérémonie des Vœux aux associations, j'en profite pour remettre, devant tous les représentants des associations wattrelosiennes, les médailles de la Jeunesse et des Sports. Chaque année, plusieurs bénévoles sont ainsi distingués.

 

Cette année, deux médailles, l'une d'argent pour Dorothée Prouveur, l'autre de bronze pour Olivia Placé, pour la section Tir de l'Amicale du Centre. Et cinq médailles pour les bénévoles et gymnastes de Jean Zay Gymnastique, dont quatre récipiendaires sont présentes : Cathy Derache, Carine Fillez, Séverine Gorloo et Corinne Simon.

 

Mais, cette fois-ci, j'ai également souhaité mettre spécifiquement à l'honneur deux très grands bénévoles, deux Présidents depuis plus de 20 ans à la tête de leur Club, et qui viennent de passer la main. Quand on sait l'ampleur de leur engagement associatif, leur disponibilité et leur dévouement, j'ai pour tous deux une affection, une amitié et un respect infinis.

 

Il s'agit d'abord d'André Allenne, président jusqu'à ces dernières semaines de la section Tir de l'Amicale du Centre. Membre depuis les années 80, Président depuis 1996, et l'ayant quitté il y a quelques jours à peine, André Allenne aura fait de son Club, fort de 140 adhérents, une école de tir dont la réputation dépasse la région.

Voeux aux Associations (2) : Honneur aux Médaillés !

Et j'ai également mis en avant Jean-Pierre Bordet, président de "son" club de foot de 1992 à septembre 2016 ; pugnace, ferme, il a toujours su faire vivre une entente, une convivialité particulière au Wattrelos Football Club. Il est aussi, depuis la disparition de Roland Lévêque, le Président de l'Office Municipal des Sports.

Voeux aux Associations (2) : Honneur aux Médaillés !

A ces deux grands présidents de Clubs, en reconnaissance, j'ai remis la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale. Et à Sandrine Claussmann, présidente de L'Art Scène (cf. texte précédent), un bouquet de fleurs bien mérité.

Voeux aux Associations (2) : Honneur aux Médaillés !
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:33
Vœux aux Associations (1) : le patrimoine à l'honneur !

Traditionnellement, c'est toujours par la présentation d'une prestation d'une association wattrelosienne que commence la cérémonie des vœux aux associations. Cette année, c'est devant une salle du CSE bondée, que l'Art Scène, que préside Sandrine Claussmann, a pu présenter un extrait de son (superbe) spectacle Les Messagers du Futur. 18 jeunes qui ont mis beaucoup de fraîcheur, dans leurs danses et dans leurs chants, qui, à eux seuls, étaient des vœux : "Le bonheur ici-bas n'a pas de prix", "la lumière est au bout du chemin", "je vous aime… dans un monde qui se déchaîne, les enfants vous tendent la main", et "vivez, rêvez, aimez" ! Bravo à la troupe, qui se produira les 23 et 24 septembre 2017 sur la scène du CSE.

Vœux aux Associations (1) : le patrimoine à l'honneur !
Vœux aux Associations (1) : le patrimoine à l'honneur !
Vœux aux Associations (1) : le patrimoine à l'honneur !

J'ai voulu placer les vœux 2017 sous le thème du patrimoine : "Celui des hommes et des femmes qui font vivre notre ville, et donc nos associations" ; et aussi "celui de notre histoire", car "le Wattrelos d'hier aide à comprendre le Wattrelos d'aujourd'hui". C'est pourquoi j'ai demandé à Georges Dubois, Président des Amis de la Lainière et du Textile, d'être le porte-parole des associations wattrelosiennes. Un petit film (9 min) qui raconte les événements festifs du Peignage Amédée et de la Lainière a été projeté avant l'intervention de G. Dubois.

Vœux aux Associations (1) : le patrimoine à l'honneur !
Vœux aux Associations (1) : le patrimoine à l'honneur !
Vœux aux Associations (1) : le patrimoine à l'honneur !

J'ai, à sa suite, évoqué moi aussi l'importance du textile dans l'histoire de Wattrelos, dont "l'effondrement nous aura laissés collectivement groggy", mais qui "a façonné bien des générations". Mais c'est dans son sillage que sont nées et se sont développées à la fois nombre d'associations et les pratiques associatives ; et celles-ci sont l'héritage de nos anciens, elles qui "forment une dimension collective et solidaire de notre société".

 

A Wattrelos, "notre municipalité soutient et soutiendra ses associations". Pour celles-ci le "contexte national 2017" est "plus favorable que jamais" : j'ai rappelé les mesures récentes notamment pour l'aide à l'emploi, à l'instar du crédit d'impôt sur la taxe sur les salaires, ou l'augmentation des jeunes en service civique.

 

Côté municipal, si "la ville ne peut pas donner plus quand elle-même elle a moins", elle continue de donner beaucoup, et "2017 sera une bonne année pour nos associations". La dynamique associative wattrelosienne, chacun pourra s'en apercevoir les 4 et 5 février 2017 à la Fête des Associations à la salle Salengro ! Bonne année à nos assos, et à tous leurs bénévoles sans lesquels rien n'est possible !

 

Pour lire mon intervention, cliquer ci-dessous.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 09:46
Voeux aux Corps Constitués (1), avec Xavier Bertrand

Du fait du report à la semaine prochaine des vœux au personnel communal, la cérémonie des vœux aux Corps Constitués est, cette fois, la première de l’année. Que sont les Corps Constitués ? Les partenaires de la ville pour le fonctionnement ou les investissements et projets de Wattrelos : des élus voisins, des représentants de la Préfecture, des services de l’Etat, les enseignants, les délégués départementaux de l’Education Nationale, et des élus et dirigeants d’autres grandes collectivités avec lesquelles la ville travaille.

Voeux aux Corps Constitués (1), avec Xavier Bertrand

Et fait majeur, si l’année dernière c’était Damien Castelain, le Président de la Métropole Européenne de Lille qui nous avait fait l’honneur de sa présence, cette année c’est Xavier Bertrand le Président de la Région des Hauts de France qui est mon invité d’honneur.

 

Dans mon intervention, j’ai rappelé la situation de particulière gravité que connaît la France depuis deux ans, et le rôle majeur que jouent les services publics, d’Etat et des collectivités territoriales, pour préserver la cohésion de la société, et la protéger. En état d’urgence, gérer une ville est plus compliqué, compte tenu des contraintes de sécurité renforcées, mais Wattrelos a su, en 2016, assurer l’essentiel de ses fêtes et manifestations – à commencer par la fête des Berlouffes – et nous le devons pour beaucoup bien sûr à notre volonté mais aussi et surtout à la mobilisation des servies public partenaires de la ville.

 

Ceux-ci sont aussi souvent notre levier d’action pour les stratégies de développement de la ville. Précisément, dans ce que l’équipe municipale veut porter pour Wattrelos, la concrétisation des engagements dépend de deux choses : de l’argent disponible, et de l’appui des partenaires.

 

C’est ce que, pour 2017, la ville veut conduire avec chacun d’eux (Etat, MEL, Département, Région), que j’évoque spécifiquement ensuite, en affichant clairement que, pour plagier Xavier Bertrand, « ma boussole à moi c’est l’intérêt wattrelosien ».

 

Dans son intervention en réponse, Xavier Bertrand a manifesté sa satisfaction d’être là dans une cérémonie de voeux, soulignant combien est beau « le mandat de maire », celui de « l’attention portée au quotidien des habitants ».

 

Parlant de moi, il a salué « un homme libre et un esprit libre » (« un esprit libre souffle chez cet homme » rappelant que certains états-majors s’en souviennent) et « il y a quelque chose qui nous rapproche », même si, comme il le souligne « Dominique est socialiste, et je suis gaulliste social ». Faisant allusion à mon accident, il m’a rendu hommage, me qualifiant de « sacrément courageux, sacrément impressionnant ».

 

Mais surtout, clairement, fortement, il affirme : « Oui, la Région va vous accompagner ! ».

 

Xavier Bertrand fit ainsi écho aux souhaits que j’ai formulés dans mon intervention. Il est d’accord pour : soutenir le projet de la salle de spectacles du Centre-Ville (au moins 20 %, projet sur lequel la MEL interviendra également) ; financer la Boîte à Musiques sur un nouveau projet ; pas opposé à contribuer au terrain synthétique du Crétinier ; préparer pour 2017 au fonds de soutien pour le financement du patrimoine (notamment les églises) ; confirmer la remise à plat du FPH (mission donnée à Denis Vinckier), mais qui n’est pas condamné à disparaître ; affirmer son soutien à Wattrelos via les fonds territoriaux (sur lesquels il « n’a pas l’intention de faire des économies ») ; être présent sur l’ANRU 2 du quartier des Villas (même s’il aimerait bien qu’on lui présente plutôt un projet à finalité économique, qui corresponde aux compétences de la Région). Au total, Xavier Bertrand m’a proposé, publiquement, de cibler un « quinté » de dossiers prioritaires aux yeux de la ville sur lesquels la Région pourra mettre l‘accent et apporter ainsi un vrai levier. Merci à lui : cela méritait bien une berlouffe !

Voeux aux Corps Constitués (1), avec Xavier Bertrand

Cette cérémonie aura donc été une soirée utile pour Wattrelos.

 

Pour lire mon discours, cliquer ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 14:01
Noël (2) : le Père Noël descend, et c'est magique !

Revêtue de ses lumières de fête, notre Grand’Place reçoit ce soir un hôte prestigieux : le Père Noël himself ! Après l’accident de son traîneau au clocher de l’église Saint-Maclou, on me dit qu’il devrait descendre de celui-ci vers 18 heures.

 

Sur la place, beaucoup de monde ce soir, beaucoup d’enfants qui suivent les projecteurs qui cherchent sur la façade de Saint-Maclou l’homme en rouge ! Ah, le voilà, tout là-haut ! Il enjambe le parapet, et ouf, il commence sa descente sous les cris des enfants. Une pause, et retentissent les premières fusées d’un feu d’artifice qui s’engage dans le ciel tranquille de cette belle nuit de Noël, de chaque côté du clocher. Il y en a de toutes les couleurs, et les enfants sont ravis.

 

Le Père Noël continue de descendre et, rejoint en bas par ses lutines, va à la rencontre des enfants : un bisou, une photo, et surtout il offre un Père Noël… en chocolat. Les yeux émerveillés des enfants sont soudain plus lumineux encore lorsque se déclenche une brutale (mais sympathique) tempête de neige !

Noël (2) : le Père Noël descend, et c'est magique !
Noël (2) : le Père Noël descend, et c'est magique !

Eh oui, à Wattrelos tout est possible : sur les montagnes, il n’y a pas de neige, mais ici, dans le Nord, à 8° de température, il neige ! Et c’est spontané… et trop drôle ! J’imagine la tête des maris qui vont rentrer chez eux avec les enfants, pleins de neige sur la tête et le manteau, et qui vont expliquer à leur femme (avant l’apéro !) qu’il a neigé sur la place de Wattrelos (cela marche aussi en sens inverse, point de sexisme dans mon propos !).

 

Descente du Père Noël du clocher, feu d’artifice, neige : c’est la potion de féérie et de bonheur que l’on organise ici à Wattrelos pour le soir de Noël (en plus de la réception des lettres au Père Noël) ! Une belle manière, me semble-t-il, d’entrer dans la soirée familiale. D'ailleurs, moi, je quitte la place pour aller dîner chez ma maman…

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:45
Noël (1), lettres au Père Noël !

Lors du marché de Noël, salle Salengro, les enfants peuvent envoyer une lettre au Père Noël : ces courriers lui sont transmis, et celui-ci, comme chaque année, m’a appelé en début de semaine pour me dire qu’il avait bien reçu les 200 lettres que mes services lui avaient envoyées, et que, parmi celles-ci, 27 étaient particulièrement belles et méritaient que l’enfant qui l’avait écrite reçoive un jouet. Et le Père Noël me dit qu’avant de faire sa grande tournée, il viendra lui-même les remettre aux enfants dans les salons de l’Hôtel de Ville, ce 24 décembre à 17 heures.

 

Malheureusement (et ça lui arrive chaque année ! Qu’est-ce qu’il conduit mal !), le Père Noël a raté son virage avec son traineau et s’est accroché au clocher de St Maclou : il y a encore des sacs là-haut, et il y est retourné pour réparer tout cela ! Donc, il ne peut pas venir remettre les jouets aux enfants, il en est très désolé, et m’a demandé si je pouvais (temporairement) le remplacer ! Ça tombe bien, j’avais mis une veste rouge (là s’arrête la ressemblance), et le Père Noël a bien voulu me prêter plusieurs de ses lutines, Michèle, Cathy (lutine départementale !) et Myriam, pour m’aider dans la distribution.

Noël (1), lettres au Père Noël !

En plus, coup de chance, la Reine des neiges (Lucile, de « la Nouvelle Star », qui s'est volontiers prêtée au jeu des selfies) était, avec son prince, de passage à Wattrelos cet après-midi, et a pu interpréter « Mon beau sapin », « Petit Papa Noël », puis sa chanson, « libérée, délivrée » reprise en chœur par tous les enfants.

Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !

Pour ma part, en excusant le Père Noël, j’ai présenté plusieurs dessins d’enfants, et lu plusieurs lettres des enfants qui ont « fait des efforts », été « très, très sages », font « des gros câlins » et des « gros bisous », laisseront ce soir, pour le Père Noël (ce « vieux bonhomme » qui « ne ressemble à personne ») « du lait et des biscuits », et telle Maëlle, veulent de la « tendresse pour tous les enfants du monde ».

Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !

Dans la vie d’un maire, il y a des moments durs, parfois même très durs. Mais ce soir, pour moi, pour ces enfants, c’est que du bonheur !

Partager cet article
Repost0