Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 10:28

11nov2A Wattrelos, le 11 novembre est toujours solennel, et nous attachons une importance particulière à lui donner toute sa densité. Ainsi, dès 10 heures 30, élus et représentants des anciens combattants sommes nombreux au Cimetière du Crétinier pour le premier dépôt de gerbes.

Nous le sommes davantage encore au Cimetière du Centre, autour du monument aux morts, où après le dépôt de gerbes, des enfants –très nombreux aussi- des écoles Jean Macé (Laboureur) et de l'Enfant Jésus (Centre), rejoints par des élèves de P.Curie (Beaulieu) ont chanté la Marseillaise, avant de lire d'émouvantes lettres de poilus. Avant que l'Union Musicale n'entame à son tour la Marseillaise solennelle, dans mon discours, je me suis attaché à mettre en perspective guerre et démocratie. La guerre, celle dont le souvenir de ses combattants nous rassemble ce matin : "aujourd'hui comme hier et comme demain, le devoir de mémoire doit s'exercer". Mais la guerre n'est pas lointaine, bien des conflits existent, subsistent à travers le monde.

La conquête de la démocratie est parfois la raison d'être des conflits. On le voit, à travers le "printemps arabe", qui, de l'autre côté de la Méditerranée, aura fait vaciller, et tomber, bien des dictatures. Et un pays comme la France, doit savoir apporter son "soutien aux peuples qui s'émancipent". Comme il serait temps qu'au Moyen-Orient, on sache "refermer cette plaie ouverte au flanc des nations démocratiques", en reconnaissant la création d'un Etat palestinien.

La France est patrie des Lumières, et "la paix, la liberté, l'égalité entre les hommes et les peuples, la fraternité doivent trouver en nous des défenseurs ardents et passionnés."11nov-4

Dans la froideur de ce 11 novembre, tel est le message que devant toutes ces générations réunies, jeunes élèves et anciens combattants, je tenais à porter.

Quelques heures plus tard, lors du traditionnel banquet des sociétés patriotiques, succédant à la tribune au président Ferdinand Claies, j'ai placé la journée sous le signe de deux mots : souvenir et respect.

Le souvenir d'un conflit d'abord, celui de 14-18 qui fit près de 9 millions de morts. En ce jour sachons avoir en mémoire l'histoire de ces hommes de courage, qui n'avaient pas tous voulu la guerre, loin s'en faut, mais durent la subir, dans leur chair et dans leur vie ; nombreux la payèrent de leur sang. Souvenir aussi des autres conflits, 39-45, Indochine, Tunisie, Maroc, Algérie, pour tous ceux qui ont été appelés, engagés, pour servir les intérêts ou les valeurs de la France.

Respect donc, pour tous ceux, disparus, tués, blessés, souvent blessés à vie, dans leur tête de ce qu'ils ont vu, ou subi. Respect aussi pour toutes celles (car nos armées se sont féminisées) et tous ceux qui aujourd'hui encore sont engagés en "opérations extérieures"". Ce furent Côte d'Ivoire, Balkans, Liban… C'est présentement Libye, Afghanistan…11nov-3

En disant cela, je pense avec émotion à ce jeune militaire wattrelosien venu me saluer amicalement, il y a quelques semaines, alors que son régiment lui annonçait un proche départ. Il espérait le Liban, mais c'est d'Afghanistan dont il m'a fait parvenir une carte postale très touchante, il y a deux jours à peine. Je connais bien sa famille. Avec tous les représentants de nos sociétés patriotiques, j'ai une forte, très forte pensée pour lui, pour ses proches, pour tous les wattrelosiens militaires, et tous ceux qui portent le drapeau de la France sur leur uniforme.

Le 11 novembre, c'est aussi et surtout cela. Un moment de partage de l'appartenance à une même nation, la France !

 

Pour lire le discours, 11nov2011 format pressecliquez ici.

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 10:10

coupdepouce2011.jpg« Il était une fois... » une Ville qui voulait donner à ses écoliers les meilleures conditions d'apprentissage en leur offrant de belles écoles, proches de chez eux, du matériel pédagogique moderne et régulièrement renouvelé...

Ce soir, j'ai envie de raconter une belle histoire aux enfant et parents rassemblés dans le salon d'honneur de l'Hôtel de ville pour le lancement des clubs Coup de pouce clé (clé signifiant : club de lecture et d'écriture).

Wattrelos avait été l'une des premières communes de l'agglomération à mettre en place ces clubs – c'était en 2006 – et si l'an dernier, nous n'avions pu les reconduire faute de crédits (ils sont financés à 90 % par l'Etat dans le cadre du dispositif Réussite éducative), je suis heureux de les relancer ce soir en compagnie de l'inspecteur de circonscription, Jean-Pierre Mollière, et de Francis Montuelle pour l'association pour favoriser l'égalité des chances (APFEE).

C'est d'ailleurs ce dernier, comparant les enfants à des fleurs dont il faut prendre soin, et leurs enseignants et animateurs à des jardiniers, qui me donne l'idée de débuter mon propos par le fameux « Il était une fois... » car moi aussi, j'ai envie d'évoquer cette belle histoire de coproduction éducative entre la Ville et l'Education nationale telle qu'ici nous la pratiquons, et qui donne à nos enfants les clés de la réussite.

Et quelle plus belle clé que celle qui ouvre les portes de la lecture, de l'écriture... et donc du monde ? La lecture, c'est évident, est le premier des apprentissages, la première des libertés.

Ces clubs coup de pouce, ce sont donc des ateliers qui se déroulent chaque jour après la classe, durant une heure et demie, dans 10 écoles de Wattrelos. 5 enfants de CP par école – ceux qui apprennent un tout petit peu moins vite que leurs camarades – fréquentent ces clubs et se familiarisent avec la culture de l'écrit. Cela fonctionne particulièrement bien : l'échec scolaire précoce, chez ces enfants, a chuté de 92 % !

Ce soir, je suis donc là pour signer avec eux, avec leurs parents aussi qui doivent s'impliquer dans le projet qui concerne leur enfant et être de vrais partenaires de leur réussite, un contrat les liant au club de leur école : ils s'engagent ainsi à y venir (après avoir pris un bon goûter!), à prendre part à ses activités dans un cadre ludique... et à écouter la belle histoire qui conclut chaque séance !

Un coup de pouce pour apprendre à lire ? Non, un vrai coup de main !

 

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 17:00

 

C'est d'abord cela, le salon du commerce de Wattrelos : l'occasion de découvrir des artisans et commerçantssalon-2011-1 talentueux, des produits nouveaux... et de faire de bonnes affaires car les prix salon sont souvent plus avantageux qu'en magasin.

Pour l'inauguration, si certains choisissent d'inviter à leur manifestation des ministres, j'ai pour ma part choisi d'inviter (un futur ministre?)... l'actuel président de la commission des finances de l'Assemblée nationale, mon ami, mon copain Jérôme Cahuzac, député-maire de Villeneuve-sur-Lot.

C'est donc à ses côtés que nous procédons à la visite inaugurale, ce après-midi, du15e salon du commerce wattrelosien. Organisé par la Ville, il offre cette année quatresalon-2011-2 jours d’exposition, pas moins – week-end prolongé oblige – pour venir à la rencontre des quelque 75 exposants qui tiennent un stand salle Salengro... et même devant puisque les concessionnaires automobiles sont installés sur le parking situé face à la bibliothèque.

A l'intérieur, on est bien au chaud, ça respire la fête, la bonne humeur et les conversations s'engagent spontanément. C'est simple, il suffit de passer la porte pour se sentir chez soi et avoir envie d'y flâner à son rythme.

Comme d’habitude, les raisons de passer au salon sont nombreuses : de l’électroménager, des bijoux, des produits corses, bretons, un biscuitier de Marseille, des producteurs de vins, des fourrures comme de la lingerie fine, des vérandas et même des maisons (sur catalogue) !

Cet après-midi, je croise des visages connus – il y a des fidèles de l'événement ! – et je salue les nouveaux exposantssalon-2011-3 qui découvrent le sens wattrelosien de la convivialité et des festivités, notre way of life à nous. Ici, la Toussaint a une double signification. Elle est bien sûr un moment familial, temps de recueillement, comme partout, mais elle est aussi un rendez-vous attendu, une référence forte de notre calendrier municipal : ce salon du commerce, que l'on vient fréquenter avec des amis ou en famille, pas question de s'en passer !

Et justement, parce qu'on y vient en famille, les enfants y trouveront la possibilité de se maquiller, de bénéficier de sculptures sur ballons ou de rire avec les clowns.
N'hésitez pas à passer vous aussi au salon ; il est encore ouvert du dimanche 30 octobre au mardi 1er novembre de 10 h à 19 h non stop.

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 12:00

rfid1.jpgCe matin, avant d'inaugurer le 15e salon du commerce installé juste à côté salle Salengro, c'est une autre inauguration officielle qui m'attend : celle du nouveau système de prêt et d'antivol de nos bibliothèques. On appelle cela la radio frequency identification (RFID).

Rendez-vous donc à la bibliothèque multimédia du centre-ville (mais le RFID fonctionne également à la bibliothèque du Sapin Vert et au nouvel espace de lecture de Beaulieu) pour découvrir ce à quoi les usagers sont habitués depuis quelques semaines maintenant : deux grands ordinateurs blancs sur pied qui trônent dans le hall.

Ils remplacent les anciens guichets de prêt et, que l'on rende un document (livre, CD, DVD) ou que l'on souhaite enrfid2.jpg emprunter, les gestes sont les mêmes : un écran tactile, un petit scan pour le code barre de sa carte d'usager, un grand scan à plat pour le code barre des documents... Tout cela est bien pratique, ludique et cela garantit à la fois un gain de temps et la confidentialité des emprunts.

Et si l'on n'est pas à l'aise avec ces nouvelles technologies, deux guichets à l'ancienne avec deux agents, restent disponibles pour rendre ses documents et les emprunter comme avant.

Mais pourquoi avoir choisi de mettre en place le RFID ?

Parce que c'est utile, et parce que c'est indispensable !

Utile car ce nouveau système limite le travail répétitif des agents municipaux chargés de l'enregistrement des documents au guichet ; utile aussi parce que les étiquettes RFID collées sur chaque document percevront, au moment de l'inventaire (tous les deux ans), le rayon du pistolet-scanneur sans qu'ils soit besoin de les ôter des étagères ! Quand on sait que notre bibliothèque du centre-ville abrite quelque 176 000 documents, on imagine le phénoménal gain de temps que le RFID apportera.

Mais le RFID est aussi indispensable car il contient un système d'antivol moderne – l'ancien était obsolète – qui sécurise bien mieux notre fonds documentaire.

Pour en arriver là, un énorme travail a été mené cet été, de fin juin à fin août, nécessitant la fermeture de la bibliothèque du Sapin Vert puis de la bibliothèque centrale. Il a fallu en effet étiqueter chaque document et les agents ont vécu un été bien fastidieux. Mais le résultat est là, il est convaincant et ce matin, je les félicite chaleureusement, d'autant que Wattrelos devient l'une des toutes premières bibliothèques de la métropole à être modernisée de la sorte (l'investissement se chiffre à 113 000 euros, subventionné par le Ministère de la culture à hauteur de 45 % HT).

Alors, est-ce à dire que l'automatisation a supprimé des emplois, comme certains Wattrelosiens semblent s'en inquiéter, à en écouter les réactions recueillies par mes agents. Eh bien, non : si elle a libéré deux postes dans le secteur adultes, un poste dans le secteur jeunesse et un autre à l'annexe du Sapin Vert, elle a surtout permis d'ouvrir la bibliothèque de Beaulieu où deux agents ont été affectés et aux autres agents d'être davantage disponibles pour conseiller, orienter et aider à l'emprunt ou au retour des documents.

Le RFID, c'est donc plus et mieux de service public. Une belle avancée qui profite autant aux agents qu'aux usagers...

 

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 13:33

PICT0400.JPGC’est en effet le slogan que les promoteurs des primaires citoyennes ont mis en avant : avec cette campagne de vote de toutes celles et tous ceux qui partagent les valeurs de la Gauche, il s’agissait de « donner un nom au changement ». Au changement que, en France aujourd’hui, nous sommes nombreux à espérer en 2012, lors de cette élection-phare de la vie politique française qu’est l’élection présidentielle. Et pour battre le candidat de la droite - qui sera, à n’en pas douter, Nicolas Sarkozy - la Gauche se devait de se mobiliser pour choisir celui ou celle qu’elle estime le mieux à mettre de la représenter dans cette compétition, et surtout de gagner le 6 mai 2012.

Et de ce point de vue, je le reconnais volontiers, moi qui ne fut pas un partisan enthousiaste de la démarche des primaires, d’évidence celles-ci ont permis d’engager un moment profond d’expression démocratique dans le pays. Cela renforce la force et la légitimité du candidat désigné. Cela lui donne une impulsion particulière, pour savoir faire un haut résultat au 1er tour et se mettre en situation de l’emporter au second.

De fait, ce message des primaires a été bien compris par nos concitoyens.

Ainsi, la participation au 2e tour aura été nettement plus forte qu’au 1er. A Wattrelos, nous sommes passés de 1 466 suffrages exprimés le 9 octobre à 1 749 aujourd’hui (+ 19 % !).

Cette participation accrue était incontestablement favorable à Martine Aubry, dont elle aura renforcé le résultat, qui passe de 781 voix (53,3 %) au 1er tour à 1 118 (63,9 %) au second. François Hollande obtient 631 voix (36,1 %) au lieu de 441 dimanche dernier (+ 190) ; il ne récupère cependant pas toutes les voix des quatre compétiteurs du 1er tour (Baylet, Valls, Royal et Montebourg) qui pourtant lui avaient apporté leur soutien (leur potentiel de voix du 1er tour était de 202 suffrages) : de fait, certains votants du premier tour ne sont pas venus au second.

Ce soir, localement, comme sur les écrans de télévision, les attitudes sont dignes. Là où la Droite espérait déchirements et confrontations, elle n’a eu que débats d’idées et campagne sereine. Martine a su, avec sa force et son énergie, défendre sa conception, son ambition pour la France et porter haut et fort les valeurs essentielles de la Gauche : elle a fait honneur à notre agglomération, à notre région, et doit être heureuse, je pense, qu’ici, élue du pays ch’ti, elle soit aisément majoritaire, comme dans tant et tant de villes du Nord - Pas-de Calais.

Mais l’heure ce soir est à la responsabilité et au rassemblement derrière le candidat désigné, comme le souligne elle-même Martine très tôt dans la soirée, avec une dignité et un courage qui forcent le respect.

Vu la campagne qui aura été menée et les résultats engrangés, je n’ai guère d’inquiétudes : ce rassemblement se fera aisément. Car comme nous le reconnaissons nous-mêmes à Wattrelos, l’affirmation de la fidélité à Martine n’empêche pas l’affection pour François.

C’est à lui maintenant qu’il appartient, au nom des socialistes et des radicaux de gauche, au nom de tous ceux qui veulent que cela change en 2012, de tracer le chemin jusqu’au 6 mai 2012 ! Et il a raison, quand il déclare ce soir : « Ce n’est pas une victoire qui s’est faite, c’est une victoire qui s’est préparée ». Car la vraie victoire, c’est en mai 2012 qu’il faut l’emporter !

 

 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 13:35

artistes-automne-2011.jpgEh oui, c’est une des caractéristiques wattrelosiennes : l’arrivée des saisons est rythmée par les artistes wattrelosiens. Ainsi, après le salon des artistes au centre
socio-éducatif qui, en mars, annonce le printemps, voilà que ce samedi s’ouvre l’exposition d’automne de l’Atelier des arts, à son siège, salle Michel-Couillet.

Aux côtés de Claude Sauvage, son président, de nombreux élus, visiteurs et proches, je déambule dans les travées, entre sculpteurs et peintres qui, à tour de rôle, me présentent leur travail, ou plutôt leur réalisation, m’expliquant des secrets de fabrication. Et franchement, comme à l’accoutumée, on n’est pas déçu de cette visite.

artistes-automne-2011_2.jpgLes contributions des sculpteurs me paraissent, cette année, particulièrement éclectiques et riches. De nombreux styles s’expriment, et des Titis parisiens de Jean-Mi, à la Belle au soleil ou la Vénus hottentote de Claude, ou des Grands bonshommes de Josiane qui, pour un coup d’essai, fait vraiment un coup de maître (car ces figurines à grande veste et petite tête ont une incontestable personnalité saluée par l’intérêt de tous les visiteurs), et tant d’autres réalisations encore, je ne peux que saluer la créativité, l’inventivité et le talent de ces artistes. Les peintres ne sont pas en reste, avec pastels qui voisinent aquarelles, huiles ou céramiques.

Je leur dis d’ailleurs en prenant la parole, en les remerciant collectivement de concourir au rayonnement de notre ville. En recevant des artistes européens (cf. article du jeudi 15 septembre), en tenant stand au village Renaissance pour les Berlouffes, en participant à des salons dans nos villes jumelées, en organisant des expositions, nos ateliers font connaître et reconnaître Wattrelos. Merci à eux.

 

 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 13:34

cheque-sbleuLors de cette manifestation d’ouverture de la Semaine bleue, je n’ai pu que m’excuser auprès des nombreux représentants de nos aînés car, malgré le programme alléchant qui leur a été concocté par le service gérontologique, je ne pourrai guère participer à grand chose. La semaine qui vient est en effet celle de la première lecture de la première partie (fiscalité) de la loi de finances pour 2012. Pour moi, c’est la pire semaine de l’année car cela veut dire siéger tous les jours jusqu’à samedi matin, jour et nuit !

C’est lourd, c’est épuisant physiquement mais cela vaut la peine. Car nul ne l’ignore, c’est cette présence importante dans les travaux de la commission qui impacte directement les subventions que peuvent mobiliser les députés (ce qu’on appelle la réserve parlementaire).

Voilà pourquoi je peux annoncer à notre Nouvel âge wattrelosien que le CCAS bénéficie, à ma demande, d’une subvention exceptionnelle de 8 000 euros destinée à acheter un véhicule de transport de personnes (avec équipement PMR), ce qui sera utile pour les loisirs de nos clubs et de nos résidences (coût du véhicule : 34 500 euros).

Et comme un bonheur peut ne pas arriver seul, pour financer ce véhicule, le CCAS bénéficiera aussi d’une participation du Crédit Mutuel du Nord de 8 000 euros également ! Son directeur général Eric Charpentier (avec qui j’ai négocié ce soutien dans le TGV pour Paris !) est venu en personne officialiser ce partenariat… sous forme d’un chèque géant.

Et comme 8 + 8 = 16, ce sont donc grâce à 16 000 € de subventions (presque la moitié !) que le CCAS pourra acheter son véhicule de transport !

Pas mal, non ?

 

 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 13:33

Chorale-Semaine-bleue-2011.jpgPuisqu'au programme était prévue une sortie Au bonheur des dames, je n'évite pas de commencer mon propos dans cette réception officielle, en dédiant notre 10e Semaine Bleue au « bonheur de tous ».

Depuis qu'il y a dix ans, j'ai profondément réorganisé le service municipal de l'action gérontologique, sous l'autorité d'une nouvelle directrice, Sophie Liagre, Wattrelos est partie prenante à cette semaine nationale des personnes âgées. Il s'agit pour la Municipalité d'un éclairage renforcé, utile, pour rappeler la place de nos aînés dans la cité, mais aussi dans l'action municipale quotidienne ! Quatre résidences leur sont dédiées dans nos quartiers (occupées à plus de 90 %) et, l'an dernier, 73 000 heures d'aide à domicile ont été fournies pour 550 bénéficiaires, tandis que notre cuisine centrale a livré 111 000 repas à 4 100 bénéficiaires, et que 13 000 jours de soins ont été recensés.

L'ampleur de ces chiffres le révèle : l'accompagnement des personnes âgées à Wattrelos, c'est une priorité !

Alors cette Semaine bleue, c'est un peu de bleu supplémentaire au cœur de nos aînés à qui seront proposées, tous les jours de cette semaine, de nombreuses animations dont j'apprécie que beaucoup fassent appel aux richesses de notre ville : théâtre équestre, intergénérationnel avec l'école Pierre-Curie, chasse au trésor avec l'office de tourisme, cabaret patoisant... Avec bien sûr, au premier rang, un spectacle avec le poète préféré de ces dames, Frank Michaël, depuis qu'il a chanté que "toutes les femmes sont belles" (il a raison !).

Ce matin, il y a à la fois de l'émotion et de la joie dans l'air.hak.jpg

De l'émotion lorsque j'adresse un clin d’œil appuyé à Marie José Dens, mon adjointe au Nouvel âge, heureuse de retrouver sa place à mes côtés alors que l'an dernier elle n'avait pu être là. Sketch-semaine-bleue-2011.jpg

Il y a de la joie aussi, celle de voir l'armée de nos collègues de l'action gérontologique prendre en main l'animation de cette réception. D'abord en nous chantant sur un air connu Prendre un ancien par la main. Puis d'abandonner la scène à deux de leurs complices Henriette et Marguerite (ph. ci-contre), à l'occasion d'un sketch hilarant en patois dans lequel il est question d'un certain... Dominique Baert et de son cabinet (!). Et enfin de nous faire vivre un Haka en direct (ci-dessus), au moment même où l'équipe de France de rugby se qualifie pour la finale de la coupe du monde à l'autre bout de la planète ! Nul doute que l'enthousiasme wattrelosien aura su porter chance à nos Bleus !

Et pour conclure, je reprends quelques vers qui m'ont beaucoup ému, quelques mots simples mais forts, de Madame Dumont de la résidence de la Houzarde qui, dans la toute nouvelle Gazette des aînés, écrit un très beau texte, intitulé « Bien vieillir », où l'on trouve notamment :

« Bien vieillir c'est aimer, sans chercher à séduire

C'est chanter le bonheur, les fleurs et le printemps

C'est aussi s'entraider, sans besoin de le dire

En offrant tout son cœur, en donnant tout son temps. »

Voilà pourquoi, à tous nos aînés qui, à Wattrelos, ne vieillissent pas, non, mais qui, tout simplement, vivent leur Nouvel Age, je conseille cette invitation d'Henri Jeanson : « Soyez donc fleur bleue... vous vous ferez cueillir ».

 

 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 13:32

Ce matin, toute la matinée, la cuisine centrale est toutes portes ouvertes pour les parents d’élèves, leurs enfants, et les agents municipaux. 

C’est en effet une volonté de l’équipe de gestionnaires de la cuisine, et je soutiens vigoureusement cette belle initiative, que de la montrer à leurs collègues qui, dans leurs bureaux, dans leurs ateliers, dans leurs écoles ou dans leurs crèches, savent que la Ville dispose d’une cuisine centrale mais ne savent pas toujours où elle se trouve, et surtout encore moins comment cela fonctionne ; on est loin en effet de sa cuisine chez soi ! C’est pour cela aussi que cela vaut la peine de montrer cet outil de production de 3 100 repas quotidiens, à ceux qui en sont les premiers consommateurs de ce qui y est fabriqué, à savoir les enfants des écoles et le faire voir également à leurs parents.  PICT0395

Et de ce point de vue, cette matinée aura été une belle réussite. Il est vrai que l’équipe de Gérard Rotsaert Cuisine-ouverte.jpg(ph. ci-dessus, à ma gauche), le très entreprenant patron de la cuisine, a su mettre les petits plats dans les grands. Dès l’entrée, l’accueil est chaleureux (en costume s’il vous plaît ! cf. photo) et souriant, avec boisson chaude et petite viennoiserie (les enfants en raffolent… mais papa et maman aussi !), avant que Gérard et ses collaborateurs ne regroupent les visiteurs pour un parcours guidé des plus passionnants.

Car comment, à partir des livraisons des cartons de fournitures ou des casiers de fruits et légumes, on en arrive, en respectant les normes de cuisson, de préparation et de conservation, à mitonner des plats savoureux et diététiquement équilibrés ? C’est toute l’alchimie subtile de ce bel outil, 100 % public, qui est une image haute du service public à la wattrelosienne, comme l’illustrent les fabrications, en dépannage, que la cuisine de Wattrelos a pu faire, successivement pour des villes voisines, telles que Tourcoing, Lille ou… Bondues !

Bravo à toute l’équipe qui, en tenue, avec le sourire et beaucoup de courtoisie, aura su expliquer son métier, montrer ses savoir-faire et répondre aux questions d’un public qui est reparti, j’en suis certain, mieux informé et, parfois, rassuré.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 14:12

petitdej2.jpgUne fois n'est pas coutume, ma journée commence à l'école ce matin.

A l'invitation de la directrice du groupe scolaire Voltaire, Juliette Keraudy (qui est aussi l'une de mes adjointes), je suis présent avant même l'ouverture des portes, à 8 heures, pour un petit déjeuner organisé dans le cadre de la Semaine du goût, petit déjeuner qui fait suite à une visite de notre cuisine centrale plus tôt dans la semaine.

Des élèves plus matinaux qu'à l'habitude sont donc là, attablés en compagnie de leurs mamans pour certains, devant leurs plateaux sur lesquels figurent tous les ingrédients pour un petit déjeuner équilibré, sous l’œil vigilant de la diététicienne de la Ville, Sylvie Bertrand : un fruit, un verre d'eau, un laitage, des céréales (parfois au chocolat : hum...), du pain, de la brioche, du beurre... et un pot de confiture confectionnée par les enfants eux-mêmes. petitdej1.jpg

Moi qui suis une bouc' à chuc, comme on dit dans le Nord, j'avoue qu'elle me paraissent bien appétissantes, ces confitures. Et voilà qu'un enfant m'en offre une (aux poires - ph. ci-contre), dans un petit pot spécialement conçu à mon intention ! Alors là, je le dis tout net : c'est un cadeau qui me va droit au cœur... et qui filera même bientôt en ligne droite juste un peu en dessous, du côté de l'estomac si vous voyez ce que je veux dire...

Merci et bravo les enfants : c'est un bien sympa début de journée !

 

 

Partager cet article
Repost0