Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 20:12

2012_expo-Nicaragua-1.jpgRégulièrement, la Bibliothèque de Wattrelos donne un coup de projecteur sur un pays ou sur une zone du monde ; c’est l’occasion de mettre en avant des livres, des informations qui concernent cette partie du monde et ses habitants.


Cet après-midi, je visite ainsi, avec nombre d’élus, l’exposition organisée autour du Nicaragua par l’équipe de la bibliothèque municipale de Wattrelos, qui aura rencontré, pour sa réalisation le précieux concours de l’association wattrelosienne Touscan, qui mène des actions humanitaires sur place.

 

Bordant l’océan Pacifique, situé entre le Honduras et le Costa-Rica, ce pays d’Amérique centrale (d’un peu moins de 6 millions d’habitants) où se mêlent zones montagneuses et volcans (en fréquentes éruptions ces derniers temps), des plaines qui longent l’océan et de grands lacs (tel le lac Nicaragua) n’a guère de secrets pour mon ami Salvatore Calvario, président de Touscan.

2012_expo-Nicaragua-2.jpg

 

De ses voyages où, avec son équipe, il a apporté à Esteli équipements et matériels à des enfants et pour leur école (cuisine, bibliothèque…), il a ramené de superbes photos. A travers l’exposition de ce jour, il nous fait découvrir des paysages bien sûr, la faune (buffles, crocodiles, iguanes, perroquets multicolores), une flore tout aussi multicolore, mais surtout la vie quotidienne, souvent dure, de ce peuple indien, fier et courageux dont l’éducation et l’alimentation sont les premiers défis.

 

De quoi donner des idées de coopérations à nos femmes et hommes humanistes de Touscan, prêts à aider, épauler, conseiller, pour que là-bas, on vive mieux !

 

Alors espérons que cette exposition saura attirer son public pour faire partager au plus grand nombre les projets de Touscan. Beaucoup peut-être découvriront ainsi le Nicaragua, dont on devine avec les poupées, statuettes et objets présentés, que la couleur y est omniprésente !

 

L’expo est ouverte jusqu’au 22 septembre.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 20:03

ricci-1.jpg« Le service est l’avenir de l’automobile » dit un slogan de Peugeot. Ce soir, en inaugurant l’agrandissement de l’entreprise Ricci à Wattrelos, concessionnaire Peugeot bien connu, reconnu et sympathique installé sur la zone d’activités de l’Avelin, j’avais envie de plagier le slogan, en disant « le service est l’avenir de Ricci ».


En effet, ce jeune chef d’entreprise, avec son équipe toute dévouée autour de lui, a fait de l’amélioration du service rendu à sa clientèle sa ligne de force. D’abord en quittant des locaux exigus du centre-ville pour prendre le pari d’une zone d’activités en périphérie où il a pu avoir un show-room, un accueil de qualité, ce qui lui aura permis d’élargir sa gamme de prestations (et obtenir des labels d’assureurs très utiles pour les clients.).


ricci-2.jpg

Mais depuis quelques années, c’est sa capacité à pouvoir exposer sa gamme de véhicules d’occasions qui l’obsédait. Un terrain était disponible quasiment en face de son implantation ; le temps des négociations, concertations juridiques et financières nécessaires… et voilà la réalisation ! C’est ouvert depuis début septembre mais ce soir, je l’inaugure officiellement !


Avec Christophe Ricci, nous déambulons ainsi dans les travées des occases à vendre : reconnaissons que « ça a de la gueule », comme disent les commerciaux car les véhicules sont bien (nettement mieux qu’avant) mis en valeur. Tant mieux, parce qu’en ce moment, dans le secteur automobile, les ventes de neuf décrochent mais l’occasion, elle, se tient bien.


Christophe aura eu, lui, l’intuition d’anticiper la tendance…


Bonne chance au nouveau pôle occasion !

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:04

rcpt-enseigant2012-3.jpgEn cette fin d’après-midi, quelques jours à peine après la rentrée, j’accueille à l’Hôtel de ville, en compagnie de quelques élus et de l’inspecteur de circonscription Jean-Pierre Mollière, les nouveaux enseignants qui ont fait le choix de venir enseigner à Wattrelos ou qui y sont arrivés parce qu'ils l'ont demandé ou... par les hasards du mouvement, comme on appelle ce turn-over annuel de l’Education nationale.


François Hollande avait adressé au monde enseignant la semaine dernière, à l’occasion de la rentrée scolaire, « un message de confiance » à la communauté éducative. Je veux pour ma part adresser à ces jeunes enseignants nouvellement wattrelosiens, « un message de bienvenue », comme je le fais du reste tous les ans à la même époque.


Ce message de bienvenue, je le décline en trois points.


D’abord, en soulignant que si, récemment, le ministre Vincent Peillon insistait sur le mot « respect » que porte les plus hautes autorités de l'Etat aux enseignants, ici à Wattrelos, en sus, c'est le mot « affection » que nous déclinons volontiers à l'égard de nos institutrices et de nos instituteurs. Notre ville les aime, parce qu'elle aime travailler avec eux pour l'intérêt même de nos enfants. Gage de cette bonne relation, je leur offrirai une poupée Berlouffe, symbole de cette convivialité et du sens de la fête qui nous habite, à la fin de la cérémonie.


Pour autant, comme je le dis avec un zeste de malice, notre affection ici à Wattrelos pour le corps enseignant, est intéressée : nos enfants ont besoin de ces jeunes femmes et de ces jeunes hommes qui rejoignent nos écoles, ce seront les artisans de leur réussite. Ce sont eux qui les conduisent vers les premiers apprentissages, leur expliquent le monde, leur donnent les meilleures chances de réussite par-delà les inégalités économiques, culturelles ou sociales. Quelle joie d’apprendre à lire ou à compter à un enfant ! Une municipalité met en œuvre des politiques, crée des conditions, l’environnement ; les enseignants font vivre l’égalité réelle des chances.


Enfin je ne manque pas de présenter brièvement à nos jeunes « recrues » ce qu'est ici le contenu de notre « coproduction éducative » entre ville et Education nationale. Ici, nous investissons dans l’éducation : 60 % de notre budget d’investissement y est consacré ! L’an dernier, nous inaugurions l’école maternelle Michelet reconstruite (2,9 millions) ; cette année, c’est l’école Brossolette complètement reconfigurée et modernisée pour 1,6 million (alors que sa fermeture n'était pas exclue il y a une dizaine d' années !) qui a ouvert ses portes à la rentrée. Et en 2013, l’agrandissement de l’école maternelle Curie et la modernisation de l’école Camus pour 2013-2014 sont au programme.


Bref, Wattrelos ne compte pas ses efforts en matière d’éducation, bénéficie d'une extraordinaire (au sens propre) stabilité des équipes éducatives et se félicite de ces nouvelles arrivées. Pour ma part, je prend le pari que nos nouveaux enseignants se sentiront bien à Wattrelos et qu’ils donneront le meilleur d’eux-mêmes, le plus beau cadeau qu’ils puissent offrir à nos enfants : leur dévouement !


Alors, d’avance, merci à eux… et encore bienvenue !

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 09:29

Visite-Louis-Gallois_2.jpgCe commissaire, il n'est pas de la police ; c'est le commissaire général à l'investissement, Louis Gallois.


En charge de la répartition des fonds du programme des investissements d'avenir (ce qu'on a appelé en son temps le grand emprunt), il est en effet en visite à l'Imaginarium, sur le site de l'Union, avec ses collaborateurs, pour venir examiner le dossier Ecocité de Lille Métropole qui a répondu à l'appel à projet Ville de demain.


Avec le préfet de région et le directeur régional de la CDC, les trois maires de Tourcoing, Roubaix et Wattrelos accueillent Louis Gallois et ses collaborateurs (et -trices).


Le dossier de LMCU, dénommé Vers la régénération urbaine, vise à réinvestir des friches industrielles, à reconquérir les voies d'eau en s'appuyant sur des projets intégrés de reconquête urbaine d'envergure. Il s'appuie sur deux périmètres Ecocités : les rives de la Deûle et l'Union, élargie aux rives du canal de Roubaix et de Tourcoing.


Visite-Louis-Gallois.jpg

Portée par Michel-François Delannoy, en sa qualité de 1er vice-président au développement économique, lequel appuie sur les points saillants de l'Union (images et textiles innovants), la présentation orale en réunion se double d'une visite organisée en bus du site de l'Union.


L'objectif, avec cet appel à projets, est pour un coût total de projets HT de 63,7 M€ (dont 32,5 M€ pour l'Union), une subvention sollicitée de 13,3 M€… Il reste d'évidence encore à convaincre puisque Louis Gallois a annoncé qu'au stade présent de l'étude du dossier, il validait une assiette éligible de 9,1 M€, et donc une subvention effective de 2,7 M€ : c'est là la subvention signée mais elle pourra se compléter, le cas échéant, ces prochaines semaines selon des points du dossier à expliciter.


Une chose est sûre : Louis Gallois réaffirme sa volonté de financer de l'innovation (pas question de financer des parkings, des show-rooms ou de se substituer à des financements plus classiques, dira-t-il). Il aura également beaucoup insisté sur la formation des patrons de TPE.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 09:38

blog-signature-CitesLab-Maillage-009.jpgCet après-midi, je suis avec Annie Chantrie, mon adjointe à l’économie sociale et solidaire, et Robert Bedart, adjoint à la jeunesse, au salon Je crée à Lille Grand Palais, pour la signature d’une convention qui va doter Wattrelos d’un outil de plus pour l’emploi.


Ou plus exactement lui faire retrouver un outil malheureusement perdu il y a deux ans.


De quoi s’agit-il ? La Caisse des dépôts et consignations, et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSé) souhaitant renforcer le soutien à la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, ont engagé, avec l’appui financier de la Région et de LMCU, une stratégie visant à développer un service d’amorçage aux projets dans le cadre du réseau Citéslab.


De 2006 à 2010, Wattrelos avait accueilli un agent SAP dans le quartier de Beaulieu, en s’appuyant sur la plate-forme VNEI. Mais depuis, cette démarche n’avait plus été poursuivie. Avec la stratégie Citéslab, cofinancée par la ville de Wattrelos et qui s’appuie désormais sur l’association Maillage, un poste de chargé de mission est de nouveau mis en place pour les deux communes bénéficiaires, Tourcoing et Wattrelos. Celui-ci, Alexandre Heduin, commencera ses permanences à la mairie annexe de Beaulieu début octobre.


Son action visera à sensibiliser à la création d’activités économiques, à contribuer au bouclage des projets, à la recherche des garanties (bancaires notamment) et à la détection de possibles porteurs de projets.


C’est une pierre de plus pour la création d’emplois, et surtout pour l’émergence de créateurs d’entreprises, commerces et artisanats, où le créateur crée - c’est une évidence - d’abord et avant tout son propre emploi ! « Un emploi créé, c’est un emploi utile pour Wattrelos » disais-je au moment de la signature dans un discours d’une (rare) concision.


C’est notamment avec le préfet à l’égalité des chances, Pascal Joly, le directeur régional de la Caisse des dépôts, Dominique Mirada, et mon collègue maire de Tourcoing, M.-F. Delannoy, que je concrétise cet engagement.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 16:25
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 11:07

L’été était annoncé ; il est là ! Il va faire beau, il va faire chaud pour ce dimanche de Berlouffes et c’est donc un grand cru qui s’annonce.


De fait, dès les premières heures de la matinée, aucun nuage ne se profile à l’horizon et la température est déjà agréable, alors ni une ni deux, j’enfourche mon vélo pour rallier le centre-ville et me plonger dans la fête.


2012-berlouffes-doyen.jpg

Les rues sont évidemment noires de monde du Saint-Liévin à la mairie, je commence à déambuler quand soudain, mon oreille est attirée par quelques notes de guitare et une voix que je connais : sous son chapeau de paille, c’est Daniel-Marie Cartiaux, notre curé (ph. ci-contre), qui met l’ambiance et égrène le répertoire de Georges Brassens… pourtant parfois peu tendre avec l’autorité ecclésiastique ! Ce qui prouve que Daniel-Marie ne manque pas d’humour, et comme je pense ne pas en être dépourvu non plus, nous voilà à fredonner ensemble quelques couplets : la journée commence dans la bonne humeur !


Elle se poursuit de la même façon avec le rendez-vous traditionnel de la matinée : l’arrivée des géants et du mannequin Berlouffe devant l’Hôtel de ville à 11 h , évidemment accompagnés par le groupe foklorique Les Berlouffes du Touquet Saint-Gérard et nos Gilles.

 2012-berlouffes-geants.jpg

 

Mais l’animation ne s’arrête pas là : cette année, une troupe dunkerquoise propose une animation médiévale dont le fil rouge est l’élixir de Cornelius, un élixir qui rend plus fort, plus habile… et manifestement rigolo !

2012-berlouffes-echelle.jpg

 

Car nos artistes sont à la fois très facétieux et très talentueux : comédiens, musiciens, équilibristes (l’un deux tient en équilibre sur son menton une échelle de 4 mètres et de 34 kg, numéro unique en France !), jongleurs (avec un numéro de chapeaux très réussi), montreurs d’animaux (des serpents et un petit singe qui ne se sépare pas d’un autre petit singe… en peluche)… Le spectacle est très plaisant et sera redonné deux fois dans l’après-midi, attirant à chaque fois beaucoup de public.

 2012-berlouffes-chapeaux.jpg

2012-berlouffes-braderie-copie-1.jpg

 

Il est presque midi et l’heure de la promenade officielle cette fois est arrivée. En compagnie de quelques élus et de mon député-suppléant Richard Olszewski, nous allons saluer les bénévoles de l’association Les cinq quartiers et sa présidente Michèle Coquelle, avant de descendre, comme de coutume, la rue Carnot jusqu’au stand de l’association Kossuth où je suis invité à touiller la goulash et à déguster une eau du Danube qui fait encore monter la température…

2012-berlouffes-goulash.jpg2012-berlouffes-palinka.jpg

 

Rude apéritif qui me rappelle qu’il est temps de déjeuner, alors demi-tour en remontant la rue de Stalingrad en direction de la cour du centre d’hébergement, rue Jean-Jaurès, où le Wattrelos football club fait chauffer les frites et les moules…

 

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 11:07

2012-berlouffes-foule.jpgDommage qu’on ne sache pas comptabiliser le nombre de personnes dans les rues de Wattrelos mais une chose est sûre : ils sont des dizaines de milliers de promeneurs / chineurs cet après-midi ! Le record doit être battu…


Certes, il faut affronter le soleil et la chaleur (on ne va quand même pas se plaindre !) mais les ventes de boissons fraîches font florès ! L’idée de la sortie en famille ou entre amis à Wattrelos est particulièrement judicieuse aujourd’hui. Pour les Wattrelosiens qui habitent sur le parcours, c’est opération portes ouvertes toute la journée pour offrir le café ou de quoi se désaltérer en prenant des nouvelles de connaissances qu’on ne croise parfois qu’une fois par an… lors de la fête des Berlouffes justement !


2012-berlouffes-friterie.jpgAprès la traditionnelle pause déjeuner constitué de mon plat préféré et furieusement de saison, le moules-frites, surtout quand il est préparé avec convivialité par les sympathiques bénévoles du Wattrelos F.C., je repars sillonner les rues que je n’ai pas encore visitées, constatant que les espaces libres sont vraiment très peu nombreux cette année.


Autre rendez-vous maintenant bien ancré : le petit rafraîchissement chez Isabelle, à la fameuse friterie sur la place du Moulin, où toute l’équipe (ph. ci-contre) est affairée à servir les nombreux clients en terrasse. Grosse journée pour elle ; je suis persuadé que les serveuses et les serveurs auront fait autant de kilomètres que moi à la fin de la journée !


Et la journée s’achemine déjà vers sa fin…


Le temps pour moi d’accueillir un nouvel invité : mon collègue de Roubaix Pierre Dubois, venu m’accompagner en haut du clocher de Saint-Maclou pour lancer nos poupées Berlouffes !

berlouffes-db-dubois.jpg

 

Comme de coutume, nombreux sont celles et ceux qui vont essayer d’attraper un souvenir de cette édition 2012 au prix d’une belle bousculade qui nécessite d’avoir un peu de chance pour obtenir satisfaction.

 

Un moment en tout cas très attendu qui précède le brûlage final du mannequin Berlouffe, revenu sur la Grand’place cette année, et qu’accompagnent d’innovants effets pyrotechniques. Je vérifie : le fil rouge est bien sur le bouton rouge, le fil bleu sur le bouton bleu… Franchement, un feu d’artifice en plein jour, il n’y avait que Jean-Luc, mon adjoint aux fêtes, pour imaginer ça !

 

Voilà : le rideau tombe sur notre grande fête communale en même temps que Berlouffe s’écroule en cendres, laissant sans doute de merveilleux souvenirs aux participants tant cette édition fut réussie…

 

 

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 10:54

moto-2012-Berlouffes-1.jpgL’an dernier, à la veille des Berlouffes, de superbes voitures anciennes étaient stationnées sur le côté de la mairie à l’initiative de mon passionné de chauffeur, Jean-Claude Soete.

 

Depuis Jean-Claude a fait valoir son (légitime)droit à la retraite mais son initiative a donné des idées à d’autres (tant mieux !). Et ce sont les motards qui ont pris le relais : Amitié motards, Wattrelos moto action et la Section tourisme des motards wattrelosiens réunis pour l’occasion, un beau symbole, avec nombre de leurs bolides méticuleusement rangés tout autour de la place.

 

Tout l’après-midi, des baptêmes, des séances photo, une exposition de modèles anciens (avec même un superbe et fringant Solex sur le stand de la STMW !), mais aussi des démonstrations de danse country (avec les Gilles et Marins qui ont plus d’un costume dans leur garde-robe) et un concours de tir au panier de basket ont égayé la place Delvainquière. Certes, il s'agissait d'une première et malheureusement, on n'aura pas connu la grande foule !

moto-2012-Berlouffes-2.jpg

 

Dommage, elle aurait aussi pu entendre également les chansons de notre Johnny grâce à Mitch, sosie vocal de l’idole, qui ne manque ni d'énergie ni de talent.

 

Ces animations auront permis de faire monter la pression avant le grand rendez-vous de dimanche. Merci à celles et ceux qui ont su organiser et faire vivre ce moment !

 

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 07:53

rentree4.jpgDécidément, il se passe toujours quelque chose lors de la rentrée scolaire à Wattrelos... Il y a un an les feux de l'actualité étaient braqués sur l'école maternelle Michelet totalement reconstruite ; cette année, c'est l'école Brossolette qui est en vedette !


S'il n'est pas dans les intentions de la Municipalité d'inaugurer une nouvelle école à chaque rentrée scolaire, cette succession heureuse illustre d'évidence l'effort consacré à l'éducation à Wattrelos, et combien il nous importe d'offrir aux enfants et aux enseignants un cadre de travail moderne et agréable, gage d'une meilleure égalité des chances pour tous les écoliers.


Il y a un mois, cette école Brossolette était totalement en chantier. Il y a quinze jours, elle l'était toujours largement. rentree-1.jpgD'aucuns ont pu s'inquiéter lourdement mais en ce qui me concerne, je suis resté zen car je connais mes équipes et cette fois encore, le pari de la rentrée a été tenu ! La rentrée s'est faite comme prévu dans le nouveau bâtiment, avec du nouveau mobilier, et même s'il reste encore quelques cartons à ouvrir et si l'ascenseur qui fonctionnait hier se montre capricieux ce matin (il sera finalement réparé dans la matinée), je ne boude pas mon plaisir ce matin. Dans ce groupe profondément rénové, où maternelle et élémentaire ont été regroupés dans un seul et même bâtiment, on aura su optimiser l’espace, les coûts d’entretien, et faciliter l’accès au réfectoire des enfants de tous âges.


Voir les enfants courir aujourd'hui dans la cour de récré fraîchement goudronnée, franchement, ce n'est que du bonheur !


rentree-3.jpgDe surcroît, cette école est une réussite de plus pour Beaulieu.


Le boulot réalisé ici durant un an a été fantastique et je félicite les équipes qui y ont participé : mes services techniques qui ont conçu ce nouveau bâtiment (encore des économies de bureau d'études pour la Ville !) et assuré le suivi du chantier ; le personnel de service, de nettoyage, les parents, l'équipe pédagogique de l'école emmenée par le directeur Sébastien Mittenaere, celle de Camus qui a accueilli l'élémentaire Brossolette durant les travaux, c'est-à-dire quasiment une année scolaire... Bravo à eux !


Les écoliers du quartier trouvent en ce début septembre un nouvel environnement et des conditions de travail améliorées, grâce aussi à du tout nouveau mobilier (la Ville l'a complètement remplacé pour 40 000 euros). Quant à ceux de maternelle, ils ont donc changé d’école et délaissé leur rotonde située juste en face, laquelle deviendra, après travaux d’aménagement, une nouvelle maison des associations (les travaux d'aménagement seront lancés avant la fin de l'année).


rentree-2.jpg

Le temps de l'inauguration de cette nouvelle école Brossolette – dont la reconfiguration, avec accès à tous les types de handicap, a coûté 1,5 million € (subventionnés à 80 %) – viendra très prochainement. En attendant, elle s'est emplie des cris et des rires des enfants qui, tous, classe après classe, me disent combien ils la trouvent belle et bien décorée, et qu'ils sont heureux... C'est bien le principal !


Ah, j'oubliais. Si, en déambulant dans les couloirs vous croisez une classe sur la porte de laquelle trône fièrement un lion, comme me le dit spontanément un enfant... c'est parce que c'est celle du directeur !





Partager cet article
Repost0