Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 10:44


citoyennete3.jpgD’ordinaire, mon discours commence par « Mesdames, mesdemoiselles, messieurs ». Ce soir, ma (brève) prise de parole, je l’initie par « Citoyennes, citoyens » car, comme l’an dernier, je lance la cérémonie de citoyenneté, voulue par la loi, destinée à remettre à tous les jeunes qui viennent d’avoir dix-huit ans leur première carte d’électeur !

 

368 jeunes ont atteint la majorité au cours de cette année, et avec les élus qui m’entourent, sous la houlette de Jean-Marc Bouchez, adjoint à l’état civil et à la police générale (qui avec ses collaboratrices coordonne cette manifestation), nous sommes heureux de constater que ces jeunes sont venus nombreux : c’est un signe encourageant de l’intérêt qu’ils portent à notre commune et à notre pays.

 

En réalité, j’ai deux documents à leur remettre. D’abord, le livret du citoyen, fascicule bien réalisé qui explique ce que sont les devoirs et les droits du citoyen. Parmi ces devoirs, bien sûr, ceux de respecter la loi et de faire vivre la fraternité, c'est-à-dire la capacité à vivre ensemble, à se respecter les uns les autres. Et parmi les droits, ceux de témoigner en justice, d’exercer une fonction juridictionnelle et surtout celui de voter, comme le signifie fondamentalement la majorité légale.

 

Ce droit de voter, il est symbolisé par cette carte d’électeur que mes services auront remis ce soir à chacun. Je rappelle l’importance du droit de vote, pour lequel tant de peuples sur la planète se battent encore. Comme je le proclame : « Votez, ne laissez pas les autres décider à votre place. Votez pour qui vous voulez, mais votez ! La démocratie a besoin que les citoyens votent, s’expriment !

 

Cette manifestation sympathique et dans une ambiance bon enfant, n’en est pas moins solennelle et importante pour chacun de nos jeunes Wattrelosiens. Car comme je le dis en conclusion à tous ces jeunes citoyens : « La citoyenneté, c’est être responsable ; c’est aussi le droit de choisir ! ».

 

Ce soir, pour quelques quarts d’heure, le CSE était devenue maison de la République.

citoyennete1.jpgcitoyennete2.jpg

Partager cet article
Repost0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 08:44

Poste Sapin Vert 2013Quelle fin d'après-midi ! Après le lancement de L'Enfance de l'Art, avant la réunion de clôture de la concertation sur l'opération Lainière et la soirée anniversaire de Métro, j'inaugure, en présence d’Yvan Levy, directeur de l'enseigne de La Poste du Nord, le nouveau bureau de poste du Sapin Vert.

 

Jean-Marc Dubuis, directeur de La Poste de Wattrelos, et son adjointe, Florence Maraldi, nous font découvrir ces locaux rénovés, les nouveaux agencements et l'organisation fonctionnelle de cet espace service client complétement new look.


Poste Sapin Vert 2013 2

Ses principes sont simples : un accueil personnalisé, des guichets très spécialisés, un libre-accès aux lettres et colis d'envoi (à l'instar de la grande distribution), et plus aucun maniement de fonds : tout passe par un mur d'argent, en dépôt comme en retrait ! Un bureau de poste clair, aéré, très fonctionnel et sécurisé. D'ailleurs, les clients présents ont tous l'air satisfaits !

 

Je ne le suis pas moins, pour au moins trois raisons.

 

D'abord parce que, fils de facteur, lui-même passionné par son métier et l'importance de sa mission d'intérêt général qu'est la transmission du courrier, dans un bureau de poste, je me remémore toujours cette passion de mon père et aussi combien La Poste, les sacs de courriers, les casiers de tri auront rythmé mon enfance et finalement toute notre vie familiale.

 

Ensuite parce que la rénovation de ce bureau du Sapin Vert, je l'ai rêvée il y a bien longtemps, et que cette inauguration de ce soir est enfin l'aboutissement de ce projet ! Dès 2000, dans le Grand projet de territoire, je plaidais pour une refonte de l'implantation de La Poste sur le territoire de Wattrelos avec trois priorités : ouvrir un bureau à Beaulieu ; réaliser la cession immobilière à La Poste du bureau du centre et le moderniser ; rénover celui du Sapin Vert. Tout est maintenant, enfin, réalisé ! Pendant ces dix dernières années, confrontée à d'importantes difficultés, La Poste a parfois douté du maintien de sa présence au Sapin Vert ; il m'a fallu tenir bon, chercher à convaincre le directeur régional et le président de La Poste (je suis allé voir Jean-Paul Bailly à plusieurs reprises) mais le résultat est là : La Poste a investi 500 000 euros dans ce bureau, tant mieux !

 

Poste Sapin Vert 2013 3Car, c'est l'essentiel, le Sapin Vert et les quartiers environnants (11 000 habitants alentour) ont besoin de ce service public de proximité essentiel qu'est ce bureau de La Poste ! Tout le projet que je veux porter repose sur l'existence de ces services publics de proximité dans nos quartiers. Les quatre agents qui, ici, sont à la disposition de nos concitoyens et que vient renforcer régulièrement une conseillère financière par des permanences régulières, sont les bienvenus. Mieux, ils sont indispensables à la vie du quartier.

 

Que de courriers, que de réunions, que de ténacité pour convaincre La Poste de rester au Sapin Vert et d'y investir : du temps, j'en ai passé sur ce dossier ! Alors ce soir, du temps j'en prends aussi, pour déguster sans modération le plaisir de ce bureau moderne au Sapin Vert !

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 15:40

Voici un petit résumé du défilé du carnaval 2013 :


Partager cet article
Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 10:32

Quel plaisir pour les associations et bénévoles participants, pour les organisateurs et surtout pour toutes les familles venues assister au défilé que de voir au moment du départ, le soleil resté bien accroché sur fond de ciel d'un beau bleu sans nuages ! Moi, j'avais pris des précautions, non pour me prémunir des coups de soleil mais me protéger des confettis ; je m'étais doté d'un chapeau à large bord et d'une cape : pratique ! Mais finalement modérément efficace car… les lanceurs de confettis sont nombreux et d'une rare efficacité !

 

Cela dit, bravo à tous ceux qui auront permis ce beau moment festif ! En attendant les premières arrivées, je le constate moi-même sur la perspective de la rue Carnot ; elle est noire de monde, et des deux côtés ! Une vraie réussite, de bonne humeur et de couleurs. Avec quelques belles originalités.

 

Défilé carnaval 2013 5Cela commence fort avec nos motards qu'un club ami bourguignon est venu renforcer de vieilles voitures qu'il fait plaisir de revoir (ah, la 203… Mes parents en avaient une !). Le char du Conseil municipal des enfants respire la joie, lance des bonbons et des confettis… que conforte le canon qui les suit. Quelles magnifiques chorégraphies de la troupe du Nouvel Age : service gérontologique et aînés auront en effet, avec superbes costumes, fait réviser bien des classiques !

 

Défilé carnaval 2013 2Défilé carnaval 2013 4

Les P'tits Louis dunkerquois n'ont pas trouvé d'autre idée que d'emmener une de mes élues, Michèle, dans leur chahut et même… ma maman ! Je n'étais pas rassuré, surtout quand je voyais les attributs de certains de ces joyeux drilles (ils en avaient, de drôles de choses au cou…). Mais le pire était à venir : voilà que mes amis des centres sociaux, emmenés par ma copine Nora, viennent m'enlever de mon siège pour danser avec eux un twist endiablé. Allez, je ne me dégonfle pas, ça swingue, on rit et, envieux, Henri Gadaut me rejoint ! Mission accomplie.

 

L'association franco-hongroise, avec son superbe char, nous fera vivre un grand moment d'émotion, en souvenir de notre regretté Olivier, avant de revêtir leurs masques et leurs peaux. Courageux, les Busos, vu le soleil !

 

Défilé carnaval 2013 1Défilé carnaval 2013 3

Autre grand moment avec les tous nouveaux D'Glingués de Jean-Marie (ils forment une sacrée équipe !), le Wattrelos Circus d'Annie (où je me suis encore fait embarquer, avec Henri et Jean-Luc, pour une nouvelle danse), la ronde toujours appréciée de nos Gilles et marins (impressionnants, comme à chaque fois !), les Joyeux corsaires (Henri encore en piste),… et le drakkar de Vikings plus vrais que nature (fussent-ils plus belges que norvégiens !).

 

Il est prêt de dix-huit heures : un passage à la foire, bien pleine, des croustillons, puis la fête encore, salle Salengro pour un show 100 % soleil. C'est bien le mot qui convient pour ce carnaval 2013.

 

Rendez-vous pour le carnaval 2014. Pourvu qu'il fasse beau…

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 08:56

Reception_carnaval2013-2.jpgAprès hier soir l’élection du prince du carnaval dans une salle Salengro bien pleine et le réveil en fanfare ce matin (tôt) de quelques personnalités locales (folklore carnavalesque oblige !), le lancement de cette journée faste du carnaval de Wattrelos, c’est maintenant ! Rendez-vous à 11 h 11 en mairie !

 

D’abord sur le perron pour accueillir une bande de carnavaleux aux parapluies colorés et aux tenues qui ne le sont pas moins, pour un chahut endiablé jusqu’aux marches de l’Hôtel de ville. A mes côtés, nos miss et notre tout nouveau prince, Jehan (Spriet), souriant, très heureux d’étrenner sa nouvelle tenue (son père fut prince lui-même, il y a plus de 20 ans me semble-t-il !), et le prince du carnaval d’Eschweiler, Wolfgang II.

Reception_carnaval2013-1.jpg

Cet accueil terminé, en montant l’escalier qui mène à la salle des fêtes, je ne doute pas que quelque chose va se passer… car mon sbire, Jean-Luc Doyen, a disparu depuis quelques minutes ! Un costume à enfiler sans doute ?

 

Reception_carnaval2013-3.jpg

Mes craintes sont vite justifiées. Car depuis que quelques-un(e)s de mes adjoint(e)s ont décidé de s’investir (et le mot n’est pas faible !) personnellement dans cette cérémonie de lancement des festivités, c’est haut en couleurs !

 

Ainsi, après le générique de Champs-Elysées, c’est sur un rythme créole que s’avance la joyeuse équipe, autour d’un Carlos-Jean-Luc très entouré par deux danseuses fort élégantes, Michèle et Juliette, et par deux doudous curieuses, aux formes généreuses, qui ressemblent à s’y méprendre (aurais-je rêvé ?) à deux de mes adjoints, Georges et Guy-Noël ! Serait-ce possible que ?

 Réception carnaval2013-5Réception carnaval2013-6

Ben oui, et en route pour une Rosalie (qui a invité ses copines !) qui nous met une sacrée ambiance de fête. Même que je me laisse embarquer (mais je ne suis pas le seul, n’est-ce pas Henri ou Cathy ?) dans une biguine bien sympathique !

Reception_carnaval2013-4.jpg

Reception_carnaval2013-7.jpgVoilà la fête est lancée, et de quelle manière ! Restent ensuite le temps des discours et des remises de médailles. Le temps pour moi, « en quelques mots », de féliciter « toutes les associations et les bénévoles qui vont défiler, pour donner de la joie et de la bonne humeur, et de la couleur à notre ville et à la vie de tous, tout simplement ». Mais aussi, par « fidélité, respect, amitié », trois mots que l’on apprécie ici à Wattrelos, de rendre hommage à « deux grands bénévoles associatifs » qui nous ont quittés récemment, Victoria Rosselle et Olivier Simoëns, toujours très présents au carnaval – Victoria sur le char du nouvel âge, et Olivier déguisé en Buso hongrois. Ce carnaval 2013, nous leur dédions, eux qui ont tant aimé « leur ville, le carnaval, la fête ! ».

Reception_carnaval2013-8.jpg

 

Et maintenant, « que confettis, bonbons, musique, couleurs et sourires envahissent nos rues et nos cœurs ! ».

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 14:00

Cibles-electroniques.jpgL’actualité est très éclectique en ce premier week-end d’avril : après ma permanence de député ce matin à Roubaix, le vernissage de deux expositions au musée (article précédent) et à la bibliothèque dans la foulée, je suis en cette fin d’après-midi au stand de tir de l’amicale laïque du Centre où Paule Duel, présidente de l’amicale, et André Alleene, président de la section tir sportif, m’accueillent, ainsi que plusieurs élus dont mon adjoint aux sports Francis Poissonnier, pour inaugurer les 15 kits de cibles électroniques (pour pistolets et carabines) qui équipent désormais le club et qui viennent conforter les 5 existantes.


Cibles-electroniques_5.jpgUne cible électronique, pour faire simple, c’est une cible dont la sensibilité est reliée à un logiciel, un écran (disposé à côté du tireur) et une imprimante, le tout relié à un ordinateur qui centralise les scores (et peut les diffuser également au public), ce qui permet d’évaluer avec une précision très fine le résultat du tir. Un équipement ultra-moderne que nombre de clubs vont nous envier : Wattrelos est pour l’instant le seul club du département (et le deuxième de la région) à en bénéficier !

 

Ils le méritent, nos tireurs wattrelosiens : parmi les 127 adhérents, on compte pas mal de champions qui se distinguent régulièrement dans les compétitions de différents niveaux, y compris nationales. Et la qualité de la formation dispensée à l’école de tir (4e des derniers championnats de France) est également renommée.

 

Cibles-electroniques_3.jpgBien entendu, je me suis volontiers fait un tir au pistolet et à la carabine sur ces nouvelles cibles (les résultats n’étaient franchement pas trop mauvais !), en réalité installées depuis le mois de décembre mais que l’on n’avait pas encore eu le temps d’inaugurer (elles sont financées par la Ville). C’est désormais chose faite !

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 08:59

Expo-frite.jpgSi j’étais journaliste et que j’aie à rendre compte de cette exposition actuellement installée dans notre musée des arts et traditions populaires que j’inaugure ce matin, je titrerais sans hésiter : « Wattrelos a la frite ! ». Celle-ci fait en effet partie intégrante de notre histoire locale, individuelle comme collective.

 

Evoquant la pomme de terre dans tous ses états – et donc la frite : l’expo s’intitule d’ailleurs La frite n’a pas de frontière – les panneaux et photos (y compris celles des principales friteries de Wattrelos) et objets divers (comme ce trieur de patates… et même cette pomme de terre sous globe !) sont bigrement intéressants.

 

Comment imaginer que je n’y sois pas à cette inauguration ? Si, contrairement à ce que disait Coluche (dans son fameux sketch du Schmilblick), ici,  on ne met  pas « des frites dans le biberon des  enfants », comme beaucoup d’enfants wattrelosiens, moi, j’ai fait leur connaissance dès que j’ai été sevré ! Il faut le reconnaître : c’est une pierre angulaire de notre alimentation, même si les nutritionnistes trouveront là matière à me tancer… Mais j’assume : pour moi, un repas sans frites ne vaut pas la peine d’être vécu !

 

Expo-frite_2.jpgHé oui, mon éducation, ce fut le saladier de frites pratiquement à tous les repas (5 kg à quatre !), des frites coupées dans les patates du jardin familial, précieusement récoltées à l’automne, des frites au gras de bœuf qui embaument toute la maison ! C’est ça le Nord, ça sent la frite et c’est d’ailleurs ce dont se souviennent mes collègues de l’Assemblée quand ils évoquent le film Bienvenue chez les Ch’tis : la baraque à Momo ! Et je contribue à faire connaître ce mets issu de nos productions locales (notre beau département produit pas moins d’un tiers des pommes de terre françaises !) ; ainsi, je me rappelle en avoir offert un cornet acheté au stand de l’association des cinq quartiers à Elisabeth Guigou  lors de sa venue pour la fête des Berlouffes !

 

Phénomène culturel, la frite et la pomme de terre sont aussi un phénomène économique, n’est-ce pas Jean-Marie Duhamel, présent dans l’assistance ? La Duhamel, ça ne date pas d’hier : le papa de Jean-Marie, marchand de charbon (et de pommes de terre !) organisait même, il y a bien longtemps,  un bal à patates !

 

Une vérité historique est sans doute à affirmer : la frite n’est pas que belge, elle est aussi wattrelosienne ! Qu’on l’aime large ou fine, on l’aime et on en est fiers. D’ailleurs, aura-t-on remarqué que tous les noms des variétés de pommes de terre sont féminins ; c’est dire, messieurs, le charme que nous leur trouvons…

 

Un conseil donc : voyez cette exposition, dorée et croustillante, visible jusqu'au 29 septembre, fruit d’un travail de collecte et de recherche remarquable pour lequel je salue l’équipe du musée, mais aussi les responsables de l’association Proscitec qui l’a initiée en prenant pour thème 2013 de ses activités Régal & vous.  Régalons-nous alors !

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 07:38

COUTURE2013-1.jpgAprès mon rendez-vous préfectoral et le conseil d'administration de Vilogia, et avant l'assemblée générale ce soir du Crédit mutuel, elle-même précédant l'accueil de nos amis allemands du Ku Ka Kö, j'ai au programme une rencontre bien sympathique, que j'apprécie tout particulièrement. Et je ne suis pas le seul car la salle du centre socio-éducatif est déjà bien pleine. C'est le traditionnel défilé des réalisations de nos jeunes – et moins jeunes – élèves de l'atelier de coupe et couture.

 

Sous la responsabilité de leur animatrice, Arlette Picavet, cet atelier fait un boulot considérable. J'aime bien son état d'esprit et ce qui s'y fait. Une mutation considérable s'est produite ces dernières années : les élèves, qu'elles soient de toutes jeunes filles, leur maman, ou leur mamie, défilent sur le podium pour présenter au public les travaux réalisés.

 couture2013-2

Jupes, pantalons, chemisiers, manteaux, chemises de nuit et pyjama, sacs, robes de grand soir ou du quotidien, tissu brodé ou simple, avec dentelles ou sans, vêtements du jour comme de la nuit, habits d'été comme habits d'hiver, la capacité créatrice de nos participant(e)s à cet atelier est sans limite.

 

Et je ne puis qu'être admiratif. D'abord bien sûr des travaux de toutes jeunes filles qui sont déjà capables de réaliser des choses tout à fait remarquables. Mais aussi de voir des dames, peu habituées – ce n’est rien de le dire ! – à  se trouver sous les projecteurs, se prêter au jeu, pour présenter elles aussi le chemisier, la robe ou le pantalon, qu'elles ont découpé, assemblé, cousu et ajusté. Avec un clin d'œil tout particulier pour cette dame, jubilaire du dernier lundi de Pâques, qui présentait ce soir son tailleur-jupe façon Chanel (photo) qu'elle portait lorsque je l'ai reçue en mairie !

 

Pour le fils de couturière que je suis, c'est toujours pour moi un instant de dégustation…

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 06:42

Je n'ai malheureusement pas pu tous les voir car en ce début d'après-midi, j'ai une réunion chez le préfet et finalement, cette entrée en carnaval que sont les carnavals des écoles, je ne pourrai en profiter que deux fois !

 

La première, en tout début d'après-midi, devant chez ma maman à Beaulieu où costumes, confettis et musique sont de sortie avec les enfants de l'école Pierre-Curie, pour accompagner les Gilles et Marins qui défilent dans les rues du quartier. Ils sont plus de deux cents, enfants et parents. L'air est frais mais l'atmosphère est chaude.


Carnaval-Curie-2013.JPG

Carnaval-Curie-2013_2.JPG

La petite Félicie veut une photo avec moi, tandis qu'une enseignante à la chevelure bien curieuse, me suggère de rejoindre sa classe, l'instant d'une autre photo ! Malheureusement, un petit groupe de comploteurs s'approche de moi, tous souriants… pour m'agresser de confettis ! Et voilà, j'en ai plein les cheveux et dans les replis du manteau (ils tomberont plus tard dans le bureau du préfet, qui accueillera cela avec beaucoup d'humour !)… Une belle fête, je vous dis.

 

La fête est belle aussi, à l'école maternelle Léo-Lagrange, où je passe ensuite. Les enfants sont hyper joliment déguisés et avant de défiler, se produisent (pour la plus grande joie de leurs photographes de parents) sur un podium dans la cour. Ils sont toutes et tous bien fiers, et bien beaux. Pour eux, malgré le froid, c'est sûr, c'est un bon moment.

 Carnaval-Leo-2013.jpgCarnaval-Leo-2013_2.jpg

Allez, en route, direction Lille. Je ne pourrais pas toutes les visiter, ces écoles qui organisent un carnaval, qu'elles défilent ou non, mais ce qui s'y fait est à mes yeux très important ! Le carnaval, ce n'est pas que ce week-end l'élection du prince, la réception en mairie, le défilé ou la fête foraine ; ce sont aussi les moments festifs des gamins dans les écoles, et j'y tiens !

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 11:30

Jubilaires 2013Certes, il ne fait pas chaud, mais le soleil est là, et le ciel est superbe !  Très beau cadre pour accueillir ce matin les jubilaires à l’Hôtel de ville. La foule est déjà bien dense devant la mairie quand arrivent, après 10 heures, les premiers véhicules, accueillis par l’Union musicale wattrelosienne.

 

Le rituel est bien rodé. Dès la portière ouverte, j’offre un bouquet à la jeune mariée, qui rejoint son époux pour une photo souvenir, avant de monter les marches qui vont les mener à… la salle des mariages, tout cela en passant dans une double rangée de mes adjoints et conseillers délégués tous ceints de leur écharpe ! Toutes les voitures brillent et il y aura même une superbe 2 CV rouge !

 

Emotion garantie lorsque les couples me rejoignent, notamment quand Marie José et Jean-Pierre (Dens), ou Marie-Agnès et Jean (Destaerke) sortent de voiture ! Ce n’est pas courant que deux de mes adjoints fêtent la même année leurs 50 ans de mariage !

 Jubilaires-2013_2.jpgJubilaires-2013_3.jpg

De l’émotion, il y en eut aussi lorsque Daniela et Marie, de Nordsud, chantèrent respectivement Les vieux mariés (de Sardou) et l’éternel Hymne à l’amour (de Piaf !)

 

Mon discours n’en fut pas davantage dépourvu, en se ponctuant, comme j’en ai l’habitude, des refrains de chaque époque. « Vous êtes l’Amour lui-même, vous êtes l’affection, la tendresse, la complicité, la fidélité, les grands égards et les petites attentions de tous les jours ; les projets partagés » leur dis-je. « Vous pouvez être fiers de votre amour ». 

Jubilaires-2013_4.jpg

Tout d’abord Lydie et Marcel, mariés en 1943, malgré la rigueur des temps, en pleine guerre ! 70 ans de mariage, une magnifique leçon d’amour !

 

Puis Julia et Louis, Thérèse et Vincent, deux couples mariés en 1948, qui n’ont pas construit leur Cabane au Canada, mais à Wattrelos, en fredonnant sans doute : C’est si bon…

 

Neuf couples présents se sont mariés en 1953, l’année du mariage de JFK, mais aussi des amoureux qui marchent Sous le ciel de Paris ou qui chantonnent le Tango bleu de Tino Rossi : « Donne-moi ton cœur, donne-moi ta vie »…

 

Quant aux vingt jeunes mariés de 1963, on est en pleine vague yéyé. A la télé, c’est Thierry la Fronde, au cinéma Cléopâtre, et c’est « le temps de l’amour, le temps des copains » comme le chante Françoise Hardy. Pour nos jeunes couples, avec Marie Laforêt, c’est l’heure des « vendanges de l’amour ». Et aujourd’hui, le temps des noces d’or !

 

Le temps a passé, mais pas l’envie de vivre ensemble. Car comme l’écrivait Molière, « quand deux cœurs s’aiment bien, le reste n’est rien ». J’ai beaucoup d’amis dans ces ménaches, et c’est un bonheur pour moi de les remarier comme au premier jour ! Une émotion forte quand j’étreins mon adjointe Marie-Jo ! Une émotion très forte aussi lorsque je serre dans mes bras mon ancien 1er adjoint (et tout jeune conseiller municipal !), Jean, lui qui est pour moi plus qu’un ami fidèle, plus qu’un complice, un modèle, une référence !

 

Jubilaires-2013_5.jpgMais bien sûr, l’émotion me submerge lorsqu’à la fin de la cérémonie j’offre un bouquet à ma maman : j’aurai tant voulu qu’ils puissent être là tous deux ce matin à l’Hôtel de ville, eux qui m’ont donné le jour et m’ont tout appris, eux jeunes mariés d’août 1953. Mais ce n’était pas possible. Très grosse pensée pour mon père…

 

Heureusement, tout cela c’était un 1er avril et il aura fallu que quelques imprévus viennent détendre l’ambiance à l’insu de mon plein gré… tel ce moment où la médaille de mon collier de maire se décroche ! Ou lorsque je vais donner à un couple (ouf, c’était le dernier !) la feuille récapitulative et que j’oublie les cadeaux à remettre : éclats de rire garantis…

 

Emu que j’étais, c’est certain ! Mais je n’étais pas le seul… Quelle superbe (et magique) cérémonie… Très bons anniversaires de mariage à nos jubilaires.

 

Pour lire mon discours, cliquez ici.


Partager cet article
Repost0