Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 04:43

Un invité d’honneur, c’est l’occasion de lui faire découvrir ma ville, ses habitants, leur convivialité, avec les couleurs de la fête bien sûr, mais aussi et surtout de la vie car du monde, il y en a ! Je peux parler à Lille, à Paris, de Wattrelos – et je ne m’en prive pas – mais quelle meilleure manière de la montrer qu’en ce jour des Berlouffes ? Selon les actualités politiques locales ou nationales, plusieurs personnalités m’ont ainsi fait l’amitié de nous rendre visite ces dernières années (M. Aubry, J. Lang, E. Guigou…) ; l’an dernier, ce fut mon collègue et voisin Pierre Dubois.

 

Berlouffes-2013_arrive-e-L.-Jospin.jpgCela fait plusieurs années qu’avec Lionel Jospin, avec qui j’ai toujours gardé un contact personnel et amical, nous avions évoqué l’idée d’une telle découverte des Berlouffes ; mais la date coïncidant en ce début septembre à un évènement familial, il n’avait pu se joindre à nous. Et cette année, alors que nous en parlions tous deux en juillet dernier, grâce au léger glissement de calendrier de la fête, ça a été possible. La consigne était : convivialité, détente et… moules-frites ! Tout a été respecté et Lionel a même, dans le feu de la fête, retardé son départ pour le TGV suivant, prolongeant son amicale présence.

 

Je l’ai ainsi accueilli au Laboureur avec quelques élus, et dès les premiers mètres, j’ai compris que ce serait compliqué d’avancer. Car populaire, Lionel l’est, et disponible il fut. Poignées de main, sourires, photos à répétition rythmèrent notre promenade devant les étals.

 

Dès le début, premier salut à Madame Moudart, au Laboureur, à Jacques (du salon du même nom), au ménage Depauw (bien connu), un café chez nos amis de Pizza Pazza, ou encore au Jardin Japonais et à Ocre et rosée, un salut à Eric Blaize (éminent boulanger créatif de son état, et président des commerçants de Wattrelos), un bonjour au Do’dan café


Berlouffes-2013-L.-Jospin-poigne-e-mains.jpg Berlouffes-2013-L.-Jospin-boulang-Blai.jpg 

 

Inévitable bien sûr, l’épreuve de la découverte de l’eau du Danube (palinka) au stand franco-hongrois de Kossuth : on a beau avoir été Premier ministre, l’initiation est rude ! Rencontre ensuite au Rotary avec ses responsables qui soutiennent cette année Horonia, l’épicerie solidaire de Madame Ndiaye et de… Paul Destailleur (qui apprécie toujours d’avoir un Premier Ministre devant lui !).


Berlouffes-2013-L.-Jospin-Kossuth.jpg Berlouffes-2013-L.-Jospin-Kossuth_2.jpg 

 

Lionel et moi partageons la même passion pour la moto ; aussi, après le stand de la STMW d’Eric Michem, notre pause est marquée à Amitiés motards de la pétaradante équipe de Patrick Marrouki. Je prends plaisir à présenter à mon invité les militants, personnalités, associatives ou de nos commerces que nous rencontrons sur notre parcours. Impossible de les citer tous et toutes, mais un clin d’œil particulier à Isabelle (à la friterie place du Moulin), à Michèle (et toute sa joyeuse troupe des 5 quartiers) en face de la Caisse d’Epargne, et à Jean-Michel (au Pierrot).


 Berlouffes-2013-L.-Jospin-motards.jpg Berlouffes-2013-L.-Jospin-Isa.jpg

 

Autre mention aussi pour notre coulonneux en chef wattrelosien Marcel Demulder. Alors que j’explique notre tradition des coulons à Lionel Jospin, celui-ci, à l’initiative de Marcel, s’engouffre dans sa maison et son jardin, visitant pigeonniers, salle de pontes, se faisant montrer et expliquer les constateurs et bagueurs… Un grand moment de simplicité et de grande proximité humaine !


Berlouffes-2013-L.-Jospin-M.-Bollu.jpg Berlouffes-2013-L.-Jospin-miss.jpg

Berlouffes-2013-L.-Jospin-Gilles-Berlouffes.jpg Berlouffes-2013-L.-Jospin-et-Richard.jpg 

 

Berlouffes-2013-L.-Jospin-moules-frites.jpgEnfin, comme j’en ai l’habitude depuis que je suis maire, chose promise : les moules-frites du Wattrelos football club de l’ami Clément ! Un régal, et une tablée de camaraderie… où j’ai même reçu la visite inopinée de ma maman ! Il faut toujours qu’elle vienne voir ce que je fais…

 

L’heure du départ approche. Un rapide mais attentif passage à l’exposition de l’Aqua club de Jean-Pierre Fassin, quelques mots sur le livre d’or de l’association, quelques bises et une Berlouffe en main, l’ami Lionel Jospin part rejoindre son train, emportant , je crois, avec lui, le bon souvenir de la convivialité wattrelosienne.

 

Berlouffes 2013 L. Jospin poupée Berlouffes 2013 L. Jospin signature pétition urgences

 

Lui qui fut un grand homme politique, un homme sincère et droit, n’aura bien sûr pas oublié de signer la pétition pour m’accompagner dans le combat que je mène pour le maintien des urgences à l’hôpital de Wattrelos. En ami fidèle qu’il est pour moi et pour Wattrelos…

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 17:08

_IMG4925.jpgRetour un peu avant la fin des discours de clôture de l’université d’été de Lomme pour rejoindre la clôture du Raid’louffes ! Sur la place, des anciens musiciens d’Emile et Images reprennent nombre de tubes ; mais quand d’un côté je les entends chanter Plus près des étoiles et que face au podium, je vois tous les concurrents du raid les traits tirés, les yeux parfois fatigués, je me dis que les étoiles – pardon les stars – ce sont eux !

 

Ils l’ont fait ! Ils ont tout fait ! Dans la douleur parfois, dans la vivacité du travail en équipe (certains, peut-être plus sportifs que d’autres, ont pu penser – sans le dire nécessairement – avoir des boulets en guise de coéquipiers) évidemment, mais dans le plaisir et la bonne humeur toujours !

 

Ils ne s’en cachent pas : ils ont aimé et ils le referont ! Bon d’accord, pas tout de suite… Mais l’an prochain, pourquoi pas ?

 

Et pour eux, comme pour les organisateurs, les prix et le classement, on s’en fout un peu. Mais il faut bien le faire, sinon il n’y a plus de compétition. En montant sur le podium, aux côtés de Laurence, de Michèle et des bénévoles organisateurs, je me dis que, comme à L’école des fans, tous les participants ont gagné.

 

_IMG4941.jpgLes uns, les autres se racontent ou me racontent les anecdotes de cette inoubliable journée (de ouf !), les sensations, les émotions, les superbes réussites, les échecs cuisants mais dans le rire, la faim qui tenaille après tous ces efforts et… ceux qui se sont tellement égarés qu’il a fallu aller les rechercher en Belgique (il est vrai qu’elle est proche !) en rient encore.  La remise des prix, elle aussi, sera haute en couleurs car bien des équipes (de joyeux drilles) sont encore en forme ! Chacune est applaudie et chaleureusement félicitée. Mais bien sûr, une ovation particulière pour l’équipe des Fretinois qui emporte la palme Découverte, et surtout pour l’équipe vainqueur de l’open, les fous sympas d’Amitiés Motards (ceux qui avaient la perruque violette à la place du casque aujourd’hui - ph. ci-dessus), tellement heureux que mes joues se souviennent de leur rouge à lèvres (les initiés comprendront) ! Pour chacun, bien sûr, une poupée Berlouffe !

 

C’est évident, pour les organisateurs(-trices), c’est full ! Le défi était fou, le résultat est full : un super-succès qui, dès ce soir, en appelle à un prochain rendez-vous. « Vivement le Raid’louffes 2014 ! » est sur toutes les lèvres. Alors Laurence, Michèle, Liliane, Jean-Yves et tous les autres, on y retourne ?

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 11:14

De-part-Raid-louffes-2013_3.jpgIls sont nombreux en effet – 66 exactement – à avoir répondu à l’invitation des organisateurs du raid organisé à l’occasion de la fête des Berlouffes, dorénavant connu comme le Raid’louffes !

 

A l’origine, une présidente dynamique d’un comité des fêtes de quartier (Touquet Saint-Gérard), Laurence, qui meurt d’envie d’organiser une série d’épreuves sportives, et en parle à une autre présidente, tout aussi dynamique, d’un autre comité de quartier (Plouys). Nos deux drôles de dames, rejointes par Liliane et Jean-Yves, devenus quatre, structurent leur programme, leur organisation (avec bien des bénévoles sympathiques qui les rejoignent), le contenu sportif des épreuves (merci les éducateurs sportifs de la ville !)… et finissent par se dire qu’un tel raid trouverait bien sa place la veille des Berlouffes, parce qu’on est tout juste rentré de vacances, et donc tous en pleine forme. Au moins les participants !

 

Et ça, je l’atteste. Je les ai toutes et tous vus se regrouper ce matin sur la grand’place. Qu’il s’agisse des équipes open ou découverte, selon qu’il y ait ou non des enfants, quel enthousiasme et quel sérieux au moment des pointages d’avant départ ! Juste avant de partir pour Lomme, je suis venu assister à ces préparatifs et aux consignes données. Et pour être franc, avec un peu (beaucoup ?) de curiosité, je voulais un peu voir qui allait oser, qui allait être assez déjanté ou inconscient pour se lancer dans une telle aventure ?

 

Je l’atteste : elles et ils étaient tous consentants ! Et même souriants, prêts à tout. Mais savaient-ils vraiment ?

 

Sincèrement, ont-ils bien mesuré qu’ils s’en allaient pour la journée à la découverte, certes de Wattrelos comme ils ne l’avaient sans doute jamais vue, mais qu’ils feraient de l’accrobranche, du tir à la carabine, du run and bike (et réciproquement), du canoë (dont rien ne pourrait garantir qu’il ne laisserait pas ça et là un concurrent à l’eau), de l’équitation… et tout cela successivement, sans oublier de répondre aux questions (parfois sioux) du quizz, et dans un parcours d’orientation qui pouvait receler des surprises ! Une vraie promenade de santé…

 

Départ Raid'louffes 2013 1C’est ce qu’ont dû croire les trois agents de l’office de tourisme en s’inscrivant, débordantes d’énergie, à l’heure du départ (« Oui chef ! » - ph. ci-dessous, à gauche), ou ces déjantés (normal pour des fans de moto) d’Amitiés motards (qui ont troqué le casque pour une fort seyante perruque violette - ph. ci-dessous, au centre), ou trois journalistes motivés de notre presse locale (ph. ci-contre) prêts à l’expérience in vivo : attention, le vécu à la wattrelosienne, ça réserve des surprises ! Car c’est autrement qu’ailleurs, mais surtout, surtout, toujours dans la bonne humeur…


De-part-Raid-louffes-2013_2.jpg De-part-Raid-louffes-2013.jpg De-part-Raid-louffes-2013_4.jpg 

Ceci dit, cela commence bien : première pierre du miracle wattrelosien qui se produit une fois encore, il fait beau, et il devrait faire beau toute la journée ! Une fois encore, les prévisions météo sont déjouées… Wattrelos, micro-climat festif !

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 15:09

esteve044.jpgOn n’a pas tous les jours 20 ans ! Et encore moins tous les jours 100 ans ! C’est ce qui arrive aujourd’hui à Estève Verwaerde, sympathique et fidèle résidante du Touquet Saint-Gérard. C’est une dame que j’adore ! C’est donc avec un immense plaisir que je passe lui rendre visite ce matin, bouquet de fleurs, boîte de chocolats (qu’elle adore au moins autant que moi !) et magnum de champagne en mains pour lui faire une grosse baisse, comme on dit dans le Nord, et évidemment lui souhaiter un excellent 100e anniversaire !

 

Dans son petit appartement de la résidence, elle est très entourée : sa famille bien sûr (cinq générations réunies, dont son petit-fils René, agent de notre service de l’aide à la vie associative – département logistique – et son arrière-arrière-arrière-petite-fille, Rose) mais aussi des élus et des représentants de la Ville (à commencer par mon directeur général des services, Philippe Coll, et ma directrice générale du CCAS, Sophie Liagre). Car Estève, après avoir tenu la quincaillerie de la rue des longues haies à Roubaix durant une vingtaine d’années, fut longtemps l’un des agents de notre CCAS wattrelosien où elle termina sa carrière professionnelle.

 

Moi, je la connais bien. D’abord parce qu’elle la militante la plus âgée de notre section socialiste wattrelosienne (évidemment !), fidèle entre les fidèles ; ensuite parce qu’elle est une dynamique représentante de notre Nouvel âge, que ce soit dans les clubs ou dans les animations de la résidence auxquelles je participe volontiers. Le temps semble n’avoir pas de prise sur Estève qui fait encore son café toute seule, voyage allègrement dans la résidence, et aurait sa place dans l’émission télé Questions pour un champion qu’elle ne louperait pour rien au monde, d’autant qu’elle connaît pas mal de réponses !

 

Après lui avoir relu son acte de naissance, je lui explique que l’année de sa naissance, Raymond Poincaré fut élu président de la République (la IIIe), que la durée du service militaire passa à trois ans (la guerre étant malheureusement proche), que certains ouvrages célèbres furent édités (Le grand Meaulnes, Du côté de chez Swann, Le mystère de la chambre jaune…), et que naquirent quantité de personnages célèbres : les futurs présidents américains Nixon et Ford, le futur chancelier allemand Willy Brandt, les acteurs Burt Lancaster et Jean Marais, le chanteur Charles Trenet, mais aussi deux femmes inoubliables : l’astrologue Germaine Soleil (alias Madame Soleil) et… Estève Verwaerde bien sûr !

 

Un clin d’œil pour dire combien nous l’admirons toutes et tous. D’ailleurs, avant que nous trinquions à son inépuisable santé, je lui décerne la médaille d’or de la Ville, la plus haute distinction que l’on puisse recevoir à Wattrelos.

 

Elle aura eu une fille, un petit-fils, deux arrière-petites-filles (Olivia et Victoria) et donc une arrière-arrière-petite-fille qui porte le joli prénom de Rose ! Cela valait bien un énorme bouquet que je lui ai offert…

 

Très, très bon anniversaire, chère Estève !

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 09:42

En effet, comme chaque année, avec Jean-Pierre Mollière, inspecteur de l’Education nationale, mon adjointe aux écoles, le directeur général des services et les cadres de la direction générale des écoles, je fais le tour de plusieurs écoles, là où il y a eu des mutations ou des travaux majeurs.

 

Rentre-e-scolaire-2013_2_1.jpgAussi, dès 8 h 15, nous sommes d’abord à la grille de Condorcet pour saluer la nouvelle directrice, la pétillante Mireille Lysczczaz (que beaucoup de parents découvrent bien sûr ce matin) et toute l’équipe éducative. Ça y est, la porte s’ouvre : à gauche, direction la maternelle (avec quelques pleurs) ; tout droit : l’élémentaire, tout va dans la bonne humeur. Tout a été bien préparé et chacun trouve sa place. Je suis satisfait de voir que la démolition d’un mur, pour petits travaux dont il s’agit, permet d’offrir de bien meilleures conditions de travail pour les élèves de la CLIS… tous très vite regroupés autour de leur lapin mascotte qu’ils sont heureux de retrouver !

 

A Lavoisier, la directrice Christelle Vandermeirssche est heureuse de nous présenter sa classe supplémentaire, qu’elle a localisée tout à fait pertinemment face à son bureau de direction. Ce sera plus pratique et efficace.

 

A Jean-Macé, Myriam De Smedt, directrice d’expérience a réorganisé toute son école, redisposant salles de maternelles et dortoirs, et réfectoires pour plus d’efficacité ! Après le remplacement des portails à l’automne 2012, clôtures extérieures et auvent ont été repeints et surtout, de consistants travaux de ventilation ont été menés dans les classes de l’étage (CM1-CM2), ce qui sera plus agréable pour les enfants (tout cela pour un coût total de 69 000 euros). De jeunes élèves tâchent de m’initier au collage de gommettes…

Rentre-e-scolaire-2013_2_2.jpg Rentre-e-scolaire-2013_2_3.jpg 

A la maternelle Camus, un salut et des encouragements à la nouvelle directrice, qui nous vient de Maubeuge.

 

Enfin, autre maternelle – mais la pièce majeure de cette rentrée 2013 – à Marie-Curie, où après, d’évidence, un difficile travail ces derniers jours (jusqu’à ces dernières heures !) pour que tout soit prêt, les femmes de service, enseignantes et directrice me semblent plus qu’heureuses de s’installer dans leurs nouveaux locaux : trois classes et une BCD (avec informatique) dans un nouveau bâtiment, la construction d’un préau, des peintures neuves dans l’ancien bâtiment, tout cela pour 1,10 million d’euros… Même si tout le chantier n’est pas complètement fini, cela fait quand même plaisir !

Rentre-e-scolaire-2013_2_4.jpg Rentrée scolaire 2013 2 5

C’est le principal investissement immobilier de la ville cette année, et ça vaut le coup (cf. article du 1er août 2013). Marie-Line Fache, la directrice, qui a particulièrement veillé à ses travaux, peut, je crois, être satisfaite d’accueillir (mieux) ses enfants dans ces conditions : je redoutais un sourcil froncé et je fus soulagé d’être accueilli par un agréable sourire. Ouf !

Rentre-e-scolaire-2013_2_6.jpg Rentre-e-scolaire-2013_2_7.jpg 

Il est vrai que les services municipaux – qui, parfois, ont dû pallier des défaillances d’entreprises de dernière minute – ont une nouvelle fois donné tout leur cœur et leur sens du service public à l’ouvrage, comme ils savent le faire, pour que ce week-end, jour, nuit, tout soit rangé et nettoyé (plusieurs fois !) pour que tout soit prêt. Bravo à mes équipes, des services techniques aux déménageurs jusqu’aux équipes de nettoyage ou des écoles ! Et tous mes vœux aux enfants pour une bonne année scolaire !

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 09:36

A la rentrée 2012, à Wattrelos, on ouvrait le groupe scolaire Brossolette rénové, à la rentrée 2011 la maternelle Michelet reconstruite ; à la rentrée 2013, se terminent les travaux de la maternelle Marie-Curie. Notre municipalité n’a guère besoin de réaffirmer son attachement à l’école et à l’éducation ; ses réalisations parlent plus que tout discours.

 

Rentre-e-scolaire-2013_1.jpgPremière rentrée dont la nouvelle majorité présidentielle assume la responsabilité, les caractéristiques nationales de cette rentrée 2013 sont connues, dans le prolongement de la loi sur la refondation de l’école, dont les priorités se concentrent sur le primaire : 7 500 enseignants supplémentaires (c’est une inversion historique ; il y a deux ans, c’était plutôt moins 15 000 postes !) pour améliorer les remplacements, renforcer la scolarisation des moins de 3 ans, et le dispositif Plus de maîtres que de classes pour les territoires prioritaires ; titularisation de 28 000 auxiliaires de vie scolaire pour accompagner les élèves handicapés ; rétablissement de la formation des enseignants…

 

A Wattrelos, cette rentrée 2013 se fait sur fond de stabilité des élèves inscrits dans nos écoles : 5 149 (contre 5 148 en septembre 2012), mais avec un chassé-croisé public-privé (3 657, soit + 13 élèves dans le public ; 1 492, soit - 12 dans le privé).

 

Ce qui me fait plaisir ce matin, ce sont les chiffres sur 10 ans : il y a près de 100 élèves scolarisés de plus depuis 2003 (5 066 alors !) ! Aussi, que l’INSEE – et l’Etat – ne viennent pas me dire que Wattrelos perd des habitants !

 

Entre public et privé, sur cette perspective, l’évolution n’est pas neutre. Car en 10 ans, on compte + 9,5 % élèves dans le public (+ 374 ! C’est l’équivalent d’un groupe scolaire comme Jean-Macé au Laboureur, ou Jaurès au centre-ville) et - 14 % dans le privé (- 241).

 

Tel est le tableau général de cette rentrée mais regardons un peu plus en détail, concrètement, à Wattrelos : 

  • Rentrée scolaire 2013 2tous les postes de direction sont pourvus. Deux nouvelles directrices : Mireille Lyszczarz, qui passe de la maternelle Camus à la direction du groupe scolaire Condorcet au Crétinier (cf. photo) ; Maryse Le Guellanff, qui remplace Mireille à Camus. A Jean-Jaurès, M. Blaecke devient directeur unique de Jaurès-Michelet.
  • les secrétariats des directeurs d’école, tenus par des contrats aidés, sont déjà en place (l’an dernier, ils avaient été recrutés plus tardivement). Six contrats supplémentaires devraient bientôt permettre que la quasi-totalité des écoles soient pourvues. C’est une excellente nouvelle !
  • Rentre-e-scolaire-2013_1_3.jpgune classe supplémentaire à l’élémentaire Lavoisier (cf. photo de la nouvelle classe) ;
  • malgré deux fermetures de classes à Jean Zay et à Camus pour des raisons d’effectifs, nous avons plus de moyens humains avec des décharges supplémentaires pour des directions, et surtout deux maîtres de plus (dans le dispositif Plus de maîtres que de classes) à Léo-Lagrange et à Voltaire ;
  • des renforcements pédagogiques là où il y a des besoins, à l’image de l’école Jean-Macé qui ouvre en cette rentrée une CHAM (classe à horaires aménagés pour la musique), et surtout va bénéficier dès cette rentrée 2013 de l’élargissement à ses CP du dispositif Coup de pouce pour la lecture (dont elle ne bénéficiait pas jusqu’à présent), grâce à une dérogation pour laquelle le préfet m’a donné hier soir son accord !

Voilà donc, comme le dit Jean-Pierre Mollière, inspecteur de l’Education nationale avec qui je visite plusieurs écoles ce matin, « une belle rentrée avec de belles perspectives ».

 

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 14:58

_IMG3990.JPGEn ce début d’après-midi, avec élus, responsables et membres des sociétés patriotiques qui m’accompagnent, comme chaque année je me rends aux cimetières du Crétinier puis du Centre pour commémorer la libération de Wattrelos.

 

Le 2 septembre 1944 en effet, comme je l’écrivais l’an dernier, « le jour se lève sur une ville débarrassée de la couleur vert de gris ». L’armée allemande, qui occupait jusqu’alors notre ville, était partie dans la nuit, laissant sur place quelques soldats allemands prisonniers par les résistants, et surtout tant de souffrances, de privations, de peurs et de meurtres dont les Wattrelosiens se souviendront longtemps et se souviennent encore !

 

_IMG3986.JPGC’est pour ne pas qu’on oublie qu’il n’y a pas si longtemps nos parents, nos grands-parents avaient été privés de leur liberté, que la paix est un bien précieux qu’il faut défendre ardemment, et que le droit de vivre libre, de penser, de décider sa vie peut être remis en cause lorsqu’on laisse progresser et accéder au pouvoir des idées extrêmes, nourries d’intolérance, de xénophobie et d’exclusion que nos cérémonies du souvenir ont de l’importance.

 

Nos concitoyens ont souffert toutes ces années. Nombre d’entre eux sont morts, torturés par l’occupant. Ce matin, nous saluons avec respect leur tombe et leur mémoire. Devant les monuments aux morts, en passant en revue les pierres tombales de tous ces héros de notre histoire, je me souviens des propos de mon prédécesseur, Louis Dornier, lors de l’installation de la délégation municipale le 7 octobre 1944, qui alors rendait hommage à « nos populations du Nord… traquées, déportées, condamnées au travail forcé, qui ont peiné, souffert, subi les pires vexations, qui ont payé par leurs martyrs, leur esprit chevaleresque et leur fierté française, qui n’ont enfin jamais désespéré ».

 

Il ajoutait :« Notre pensée émue va maintenant vers tous ceux qui ont payé par le sacrifice de leur vie la défaite du nazisme et permis à la France immortelle de reprendre le cours de sa haute destinée, aux prisonniers et déportés qui, aujourd’hui encore, dans les camps et les geôles allemandes, humiliés et meurtris, attendent leur libération ; aux familles éprouvées par le deuil, les dévastations, les pillages et les crimes, aux sinistrés et à toutes les victimes de la guerre ».

 

Pensons en effet à elles et à eux. Avec émotion, avec respect, avec affection. Et surtout avec fidélité.

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 15:22

albert-leclercq2.jpgTriste nouvelle en cette fin d'été : Albert Leclercq, qui fut Adjoint au maire de Wattrelos de 1983 à 1999, est décédé. C'était un militant socialiste de longue date, fidèle à ses valeurs, apprécié pour sa sagesse, sa grande intelligence et ses avis toujours éclairés. Il était de ces hommes qui imposent naturellement le respect et qu'on écoute lorsqu'ils prennent la parole.

Nous avions fait notre entrée ensemble au conseil municipal : moi, le benjamin ; lui l'homme d'expérience (il avait été par le passé élu à Dunkerque). Fin connaisseur de la vie wattrelosienne pour avoir été quelques années, dans les années 70, journaliste en charge de ce secteur, il m’apprit beaucoup. Car Albert Leclercq connut trois vies : la vie journalistique donc, mais aussi syndicale et politique.

Sa passion pour le journalisme l'avait amené à intégrer la rédaction de Nord Matin, journal de la démocratie socialiste, notamment à Lille et à Dunkerque, avant qu'il ne rejoigne la rédaction de Nord Eclair, à Roubaix cette fois, pour rendre compte de la vie locale à Wattrelos et à Leers ; puis de devenir secrétaire de rédaction jusqu'à sa retraite, en 1982.

Sa ville d’adoption, Wattrelos, à force de l’arpenter, de rencontrer ses responsables associatifs, ses citoyens engagés, il l’aimait avec tendresse. C’est tout naturellement que, le temps de la retraite venue, il avait choisi de mettre ses compétences au service de la municipalité wattrelosienne. Il y exerça les fonctions d'Adjoint chargé de la communication, qu’il modernisa en profondeur, en interne comme en externe, et surtout d’Adjoint en charge des questions hospitalières : il fut ainsi vice-président de notre Centre hospitalier pour lequel il se mobilisa avec énergie et efficacité, à une époque où il fallait déjà se battre pour sa pérennité… Très présent dans la vie de l’établissement, c’est à lui qu’on doit sa mutation profonde – laquelle a alors sans doute sauvé l’hôpital – en le dotant d’une spécialité de rééducation fonctionnelle et d’une balnéothérapie.

Malgré tous ces engagements, il n’a jamais oublié la presse et a très longtemps présidé, au titre de son action syndicale, la Caisse de retraite des cadres de la presse !

Ce parcours riche, toujours au service des autres, et son sens de l’engagement lui avaient valu d’être fait Chevalier de la Légion d'honneur.

Après deux mandats et avoir été réélu en 1995, il avait choisi de démissionner quatre ans plus tard pour pouvoir se rapprocher de sa fille et partir vivre en famille en Bretagne.

Toutes ces années, nous sommes restés fidèlement en contact. Ses conseils, ses encouragements m’ont été précieux. Même dans sa nouvelle vie, il lisait, s’informait et quand il y avait ici des difficultés, j’avais toujours droit à son coup de fil. En soutien, pour dire qu’il pensait à moi, aux socialistes, à Wattrelos, et qu’il était de tout cœur de nos combats.

L’an dernier, au début de cette année, j’avais encore eu ce coup de fil qui me faisait tant plaisir. Albert était un sage, un homme de force et de vigueur, un homme profondément attaché à l’humanisme.

« Nous étions frères de tant de choses » dit une chanson. Nous avions l’un pour l’autre cette affection-là, en dépit de nos générations différentes.

Avec la disparition d’Albert, Wattrelos perd de nouveau l'un de ses grands serviteurs. Un homme d’engagements, de valeurs, et dont les qualités humaines étaient reconnues de tous. En mon nom personnel, au nom du Conseil municipal, des patients et du personnel du Centre hospitalier de Wattrelos, je veux lui rendre un vibrant et affectueux hommage, et adresser à sa famille et à ses proches nos plus sincères condoléances.

Partager cet article
Repost0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 09:59

Fe-te-Touquet-aou-t-2013_1.jpgLes fêtes du Touquet Saint-Gérard sont aux Wattrelosiens – notamment à leurs élus, qui se doivent d’y être ! – ce que l’Université d’été de La Rochelle est aux socialistes : c’est le rendez-vous de la fin des vacances, celui qui annonce la rentrée !

 

Alors c’est vrai, après le bel été et les très beaux jours ensoleillés encore cette semaine, la sympathique et entreprenante équipe de bénévoles conduite par leur présidente, la tout aussi sympathique et entreprenante Laurence, aurait mérité d’avoir un beau, même un très beau soleil tout le week-end durant. Car elle s’était à nouveau mobilisée pour que les festivités du quartier soient belles !

 

Fe-te-Touquet-aou-t-2013_2.jpgEt patatras ! Voilà que samedi matin, la pluie est au rendez-vous dès potron minet. Si nombreux sont ceux qui ont renoncé à déployer alors leurs étals… Heureusement, il y a des bradeux courageux qui, vaille que vaille, tiennent leur stand et qui, la pluie s’atténuant en fin de matinée, réussissent à faire de petites affaires. Avec le sourire et la bonne humeur, parfois avec le soutien d’un petit apéro… Bravo à eux ! Deux heures durant, je me suis baladé dans les rues du quartier et je n’ai vu que des gens heureux d’avoir tenu bon ! Chouette ambiance. Et cela ne m’a pas empêché de rentrer avec quelques emplettes sympathiques.

 

Le soir, à la guinguette sur la placette Saint-Gérard, la pluie s’étant faite plus discrète, j’ai pu, comme bien d’autres, déguster mon traditionnel filet américain-merguez, avec les frites du toujours souriant Gégé (cf. photo) qui en aura quand même fait frire 250 kg en deux jours ! Tout cela à coups de Petit bonhomme en mousse, C’est bon pour le moral, Ça fait rire les oiseaux… bref, en écoutant le répertoire joyeux de nos amis chanteurs des Musickos, dorénavant bien connus à Wattrelos !

Fête Touquet août 2013 Gégé Fête Touquet août 2013 3

Fe-te-Touquet-aou-t-2013.jpgEt dimanche, ça y est, pour les bénévoles, c’est la récompense du dévouement : sunshine is back ! Tout juste pour accompagner un défilé carnavalesque avec les Joyeux Corsaires, les D’Glingués, le char (et les enfants) du quartier, tout cela encadré par nos amis… d’Amitié motards (impossible pour moi de ne pas succomber à chevaucher – brièvement – le bolide du vice-président, mon copain Joël ! cf. photo).

 

Et la foule aura été là ensuite, jusqu’au soir, emplissant tables et chaises, jetant un sourire soulagé sur le visage des organisateurs (qui l’ont bien mérité !), et vidant allègrement stocks de frites, de sandwiches, de saucisses, de merguez et… de gâteaux au chocolat ! Tout cela en écoutant de forts talentueux groupes musicaux, à commencer par celui que j’ai découvert, Téléphomme, qui reprend, avec vraiment beaucoup de talent, les morceaux du groupe Téléphone. « Je rêvais d’un autre monde… » entonnent-ils ; moi, non ! Car je suis là où vraiment je ne pouvais qu’être le mieux ce dimanche : au Touquet Saint-Gérard !  Merci à toute l’équipe du comité des fêtes de continuer à faire vivre cette tradition festive de quartier. Je sais que c’est fatiguant, parfois décourageant, mais c’est tellement important que dans nos quartiers ces fêtes continuent d’exister.

Fe-te-Touquet-aou-t-2013_4-copie-1.jpg Fe-te-Touquet-aou-t-2013_5.jpg 

Fe-te-Touquet-aou-t-2013_6.jpgCes fêtes de quartier d’ailleurs essaiment dans la vie locale toute entière car, de la rencontre – improbable, vu qu’elles sont l’une et l’autre à des quartiers géographiquement radicalement opposés – entre Laurence Sueur et Michèle Coquelle (cf. photo), présidentes respectives des comités des fêtes du Touquet et des 5 quartiers, est née l’idée de l’organisation d’un Raid’Louffes (qui alliera sport et bonne humeur assurément !) à Wattrelos, la veille des Berlouffes ! Rendez-vous pour le raid le samedi 7 septembre…

 

Partager cet article
Repost0
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 06:01

A Wattrelos, la qualité de notre cadre de vie, on y tient !

 

Des espaces verts entretenus (un défi quotidien dans une ville de 1 300 hectares !) et un fleurissement agréable à l’œil sont deux composantes essentielles de ce cadre de vie ; quand on peut y allier le développement durable, c’est encore mieux.

 

Gestion-diffe-rencie-e.jpgAinsi, le service municipal des espaces verts pratique-t-il, en cette saison estivale 2013, une gestion différenciée plus poussée que les années précédentes, qu’agrémentent des bandes de gazon fleuri écologique et des plantations de vivaces.

 

Vous l’aurez peut-être remarqué si vous vous êtes promenés au parc de Beaulieu, au parc du Lion, si vous êtes passés le long de la route qui mène au pont des 44 et au-delà (Martinoire - cf. photo - et Touquet Saint-Gérard), le long du boulevard de la République ou le long du boulevard André-Cambray. C’est également le cas dans les parcs d’activités du Beck, du Winhoute et au cimetière du centre.

 

De quoi s’agit-il au juste ? Cela consiste à laisser, par endroits, la nature reprendre ses droits (en clair : à ne pas tondre systématiquement) afin de favoriser la biodiversité pour la flore et la faune, limitant le dérangement des animaux et encourageant la diversité des espèces. Un exercice qui demande pédagogie et communication car cela pourrait laisser penser que la Ville n’entretient pas ses espaces verts !

 

Aussi complète-t-on ces espaces de fauchage tardif par des bandes de gazon fleuri qui  se réensemencent elles-mêmes d’année en année, et qui forment des tapis de fleurs diverses (coquelicots, bleuets…). Ce gazon est fauché au maximum deux fois par an et non ramassé, de manière à conserver une terre riche et limiter les mauvaises herbes. Les agents municipaux concernés ont été sensibilisés et ont reçu une formation, ainsi que des outils adaptés à une taille douce.

 

Signalons également, au chapitre des nouveautés, que, disposées en sinusoïdes harmonieuses, des narcisses ont fait leur apparition cette année au printemps – vous vous en souvenez peut-être – sur les boulevards de l’Egalité et de la Liberté, ainsi que sur le boulevard André-Cambray (à la demande de la Ville car il s’agit d’une route communautaire). Les bulbes, qui avaient été plantés à l’automne dernier, assureront un fleurissement de plus en plus fourni d’année en année lorsque les beaux jours reviendront.

 

Ces deux postes (bulbes de narcisses et gazons fleuris) représentent un budget de 13 000 euros mais seront amortis dans le temps par leur longévité et leur reproduction.

 

Quant aux plantes vivaces (campanules, iris, géraniums vivaces…), que nous utilisons de plus en plus, elles ont été choisies pour leur esthétisme et leur capacité à résister à la sècheresse : elles permettent en effet des économies d’eau, d’entretien et sont  implantées dans tous les quartiers de la ville.

 

De manière à présenter ces nouveaux types de fleurissement, un aménagement pédagogique est  en cours de création à l’entrée du parc du Lion, derrière la MEP : un massif de vivaces de l’ensemble des variétés plantées dans la ville sera présenté avec leur nom et un labyrinthe fleuri, constitué d’un grand nombre de mélanges, sera créé afin d’accueillir des visites pédagogiques (écoles, office de tourisme, manifestations au parc…).

 

A Wattrelos, on a des fleurs… et aussi des idées ! Alors on les montre.

Coquelicots.jpg 

Partager cet article
Repost0