Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 19:53
Les fééries et les voeux des commerçants

Regroupés dans leur association - Wat’Com, présidée par Sophie Wojtaszewski - nos commerçants wattrelosiens ne manquent ni de talents ni d’initiatives. Dans mon discours, ce soir, dans les salons de l’Hôtel de ville, je salue chaleureusement les distinctions en 2015 de Jessica (Sergine Coiffure), finaliste de la Wordskills Competition ; Loïc Masurel (M Innovation), élu coiffeur de l’année aux Hairdressing awards ; Olivier et Stéphanie Delmulle (salon de coiffure au Laboureur), lauréats du Mercure d’Or et du prix spécial de l’artisanat.

 

Durant tout le mois de décembre, Wat’Com a organisé les Fééries de Noël : 61 commerçants participants et 5 000 tickets remis à leurs clients, avec 8 lots à gagner directement en magasin. Hormis ces lots, chaque ticket donne droit à une participation à un tirage au sort pour 22 gros lots (tablettes, appareil photo, GPS, ordinateur, deux télévisions, un voyage).

Les fééries et les voeux des commerçants

Entouré de plusieurs de mes adjoints et du Bureau de Wat’Com (Sophie, Christophe, Séverine…), je participe ce soir à la remise de ces gros lots. Jeune Roubaisienne de 22 ans, Cassandre Ounas gagne le voyage (ticket provenant de Permis en poche) ; les deux téléviseurs reviennent à Lionel Giampetro (ticket Auto Eco Propre) et Jean Corbeau (ticket Palais des Sports).

Les fééries et les voeux des commerçants
Les fééries et les voeux des commerçants

Cette manifestation le rappelle : la première force, la première condition d’existence des commerçants dans nos quartiers, ce sont leurs clients ! Alors, si vous aimez vos commerçants, si vous voulez les conserver, profiter de leur proximité, achetez chez vos commerçants ! Vous avez besoin d’eux ; ils ont besoin de vous !

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 10:00
Mes voeux aux entreprises, avec Lidl en tête d'affiche !

Comme chaque année, le troisième jeudi de janvier en fin de matinée, accompagné des élus en charge des questions économiques et d’emploi, et bien que la presse n’en rende pas compte, j’accueille dans les salons de l’Hôtel de ville, pour la traditionnelle cérémonie des vœux aux entreprises, les responsables et dirigeants des entreprises importantes de la commune, ainsi que des organismes intervenant en matière d’emploi.

Mes voeux aux entreprises, avec Lidl en tête d'affiche !

Au regard du contexte économique général, l’inconnue en 2016 est surtout européenne, pour des préoccupations politiques bien sûr (migrants, nationalismes, Brexit) mais aussi économiques (divergence des politiques monétaires américo-européenne, demande intérieure faible).

 

En France, en revanche, le taux de chômage reste élevé, quoiqu’en fléchissement (10,1 %), mais la situation économique s’affirme clairement en rétablissement. L’économie française a cependant besoin d'une reprise des investissements des entreprises.

 

A cet égard, je redessine pour nos responsables d’entreprises les principaux – les importants – investissements de la ville en 2016 (Beaulieu, Touquet, Villas, centre-ville), et les problématiques qui sont les nôtres pour les infrastructures routière, le numérique et les transports.

 

Au plan économique, Wattrelos connaît une dynamique spécifique de créations d’entreprises : de nouvelles enseignes s’installent en ville.

 

En France, les créations d'entreprises ont baissé de 4,7 % en 2015 ; à Wattrelos, elles ont en revanche augmenté : de 79 en 2014 à 125 en 2015 (contre 65 créations seulement en 2011 !). En cinq ans, deux fois plus de créations d’entreprises et 35 % de disparitions en moins ! Et, de 2011 à 2015, 427 créations et 259 disparitions, soit un solde net de 168 nouvelles entreprises : c'est appréciable car une entreprise créée, c’est au moins un emploi créé !

 

Cela va continuer : au Beck, JADE, Métal Passion et Colmant Coated Fabrics vont s’installer en 2016, MBC au Winhoute, Nord Toitures et Flandres Désamiantage à la Martinoire, et d’autres encore, c’est en discussion, à l’écoparc du Sartel.

 

Ces arrivées d’entreprises nous sont précieuses, comme je le souligne : « Wattrelos a besoin de vous, de votre dynamisme, de vos réussites, de votre chiffre d’affaires et de vos résultats à la hausse ».

 

En conclusion de mes vœux, je passe la parole à mon invité du jour, Etienne Coulier, responsable immobilier Nord de Lidl France.

Mes voeux aux entreprises, avec Lidl en tête d'affiche !

Il salue d'emblée la qualité du partenariat qu’il entretient avec la ville, spécifiquement avec son maire (il dit que je suis un « hyperboosteur » de dossiers !), et présente l’investissement majeur de Lidl au centre commercial des Couteaux.

 

Comme je l’avais annoncé il y a plusieurs mois, Lidl, après avoir rasé la friche Match, va en effet ériger un supermarché de 1 700 m². Il s’affirmer ainsi comme la locomotive nécessaire et particulièrement décisive de ce centre commercial aux portes de l’Union et du quartier des Villas, inscrit en ANRU 2 (nouveau plan national de renouvellement urbain). Nous parlons de ce projet depuis plusieurs années ; son aboutissement me réjouit tout particulièrement. Ce quartier de presque 11 000 habitants en a bien besoin !

 

Une vraie bonne nouvelle pour 2016 !

 

Pour lire mon intervention, cliquer ici.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 11:33
Fiscalité locale comparée : Wattrelos très en-dessous de la moyenne !

La Métropole européenne de Lille (MEL) vient de publier son étude annuelle sur l’évolution de la fiscalité locale sur le territoire métropolitain, notamment dans les 85 communes qui forment la MEL.

 

  • En 2015, dans la MEL, le produit fiscal par habitant (total des trois taxes : habitation + foncier bâti + foncier non bâti) le plus faible est de 240,24 € ; le plus élevé est de 769,92 €. La moyenne s'établit à 480,58 euros / habitant. A Wattrelos, le produit fiscal par habitant est de 430 € (soit 10,5 % en-dessous de la moyenne de la MEL !).

 

  • Dans la MEL, le produit fiscal par habitant de la taxe d’habitation le plus faible est de 95,96 € ; le plus élevé, de 370,23 €. La moyenne s'établit à 235,60 euros / habitant. A Wattrelos, le produit fiscal par habitant de la taxe d’habitation est de 164 € (soit 30,1 % en dessous de la moyenne de la MEL !).

 

Au chapitre des recettes par habitant de taxe d’habitation, Wattrelos se classe 60e sur les 85 communes. On comprend aisément la modicité de ses ressources fiscales en comparant son produit fiscal habitant moyen (164 €) à ceux de Marcq (370 €), Lambersart (350 €), Saint-André (318 €), Croix (316 €), Mouvaux (311 €) ou Lille (311 €)…

 

  • S’agissant de la TFPB, le produit fiscal par habitant le plus faible est de 75,85 € ; le plus élevé est de 600,44 €. La moyenne dans la MEL est de 242,22 €. A Wattrelos, le produit fiscal par habitant de la TFPB est de 262 € (soit 8 % au-dessus de la moyenne métropolitaine).

 

La position wattrelosienne paraît encore plus médiane dans la strate des communes de + 10 000 habitants : le produit fiscal le plus faible est de 124,49 € (Mons), le plus élevé de 388,57 € (Wasquehal). Wattrelos est plus proche encore de la moyenne (253 €) des communes de sa catégorie.

 

Et encore : en 2015, le taux moyen de la TFPB dans la  MEL a augmenté de 5,6 %, avec notamment des hausses importantes à Wicres (26,7 %), Lille (23,3 %) ou Haubourdin (9,1 %). A l’inverse, à Wattrelos, aucune hausse de taux (TH ou TFPB) depuis plus de 6 ans !

 

Il n'est pas facile de boucler le budget communal sans augmenter les taux, ni les tarifs de cantine, ni en faisant payer les TAP. Mais à quelques jours du vote du budget communal 2016, je le confirme : il n’y aura toujours pas de hausse à Wattrelos en 2016 !

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 09:47
Rire avec les poules de la voisine !

Incontestablement, la nouvelle pièce de la compagnie Marius Staquet (théâtre wallon mouscronnois) est une vraie réussite : en deux actes, la création de Christian Derycke fait mouche ; elle fait rire, beaucoup rire. Et de bon cœur ! Le rythme est enlevé, l’intrigue très drôle, les réparties tout à fait bienvenues, et les comédiens excellent chacun dans leur rôle.

 

Comment résumer ces Glinnes de l’vijinne ?

 

Toujours dynamique malgré un âge avancé, Marie-Louisse vit dans sa maison, ravie de recevoir la visite quotidienne du facteur, surtout lorsqu’elle est coincée dans sa baignoire. Mais son fils Michel, désargenté, aimerait vendre la maison de sa mère : il demande à un notaire, Me Rossignol (l’irrésistible et talentueux acteur Manu Van Daele), de venir expertiser la maison.

 

Or, à côté vient de rouvrir un cabaret « montant » : le Bleu canarien. Sa tenancière, Stella (un rôle de composition pour ma copine Géraldine Catteau), a bien connu Marie-Louisse dans sa jeunesse. Elle aussi aurait beaucoup « monté »... Passé le temps des retrouvailles, coincée entre la police (l’inspecteur Harry) et le mac (Momo la Soudure) d’une de ses filles, Stella propose à Marie-Louisse de loger chez elle deux de ses « filles »…  Elles deviennent donc « les poules de la voisine » !

Rire avec les poules de la voisine !
Rire avec les poules de la voisine !

Mais comment le faire accepter par Michel sans lui parler du passé de sa mère ? En s’inventant une cousine Bertha, donc des petites cousines, improbables sœurs brune et blonde, et… des mensonges (« Mintir à un homme, c’est comme la cuisine : si l’viande est dure, te mets de l’bonne sauce, il avale tout ! »), des imbroglios, des quiproquos animés ! Où le mac deviendra commissaire, le notaire arrêté, les filles nues artistes peintres… et Stella et Marie-Louisse les meilleures copines du monde !

Rire avec les poules de la voisine !

Vous n’avez pas tout compris ? Pas grave, allez voir la pièce et ces acteurs vraiment excellents : vous rirez et passerez un bon, un très bon moment !

 

Le passage du théâtre wallon à Wattrelos le troisième dimanche de janvier est un moment toujours très attendu : cette année, cela aura été un feu d’artifice de bonne humeur. Vivement l’année prochaine ! Ce sera Pilote de guigne, nouvelle pièce de Christian Derycke.

Rire avec les poules de la voisine !
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 09:41
Corps constitués : avec Damien Castelain, pour faire accomplir à Wattrelos de nouveaux progrès !

La réception des corps constitués permet de présenter les vœux de l’Administration municipale aux représentants des différentes administrations ou collectivités travaillant au quotidien pour Wattrelos, en lien avec les élus et les collaborateurs municipaux : policiers, pompiers, douanes, écoles, délégués départementaux de l’Education nationale, mais aussi représentants du Préfet, de la MEL, du Département et de la Région.

 

Cette année, une première : Damien Castelain, président de la MEL, me fait l’honneur et l’amitié d’être là. Sa présence est opportune : parmi les partenaires qui investissent à Wattrelos, 2016 sera surtout l’année de la MEL ! Je suis très sensible à la venue de Damien : j'entretiens avec lui une relation d’amitié et de fidélité. Je rappelle son appui, sa décision personnelle déterminante sur des dossiers importants : la reprise de la liaison routière Tourcoing-Beaulieu ; le lancement de la ZAC du centre-ville ; l’aménagement des deux parkings paysagers au centre-ville, et celui du Touquet ; le nouveau SCOT ; le renouvellement urbain des Villas ; les travaux de la piscine ; le reclassement des voiries. D’autres dossiers sont aussi en discussion, bien sûr.

Corps constitués : avec Damien Castelain, pour faire accomplir à Wattrelos de nouveaux progrès !
Corps constitués : avec Damien Castelain, pour faire accomplir à Wattrelos de nouveaux progrès !

Damien Castelain se dit attaché à moi, mais aussi à Wattrelos : la Ville mérite le soutien de la MEL. Il confirme au passage le fonds de concours à 50 % pour les équipements culturels et sportifs... et intègre Wattrelos dans les futures réflexions sur sa desserte en tramway (pour la prochaine délégation de service public, après 2018).

 

Puisque nous sommes en période de vœux, je consacre une large part de mon intervention à réaffirmer les valeurs de solidarité, de laïcité et de fraternité indispensables dans la France de 2016, mais aussi dans ma ville. Sur cette triple exigence, j’invite nos partenaires à nous aider, à nous épauler cette année pour « une action publique efficace et efficiente ».

 

Pour lire mon discours, cliquer ici.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 18:28
Voeux au personnel municipal : un discours de vérité !

La première cérémonie des vœux de l’année est consacrée au personnel municipal : la salle Salengro a conservé ses lumières de Noël, rehaussées de nos couleurs républicaines. Les 1 400 agents municipaux wattrelosiens, actifs ou retraités sont accueillis par Sandy, très talentueuse chanteuse. Sur fond d’Ouest américain, elle revisite nombre de grands succès.

Voeux au personnel municipal : un discours de vérité !

Très ému de me retrouver à cette tribune, surtout cette année, je rends d’abord, avec force, hommage aux agents et services publics : « Ils ont fait honneur à la France » par leur engagement lors des attentats tragiques de 2015.

Voeux au personnel municipal : un discours de vérité !

Dans un contexte national de gravité, je veux tenir « un discours de vérité » pour évoquer le travail des élus et agents en 2016. Les projets et réalisations sont nombreux. En 2016, Wattrelos va faire un grand pas dans ses investissements : ce sera l’année du Touquet Saint-Gérard (équipement scolaire, parking, logements…), l’année des Villas (projet ANRU 2, supermarché Lidl), l’année du centre-ville (ZAC du Centre, nouveaux parkings paysagers). Ou encore l'année de la liaison Tourcoing-Beaulieu, ou de plusieurs projets d’équipements de santé.

Voeux au personnel municipal : un discours de vérité !Voeux au personnel municipal : un discours de vérité !Voeux au personnel municipal : un discours de vérité !

En 2016, il faut tout faire pour maintenir notre service public à la wattrelosienne. Et comme la majorité municipale exclut d'augmenter la pression fiscale sur notre population, nos services ont « une seule solution : s'adapter ». Sans recrutement, mais en tenant compte du déroulement de carrière des agents.

 

Enfin, il faut surtout travailler à « une ville apaisée » (les idéologies d’extrême droite veulent « fracturer la société ») : autre sécurisation de la ville, animation poursuivie, soutien aux associations et réexamen de nos relations avec le public.

 

Mon « discours de vérité » consiste aussi à dire ceci à tous ces collègues et amis : en juin dernier, sur mon lit d’hôpital, j’espérais déjà retrouver cette cérémonie. Car « l’important dans la vie, c’est la vie » ! Dans la salle, l’émotion est forte, puissante, submergeante. La mienne, et celle de mon équipe, est plus forte encore quand toute la salle se lève pour me saluer par une longue standing ovation…

 

Merci à toutes et tous. Oui, « j’aime Wattrelos et ceux qui la servent ! ».

 

Pour lire mon discours, cliquer ici.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 14:17

Ce jeudi matin, après la commission des finances de l’Assemblée et la séance publique, je participe à la réunion du comité d’engagement de l’ANRU (agence nationale de rénovation urbaine) présidée par le directeur général de l’ANRU.

 

Aux côtés des maires de Lille, Roubaix, Tourcoing, Mons, Hem, Loos et Wattignies, et sous la houlette de Francis Vercamer, vice-président de la MEL chargé de la politique de la ville, je viens défendre la partie wattrelosienne, pour le quartier des Villas, du projet métropolitain de renouvellement urbain. Il sera pris en compte dans le NPNRU national (ANRU 2).

 

Après plusieurs mois de préparation, le protocole de configuration est soumis à ce comité d’engagement ; en cas d’accord, il permettra d’engager – enfin – avec nos partenaires (Département, Région, MEL, bailleur) les réunions d’élaboration et d’écriture de la convention financière. Celle-ci validera alors les engagements respectifs des uns et des autres, et autorisera le programme de travaux.

 

A l'aide d'un powerpoint décrivant le quartier et les fondements de notre démarche, j’ai présenté notre projet d’intérêt régional pour le quartier des Villas comme une triple réponse.

 

D’abord, une réponse à une attente : celle des élus et des habitants. Il y a plus de dix ans, nous avions porté la rénovation urbaine de Beaulieu et des Villas. Pour des raisons d’urgence, et d’ampleur du projet, Beaulieu a été retenu dans l’ANRU 1 (2004-2014). Depuis, nous attendons l’ANRU 2 avec impatience !

 

Ensuite, une réponse de justice sociale. Aux Villas, réside une population très modeste, dans des logements locatifs très sociaux. L'environnement est dégradé, des barres murées depuis plusieurs années attendent leur démolition.

 

Enfin, une réponse de cohérence. Quartier situé à un carrefour intercommunal (avec Roubaix à sa gauche, et Tourcoing au Nord), les Villas sont juste à côté de l’Union (pôle d’excellence textile / image, éco-quartier). Il porte l’image de la renaissance métropolitaine ; de l’autre côté de la rue, le centre commercial en déshérence vient de trouver une redynamisation économique forte avec une nouvelle enseigne ! Dès lors, une intervention publique forte sur le bâti et l’environnement  apparaît nécessaire. Elle repose sur une stratégie cohérente.

 

Notre projet est un projet de respiration (destruction de trois bâtiments au moins), de réhabilitation, de coproduction participative et d’amélioration profonde du cadre de vie.

 

Comme je l’ai dit, il est temps, largement temps, de porter une ambition pour ce quartier. Nos concitoyens attendent, espèrent depuis tant d’années. Ils doivent garder confiance dans l’action publique. Cette attente forte, ai-je ajouté, crée une exigence : intervenir rapidement à présent !

 

J’attends donc impatiemment la décision du Comité d’engagement. Elle sera annoncée dans les semaines à venir. En conclusion, le DG de l’ANRU a félicité le « fort portage politique » du dossier sur le territoire métropolitain. Il a souligné l’enjeu de temporalité et la stratégie globale des différents projets insérés dans le dossier métropolitain.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 18:08
Pitoyable FN !

Quel dommage que les électeurs du FN ne connaissent pas le comportement des élus pour qui ils votent et à qui ils accordent leur confiance ! Quand je vois que 45 % des Wattrelosiens, près de 6 500 électeurs, votent pour des élus qui se présentent sous le nom de Marine Le Pen, il y a de quoi être malade !

 

Oh, je n’évoquerai pas ici les absences répétées au parlement européen de la patronne, Marine Le Pen (elle est l'une des plus absentes), tout comme au conseil régional, où elle ne participe guère aux réunions des commissions (elle briguait pourtant la présidence de ce même conseil régional !).

 

Non, c'est d'avantage sur des considérations locales que porte mon propos : le chef de file du FN à Wattrelos, Roger Ackerman, qui voulait être maire (!) lors des dernières élections municipales, qui est conseiller municipal et conseiller communautaire (à la MEL, notre communauté urbaine), est en effet extraordinaire d’exemplarité dans l’exercice de son mandat d’élu !

 

Le lundi 30 novembre, la commission des finances de la MEL se réunissait pour préparer le budget 2016 : il n’est pas venu.

 

Le samedi 12 décembre, le conseil d'administration du CCAS de Wattrelos se réunissait également pour préparer son budget 2016, à la lumière des besoins sociaux de notre ville ; toujours pas de Roger Ackerman. Ce conseil d'administration du CCAS, qui conduit l’action municipale pour les personnes les plus modestes, se réunit tous les deux mois environ. Roger Ackerman n'y a assisté qu'une seule fois en bientôt deux ans...

 

S'agissant des élections régionales des 6 et 13 décembre, refus de sa part d'assurer la présidence d'un bureau de vote - c'est pourtant obligatoire pour un élu municipal. Il n’était même pas volontaire pour être assesseur...

 

Mieux encore : je découvre à l’issue de ces élections qu'il n’est pas venu voter, ni au 1er tour ni au 2nd tour ! Oui, le chef de file du FN à Wattrelos n’est même pas venu voter pour la liste de son propre parti, sur laquelle figurait de surcroît une colistière de son groupe au conseil municipal !

 

Et le FN voudrait donner des leçons de démocratie, des leçons de citoyenneté ? Il abuse les électeurs, il ment, il floue nos concitoyens !

 

Enfin, le bouquet final : le conseil municipal du 14 décembre. A la dernière minute, Roger Ackerman n’est pas venu. Mieux : comme c’est lui qui intervient en général, les cinq autres élus FN n’ont rien dit. Pas une seule intervention. Ils n'avaient d'avis ni sur la préparation du budget à l'ordre du jour ni sur aucune des délibérations présentées. On ne sait toujours pas ce qu’ils ont à proposer pour Wattrelos.

 

Cette séance était pourtant importante : il s'agissait notamment de débattre des futures orientations budgétaires. Dans la vie d’une commune, c’est un moment-clé : on confronte les points de vue des différents groupes sur les recettes et les dépenses du budget pour l’année à venir. C’est ce qu’on veut, ce qu’on propose pour la ville.

 

Il est évident que les élus FN n’ont rien à proposer pour Wattrelos. Ils n’ont qu’un prénom, qui résume toutes leurs pensées et leurs propositions : Marine. Marine sensée tout faire, Marine réponse-à-tout, mais Marine, surtout... rien du tout !

 

C'est ma douleur : comment autant de Wattrelosiens peuvent-ils voter pour de tels semeurs d’illusions ? Derrière les slogans, derrière la com', il n’y a rien. Rien de rien.

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 10:09
Orientations budgétaires pour Wattrelos en 2016 !

Le débat d’orientations budgétaires doit avoir lieu en conseil municipal deux mois avant le vote du budget primitif de l’année. Il est censé permettre aux différentes composantes politiques de l'assemblée de s’exprimer pour expliquer comment elles préparent ou prépareraient le budget, quelles recettes et quelles dépenses elles souhaitent ou souhaiteraient percevoir et engager, selon quelles priorités, quelle stratégie financière… Sauf qu’au conseil de Wattrelos, ce soir, cela ne s’est pas vraiment passé comme cela.

 

Le principal opposant, M. Ackermann (FN), n’est pas venu… et n’a pas transmis d’intervention toute faite à ses colistiers : résultat, aucun conseiller FN n’a rien dit ! Le Front de gauche réclame toujours plus et joue les "Perrette et le pot au lait" : si on avait plus, on ferait plus ! Sauf qu’on a ce qu’on a, rien d’autre : du coup, aucune proposition constructive et concrète. Quant à la stratégie financière, l’élu concerné ne doit pas savoir de quoi il s'agit ! Enfin, la conseillère UMP après avoir salué la majorité municipale pour être parvenue à ne pas faire payer les TAP, a préféré insister sur quelques points (logement, sécurité).

 

D’évidence, seule la majorité municipale peut présenter une stratégie financière complète, crédible, et jouer vraiment le jeu du débat d’orientations budgétaires. A partir d’un rapport d’orientations budgétaires – que j'ai largement rédigé – mon adjoint aux finances, Kamel Khiter, a présenté les cinq priorités budgétaires de la majorité pour le budget 2016 :

> redresser l’autofinancement, c’est-à-dire l’écart entre les ressources (elles diminuent) et les dépenses (elles doivent donc diminuer plus encore) ;

> pas d’augmentation de la fiscalité locale, ni des tarifs municipaux ; les TAP resteront non payants ;

> stabilité du stock de dette, et même diminution si possible ;

> poursuivre les efforts d’économies (si les recettes baissent, le seul moyen d’augmenter l’épargne, c’est de réduire les dépenses !) ;

> un investissement limité (à la hauteur des objectifs financiers précédents).

 

Le vote du budget primitif aura lieu le 4 février 2016.

 

Pour lire le rapport d’orientations budgétaires, cliquer ici.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 16:08
Régionales : le scénario était malheureusement écrit !

Jamais, depuis longtemps, élections ne se seront tenues dans un contexte aussi dramatique : crise des migrants, attentats terroristes, état d’urgence constituent une terrible toile de fond de la consultation régionale, et malheureusement, la question régionale n’aura pas été au cœur ni de la campagne de plusieurs candidats ni des réflexions des électeurs.

 

S’agissant des résultats du premier tour, les sondages avaient raison. Nul ne peut dire avoir été surpris ! Les risques étaient connus ; je les avais moi-même maintes fois rappelés. Le tripartisme, dorénavant, de la vie politique française, couplé avec le fonctionnement institutionnel bipartiste de la Ve République, crée une situation nouvelle et disqualifie quasi automatiquement pour le second tour la troisième liste. La division de la Gauche au premier tour était suicidaire !

 

Pierre de Saintignon aura été courageux, combatif, il aura fait ce qu’il a pu. Mais il partait dans cette bataille avec le handicap – terrible – d’une Gauche divisée (elle avait pourtant géré, unie, la Région !), et de devoir la mener contre une icône médiatique, Marine Le Pen. Pierre a toujours été un (formidable) travailleur de l’ombre : les 13 % de l’Aisne, par exemple, soulignent ce manque de notoriété. Ce n’est pas lui faire injure. Simplement, pour l’électeur, le volet médiatique paraît plus important que les dossiers de fond ! Et c’est bien dommage car la politique, la vraie, ce n’est pas le superficiel, les slogans à la Le Pen, c’est la vie quotidienne des gens comme s’y intéresse Pierre !

 

Cinq constats s’imposent à la lecture des résultats du scrutin :

 

> Dispersée, la Gauche se suicide ! Les Verts portent une lourde, très lourde, responsabilité, en particulier Sandrine Rousseau ! Vice-présidente sortante de la Région, obsédée par l’idée de faire un coup politique, visant à faire des voix pour les Verts sur le dos des socialistes (voire à réaliser après le premier tour, un coup à la Blandin en 1992, pour capter (à son profit ?) la présidence de la Région !), elle aura fait disparaître finalement non seulement les écologistes, mais aussi toute la gauche de la Région ! En plus, à 4,8 %, elle ne sera pas remboursée de ses frais de campagne ! Pitoyable résultat !

 

Pourtant, avec les listes PdS (18,2 %), Verts (4,8 %), Front de Gauche (5,3 %), une liste unique était à 28 ou 29 %. Avec la dynamique de rassemblement de la gauche, elle pouvait même atteindre 30 ou 31 % ! Au soir du premier tour, la situation de la Gauche aurait été tout à fait différente de celle d'aujourd’hui : le troisième, c’était la Droite, Xavier Bertrand, et pour le second tour, tout restait possible, y compris une victoire de Pierre de Saintignon !

 

Quelle connerie, cette division mortifère ! Cela coûte cher ! Pierre Mauroy, reviens !

 

> A Wattrelos, les suffrages socialistes se tiennent plutôt bien au regard du contexte et de l’environnement. A 27,5 %, le pourcentage est supérieur de 9,5 points au résultat régional, et très nettement au-dessus de nombre de communes voisines. Pour autant, bien sûr, il n’y a pas de déni de ma part : les résultats ne sont pas bons, nationalement et localement, pour mon parti. François Hollande est en train de redresser en profondeur la situation de la France, gravement obérée par le quinquennat de N. Sarkozy, mais les électeurs ne le perçoivent pas. Ils ont choisi de s’abstenir trop largement.

 

> Au sein du PS, les frondeurs n’ont pas été mieux lotis ! A Denain, où ma collègue députée-maire n’a cessé de critiquer le gouvernement et de joindre sa voix aux frondeurs, le FN est à 47,7 % (+ 2 points par rapport à Wattrelos) et PdS à 24,9 % (- 3 points par rapport à Wattrelos). Elle était pourtant n°2 sur la liste de Pierre de Saintignon ! L’électorat ne lui a pas fait grâce de ses critiques, en terme de résultats. Ces frondeurs, par leurs critiques à l’intérieur même de notre groupe parlementaire, minent de manière irresponsable la crédibilité d’ensemble de l’action gouvernementale. Ce comportement indiscipliné de certains députés socialistes est incontestablement incompris des électeurs et militants socialistes. Il contribue à détourner de nous l’électorat. C’est bien regrettable ! Au demeurant, il ne sert pas ses auteurs.

 

> Il n’y a pas de demande de l’électorat d’une politique plus à gauche. Les résultats des autres forces de gauche le prouvent. Ils ont voulu jouer leur propre partition dans cette campagne, ont fait leur liste pour profiter de la faiblesse des socialistes, revendiquant une politique plus à gauche. C’est raté ! Ni les Verts (qui ne dépassent pas 5 % !), ni les communistes ne progressent, bien au contraire. A Wattrelos, les premiers sont à 4,3 %, les seconds à 3,9 % ! Tout ça pour ça ? Quel gâchis !

 

> Enfin, le Front National, s’il se banalise en France et dans la Région, et réussit des pourcentages importants, n’a pas mobilisé ce 6 décembre 2015 à Wattrelos son nombre d’électeurs le plus élevé : en 1995 (1er tour de la présidentielle), le FN avait réuni 5 849 électeurs, et 5 808 en 2015 pour ce premier tour des régionales. La différence : en 1995, il pesait 26,7 %, contre 45,5 % en 2015 ! Entre temps s'est (trop longuement) développée l’abstention, notamment de gauche !

 

Sous l’influence de Marine Le Pen, le FN porte un discours attrape-tout : aux pauvres, il promet d'être moins pauvres ; aux classes moyennes, il promet de baisser les impôts ; aux plus riches, il promet de supprimer l’impôt sur la fortune… En fait, sa ligne politique, c’est dire à chaque catégorie sociale ce qu’elle a envie d’entendre ! Mais sur le fond, rien de sérieux, rien de financé. Ces promesses ne sont qu’illusions, uniquement destinées à utiliser électoralement des mécontentements. Elles ne disent rien qui soit faisable ou réaliste !

 

C'est ça, le plus douloureux. Le projet le plus sérieux, crédible, financé, c’était bien celui de Pierre de Saintignon. Moi-même, je vis très mal les résultats à Beaulieu. Le quartier a bénéficié ces toutes dernières années du (large) soutien financier de la Région de Gauche : crèche, bibliothèque, centre social, école Brossolette reconstruite et financée à 80 % par la Région ! La population s'est pourtant abstenue de voter aux deux tiers. Et deux tiers des votants ont accordé leurs suffrages au FN ! Piètre récompense de tout le travail entrepris par la Région. Pourtant nous l'avons dit, écrit. Mais qui écoute, qui lit encore ? Tout cela mérite réflexion.

 

Au terme de ce premier tour, je veux, avec Dany Cuchère, tous les militants socialistes et de progrès wattrelosiens, toute mon équipe municipale, féliciter très chaleureusement, très amicalement notre candidate sur la liste de PdS, Soraya Fahem. Elle s’est battue, a fait honneur à sa famille, à la Gauche et à Wattrelos !

Partager cet article
Repost0