Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 10:21
Partager cet article
Repost0
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 09:47
Carnaval : sous le soleil exactement !

 

Pour renouer avec le Carnaval, grande fête populaire, Wattrelos aura en 2016 su taper fort ! Après les très festives et animées soirées de vendredi et samedi soir à Salengro, la réception en mairie de samedi après-midi, le défilé de ce dimanche et la fin d’après-midi animée par les groupes folkloriques ont été hauts en couleur, sans oublier la ducasse qui était noire de monde !

 

 

Carnaval : sous le soleil exactement !

Pour tout cela, un atout maître : le soleil, chaud et généreux ! Du monde, il y en a eu tout au long d’un cortège que nous avons fait démarrer plus tôt (à la demande de nos amis allemands, pour qu’ils puissent rentrer à une heure correcte sur Eschweiler, et aussi pour commencer plus tôt la fête à Salengro). Pour ma part, c’est en colonel de l’armée américaine -en matière de costume j’ai fait cette année un investissement durable -, avec casquette, que je me suis protégé des confettis qui immanquablement ont été généreusement déversés dans les rues… et sur ma tête et celle des élus qui m’entourent.

 

 

Carnaval : sous le soleil exactement !

Comme chaque année, après une animation, faite de chansons agréables et entrainantes par l’association NordSud, ce sont les motards d’Amitié Motards qui, en tenues de Moyen-Age, ouvrent le cortège, précédant nos 3 géants wattrelosiens. Côté groupes folkloriques, on a retrouvé avec bonheur les Joyeux Corsaires, Wattrelos Circus, les Busos (qui s’étaient munis d’un canon à confettis), le Magix Percussion, ou les inégalables D’glingués qui nous font plonger dans le plaisir - coloré - des bandes dunkerquoises.

 

 

Carnaval : sous le soleil exactement !

Pour les assos, cette année elles se sont mobilisées, et personne n’oubliera les animaux (et d’adorables petits cochons de la Ferme Pédagogique, les bambins de Barbamômes, les indiens des 5 quartiers, les escrimeurs du Club d’Escrime, les personnages de dessins animés des centres sociaux, ou de bande dessinée des « Bulles Carrées », ou les superbes tenues et la pompe à eau de Touscan.

 

 

Carnaval : sous le soleil exactement !

Remarquables aussi les chars, tel celui de Venise des Miss, celui des deux princes allemand et français, ou le drakkar – confectionné par les ateliers municipaux – du Conseil Municipal des Enfants, ou encore ceux de nos amis belges.

 

 

Carnaval : sous le soleil exactement !

Bien sûr, même s’ils étaient un peu moins nombreux qu’à l’accoutumée, nos amis allemands d’Eschweiler étaient présents avec leurs beaux costumes et leurs bonbons, ainsi que les Gilles et Marins (renforcés – solidarité associative wattrelosienne remarquable ! – par des copains d’autres associations).

 

 

Carnaval : sous le soleil exactement !
Carnaval : sous le soleil exactement !

Le défilé aura de surcroît été rythmé cette année par des Band’As, celle de Wattrelos (qui fêtait son 25è anniversaire), des Lou Pigalloux en direct du Sud-Ouest, et du Drum Band de Tourcoing (lequel nous aura animé ensuite la salle Salengro, avec « les yeux d’Emilie », dans un partenariat improvisé – et très animé – avec nos D’glingués !). Tous ceux-là  se sont trouvés et en auront, c’est évident, été heureux ! Et nous aussi, car nous aurons tous profité ici à Wattrelos de leur enthousiasme et de leur bonne humeur.

 

 

Carnaval : sous le soleil exactement !
Carnaval : sous le soleil exactement !

Voilà c’est dit ! Chaud, très chaleureux, et avec beaucoup de bonne humeur : tel était le millésime 2016 du Carnaval de Wattrelos. Oh, je ne me fais pas d’illusion, il y aura sans doute des grincheux, mais je leur dis aussitôt : où étiez-vous lors des soirées du Carnaval de vendredi, samedi et dimanche, où étiez-vous lors de la réception en mairie ? Et si vous voulez que le Carnaval 2017 soit plus beau encore, mobilisez-vous, avec votre asso, avec des amis faites un char, déguisez-vous, c’est cela le Carnaval de Wattrelos, un Carnaval où l’on peut être acteur, et pas seulement spectateur.

 

 

Carnaval : sous le soleil exactement !
Carnaval : sous le soleil exactement !

Bravo à Michèle Coquelle, mon Adjointe, et à son équipe : votre premier Carnaval aura vraiment été une belle fête !

Partager cet article
Repost0
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 09:36
Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Avant c’était le dimanche matin, maintenant c’est le samedi en fin d’après-midi, après l’arrivée de nos amis allemands d’Eschweiler qu’a lieu la réception en mairie des groupes et associations qui participent au Carnaval.

 

 

Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Beau temps oblige, c’est par une aubade des Band’As aux élus et aux membres de la Confrérie du Carnaval sur le parvis de l’Hôtel de Ville que s’est ouverte la manifestation. Avant, de se poursuivre dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville par un moment aussi émouvant que convivial : l’intronisation proposée par son parrain Emile Delbroeck de la Présidente des 5 quartiers, Michèle Coquelle (par ailleurs ma souriante Adjointe aux Fêtes). Après l’annonce par Franck Duthoit, Grand Chambellan, et la lecture de « ses mérites » par Alain Debliqui, Michèle a du « prêter serment »… sous les applaudissements !

 

 

Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Après son discours, pour remercier les participants, et les organisateurs, de notre Carnaval 2016 – une manifestation dont le coût a été divisée par 3, et qui se déroule dans un contexte sécuritaire très particulier – c’est Norbert Weiland, Président du Comité du Carnaval d’Eschweiler qui, dans son intervention, a très bien positionné l’importance de la fête et de la fraternité comme réponse aux « minorités fanatiques », aux « créatures sans cerveau », aux « assassins » qui nous agressent ! Pour lui, à ceux-là, il faut opposer « la bonne humeur, la gaieté et décontraction ».

 

 

Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Pour ma part, j’ai redis ma joie d’avoir pu refaire le Carnaval en 2016, après la douloureuse décision d’annulation que j’avais dû prendre l’an dernier, et j’ai rendu hommage à « la puissance et au dynamisme du tissu associatif wattrelosien ». J’ai rappelé l’importance de nos liens avec Eschweiler, la valeur que ceux-ci ont pour nous, et combien nous sommes fiers d’avoir importés le Carnaval d’Eschweiler à Wattrelos, non pas pour le copier (car en Allemagne, le « Carnaval est une culture, l’évènement de plusieurs mois »), mais pour en avoir l’esprit : celui de la bonne humeur, de la couleur, et de la fête !

 

 

Réception en mairie : top départ du Carnaval !

Et en plus, pour celui de 2016 – dimanche ! – il devrait y avoir grand et beau soleil. Yeahhhh !

 

Quant à la bonne humeur, l’élection du prince, ce soir – jusqu’à très tard – à Salengro, n’en a pas manqué ! Bravo à Grégory, élu Prince du Carnaval 2016 !

 

Pour lire, le discours de Norbert Weiland, cliquer ici ; mon discours, cliquer ici.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 10:12

 

C’est de la population de Wattrelos dont je parle ! Il y a quelque temps, la presse locale s’était faite l’écho de la publication par l’INSEE du chiffre de la population que l’Institut estime être celui de Wattrelos.

 

Et je ne suis pas plus d’accord avec le chiffre indiqué pour cette année que les années précédentes. Quel est-il ? D’après l’INSEE, la population de Wattrelos qui était de 42 984 habitants en 1999, et de 41 829 habitants en 2008, serait de 41 522 habitants en 2015. En termes clairs, nous aurions perdu – 300 habitants entre 2008 et 2015 !

 

Sincèrement, je pense que ce n’est pas la vérité, et que ce n’est pas possible ! Pourquoi ? Aurai-je une boule de cristal pour contester l’INSEE ?  Non, bien sûr, et je ne me prétends pas plus docte que les statisticiens de l’INSEE, mais par-delà leur qualité personnelle, je crois fondamentalement que la méthode (qui n’est plus celle d’un recensement exhaustif comme avant, mais celle d’un sondage sur une partie de la ville extrapolé ensuite à toute la ville !) n’est pas efficiente.

 

En effet, comme maire, je dispose d’autres sources statistiques sur la population wattrelosienne, et rien, que ce soit des données fiscales sur les logements, les locaux commerciaux, les chiffres de l’éducation nationale ou des organismes sociaux, ne donne à penser que la population ait décru. D’autant moins que ces dernières années, il n’y a pas eu de démolitions majeures, que je n’ai pas noté une augmentation du nombre de vacances de logements, et qu’au contraire on a construit des logements supplémentaires : 1000 logements (nets de démolitions) ces dix dernières années !

 

Deux séries de données viennent contredire l’INSEE :

 

1) L’évolution démographique de la population, telle qu’évaluée par les chiffres de l’Etat civil, tout d’abord. Qu’est-ce qui fait évoluer une population ? L’écart entre les naissances et les décès ! C’est l’excédent démographique. Or à Wattrelos, il est significatif.

 

Ainsi, chaque année la population se renforce de l’écart entre ceux qui naissent et ceux qui décèdent. Par exemple en 2010, Wattrelos 630 naissances et 390 décès : cela représente, a priori, 240 wattrelosiens de plus. Idem, en 2015, il y a eu 523 naissances et 369 décès, donc un écart de 154 personnes. Depuis 2008, cet écart peut varier, mais reste compris entre 150 et 250 personnes ;

 

Précisément, entre 2008 et 2015, il y a eu à Wattrelos un excédent démographique de + 1477 personnes ! Entre ces 2 dates, il y a eu 1500 naissances de plus que de décès !!! Comment croire que sur le même temps, comme le dit l’INSEE, notre population aurait diminué de 300 personnes.

 

Où seraient donc passées 1 800 personnes ? Cet « exode massif » n’est simplement pas possible !

 

2) Autre donnée fournie par l’Etat (comme l’état civil !) : le nombre des enfants scolarisés ! Là aussi les chiffres ne font apparaître aucune diminution ! Ainsi, le nombre des enfants scolarisés dans les écoles primaires de la ville (maternelles + élémentaires, privées + publiques), étaient de 5091 enfants en 2004 et de 5109 enfants en 2014 !

 

Il y a donc, en 10 ans, le même nombre d’enfants dans les écoles de la ville !!! Où est la diminution de la population qu’indique l’INSEE ? Moi je ne la vois pas.

 

Certes, me direz-vous, mais quelle importance cela a-t-il ? C’est que le chiffre de la population de l’INSEE sert à l’Etat pour calculer la dotation forfaitaire (qui est la principale ressource de la ville : 25 % de nos recettes) que l’Etat verse à la commune. S’il y a moins d’habitants, l’Etat verse moins, et la ville a moins d’argent !

 

Voilà pourquoi je râle. Et je persiste, comme Galilée à qui l’on disait qu’il n’était pas possible que la Terre tournait autour du soleil, et qui disait « Et pourtant elle tourne »…

 

D’après mes calculs, les données que me donnent les propres services de l’Etat, je suis convaincu que le chiffre de l’INSEE n’est pas l’état réel de la population de Wattrelos. Tout le prouve, la population de Wattrelos  « et pourtant, elle ne diminue pas ! »… voire, je suis plutôt enclin à penser qu’elle ré-augmente…

Partager cet article
Repost0
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 09:30
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

C’est en effet, malheureusement sous la pluie que les 18 couples jubilaires sont arrivés successivement ce matin à l’Hôtel de ville. Les musiciens de l’Union Musicale avaient été installés dans l’entrée, et, exceptionnellement, c’est en haut des marches que j’ai accueilli chacun d’entre eux, avant qu’ils ne rejoignent, entourés par la haie de mes adjointes et adjoints, l’escalier d’honneur, puis la salle des mariages.

Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

2 ménages fêtent en effet leurs noces de saphir (65 ans de mariage), 1 couple ses noces de diamant (60 ans) et 15 couples leurs noces d’or (50 ans). Ensemble, ils représentent 940 années de vie commune.

Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

Après qu’une chanteuse leur ait interprété « Les Vieux Mariés » de Michel Sardou  et surtout, magnifiquement « l’Hymne à l’Amour » d’Edith Piaf, c’est par une référence à Juliette Drouet (qui écrivit près de 20 000 lettres d’amour à Victor Hugo) que j’ai commencé mon discours : « t’aimer, t’aimer, t’aimer, voilà ma seule et unique destination, Toutes mes forces, et toute ma volonté tendent à t’aimer uniquement ».

 

C’est, avec respect et admiration, sur la toile de fond de cet amour-passion, que j’ai ensuite entrepris de parler de l’amour qui a unit tous ces ménages, un amour qui est leur histoire !

Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !

Pour chacun, et pour 1951, 1956 et 1966, j’ai rappelé le contexte mondial, français et wattrelosien, mais aussi les films et surtout les chansons-phares de l’année, et qui sont autant de souvenirs personnels inscrits dans les mémoires et les cœurs des jeunes époux de l’époque.

 

En 1951, Wattrelos connait beaucoup de chantiers, et ouvre classes et écoles. Et si les Sœurs Etienne font une description peu stimulante d’ « Avoir un homme sous son toit », nos jeunes amoureux écoutent plutôt Mouloudji, et avec Jacqueline François ont « la joie de vivre d’aimer et d’être aimé ».

 

En 1956, année très tendue dans le monde, et très froide en France, si « Dieu créa la femme », Jean et Jeannine n’ont qu’un mot d’ordre  « I want you, I need you, I love you ! » Et si avec Charles Aznavour « On ne sait jamais comment l’amour vient aux amants », eux s’épousent !

 

Enfin en 1966, légèreté et romantisme, font passer des « Sucettes » aux « Elucubrations » sur « la plage aux romantiques », mais « la terre promise », c’est bien lui, c’est bien elle ! Et la toute jeune Mireille Mathieu dans son « Credo » dessine l’avenir :

« Oui je crois qu’on peut bâtir un monde avec ces mots d’amour/ Que nous ferons ce monde à nous deux chaque jour/ Qu’il nous faudra mêler nos larmes et nos joies/ Mais je crois que j’aimerai la vie si je vis avec toi ».

 

Bravo, trois fois bravo à nos mariés de 1951, 1956 et 1966 !

 

Continuez à vivre longtemps ensemble, et à vous aimer !

 

Pour lire mon discours, cliquer ici.

 

Jubilaires pluvieux, mais jubilaires heureux !
Partager cet article
Repost0
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 10:05
Wattrelos pleure avec Bruxelles !

Oui, nous sommes tous à Bruxelles, nous sommes tous Bruxellois, nous sommes tous Belges. Les lâches ont encore frappé et fait couler le sang d’innocents ! Hier c’étaient des femmes, des hommes au spectacle, ou au restaurant, à Paris, aujourd’hui des touristes, des citoyens qui vont et viennent, pour leur travail ou leur vie de tous les jours se font frapper par des barbares qui ne veulent que les détruire !

 

Ces tragiques attentats qui viennent d’ensanglanter Bruxelles nous rappellent que nos sociétés sont la cible d’une haine et d’une violence dont l’éradication sera longue.

 

Ce sont nos démocraties qui sont attaquées, et ces ennemis il nous faut savoir les combattre. Il ne peut y avoir aucune faiblesse de notre part dans ce combat. Car nous devons faire reculer cette nouvelle barbarie qui, jusque dans nos frontières, menace non seulement notre société comme nous l’aimons, mais l’humanité toute entière dans ses fondements et dans sa modernité.

 

Au nom d’un Islam politisé, dévoyé et radicalisé jusqu’à l’aveuglement, certains qui veulent créer le chaos dans nos sociétés arment le bras d’esprits faibles trop souvent en déshérence. Il nous faut réaffirmer sans concession les principes républicains. Il faut mobiliser les citoyens au service de l’humanisme porteur de liberté, d’égalité et de fraternité et de la liberté absolue de conscience.

 

J’ai fait, dès l’annonce de ce nouveau drame, mettre en berne les drapeaux de l’hôtel de ville de Wattrelos. Compassion, tristesse, pleurs, pour les morts et leurs familles. Avec une pensée très forte, très affectueuse pour l’une de mes Adjointes présente à l’aéroport au moment de l’attentat et qui, heureusement, est sauve.

 

Ce funeste réseau doit être démantelé, nos services de sécurité qui font un énorme boulot ont notre confiance, mais malheureusement ne peuvent faiblir, car l’hydre est là, il n’a pas qu’une tête, et il doit être abattu. Wattrelos pleure avec Bruxelles.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 11:41
Foyer Jeunes Autistes, enfin c'est vraiment lancé !

Enfin, la bonne nouvelle est tombée ! Alors que cela fait plus de dix ans que je travaille avec mon équipe à l’installation près de l’hôpital d’un tel équipement, la décision de la nouvelle majorité du Conseil Départemental cet été 2015 de remettre en cause le budget de la structure nous avait douché. J’en avais d’ailleurs reparlé avec la Vice-Présidente en charge de ce dossier.

 

Depuis, les négociations budgétaires ont progressé, et un accord a pu être trouvé entre l’association gestionnaire ASRL, l’Agence Régionale de Santé, et le Conseil Départemental du Nord.

 

Je viens donc de recevoir ce matin au courrier une lettre du Directeur général de l’ASRL, Bruno MASSE, qui m’informe « que le Conseil d’Administration de l’Association lors de sa réunion du 15 mars 2016 a pris la décision de procéder au lancement des travaux », et annonce « une ouverture en fin d’année 2017, début 2018 ».

 

Pour lire le courrier de l’ASRL, cliquer ici.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 10:03
Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !

C’était l’un de mes tous premiers dossiers de jeune maire : l’arrivée de Thiriez Literie sur la zone de la Martinoire. Créée en 1991 par Jérôme et Laetitia Thiriez, cette entreprise roubaisienne de fabrication de matelas de literie (pour hôtels, particuliers et collectivités), à l’étroit dans ses locaux voulait s’étendre, et je leur ai fait valoir l’intérêt d’un investissement sur Wattrelos.

Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !

Ce fut un choix heureux, pour l’entreprise et pour Wattrelos ! Car, depuis, Thiriez Literie n’a cessé de se développer, doublant sa surface. Si elle emploie aujourd’hui 12 femmes et 72 hommes, l’entreprise a plein de projets, et fête ses 25 ans ce lundi soir.

Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !

Rappelons qu’en 2015, 232 244 matelas sont sortis de l’entreprise, sont 1050 pièces/jour pour 20 M€ de chiffre d’affaires (il était de 10 M€ en 2010 !).

 

Je dis souvent : créer une entreprise c’est une aventure ; la développer c’est du talent ; la transmettre c’est une réussite !

 

Ce soir, Geoffrey Thiriez au micro peut être fier, car il parle bien d’une réussite ! En effet, le jeune trentenaire vient de reprendre les rênes de la présidence détenue jusqu’alors par son père Jérôme (cf. photo, extraordinaire navigateur !), et se dit « l’heureux patron de cette très belle équipe ».

Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !
Thiriez Literie a 25 ans, dont 15 à Wattrelos !

Dans son propos, il rendra d’ailleurs hommage à l’équipe de départ (« dont une bonne partie est encore dans l’entreprise »), me demandera de remettre un cadeau à des client et fournisseur éminemment fidèles, et réaffirmera sa croyance dans « le savoir-faire de l’homme ».

 

Tous les 3 ans, l’entreprise - que j’ai visitée à nouveau avec mon Adjoint au Développement économique, Christophe Ricci – établit un plan stratégique à 5 ans, en cherchant les moyens financiers, humains, informatiques nécessaires. Ainsi pour « Horizon 2020 », les objectifs sont de 310 000 pièces fabriquées, et un chiffre d’affaires de 27 M€. Il y a d’évidence du boulot encore dans les deux bâtiments sur Wattrelos (A : 7500 m² et B : 6 500 m²), et je l’espère du travail à venir pour des Wattrelosiens.

 

La mairie entretient de fait d’excellentes relations avec les dirigeants de Thiriez Literie. Bonne retraite Jérôme, et bonne chance Geoffrey.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 15:28
Partager cet article
Repost0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 10:57
Fête de la Rose (2) : Manuel Valls veut "faire réussir la gauche" !

Lorsqu’il s’installe à la tribune dans cette salle Roger Salengro (inaugurée par Pierre Mauroy en 1977), Manuel Valls fait d’entrée référence à Pierre, « un homme d’héritage et de modernité », et affirme sa « responsabilité de Premier ministre » : « tirer la France vers le haut », et pour cela « la gauche a plus que jamais un rôle déterminant à jouer ».

 

« Etre de gauche », c’est : « savoir faire des choix difficiles », « seul moyen pour ne pas trahir nos convictions » ; « ne rien céder sur l’essentiel » ; « agir pour la solidarité » ; « vouloir des citoyens libres de leurs choix ». La sécurité et l’emploi étaient les deux axes forts de l’intervention de Manuel Valls.

 

> « Etre de gauche, c’est tout faire pour la sécurité des Français ». Le Premier ministre a rappelé « l’attente d’autorité », et les 10 300 postes de policiers et de gendarmes créés en 5 ans. Et raille la droite qui dit « vouloir un Etat fort », mais qui propose « de supprimer 300 000 agents publics » !

 

Insistant sur le combat qu’il mène avec le Président, il a égrené les chiffres des jeunes radicalisés hors et dans le territoire, et affirmé que « jamais un Gouvernement n’a autant fait pour protéger les Français ».

 

> « Etre de gauche, c’est tout faire pour l’emploi ». Rappelant la remise en marche de l’économie, la réduction du coût du travail, le réarmement de l’industrie, le plan Juncker en Europe, le soutien à l’investissement, la baisse de l’impôt sur le revenu, le Premier ministre a souligné les premiers résultats : la croissance s’accélère, les investissements s’accélèrent, les exportations progressent. Bien sûr, il n’y a pas matière à « autosatisfaction », car « beaucoup de Français ne le perçoivent pas encore dans leur quotidien ».

 

Mais il « met en garde contre cette tentation mortelle de tirer contre son propre camp ! », car la « situation est bien trop grave », « les populismes rôdent ».

 

Le Premier ministre reprend le thème que j’ai moi- même évoqué dans mon intervention : « nous diviser, fracturer la gauche, c’est ouvrir un boulevard à l’extrême-droite » : « à chacun d’en être bien conscient » !

 

Manuel Valls a ensuite expliqué la réforme du  Code du Travail (« une grande réforme dont notre pays a besoin ») et pourquoi elle se fait maintenant.

 

Mais il aura aussi et surtout dit ce qu’il a sur le cœur : contrairement à certains à gauche qui ont « la tentation de se réfugier dans le confort de l’opposition », lui qui a la tâche de « conduire le Gouvernement de la France », ce qu’il veut c’est « que la gauche réussisse ».

 

« Ensemble, nous devons faire réussir la gauche. Pour faire réussir la France ».

Fête de la Rose (2) : Manuel Valls veut "faire réussir la gauche" !

Après que la salle se fut levée pour entonner la Marseillaise (ph. ci-dessus), c’est une serviette rouge à la main  qu’en chœur, toutes et tous, nous avons pu chanter « le chiffon rouge », et pour « bouger », ça a bougé… Une bien belle fête de la Rose 2016 à Wattrelos, assurément !

Fête de la Rose (2) : Manuel Valls veut "faire réussir la gauche" !
Fête de la Rose (2) : Manuel Valls veut "faire réussir la gauche" !

Pour lire le discours de Manuel Valls, cliquer ici.

Partager cet article
Repost0