Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 10:36

Je trouve enfin quelques minutes pour pouvoir « bloguer » à nouveau, n’ayant pas eu une minute à moi ces derniers temps.
Il faut d’abord que je vous parle de la mise en place du Conseil municipal des enfants, fin novembre : une première à Wattrelos. Croyez-le si vous voulez, mais le plus ému de tous, c’était bien moi ! Devant tous ces enfants, élus démocratiquement dans leurs écoles, je me suis souvenu de ma propre entrée au Conseil municipal des adultes. J’avais 23 ans, j’étais le benjamin de l’assemblée, à la fois très fier, plein de bonne volonté (ça, ça n’a pas changé)… et mort de trouille !

Ce cœur qui s’accélère, je l’ai ressenti quatre fois depuis : lorsque j’ai été élu député et que je suis entré pour la première fois dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, lorsque j’ai succédé à Alain Faugaret au poste de maire en 2000, lorsque j’ai été élu en 2001… et en 2005 lorsque j’ai installé ce conseil municipal des enfants dans lequel se trouve peut-être mon successeur !

Face à la désaffection des bureaux de vote, au désintérêt grandissant pour l’action publique, je trouve très saine l’idée que des enfants s’approprient la démocratie, s’initient à la vie civique. Je le leur ai dit : « La démocratie, c’est pouvoir choisir ses dirigeants. Sur notre planète, c’est une chance incroyable. »

Autre chance à ne pas laisser passer – dans un tout autre domaine : pouvoir rénover Beaulieu. Le quartier d’une partie de mon enfance, tellement chouette et qui a tellement vieilli. C’est une autre facette de ma fonction de maire : chercher et trouver des partenaires… et donc des sous pour financer les projets de ma ville. Un cas d’école, que ce dossier de Beaulieu : je ne compte plus mes allers-retours dans les ministères à Paris, mais également dans les Hôtels de la Région, du Département, à la Communauté urbaine à Lille pour convaincre, plaider, mettre tout le monde d’accord…

Un boulot lourd, ingrat car invisible pour la population qui, pendant ce temps, trouve le temps long ! Et pourtant, que d’énergie déployée, que de temps dépensé.
Enfin, on touche au but. A 95%, on est fixés, et c’est ce que j’ai dit aux habitants du quartier fin novembre-début décembre, lors de quatre réunions publiques. Quatre réunions parce que je voulais qu’un maximum de gens puissent s’exprimer. Je voulais écouter. Deux cents habitants se sont déplacés.

C’est trop peu, même si cela n’a pas nui à de bonnes discussions. Tant pis, je continuerai à expliquer, à présenter ! Et puis, c’est peut-être que beaucoup a déjà été dit ces dernières années et beaucoup de choses sont connues. C’est vrai aussi, il y a des habitants qui ne sont plus directement concernés par la rénovation car leur immeuble a déjà été réhabilité.

Allez, on en fera d’autres !

L’action publique rend humble…

Partager cet article
Repost0