Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 14:01
Noël (2) : le Père Noël descend, et c'est magique !

Revêtue de ses lumières de fête, notre Grand’Place reçoit ce soir un hôte prestigieux : le Père Noël himself ! Après l’accident de son traîneau au clocher de l’église Saint-Maclou, on me dit qu’il devrait descendre de celui-ci vers 18 heures.

 

Sur la place, beaucoup de monde ce soir, beaucoup d’enfants qui suivent les projecteurs qui cherchent sur la façade de Saint-Maclou l’homme en rouge ! Ah, le voilà, tout là-haut ! Il enjambe le parapet, et ouf, il commence sa descente sous les cris des enfants. Une pause, et retentissent les premières fusées d’un feu d’artifice qui s’engage dans le ciel tranquille de cette belle nuit de Noël, de chaque côté du clocher. Il y en a de toutes les couleurs, et les enfants sont ravis.

 

Le Père Noël continue de descendre et, rejoint en bas par ses lutines, va à la rencontre des enfants : un bisou, une photo, et surtout il offre un Père Noël… en chocolat. Les yeux émerveillés des enfants sont soudain plus lumineux encore lorsque se déclenche une brutale (mais sympathique) tempête de neige !

Noël (2) : le Père Noël descend, et c'est magique !
Noël (2) : le Père Noël descend, et c'est magique !

Eh oui, à Wattrelos tout est possible : sur les montagnes, il n’y a pas de neige, mais ici, dans le Nord, à 8° de température, il neige ! Et c’est spontané… et trop drôle ! J’imagine la tête des maris qui vont rentrer chez eux avec les enfants, pleins de neige sur la tête et le manteau, et qui vont expliquer à leur femme (avant l’apéro !) qu’il a neigé sur la place de Wattrelos (cela marche aussi en sens inverse, point de sexisme dans mon propos !).

 

Descente du Père Noël du clocher, feu d’artifice, neige : c’est la potion de féérie et de bonheur que l’on organise ici à Wattrelos pour le soir de Noël (en plus de la réception des lettres au Père Noël) ! Une belle manière, me semble-t-il, d’entrer dans la soirée familiale. D'ailleurs, moi, je quitte la place pour aller dîner chez ma maman…

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:45
Noël (1), lettres au Père Noël !

Lors du marché de Noël, salle Salengro, les enfants peuvent envoyer une lettre au Père Noël : ces courriers lui sont transmis, et celui-ci, comme chaque année, m’a appelé en début de semaine pour me dire qu’il avait bien reçu les 200 lettres que mes services lui avaient envoyées, et que, parmi celles-ci, 27 étaient particulièrement belles et méritaient que l’enfant qui l’avait écrite reçoive un jouet. Et le Père Noël me dit qu’avant de faire sa grande tournée, il viendra lui-même les remettre aux enfants dans les salons de l’Hôtel de Ville, ce 24 décembre à 17 heures.

 

Malheureusement (et ça lui arrive chaque année ! Qu’est-ce qu’il conduit mal !), le Père Noël a raté son virage avec son traineau et s’est accroché au clocher de St Maclou : il y a encore des sacs là-haut, et il y est retourné pour réparer tout cela ! Donc, il ne peut pas venir remettre les jouets aux enfants, il en est très désolé, et m’a demandé si je pouvais (temporairement) le remplacer ! Ça tombe bien, j’avais mis une veste rouge (là s’arrête la ressemblance), et le Père Noël a bien voulu me prêter plusieurs de ses lutines, Michèle, Cathy (lutine départementale !) et Myriam, pour m’aider dans la distribution.

Noël (1), lettres au Père Noël !

En plus, coup de chance, la Reine des neiges (Lucile, de « la Nouvelle Star », qui s'est volontiers prêtée au jeu des selfies) était, avec son prince, de passage à Wattrelos cet après-midi, et a pu interpréter « Mon beau sapin », « Petit Papa Noël », puis sa chanson, « libérée, délivrée » reprise en chœur par tous les enfants.

Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !

Pour ma part, en excusant le Père Noël, j’ai présenté plusieurs dessins d’enfants, et lu plusieurs lettres des enfants qui ont « fait des efforts », été « très, très sages », font « des gros câlins » et des « gros bisous », laisseront ce soir, pour le Père Noël (ce « vieux bonhomme » qui « ne ressemble à personne ») « du lait et des biscuits », et telle Maëlle, veulent de la « tendresse pour tous les enfants du monde ».

Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !
Noël (1), lettres au Père Noël !

Dans la vie d’un maire, il y a des moments durs, parfois même très durs. Mais ce soir, pour moi, pour ces enfants, c’est que du bonheur !

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 12:05
Tempsdanse... de Noël !

C’est une nouvelle troupe composée surtout de jeunes danseuses, qui vient de se créer et de monter son spectacle de Noël, qui se produit cet après-midi sur la scène du Centre Socio-Educatif.

 

Racontons donc l’intrigue. Soucieux de ne pas être prêt à temps pour la distribution des cadeaux, le père Noël mandate la mère Noël, la fée Clochette et le lutin pour préparer tout cela. Des menottes, un pistolet, un beau jouet… et tant d’autres !

 

Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !

Et voilà que toute une équipe de lutins, un peu joueurs mais surtout joyeuses et danseuses se mobilisent. Dans leur quête du meilleur jouet, on croisera Catwoman, le Chaperon rouge, Mario et sa petite voiture, Chica Vampiro, Shrek et la princesse, Yasmine (et son « rêve bleu » !), Spiderman, la Reine des neiges (« libérée, délivrée ») et sa sœur, et un Minion bien sympathique.

Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !
Tempsdanse... de Noël !

Sauf que surgit une bande de pirates qui partent à la chasse aux trésors, mais aussi une vilaine sorcière qui enferme la princesse, sans oublier l’affreux Dark Vador, et un magicien plein de pouvoirs magiques ( !) qui transforme des rois de pique en dame de cœur !

Tempsdanse... de Noël !

Vous n’avez pas tout compris ? Tant mieux, allez voir le spectacle, vous comprendrez mieux et… vous passerez un très bon moment.

 

C’est en effet un spectacle superbe, avec des couleurs, des costumes, des musiques entraînantes, sur des chorégraphies très travaillées. Bravo à cette déjà belle nouvelle asso très prometteuse présidée par Emilie Dewulf, et merci pour le bonheur donné cet après-midi aux enfants dans la salle… et aux plus grands. Les uns et les autres ont apprécié de surcroît la visite du Père Noël… C’est très Tempsdanse !

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 09:17
Hommage aux retraités municipaux !

Cette cérémonie-là, je l’ai créée au début de mon premier mandat pour mettre à l’honneur les retraités municipaux qui ont quitté « l’activité » en cours d’année. Après tant d’années de travail et de services rendus à la population wattrelosienne, quels qu’aient été la fonction, le grade ou le service d’appartenance, avec les élus et la direction générale nous pensons qu’on ne peut pas laisser partir un agent, comme ça, un soir, sans lui dédier une manifestation.

 

Celle de ce soir, je l’ai malheureusement commencé par un moment de tristesse, et de souvenir, car l’une des retraitées du jour, Irène Jovenaux-Pawlicki a été enterrée ce jour même, après avoir perdu son mari il y a 2 semaines à peine ! « Cruel destin, dramatique circonstance », qui justifie que d’entrée nous respections une minute de silence.

 

Recevoir ces agents est pour moi, « un honneur et un plaisir ». Je n’ignore pas non plus l’émotion, certaine, de nombre des agents présents ce soir, et que je connais tous. Je salue ainsi leur parcours, à eux qui ont contribué à transformer notre ville, qui ont participé à ses mutations et chantiers, et fréquenté et servi des habitants sur plusieurs générations.

 

Evidemment, j’ai pu, çà et là, évoquer quelques parcours personnels, tels les chantiers de Jacques (Lepoutre), les manifestations festives de Jean-Marc (Ghesquière), ou les 51 ans de carrière et de dévouement de Christian (Flipot), sans oublier le pointillisme et les mails de Martine (Debruille), ou Jacqueline (Mouton) qui a rencontré l’amour à l’aube de sa retraite.

 

Ces femmes, ces hommes ont « incarné le service public » : pour beaucoup de nos concitoyens, « la mairie » c’est eux, leur visage, leur écoute, leur sourire.

 

De leur vie professionnelle, je les invite à ne retenir « que le meilleur », et pour leur vie personnelle à partir de maintenant, je leur souhaite « bon courage », car on le sait, un retraité c’est souvent débordé !

 

Pour lire mon discours, cliquer ci-dessous :

Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Hommage aux retraités municipaux !
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 06:53
Un Coup de Pouce pour un coup de main !

Pour la dixième année déjà, la Ville s’associe avec l’association Coup de Pouce (ex-Apfée) pour reconduire les fameux clubs de lecture et d’écriture dans nos écoles à destination des enfants repérés comme « fragiles » vis-à-vis de ces apprentissages fondamentaux.

 

En un mot, Coup de Pouce, c’est un… coup de main pour ne pas décrocher sur le plan scolaire dès le plus jeune âge ! Parce que la lecture, c’est la clé de tout le reste !

 

Ce soir, comme tous les ans, je reçois à l’Hôtel de ville, en compagnie de mes collègues adjoints, Jean-Pierre Mollière l’inspecteur de l’Education Nationale, Sébastien Vancappel l’ingénieur Coup de Pouce, Benkaddour Khnagui délégué du Préfet à l’égalité des chances, les enfants (et leurs parents !) venus signer leur carte de membres de ces clubs.

Un Coup de Pouce pour un coup de main !

Ils sont au nombre de 61 et se répartiront dans les 10 écoles publiques de la Ville, ainsi qu’à l’école privée Lacordaire, soit 12 clubs au total (2 clubs pour l’école Jean-Macé). Le principe est simple : après la classe, les enfants restent à l’école où un goûter est organisé, puis vient le temps du travail spécifique, des jeux, et la séance se termine par la lecture d’une « belle histoire », celle où les enfants sont comparés à des fleurs, que le « coup de pouce » veut aider à s’épanouir !

 

Mais, comme je l’explique aux parents présents dans la salle, il ne faut pas considérer que la journée de lecture se termine de cette façon : elle doit se prolonger à la maison, et l’engagement des parents est important, on a besoin qu’ils prennent quelques minutes pour s’intéresser au travail de leur enfant, lui faire également la lecture… Ils ont un vrai rôle à jouer, important, au même titre que les enseignants et les animateurs impliqués. Et cela vaut le coup (de pouce) : le taux de réussite des enfants « clubistes » est de 100 % à la fin de l’année scolaire !

 

Ce dispositif coûte, au total, 65 000 euros investis au bénéfice des enfants wattrelosiens, principalement par l’Etat et la CAF, la Ville participant à hauteur de 10 000 euros.

 

En piste donc pour une nouvelle année « Coup de Pouce » ; comme je le dis en conclusion aux enfants, c’est tous ensemble que nous réussirons !

Pour la dixième année déjà, la Ville s’associe avec l’association Coup de Pouce (ex-Apfée) pour reconduire les fameux clubs de lecture et d’écriture dans nos écoles à destination des enfants repérés comme « fragiles » vis-à-vis de ces apprentissages fondamentaux.

 

En un mot, Coup de Pouce, c’est un… coup de main pour ne pas décrocher sur le plan scolaire dès le plus jeune âge ! Parce que la lecture, c’est la clé de tout le reste !

 

Ce soir, comme tous les ans, je reçois à l’Hôtel de ville, en compagnie de mes collègues adjoints, Jean-Pierre Mollière l’inspecteur de l’Education Nationale, Sébastien Vancappel l’ingénieur Coup de Pouce, Benkaddour Khnagui  délégué du Préfet à l’égalité des chances, les enfants (et leurs parents !) venus signer leur carte de membres de ces clubs.


Ils sont au nombre de 61 et se répartiront dans les 10 écoles publiques de la Ville, ainsi qu’à l’école privée Lacordaire, soit 12 clubs au total (2 clubs pour l’école Jean-Macé). Le principe est simple : après la classe, les enfants restent à l’école où un goûter est organisé, puis vient le temps du travail spécifique, des jeux, et la séance se termine par la lecture d’une « belle histoire », celle où les enfants sont comparés à des fleurs, que le « coup de pouce » veut aider à s’épanouir !

 

Mais, comme je l’explique aux parents présents dans la salle, il ne faut pas considérer que la journée de lecture se termine de cette façon : elle doit se prolonger à la maison, et l’engagement des parents est important, on a besoin qu’ils prennent quelques minutes pour s’intéresser au travail de leur enfant, lui faire également la lecture… Ils ont un vrai rôle à jouer, important, au même titre que les enseignants et les animateurs impliqués. Et cela vaut le coup (de pouce) : le taux de réussite des enfants « clubistes » est de 100 % à la fin de l’année scolaire !

 

Ce dispositif coûte, au total, 65 000 euros investis au bénéfice des enfants wattrelosiens, principalement par l’Etat et la CAF, la Ville participant à hauteur de 10 000 euros.

 

En piste donc pour une nouvelle année « Coup de Pouce » ; comme je le dis en conclusion aux enfants, c’est tous ensemble que nous réussirons !

Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Un Coup de Pouce pour un coup de main !
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 06:51
Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !

C’était l’un des engagements électoraux du mandat. J’avais missionné mes équipes de la Direction des Ecoles et des Activités Périscolaires pour que ce dossier puisse aboutir au plus vite, et elles n’ont pas perdu de temps ! Depuis le début du mois de novembre, le principe du « guichet unique » est actif pour tous les services liés aux enfants dans nos écoles au 3ème étage de la mairie ; ce matin, je l’inaugure !

 

C’est avec une réelle satisfaction que je coupe symboliquement le ruban rouge à l’entrée du couloir, entouré de mes adjoints Georges Prpic (éducation) et Sylvie Zaïdi  (périscolaire) et de tous les agents qui ont participé au projet d’une façon ou d’une autre. Car il en aura demandé, de l’énergie, ce projet : décloisonner, rompre avec les habitudes, devenir polyvalent, ce n’est pas toujours facile quand on connaît parfaitement, et depuis longtemps, son métier. Mais les dix agents impliqués ont joué le jeu, et fait preuve d’un bel esprit de coopération dans un souci de modernisation de notre service public, avec l’aide des collègues du service informatique et des services techniques de la mairie.

 

C’est quoi ce guichet unique ? L’idée est simple : que vous veniez pour inscrire votre enfant à l’école, à la cantine, aux activités périscolaires, vous n’avez pas à devoir aller à plusieurs guichets, ni à fournir plusieurs fois des documents : 1 seul guichet pour s’occuper de vous, et tout faire !

 

Concrètement, il faut se présenter à l’accueil, à l’entrée du couloir. En fonction de la demande, on vous donne les documents à remplir, on vous indique ce qu’il faut fournir, et à l’un des guichets aménagés votre demande sera traitée. Chaque enfant possède un seul dossier informatique dans lequel sont reprises toutes ses inscriptions !

 

Il y a même un guichet express au fond du couloir (où se trouve la régie) quand il s’agit simplement de régler une facture ! Il est même possible d’ouvrir jusqu’à 8 guichets en période de forte affluence.

 

On l’a compris : désormais, finis les temps d’attentes aux différents guichets, plus besoin de devoir produire plusieurs fois les mêmes documents administratifs ; la confidentialité de l’entretien, entre deux panneaux de plexiglass, devient de plus bien meilleure…

 

Après plus d’un mois de mise en service, les agents m’expliquent que le système fonctionne bien et que les usagers sont satisfaits. Tant mieux. C’est aussi ce qu’a l’air de penser cette dame, venue en pleine inauguration pour une inscription aux centres aérés : j’ai pu m’assurer, en l’accompagnant, de la qualité du service rendu.

Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !
Le guichet unique pour les écoles : nous le voulions, c'est fait !

Voilà un beau projet réalisé, et surtout, un projet utile à nos concitoyens ! Et une promesse de plus de tenue… L’administration communale poursuit sa modernisation. Bravo à mes équipes !

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 14:32

Ce matin, tôt, je suis l'invité de la tranche d'infos de France Bleu Nord pour parler de l'annonce de la candidature de Manuel Valls à la primaire :

 

Je suis également interviewé par Wéo un peu plus tard dans la matinée :

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 09:13
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

Traditionnel à cette période de l’année, le banquet du Nouvel Age aura réuni 1 100 convives, dont 810 à la salle Salengro, le même repas étant servi dans les Résidences de la Ville. C’est un moment de fête bien sûr, mais aussi un moment de solidarité puisque la participation des aînés au prix de leur repas sert à financer les achats de jouets pour les 308 enfants des familles que soutient l’aide sociale du CCAS.

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

La bonne humeur d’évidence partagée, et la piste de danse toujours remplie sont agréables à constater, ce que je ne manque pas de faire lors de mon intervention. Je limite mon propos à 4 réalités qu’il faut savoir voir en cette fin 2016.

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

On peut se satisfaire :

 

1) que dans la France d’aujourd’hui les régimes de retraite par répartition aient été garantis et que le niveau global des retraites ait été préservé ! En 2012, la branche vieillesse était déficitaire de 6 Mds €, en 2017 elle est en excédent de 1,1 Md € ! Dans d’autres pays d’Europe, les retraites ont baissé de 20 à 25 % : pas en France !

 

2) qu’en France, ces 5 dernières années, il n’y a pas eu d’exclusion des soins, de déremboursements de médicaments, pas de franchises supplémentaires ! Et le déficit de la Sécu, qui était de 17,4 Mds € en 2012, est de 400 millions en 2017 (soit un quasi équilibre, à 0,1 % des recettes) ! Et sur l’accès aux soins, et aux remboursements, il faut être vigilant pour l’avenir. Il ne peut pas y avoir des remboursements pour les riches, et des maladies non soignées pour les petites gens !

 

3) en 2017, pour les retraités et les aînés, il y aura des droits nouveaux : le tiers payant généralisé ; une meilleure prise en charge des aides à domicile pour 740 000 bénéficiaires (en application de la loi sur le vieillissement) ; la création du « congé proche aidant » ; la baisse de la taxe sur les salaires des associations médico-sociales ; et surtout l’instauration du crédit d’impôt pour les aides et accompagnants à domicile.

 

4) qu’à Wattrelos aussi en 2016, il y a eu des avancées. Développement de l’intergénérationnel, 1er Salon Seniors, amélioration de l’accueil à l’Hôtel de Ville, et surtout : la réhabilitation des 30 logements de la Résidence Vandermeersch ; l’ouverture du nouveau pavillon Saphir de la Maison de Retraite. Bientôt nous poserons la 1ère pierre d’une Résidence-service pour seniors face au Parc urbain : la ville n’en avait pas, elle en aura une en 2019 !

 

Notre Nouvel Age peut ainsi avoir des raisons de penser « qu’au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu » ! Et les convives présents auront passé un bel après-midi, je pense.

 

Comme chaque année, je n’ai pas manqué d’offrir une boîte de chocolats aux doyens du repas, Raymond Pluquet (95 ans), et Simone Delplanque (96 ans) !

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !

Mieux, à la résidence du Touquet, la doyenne de Wattrelos avait tenu à être à « la Guinguette », à la salle à manger pour ce repas de Noël… et Estève a 103 ans ! Que vive le Nouvel Age de Wattrelos !

Nouvel Age : le Banquet des 1 100 !
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 11:11
Palmarès du concours des maisons fleuries

Ce jeudi soir, comme chaque année, avec Daniel Lefevre, mon Adjoint aux parcs, jardins et au développement durable, je reçois à l’Hôtel de ville les lauréats du Concours 2016 des maisons fleuries : 110 Wattrelosiens, dont 15 nouveaux, ont participé au concours.

 

Dans mon intervention, j’ai d’abord commencé par une pensée pour les fidèles, disparus récemment, notamment Christian Turpin, cadre bien connu du service municipal des Espaces Verts qui « portait », depuis longtemps, cette réception, et le très connu aussi à Wattrelos, André Denolf, emporté par la maladie il y a quelques semaines à peine, et fidèle compétiteur très primé pour la qualité de ses réalisations.

 

J’ai volontiers félicité tous ces concurrents, qui fleurissent jardins et balcons, car ce sont des « artistes » ! De la même manière qu’en fin d’année guirlandes et lumières mettent des couleurs dans la nuit, ces femmes et hommes qui plantent, font croitre et développent leurs fleurs « peignent » notre ville de couleurs le jour. Ils embellissent leur habitation, mais aussi leur rue, leur quartier, et donc la ville ! Ce qui est beau pour eux, devient beau pour tous. C’est précieux pour notre ville d’avoir de tels artisans de l’embellissement collectif ! Cela renforce, cela démultiplie les efforts – déjà considérables – des services municipaux des espaces verts à fleurir la ville.

 

Car c’est une vérité, chacun est comptable de son environnement propre, et ce faisant contribue à l’environnement collectif. La propreté, le nettoiement, l’entretien des voies et espaces publics ne peuvent pas se reposer que sur la ville : si chacun désherbait devant chez lui, ramassait ce qui traîne sur son trottoir et nettoyait son fil d’eau, ou mieux évitait d’aller mettre ses déchets chez son voisin, collectivement, nous vivrions mieux ! Et la ville serait plus belle.

 

Comme elle a vocation à le devenir avec d’autres artistes qui, comme la municipalité le souhaite, réalisent progressivement des fresques murales dans nos quartiers. Là aussi, l’objectif est de remplacer des murs borgnes, parfois tagués, ou des postes électriques peu gracieux, par des images de vie, des peintures colorées qui rappellent l’histoire ou la vie d’un quartier.

 

C’est dire combien ces « jardiniers », avec leurs touches de couleurs, ces « impressionnistes » du fleurissement, aident à donner une belle impression, si j’ose dire ! Et méritent leur prix et d’être reçus à l’Hôtel de ville. Cette année, pour le palmarès, cela donne :

 

- catégorie « jardins visibles de la rue », 1er prix : Gérard Duhin (rue des Poilus) ;

- catégorie « Façades fleuries avec jardinet visible de la rue », 1er prix : Gaëtana Miranda (rue Claude Monet) ;

- catégorie « Façades fleuries visibles de la rue », 1er prix : Patricia Danel (rue Berthelot) ;

- catégorie « Balcons visibles de la rue », 1er prix : Christian Bossemaere (rue Lamartine) ;

- catégorie « Jardins ouvriers fleuris », 1er prix, Francis Favorel.

 

Par ailleurs ont été distingués : pour les commerces, le restaurant « Le Touareg » ; pour les établissements publics, le Domaine de la Roselière, les écoles de l’Enfant Jésus (école venue avec les enfants), Jean Jaurès et Voltaire. Enfin, le prix Dominique Dumoulin a été décerné pour le « Meilleur Hors Concours » à Michel Vanmeenen (rue de la Martelotte).

Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Palmarès du concours des maisons fleuries
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 09:31
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !

C’est sous la direction de Pascale Vandenouc de l’orchestre « junior », de jeunes élèves du Conservatoire de Wattrelos, que violons, violoncelles, harpe, et autres instruments à cordes (surtout) auront assuré la 1ère partie du concert, et ravi le public présent. Ce fut d’abord « How sweet the sound » (ce « son si doux », bon début pour un concert !), inspiré d’un cantique de 1760 ; puis l’allegretto de la symphonie n°7 de Beethoven, la célèbre musique du film « Le discours d’un roi », avant la Valse n° 2 de Chostakovitch, bien connue pour avoir été reprise dans une bande publicitaire. Avec « The gloucestershire wassail », on aura eu un chant anglais qui « fête le manger et le boire », qui ressemble un peu à une « bourrée à la française » ! Et alors qu’un Français vient d’être mis sur orbite ce matin même, l’orchestre opère un changement de galaxie, en interprétant la musique de « Star Wars » ! Et pour le final, on passe de la Ste-Cécile au Nouvel An, car voilà que rythmée par les applaudissements s’ouvre « La Marche de Radetzky » de Johan Strauss. Standing ovation du public conquis par ces jeunes talents !

Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !

C’est avec son jeune et dynamique chef, Guénaël Catteloin, à la direction que l’Union Musicale Wattrelosienne fit la 2ème partie du concert, sur un répertoire très français, et en commençant par la « Marche funèbre d’une marionnette » (créée en 1872 par Charles Gounod). Puis ce fut la « suite française » de Darius Milhaud, qui envoie une carte postale musicale de 4 régions (Normandie, Ile de France, Alsace-Lorraine, et Provence où l’on entendit fort bien fifres et tambourins). Alors que sur la ville et dans la Région souffle une tempête, saluons le sens de l’opportunité de l’UMW qui interprète « les murmures du vent », une pièce du jeune compositeur français Maxime Aulio, écrite en 2005 en hommage à Claude Debussy. Puis ce fut « l’Arlésienne » de Georges Bizet, partie musicale d’un drame écrit par Alphonse Daudet, qui commence par « la marche des rois mages » et se termine par « le carillon » !

 

C’est donc bien auprès des grands compositeurs qui appartiennent au Panthéon musical français que l’Union Musicale aura puisé son inspiration pour ce magnifique concert. Mais à Wattrelos, on est « ch’ti » avant tout ; et c’est par la musique du film « Bienvenue chez les ch’tis » que, par un sympathique clin d’œil se terminera ce concert, après qu’aient été remises les médailles (5 ans, 20 ans, 40 ans) aux musiciens méritants engagés dans leur société de musique, avec un hommage tout particulier à Donat Subts (ph. du bas), ancien Président de l’Union Musicale : 80 ans d’âge, et… 70 ans de pupitre ! Enorme bravo à lui, à tous les médaillés, et à tous les musiciens. Très bonne Ste-Cécile à toutes et tous.

Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Ste-Cécile de l'Union Musicale : un superbe concert français !
Partager cet article
Repost0