Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 14:23

conseil-decembre2013.jpg

 

Après avoir passé beaucoup de temps sur le vote du budget de l’Etat (avec les LFI 2014 et LFR 2013) jusqu’à ces tous derniers jours, et avant que demain samedi je ne fasse voter le budget du CCAS, ce soir je préside le dernier conseil municipal de la mandature en cours. A son terme, j’ai remercié tous les élus, majorité comme opposition, pour leur participation à la gestion des affaires de la commune depuis 2007.

 

S’il y avait 30 délibérations (qui ont été examinées et votées en un peu plus de deux heures), la principale d’entre-elles – la première – était évidemment le budget primitif 2014. C’est la deuxième année consécutive que Wattrelos parvient à voter son budget avant la fin de l’année (alors qu’on a, classiquement, jusqu’à fin mars pour le faire) : c’est tant mieux pour la gestion municipale, surtout pour les travaux et équipements qui n’ont pas à attendre mai-juin pour être lancés.

 

Les éléments fondamentaux du budget 2014 ont été présentés par Kamel Khiter et calés sur ce qui a été annoncé lors du débat d’orientations budgétaires précédent. Comme je l’explicite moi-même en répondant aux interrogations de l’opposition, dans le contexte économique et social présent, par-delà les chiffres que présente Kamel dans son powerpoint, le budget peut se synthétiser à partir de cinq phrases simples :

  • pas d’augmentation des impôts locaux, pour la quatrième année consécutive ;
  • les recettes globales de la ville diminuent, donc les dépenses ne peuvent que diminuer également. A 61 M€, le budget global diminue ainsi de 1,1 % par rapport au BP 2013, avec une diminution à 53,63 M€ (- 0,2 %) du budget de fonctionnement. La Ville connaît en effet une baisse des dotations de l’Etat et des pertes fiscales (démolitions d’anciennes usines) ;
  • le budget communal consolide une épargne nettement positive : le virement à la section d’investissement est de 500 k€. Ce n’est pas une épargne en chute libre comme le dit mon opposition, mais bien un niveau d’épargne adapté à la situation financière solide de la ville puisque le résultat global de gestion à fin 2013 devrait être de + 3,83 M€ (ce qui, dans une large mesure, viendra, en gestion, conforter l’autofinancement de 2014 après réaffection des résultats du compte administratif 2013 en juin prochain !).
  • les nouveaux emprunts seront à nouveau inférieur aux emprunts remboursés : pour la troisième année consécutive, la ville se désendette ;
  • prudent, ce budget 2014 est adapté aux capacités financières d’aujourd’hui (en diminuant les dépenses) et de demain (en modérant les investissements) car la ville se doit d’être lucide : l’Etat va poursuivre ses économies sur ses dépenses, et donc va réduire durablement les dotations aux collectivités locales ; le devenir de l’implantation de La Redoute, outre ses conséquences sociales lourdes, peut avoir un impact très fort sur les finances de la ville, et donc sur sa capacité à maintenir ses dépenses : mieux vaut être plus que prudent sur les investissements et donc sur les emprunts souscrits pour ne pas se créer des charges financières demain que nous pourrions avoir des difficultés à assumer.

Avec ce budget, chaque adjoint, chaque direction, chaque service aura fait des efforts mais nous continuons à faire fonctionner un nombre important de services de proximité en poursuivant la modernisation de nos équipements.

 

C’est à  mes yeux le meilleur budget possible du moment.

 

Pour lire le diaporama de K. Khiter, cliquer ici.

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 09:29

Pour les projets de Lois de Finances, c'est vraiment la dernière ligne droite ! Lundi après-midi, j'étais au Sénat pour la Commission Mixte Paritaire sur la Loi de Finances Rectificative 2013, Commission qui bien sûr échouât. Ce qui permit à la Commission des Finances de l'examiner en seconde lecture à l'Assemblée dès lundi soir, et mardi matin, puis qu'elle passe en séance publique mardi après-midi et nuit ; le Sénat l'ayant rejetée ensuite mercredi, la LFR 2013 est de retour en 3ème (et dernière !) lecture à l'Assemblée : c'est ce qu'on appelle "le dernier mot" de l'Assemblée nationale.

Nous avons commencé ce matin à examiner en 3e lecture la Loi de Finances pour 2014, laquelle a évidemment été adoptée par l'Assemblée (tout du moins par les députés présents, car côté opposition Ump, les bancs sont plus que vides !).

En deuxième partie de matinée, j'interviens donc dans la discussion générale de la LFR 2013. L'occasion pour moi d'insister sur un article particulier (originellement l'article 33) qui fait reprendre par l'Etat, en trésorerie, la dette de l'EPFR (structure de défaisance du Crédit Lyonnais). Car je tiens à dénoncer que si l'actuel gouvernement se trouve contraint ainsi à payer 4,5 Mds € (ce qui n'est quand même pas un montant modique !), c'est parce que, sous le quinquennat Sarkozy (et contrairement à ce qui s'était d'ailleurs passé sous les gouvernements de la présidence Chirac), le gouvernement de l'ancienne majorité a suspendu les remboursements de cette dette : ils n'ont rien payé pendant 5 ans, et nous ont donc laissé la dette ! Merci du cadeau ! Pour un "cadavre" dans un placard, c'en est un beau !

Je le dénonce avec force. Car si parfois l'opinion publique est critique avec l'actuel gouvernement, qu'elle n'oublie pas, comme je le dis, que "si le pouvoir aujourd'hui est de gauche, les dettes à payer, elles, sont bien de droite !".

Pour lire mon intervention, cliquez ici.

Ou en vidéo :

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 20:34

Inauguration-marche--Noe-l-2013_1.jpgEn effet, le marché de Noël de Wattrelos ouvre ses portes ce soir à la salle Roger-Salengro, à l’abri du froid et des intempéries. Et féérique, il l’est assurément ! Plafond de lumières, tapis rouge, sapins somptueusement ornés, personnages de Noël superbement disposés, tout est fait pour donner du bonheur et des couleurs à la vie. Bravo, grand bravo à mes services techniques, et surtout des espaces verts qui auront permis cette très belle décoration.

 

Pour l’inauguration, j’avais invité à nouveau le célèbre artiste imitateur – mon cousin, et surtout ami – Eric Baert (et sa femme, cette année !) qui, avec Marion  Miss Wattrelos  ses dauphines et Jehan, prince du carnaval, fera avec moi et les élus qui m’entourent, avec une gentillesse et une courtoisie remarquable (c’est un grand bonhomme celui-là !) le tour des 33 chalets.

Inauguration-marche--Noe-l-2013_9.jpg

 

Bien sûr, au début de l’inauguration, il aura fallu que mon adjoint aux fêtes, Jean-Luc Doyen, et son équipe de choc me concoctent une surprise. Aussi, après le swing dynamisant de la Rétro fanfare et la tendresse d’un Noël ensemble de Johnny Hallyday, avec des enfants-lutins de l’école Voltaire qui affichent Noël sur le podium, voilà que surgissent des anges et une princesse Noël, Jean-Luc, Guy-Noël, Georges et Michèle, si mes yeux ne se sont pas trompés. Le message est lancé : l’heure est à la fête !

 

Inauguration-marche--Noe-l-2013_8-copie-1.jpg Inauguration marché Noël 2013 7 Inauguration-marche--Noe-l-2013_6.jpg

 

C’est ainsi entouré de ces anges-gardiens et de cette drôle de dame que nous visitons chaque stand. Cela commence fort, avec un stand de champagne puis d’huîtres. Mais tout au long de la visite, nous n’aurons vu que cadeaux, objets de décoration, sacs, montres (et mon stand préféré, celui des peluches !) à prix très raisonnables. De quoi faire ou se faire plaisir sans (trop) bourse délier.

 

Inauguration-marche--Noe-l-2013_5.jpgA l’entrée, crêpes, gaufres au chocolat, vin chaud (entre autres) en face avec Amitiés motards, juste à côté des patates de Sandy (et d’Annie !). Tout y est pour passer un bon moment.

 

En cette fin d’année, je regarde dans le rétroviseur ce que fut 2013 pour Wattrelos. Elle restera dans nos mémoires, pour ses drames humains et sociaux (tragédie de Saint-Liévin, menaces sur La Redoute). Pour les combats que Wattrelos aura su gagner (pour l’hôpital et la maison de retraite). Pour aussi ses espoirs, ses joies ou ses émotions qui ont égrené la vie municipale toute l’année.

 

Inauguration-marche--Noe-l-2013_4.jpg Inauguration-marche--Noe-l-2013_2.jpg

 

Si, en quelques mots, l’inauguration se conclut par une (brève) allocution de François Hollande et de Jean-Pierre Marielle (invités par Eric Baert), c’est surtout en musique, avec la Rétro fanfare qui joue Y’a d’la joie que se lance notre marché de Noël !

 

N’hésitez pas, allez le visiter, vous y prendrez du bon temps ! Très bon Noël à tous, et un bon reste


Partager cet article
Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 09:34

Re-forme-fiscale.jpg

Pour être franc, je l’apprends ce soir, alors que je lis le Bulletin quotidien du jour. Au sein du groupe socialiste, républicain et citoyen (SRC), j’ai été nommé au comité de pilotage, présidé par Bruno Le Roux, destiné à faire des propositions sur la remise à plat de la fiscalité lancée par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

 

« Ce groupe, piloté par le rapporteur général et le vice-président de la commission des finances, MM Christian ECKERT, député de la Meurthe-et-Moselle, et Dominique BAERT, député du Nord, se compose des présidents des commissions des affaires économiques, des affaires sociales et du développement durable de l’Assemblée et des responsables de ces commissions au sein du groupe SRC, à savoir respectivement MM. François BROTTES, député de l’Isère, et Yves BLEIN, député du Rhône, trésorier adjoint du groupe socialiste, Mme Catherine LEMORTON, députée de la Haute-Garonne, et M. Christian Paul,

député de la Nièvre, MM. Jean-Paul CHANTEGUET, député de l’Indre, et Jean-Yves CAULLET, député de l’Yonne, ainsi que des animateurs du groupe de travail sur la réforme fiscale constitué au sein du groupe SRC, MM. Dominique LEFEBVRE, député du Val d’Oise, vice-président du groupe socialiste responsable de la commission des finances, et Pierre-Alain MUET, député du Rhône, vice-président de la commission des finances. »

 

D’évidence, je ne peux qu’y voir une marque de confiance partagée du président du groupe socialiste de l’Assemblée, du Premier ministre, et des ministres de l’économie et du budget.

 

Ce comité de pilotage du groupe majoritaire de la majorité jouera évidement un rôle fondamental. Il sera chargé de faire le lien avec les cinq ministres chargés de superviser la réforme : ceux de l’économie, du budget, des relations avec le Parlement, du travail, et de la réforme de l’Etat. Les premières orientations devront être présentées avant la fin du 1er trimestre 2014.

 

Au boulot…

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 09:32

Lors de la commission des finances, j’ai été désigné pour représenter les commissaires socialistes à la mission d’information parlementaire qui se met en place sur les normes prudentielles internationales (Bâle 3 pour les banques, et Solvency 2 pour les assurances) et le financement non bancaire de l’économie.

 

Comme usuellement pour ce type de mission, le président est de l’opposition (Jérôme Chartier, UMP), et le rapporteur est de la majorité (Valérie Rabault, PS). Première réunion, mercredi 18 prochain.


Partager cet article
Repost0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 09:16

juni2012-1.jpgC’est encore une bonne nouvelle pour Wattrelos, surtout pour les services municipaux concernés ! En effet, je viens de recevoir un courrier de Jacky Maréchal, commissaire de police, président du comité départemental du Nord de l’association Prévention routière, qui m’informe que le jury national a primé Wattrelos Echarpe d’or 2013.

 

Ce trophée distingue les efforts qu'ici, à Wattrelos, nous déployons au titre de la sécurité routière, notamment pour la prévention et l’éducation à la sécurité routière. Sous la responsabilité de leur animatrice dynamique et enthousiaste, la brigadier principal Virginie Dussart (qui est aussi, par ailleurs, mon chauffeur !), Wattrelos déploie des actions visant à former des enfants de CE2 (699 en 2013) au permis piéton (pour les éduquer aux dangers de la vie en ville), des enfants de CM2 au permis cycliste (294 en 2013), ou au junicode pour des autres enfants de CM1 / CM2 (403 élèves en 2013), lesquels bénéficient par ailleurs d’une formation spécifique aux bus par Transpole. Sans oublier, bien entendu, le challenge départemental, l’opération Marchons vers l’école ou l’action Carte d’identité : halte à la violence, réagir ! (en liaison avec l’association Boulanger).

 

Voilà ce qu’on fait à Wattrelos pour nos enfants. Aujourd’hui, tout cela est mis à l’honneur. Tant mieux ! Tout ce qui peut être fait pour protéger nos enfants, mieux les former aux dangers de la ville et notamment de la route et de la rue, nous voulons le faire, nous le faisons. Notre municipalité y est très attachée. Tous ces efforts, s’ils ne sauvaient qu’une seule vie, s’ils évitaient ne serait-ce qu’un seul accident, seraient récompensés au centuple !

 

Ce n’est pas la première fois que nous sommes distingués puisqu’en 2010 nous avions déjà obtenu ce prix. Nous l’avions pris comme un encouragement. Depuis, nous n’avons pas ralenti nos efforts.

 

Le remporter à nouveau en 2013, c’est vraiment l’Echarpe d’or de la reconnaissance. Bravo Virginie !

 

Pour lire la lettre de Jacky Maréchal, cliquer ici.


Partager cet article
Repost0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 09:19

BFM-avec-Mosco.jpgEn effet, ce soir, Pierre Moscovici, ministre de l’économie et des finances, est l’invité de l’émission politique, de 18 h à 20 heures, BFM Politique / RMC / Le Point d’Appoline de Malherbe. Le ministre m’ayant proposé de l’y accompagner, j’ai donc le plaisir d’être à ses côtés, du point de vue de la sensibilité politique comme au sens propre puisque l’angle des caméras m’amène en effet à être physiquement juste derrière lui.

 

Comme à l’accoutumée, Pierre aura été clair, précis, et parfaitement à sa place dans son rôle et sa mission de ministre de l’économie. Si, actualité oblige, l’émission s’engage sur les dossiers africains, notamment l’intervention en Centrafrique, elle se sera surtout concentrée bien sûr sur les grands dossiers économiques : les signes de reprise, le retour de la croissance, la stratégie économique et budgétaire par l’indispensable et incontournable redressement des finances publiques, l’inversion de la courbe du chômage, la mobilisation des contrats aidés, les différentes mesures pour l’emploi, et le bilan de la politique menée depuis juin 2012, notamment avec des mesures structurantes (BPI, investissements d’avenir, CICE…).

 

A-BFM-avec-Mosco_2.jpeg

Le débat contradictoire avec l’ancien ministre Bruno Le Maire aura démontré que la Droite n’a pas encore bien tiré les leçons de sa politique économique désastreuse des cinq dernières années (où dépenses publiques, déficits, dettes et chômage auront considérablement augmenté, tandis que la compétitivité se dégradait dramatiquement !).

 

Au final, fondamentalement pro-européen, soulignant les engagements qui sont les siens pour porter la voix de la France en vue d’une politique européenne vers la croissance et l’emploi, Pierre Moscovici aura souligné sa loyauté au Président et au Premier Ministre, et insisté sur sa responsabilité s’agissant des nominations à Bercy.

 

C’est un ministre solide, appui déterminé du Président et de la politique gouvernementale, qui aura ainsi répondu aux questions des quatre journalistes deux heures durant.


Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 10:39

Concert des jouets déc. 2013 1C'est un moment de répit, un instant hors du temps… Le concert de Noël organisé par le conseil municipal d'enfants de Wattrelos a lieu à 17 heures au CSE. L'idée en est superbe, généreuse ; enfantine, elle n'est pas moins grande. Le principe est simple : un concert, où se produisent originellement de jeunes élèves du conservatoire, est organisé au CSE quelques jours avant Noël, et pour y entrer, on ne paie pas, ou plutôt si : on paie avec des jouets qui sont remis à la fin du concert aux responsables des Restos du Cœur, pour pouvoir être donnés à Noël à des enfants de ces familles suivies par les Restos. Et cette idée, ce sont les jeunes de notre conseil municipal d'enfants qui l'ont eue, et leurs successeurs la poursuivent.

Aussi, même si ce samedi, mon agenda est dense, pas question pour moi de rater ça ! Comme chaque année, je suis allé acheter des jouets et ce sont les bras chargés que j'arrive au CSE, vite débarrassé par mes jeunes conseillers qui vont installer ces jouets sur une pile déjà haute. La salle du CSE est bondée, tant mieux !


Concert-des-jouets-de-c.-2013_2.jpg Concert-des-jouets-de-c.-2013_3.jpg Concert-des-jouets-de-c.-2013_5.jpg


Concert-des-jouets-de-c.-2013_4.jpgTrois temps dans ce concert, géré au millimètre par Jean-Michel Legrand, directeur du conservatoire.  D'abord, comme à l'accoutumée, de jeunes élèves (qui n'ont parfois que quelques semaines de pratique instrumentale) nous ravissent de mélodies éternelles, telles le Noël Roumain, Mademoiselle Cendrillon, Raspoutine, Colchique dans les prés, Polka, Pavane de la Belle au Bois Dormant de Ravel, ou Ah vous dirais-je Maman de Mozart. Ou encore de visites dans le répertoire plus contemporain, telles Macarena ou Laisse tomber les filles de Gainsbourg.

Dans un deuxième temps, c'est la CHAM de Jean-Macé, et la classe d'orchestre de l'école Camus, tous réunis sur scène dans un ensemble impressionnant, qui ont illustré, par une magnifique improvisation, tout ce qu'on peut faire dans l'éducation à la musique dans nos écoles, et j'en suis fier !

E
nfin, troisième temps, ce fut le mariage des jeunes percussionnistes de Christophe Bahri, et des élèves des classes de danse classique de Dominique Hoste, pour différents tableaux de Casse-Noisette de Tchaïkowski ! Avec jeux de lumières sur les tenues des danseuses : ce fut remarquable ! Quel magnifique spectacle… Jeunes (et moins jeunes !) auront donné le meilleur d'elles-mêmes, alors que, je le sais, elles n'ont eu que très peu de temps pour répéter, et encore moins pour répéter ensemble ! Mais c'est vraiment une très très belle illustration de ce que peut être un conservatoire de musique et de danse. De ça aussi, je suis fier de ce qu'ils ou elles ont fait.

Comme je suis surtout fier, après près de deux heures de concert d'inviter les responsables présents des Restos à me rejoindre sur scène pour leur remettre, avec mes très jeunes élus, tous ces jouets que des enfants voient en rêves, des rêves qui grâce à ce geste, vont pouvoir devenir réalité…

C'est la magie de Noël.


Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 19:31

Illuminations-Laboureur-2013.jpg Illuminations-centre-2013_2.jpg

 

Re-ception-jardins-fleuris-2013.jpgL’agenda fait parfois un clin d’œil symbolique, puisque à peine ai-je procédé (avec Jean-Luc Doyen, adjoint aux animations festives) au lancement des illuminations de fin d’année places de la République et Delvainquière (photos ci-dessus), lesquelles vont habiller notre ville de couleurs pour l’hiver, que je rejoins dans les salons de l’Hôtel de ville Daniel Lefevre, mon adjoint aux espaces verts, parcs et jardins, pour la remise des prix aux lauréats du 22e concours municipal 2013 des maisons fleuries.

 

Et tous ces jardiniers qui cultivent leur jardinet devant chez eux ou les balconnières de leur appartement sont des artistes car, comme je leur dis, c’est par la couleur de leurs fleurs, par la qualité et la justesse de leurs compositions florales qu’ils peignent notre ville. Bien sûr, ils se font sans doute plaisir à avoir une jolie habitation – c’est plus agréable à regarder, pour soi ou pour ses amis – mais ce faisant, ils améliorent leur rue, leur quartier, leur ville.

 

En matière de décoration florale, si la Ville fait beaucoup, elle ne peut pas tout faire en tous lieux. Ces peintres du vivant complètent, démultiplient les efforts de la commune.  Nous avons besoin d’eux, de leur talent,  de leurs envies, de leurs engagements car ce sont des envies, des engagements pour le beau et pour le bien vivre collectif.

 

Re-ception-jardins-fleuris-2013_2.jpg Re-ception-jardins-fleuris-2013_3.jpg

 

Qu’il s’agisse des jardins visibles de la rue (3 hors concours, 6 prix, 6 prix de participation), des façades fleuries avec jardinet visible de la rue (3 hors concours, 4 prix, 25 prix de participation), des façades fleuries visibles de la rue (3 hors concours, 3 prix, 14 prix de participation) ou des balcons visibles de la rue (1 hors concours, 2 prix de participation), toutes et tous enrichissent la ville des couleurs qu’ils lui donnent ! Et la couleur, c’est plus joli que le noir et blanc… Sans oublier la catégorie jardins familiaux (1er prix Cathy Spriet), les impasses fleuries, les commerces fleuris (1er prix au restaurant Le Saint-Laurent !), ou les écoles fleuries (prix décerné à l’école Voltaire !).


Re-ception-jardins-fleuris-2013_4.jpg Re-ception-jardins-fleuris-2013_5.jpg

 

D’évidence, ce concours a trouvé ses marques à Wattrelos et les photos placées sur les murs de l’escalier d’honneur attestent de ses résultats sur l’embellissement des habitations concernées. Pour autant, je rêve que nous puissions avoir dans les prochaines années bien plus que 79 candidats, au point de devoir les recevoir au CSE ou même à Salengro ! Rêvons d’une ville multi-fleurs multicolore… Mais pour l’heure, bravo à nos jardiniers amateurs si superbement pros !


Partager cet article
Repost0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 16:00

La tradition est respectée, et c’est tant mieux, aujourd’hui salle Salengro : le banquet proposé par la Ville pour nos aînés fait salle comble et l’ambiance générale est, comme de coutume, excellente.

 

banquet-des-ai-ne-s-2013_4.jpg banquet-des-ai-ne-s-2013_5.jpg

 

banquet-des-ai-ne-s-2013-new4.jpgQuelques chiffres : 766 convives réunis, auxquels il faut ajouter 265 personnes dans nos résidences qui n’ont pu se déplacer, ainsi que 310 aînés servis à domicile, ce qui donne le chiffre impressionnant de 1 341 personnes au total, l’un des plus importants de ces dernières années. Tous partagent exactement le même menu… parce que, comme je le leur dis, il n’y a pas plusieurs sortes d’aînés à Wattrelos !

 

Ce banquet qui annonce les fêtes de fin d’année, c’est bien évidemment un moyen supplémentaire de passer un bon moment tous ensemble et de rompre l’isolement dont j’ai lu qu’il progresse de manière inquiétante en France. Notre pays vieillit en effet – et c’est une bonne chose car cela signifie que l’espérance de vie s’améliore – mais une étude de la Fondation de France établit que 39 % de Français ont perdu tout lien avec leur famille, notamment les plus de 75 ans (24 %). C’est inacceptable, et c’est toute l’ambition de l’équipe municipale que j’anime depuis 14 ans de lutter ici contre cette tendance.

 

Lutter contre l’isolement, c’est :

  • favoriser l’accès à des  loisirs, en soutenant et en accompagnant les femmes et les hommes de bonne volonté, nos fantastiques bénévoles qui font vivre, avec leurs responsables dévoué(e)s, les clubs dans nos quartiers. Un club, c’est une porte ouverte sur la solidarité, la convivialité, la fraternité, c’est un maillon indispensable de la vie en collectivité lorsque l’on avance en âge. La Municipalité y tient plus que tout !
  • permettre l’accès à des services diversifiés comme l'illustrent le taux d’occupation de nos résidences (entre 80 et 100 % !), la progression des prestations pour les services de l’aide à domicile (+ 10,3 % en deux ans), des soins à domicile (+ 5 % en deux ans) ou des repas à domicile (+ 43 % en deux ans, soit en 2013, pour la toute première fois, plus de 150 000 repas servis, dont 101 000 à domicile !). Merci à nos agents de l’action gérontologique qui assurent ces indispensables services quotidiens.
  • se battre pour l’accès aux soins. Ensemble, nous avons gagné récemment la bataille pour le maintien de notre service des urgences à l’Hôpital de Wattrelos. C’est aussi se mobiliser pour la reconstruction programmée de la résidence Saphir à la maison de retraite.

Oui, à Wattrelos, on pense qu’on peut avancer en âge dans la dignité ! Car nos aînés, nous les aimons. Allez, je me laisse aller à personnaliser la déclaration : je les aime ! Et avec mon Adjointe au Nouvel âge, Marie José Dens, et la directrice générale du CCAS, Sophie Liagre,  je le leur dis, en mettant à l’honneur, comme il est de tradition, notre doyenne et notre doyen de la journée : André Rock, 91 ans, et Georgette Nys, 103 ans, tous deux membres du club de l’Amitié et très applaudis.


banquet-des-ai-ne-s-2013-new3.jpg banquet-des-ai-ne-s-2013-new2.jpg

 

Merci à nos aînés, notre Nouvel âge, pour son dynamisme, son enthousiasme, sa générosité. Car, je ne l’ai pas encore dit : la participation financière de nos convives au repas du jour est intégralement reversée au CCAS afin qu’il puisse acheter des cadeaux de Noël aux enfants des familles les plus démunies de notre ville. C’est un bel exemple de solidarité pour les générations qui suivent !

 

Partager cet article
Repost0