Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 12:00

C’est avec gravité que j’ai ouvert la cérémonie des vœux aux associations 2015 dans la grande salle du centre socio-éducatif, citant Edgar Morin, pour « lancer un appel à l’amitié, à la liberté et à la fraternité universelle », annonçant que la chorale Grain d’Phonie allait interpréter La ballade nord-irlandaise de Renaud.

 

Ce fut le premier fait marquant de cette manifestation que la très belle présentation, ensuite, de Grain d’Phonie. Interprétations de chansons françaises et chorégraphies méticuleuses ont plus que séduit le public qui aura partagé, puis ovationné, les cinq titres d'un répertoire où l’on parle d’amour et de liberté. Ainsi, avec Zaz« je veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur… Oubliez tous vos clichés, bienvenue dans ma réalité », Roméo et Juliette et Les rois du monde (« Nous, on fait l’amour, on vit la vie, jour après jour, nuit après nuit »), le groupe Il était une fois  (J’ai encore rêvé d’elle), ou Daniel Balavoine qui lance un SOS (« quand tant de drames nous oppressent / et les larmes nouées de stress / étouffent un peu plus les cris d’amour / de ceux qui sont dans la détresse ») et « se raccroche à la vie ».

 

 

Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !
Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !
Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !
Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !

Le second fait marquant, c’est que j’ai voulu encourager l’engagement des jeunes dans les responsabilités associatives. Ainsi, c’est au tour de la toute jeune trentenaire Laureen Lemoine, présidente de l’Union musicale wattrelosienne d’être la porte-parole des associations. Et Laureen «  n’est pas la moindre de nos fiertés wattrelosiennes », car elle est aussi membre de plusieurs autres assos.

 

 

Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !

Avec elle, bien sûr, je n’ai pas manqué d’évoquer l’histoire de l’Union musicale, et l’importance de la musique à Wattrelos, à travers le conservatoire, la Boîte à musiques, et toutes les activités et associations musicales.

 

Mais, bien sûr, le troisième fait marquant, ce sont les associations elles-mêmes, et leurs bénévoles car pour notre municipalité, « les associations, c’est du sérieux. Elles constituent le bouclier d’humanité qui préserve de l’individualisme et de l’égoïsme que l’économie et le nationalisme tendent à développer en ce XXIe siècle ».

 

Et pour elles qui mettent « chaque jour en harmonie la partition humaine, culturelle, sportive ou sociale de notre ville », nous apportons moyens et appuis, à l’image de la Maison des associations Bernard-Vanmarcke, à Beaulieu. De même, malgré les tensions budgétaires, les subventions ne baisseront que de 5 % en 2015 et la fête des associations aura bien lieu les 7 et 8 février, même si, pour des raisons de calendrier et de précaution sécuritaire, nous avons fait le choix de ne pas organiser le défilé du carnaval début avril (mais dans les écoles, tous les carnavals auront bien lieu !).

 

Enfin, quatrième fait marquant, plaisir d’entre les plaisirs : celui, en fin de réception, de décorer de la médaille d’or de la jeunesse, des sports et de la vie associative, Jean-Pierre Antoskiewicz, du Wattrelos football club.

 

 

 

Voeux aux associations : la musique du " vivre ensemble " !

Pour lire mon discours, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 09:38
Corps constitués : faisons de la politique ensemble !

C’est par une minute de silence pour les victimes et leurs familles des odieux assassinats de la semaine dernière que la traditionnelle réception des vœux aux corps constitués (représentants des collectivités et services publics partenaires de la Ville) aura commencé ce soir.

 

Prenant la parole ensuite, j’ai évidemment, d’entrée, avec gravité et responsabilité, placé la soirée dans le mouvement d’émotion qui a secoué le pays, et en même temps dans « la mesure des évènements » que tous ceux présents ce soir, engagés dans la vie de la cité, ne peuvent que prendre. Si elle doit se protéger, la République ne peut éviter de s’interroger sur ses égarés ni de se réinterroger sur la laïcité dont l’affaiblissement fissurerait le pilier républicain.

Corps constitués : faisons de la politique ensemble !
Corps constitués : faisons de la politique ensemble !

Mais à nos partenaires, je parle aussi évidemment de Wattrelos.

 

Je souligne ainsi qu’en dépit du contexte économique, budgétaire et social difficile (croissance faible, dette publique, restructuration de La Redoute), Wattrelos ne manque pas de raisons d’espérer pour 2015, ne serait-ce que grâce aux décisions structurantes très importantes qu’elle a engrangé en 2014 (Villas en ANRU 2, liaison Tourcoing-Beaulieu, Centre-Ville).

 

Bien sûr, à tous ces grands projets dont l’engagement a été décidé, il faudra travailler rapidement à préciser le contenu. Il y a aussi des décisions à conforter, notamment du côté du Conseil général ou de la Métropole européenne de Lille (calendrier des travaux Tourcoing-Beaulieu, opérateur du Centre-Ville, foncier de La Redoute, très haut débit).

 

Mais l’actualité dramatique récente le souligne, en ce début 2015, l’interpellation forte que j’adresse à nos partenaires vise à les enjoindre à renforcer leur proximité avec notre population, pour que cette proximité soit « une réalité du quotidien ».

 
Corps constitués : faisons de la politique ensemble !
Corps constitués : faisons de la politique ensemble !

Au regard des attentes que m’expriment si souvent les Wattrelosiens, cette requête, je la formule à l’égard de la police (qui effectue un travail remarquable et dont on souhaite qu’elle dispose de « moyens renforcés » pour être « plus présente près de chez soi ») ; Vilogia (dont on attend toujours l’agence à Wattrelos) ; l’assurance-maladie (qui veut réduire ses permanences). Mon « cri d’alarme » s'adresse à nos amis pompiers pour qu’ils veuillent bien comprendre, quand ils interviennent, qu’il y a aussi des urgences à l’hôpital de Wattrelos (et pas seulement à Roubaix ou Tourcoing) !

 

Surtout, l’école se doit d’être « encore plus intégrante qu’elle l’est ».

 

Le travail effectué avec l’Education nationale est important. Et le classement en éducation prioritaire de l’école Jean-Macé et du collège Zola nous est « un appui précieux ».

 

Mais il y a des failles « qu’il nous faut prendre garde à ne pas voir s’élargir » que je tiens à pointer : la déscolarisation trop importante autour des vacances ; l’absentéisme du samedi matin (« chaque absent est un absent de trop ») ; l’inacceptable augmentation des enseignements à domicile car « le lieu normal d’éducation, c’est l’école de la République, qu’elle soit publique ou privée ».

Et je dénonce avec force la pression, réenclenchée, de l’Inspection Académique pour fermer la section Segpa du collège Neruda car « la République ne peut avoir pour ambition que l’intégration et la réussite scolaire de tous ses enfants, y compris et surtout les plus en difficulté ». C’est d’ailleurs à ces jeunes élèves que j’ai proposé de préparer les toasts et de faire le service ce soir en mairie : une belle fierté pour eux !

 

Tous mes vœux donc à nos si utiles partenaires. « Tous au travail pour Wattrelos en 2015, pour l’intérêt et les service des Wattrelosiens. Faisons de la politique ensemble » à la manière de Vaclav Havel : « La vraie politique est simplement le service du prochain »

 

Pour lire l’hommage aux victimes, cliquez ici.

Pour lire mon intervention, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 09:50
Une question parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel publie la question écrite que j’ai posée à la ministre de la décentralisation et de la fonction publique sur la nature du cadre d'emploi qui doit prévaloir pour le recrutement d'agents territoriaux titulaires d'un CAP petite enfance (ou autre qualification) en structure d'accueil.

 

Pour lire ma question, cliquez ici.

 

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 09:09
Assemblée et Gouvernement unis dans l'hommage !

Hommage républicain aux victimes des attentats au lieu de la séance des questions au Gouvernement cet après-midi. C’est dans un silence parfait que Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, debout, seul à son bureau, a salué ces « 17 êtres humains que l’ignorance et l’obscurantisme n’ont pas laissé vivre », la mémoire des victimes, tuées par ceux que le fanatisme a transformé en « automates de la mort ». Leur objectif est de « faire tomber sur la France une chape d’effroi. Ils ont voulu abolir cette France des Lumières dont nous sommes les héritiers et les représentants ». Il met en avant la réaction du peuple français le 11 janvier : « Cœur gros et tête haute, notre peuple a montré que la République était debout ». Et rend hommage à la police qui « a payé un lourd tribut », ainsi qu'aux policiers qui ont placé « notre sécurité au-dessus de leur propre vie ».

 

« Par la force de ces vagues déferlantes, l’esprit public s’est ranimé. Unité de la nation et autorité républicaine doivent être notre équilibre ». Dans l’esprit de Claude Bartolone, c’est notre pacte républicain qu’il faut consolider. « Il ne s’agit pas de cohabiter mais de vivre ensemble ! Pour s’inscrire dans une aventure collective. Depuis le 11 janvier, La Marseillaise aux lèvres, nous savons ce que nous voulons : vivre libres, vivre égaux, vivre en fraternité ».

 

Après les responsables des groupes politiques, c’est Manuel Valls, Premier Ministre qui s’est exprimé pour le Gouvernement. Il a souligné que « c’est toute la Communauté nationale qu’on a touché ; c’est bien l’esprit de la France, sa lumière, son esprit universel qu’on a voulu abattre » ! Mais, « la France est debout, elle est là. Rendant l’hommage de la nation à toutes les victimes, dans l’épreuve, notre peuple s’est rassemblé ; il a marché partout, dans la dignité, dans la fraternité. Dimanche, Paris était la capitale universelle de la liberté et de la tolérance ».

 

C’est toute l’Assemblée qui est debout lorsque Manuel Valls tient à « saluer le très grand professionnalisme de la police et de la gendarmerie » et fait applaudir Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur.

 

Grave, il pense à la suite : « A aucun moment, nous ne devons baisser la garde car la menace globale est toujours présente, et des risques très sérieux demeurent. Sommes-nous en guerre ? Oui, la France est en guerre contre le terrorisme, le jihadisme et l’islamisme radical, et il faut une fermeté implacable, dans le respect d’un Etat de droit ».

 

« A ces menaces terroristes, la République apportera des réponses ». Le Parlement a déjà voté deux lois anti-terroristes, les décrets sont presque prêts, s’est déjà saisi des filières jihadistes, à l’Assemblée comme au Sénat. Mais il faut « tirer des leçons » : le Premier Ministre annonce des renforcements « très significatifs » des moyens pour les services de renseignement, de lutte contre le terrorisme et un projet de loi pour donner un cadre légal au Renseignement. Car puisque « des phénomènes de radicalisation sont présents sur l’ensemble du territoire, il faut donc agir partout ! ».

 

« Les épreuves tragiques nous marquent, marquent le pays et nos consciences ». Le Premier Ministre donne deux priorités d’action qu’il défend à la tribune avec force et vigueur : la lutte contre l’antisémitisme et la protection de nos compatriotes musulmans. Et, la voix vibrante d’émotion, il martèle : « Je ne veux pas qu’il y ait des juifs qui aient peur et des musulmans qui aient honte ! ».

 

Réaffirmant la place de la laïcité à l’école, Manuel Valls invite à « rester fidèle à l’esprit du 11 janvier 2015 : fermeté, unité. Nous allons entretenir comme un feu ardent cet état d’esprit », conclue-t-il devant une Assemblée qui l’applaudit unie et debout !

 

J’ai la gorge nouée d’émotion. Un grand, très grand moment de la République…

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 06:19
Une réponse parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel publie la réponse à la question écrite que j'avais posée à la ministre du logement et de l'égalité des territoires sur le problème de l'accès au logement en cas de séparation.

 

Pour relire l’intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 09:43
Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !
Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !

C’est la première cérémonie des vœux, et la plus importante en fréquentation, celle au personnel municipal, ce mardi à la salle Salengro. C’est sous le ciel étoilé du marché de Noël, et en musique grâce au groupe Rétro-Fanfare, que j’accueille, avec l’Administration municipale, plus de 1 200 agents municipaux et retraités.

 

Avec un vœu-clé pour 2015 : être heureux et rendre heureux !

 

Dans mon discours, je fais bien sûr le point sur la situation de la ville et ses projets.

Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !
Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !

L’occasion d’abord de reparler de 2014, une année « intense et difficile » : intense, elle le fut pour tous, d’abord avec les élections municipales mais aussi parce que nous avons su être au rendez-vous des grandes réformes de l’Etat (rythmes scolaires, 2e plan de rénovation urbaine), mais aussi porter des grands projets auprès de nos partenaires (lancement du centre-ville, reprise de la route Tourcoing-Beaulieu, collège Neruda, Maison de retraite Saphir, services des urgences de l’hôpital, zone d’activités du Sartel) : on n’a pas chômé en 2014 !

 

Mais l’année connut aussi deux grandes difficultés : la terrible restructuration de La Redoute et la nécessité de faire face à des dépenses qui nous ont été imposées, obligatoires, lesquelles  nous ont mangé une grosse part d’épargne.

 

Dans ce contexte, pour Wattrelos, 2015 sera à la fois contrainte et prometteuse.

 

Contrainte parce que nous ne pourrons que freiner les dépenses, et donc faire des économies (puisque nous ne voulons pas augmenter les impôts) : le défi de gestion est important. Mais 2015 est aussi prometteuse car il faut maintenant donner du contenu aux dossiers du centre-ville, du Sartel, de La Lainière, des Villas ou du contrat-ville : c’est une belle année au service de Wattrelos qui attend élus et agents municipaux !

 

Pour ces agents, 2015 sera volontaire, juste et solidaire. L’avenir de Wattrelos et celui des agents sont liés : si on veut réussir individuellement, il faut qu’il y ait réussite collective, et donc que la ville réussisse ! De surcroît, la Municipalité n’a pas à rougir de son soutien au personnel municipal. Mais dans la situation présente, il faut se serrer les coudes et se concentrer sur l’essentiel : le service aux Wattrelosiens. Tout n’est plus possible, certes, mais si on est solidaire, nous réussirons à être économes tout en préservant les services rendus aux Wattrelosiens

Voeux au personnel : volonté, énergies et actions pour 2015 !

2015, ce sont donc trois mots : volonté, énergies et actions. Une volonté via le programme de l’équipe municipale s’appuyant sur les énergies des agents municipaux pour réaliser des actions au service des Wattrelosiens…

 

Travaillons ensemble, avec cœur et dans la bonne humeur, pour faire de 2015 une année utile pour Wattrelos !

 

Pour lire mon discours, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 13:58

Isabelle-de-Me-zerac_1.JPGCe soir, à la demande de la récipiendaire, j'ai à prendre la parole, juste avant Jean-François Mattei, ancien ministre de la santé, qui remet à Isabelle de Mézerac, ancienne élue croisienne, présidente de l'association Spama, les insignes de chevalier dans l'ordre national du Mérite.

 

Quoi qu'elle se déroule à Lille, rue Royale, cette manifestation est un moment républicain solennel car il s'agit d'épingler la médaille d'un ordre national, créé en 1963 par le Général de Gaulle, ordre dont je narre l'origine avant de présenter la récipiendaire.

 

Quand on parle d'elle, on est loin de cette image de la femme qu'Honoré de Balzac évoquait lorsqu'il écrivait « la destinée de la femme et sa seule gloire sont de faire battre le cœur des hommes ».

 

J’ai appris à connaître Madame de Mézerac sur le plan politique en tant qu’adjointe à la culture de la commune de Croix (alors dans ma circonscription). Fût-elle d’un bord politique qui n’est pas le mien, j’ai apprécié de travailler avec elle car elle est profondément humaine, soucieuse d’écouter, de dialoguer et de prioriser intelligemment les décisions. Elle sut ainsi défendre avec opiniâtreté dans sa majorité municipale, et si nécessaire contre l’avis de son maire, le maintien du financement de la Maison des jeunes et de la culture de Croix parce qu’elle savait combien les familles, les jeunes de la ville, ont besoin de cet espace qui a érigé la culture au rang essentiel d’action sociale.

 

Mère d’une famille de cinq enfants, ancienne enseignante qui a dû à plusieurs reprises accompagner son époux à l’étranger à l’occasion de ses mutations professionnelles (Etats-Unis, Mexique), elle s’est beaucoup investie dans les questions familiales, l’éducation de ses propres enfants (avec tous les organismes parascolaires où, à plusieurs reprises, elle a pris des responsabilités), mais aussi pour le handicap, l’enfance handicapée et plus tard pour les soins palliatifs pour lesquels elle a non seulement entrepris une formation universitaire, mais aussi et surtout pris des engagements associatifs majeurs en milieu hospitalier et périnatal en présidant la SPAMA (soins palliatifs et accompagnement en maternité).

 

Femme d’engagement, élue à Croix mais aussi antérieurement à Fontainebleau, Isabelle de Mézerac est une femme de valeurs, très attachée à ce maillon essentiel qu’est l’être humain, de la première enfance jusqu’à la fin de vie. Elle sait ce que sont les difficultés et les drames de la vie, ceux que les familles souvent taisent ou gardent très discrets mais qui ne se surmontent qu’au prix de l’action et de l’amour de bénévoles, qui agissent dans l’ombre mais qui sont tellement indispensables !

 

Isabelle-de-Me-zerac_2.jpgMadame de Mézerac est une de ces femmes-là. Elle agit, a défendu des causes, mobilisé des équipes. Femme solide et de caractère, qui sait ce qu'elle veut et qui, si elle pense que c'est juste, tiendra bon jusqu'à obtenir satisfaction, Isabelle de Mézerac illustre bien cette citation de Gandhi qui, dans Tous les Hommes sont frères, écrivit : «  Qui peut faire appel au cœur des hommes avec plus d'efficacité que la femme ? ». Voilà pourquoi je crois sincèrement que, particulièrement méritante, elle justifie par la sincérité et le dévouement de sa personne, et par son engagement, que la République la distingue. Je sais gré à Marisol Touraine de l'avoir fait, sur ma proposition.

 

Félicitations Isabelle !

 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 23:26

 

CVDB-2015-blog---Facbk.jpg

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 11:40

assemble222Ce matin, le Journal Officiel publie les réponses aux questions que j'avais posées :

  • à la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'inadmissible incohérence de la lettre circulaire 2011-105 du 29 juin 2011 de la CNAF relative à la prestation de service unique (PSU) au regard du respect du principe constitutionnel de libre administration des collectivités locales, et de la capacité qu'a une commune à bien gérer ses deniers publics dès lors qu'elle adopte, à juste titre, une tarification dans ses établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE) qui soit supérieure pour les contribuables qui résident dans une autre commune à ce qu'elle est pour ses propres résidents. Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.
  • à la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur l'inacceptable dérive du comportement de parents qui partent en vacances bien avant la fin de l'année scolaire, et interrompent alors trop tôt la fréquentation des cours de l'école par leurs enfants. Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 11:34

assemble222Ce matin, le Journal Officiel publie les réponses aux questions que j'avais posées :

  • au ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique sur la fongibilité des dispositifs français et européen de résolution de crise systémique bancaire. Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.
  • à la secrétaire d'État, auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur la question du transport des travailleurs handicapés depuis leur domicile vers les établissements ou services d'aide par le travail (ESAT). Pour relire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0