Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 13:56

J’ai demandé à mon premier adjoint, Henri Gadaut, de lire publiquement ce communiqué, hier soir, avant que ne débute l’examen de l’ordre du jour du conseil municipal :

 

« Mes cher(e)s collègues,

 

Maire, je suis donc président du conseil municipal, et dès lors que je suis exceptionnellement empêché d’exercer cette présidence, je considère que c’est d’abord à toutes et à tous, et par-delà vos personnes, à tous les Wattrelosiens que je dois, en toute transparence, des informations sur mon état de santé.

 

Tant de rumeurs, d’élucubrations courent qu’il me faut y mettre un terme, en responsabilité.

 

Vous le savez, le dimanche 7 juin, alors que je m’en allais remettre des coupes au tournoi de l’USW, un chauffard a failli me faire perdre la vie. J’ai survécu, mais ma jambe gauche était en charpie. Je ne saurai jamais dire suffisamment toute ma reconnaissance à celles et ceux qui sont intervenus : particuliers, passants, pompiers, service d’urgence puis chirurgiens et équipes du CHR qui m’ont permis de ne pas vous quitter ce soir-là.

 

Depuis, j’ai été confronté à deux défis.

 

Le premier fut de reconstituer ma jambe gauche. Refaire de l’os et de la peau, ça prend du temps. Pendant dix jours, j’ai été placé matin et après-midi dans un caisson hyperbare d’oxygène à haute pression pour permettre une recomposition des tissus. C’était épuisant et je suis allé au bout de mes forces physiques. Mais cela valait la peine car 90 % de ma jambe a pu être sauvée, si ce n’est mon pied gauche, trop sectionné lors du choc.

 

Le second défi fut de lutter contre de fortes fièvres, issues de microbes du bitume m’a-t-on dit, et cette bataille-là fut rude. Je ne le cache pas, à deux reprises, ces trois dernières semaines, ces fièvres ont failli m’emporter. Mais le centre épidémiologique a pu finalement identifier l’antibiotique adapté et, au moment où j’écris ces lignes, la bataille paraît gagnée. La fièvre a disparu depuis huit jours.

 

Au terme de deux interventions chirurgicales parfaitement réussies, je vais donc dorénavant bien. En liaison avec mes collaborateurs et les élus tant que de besoin, je continue à assurer la continuité de ma fonction. Je vous remercie de vos messages de réconfort, d’encouragement ; j’en ai eu besoin et ils m’ont été précieux.

 

A ce qui m’est dit au centre hospitalier, je devrais être de retour à Wattrelos, chez moi, dès les prochains jours – à tout le moins avant le 14 juillet. Il y aura ensuite le centre de rééducation, et surtout la période de convalescence.

 

J’espère donc, Monsieur le Premier Adjoint, que la présidence du conseil municipal que vous exercez ce soir n’aura pas de suite, et que pour le prochain conseil de rentrée, je pourrai vous retrouver toutes et tous.

 

Croyez bien que j’y mets toutes mes forces et toute mon énergie !

 

Travaillez bien toutes et tous, dans votre diversité, au service des Wattrelosiens. Et bon été à chacun ! ».

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 15:00
Roland Merlin a rejoint son copain Roland Lévêque au Panthéon des sportifs et bénévoles wattrelosiens !

Il symbolise à lui seul toute la fidélité, la constance, toute la générosité de l’engagement associatif wattrelosien : Roland Merlin, président de l’Entraide sportive et membre de tant d’autres associations, nous a quittés hier à l’âge de 86 ans, quelques mois après le décès de son épouse, Berthe, qui l’avait tant affecté et duquel il ne s’était pas remis.

 

C’était un grand, un très grand bénévole. Evoquer la mémoire de Roland en ces termes est le plus bel hommage que l’on puisse lui rendre. Mais c’était également un ami de ma famille, et la nouvelle de sa disparition me plonge, comme beaucoup d’autres Wattrelosiens, dans la peine et l’émotion.

 

Difficile de résumer ce personnage hors normes en quelques lignes : président de l’Entraide sportive (depuis 1978 !), Roland fut trésorier de l’Office municipal des sports, secrétaire des Amis du jardin (le sien – notamment son potager dont il distribuait l’excédent à ses connaissances – était sacré !), de l’Amicale des jurés de la Cour d’Assises du Nord, et membre de plusieurs autres associations (il en a fréquenté 25 durant sa vie). Il était l’incarnation du dévouement et n’aimait rien tant que servir et rendre service. La valeur n’attendant pas le nombre des années, il était entré dans la vie associative dès… 1946 !

 

Fort d’une carrière de 30 ans passés au service paye des Filatures Saint-Liévin, quartier qu’il a toujours habité, il faisait également profiter les personnes âgées de ses compétences pour les aider à établir leurs déclarations fiscales, obtenir leurs pensions de réversion ou s’acquitter de telle ou telle formalité administrative.

 

C’était un homme exemplaire, méritant, intègre, totalement fidèle aux autres et à ses engagements, de compagnie très agréable (connu pour son sens de l’humour, Roland avait toujours une blague à raconter), extraordinairement présent dans la vie de notre cité (on pouvait le croiser plusieurs fois le week-end dans les assemblées générales, les réunions, les manifestations, les compétitions sportives).

 

Il avait reçu les insignes de Chevalier dans Ordre national du Mérite en 1993.

 

Sportif accompli (sa tenue préférée était son survêtement, afin de pouvoir parcourir en toute aisance, tous les matins – dès 5 heures – quelque 30 km à vélo dans Wattrelos, distance nécessaire pour effectuer sa « tournée » de légumes et de communiqués !), Roland avait été dans sa jeunesse gymnaste, footballeur, hockeyeur, basketteur… et bien sûr bourleux, fondant et animant durant 37 ans le tournoi des Trois Saints (sociétés Saint-Paul, Saint-Liévin et Saint-Joseph). Je me souviens avoir dit de lui, lors de la remise des prix du tout dernier tournoi des Trois Saints, que Roland était le quatrième Saint et « un vrai, vrai, vrai Wattrelosien ». Il en avait été ému ; c’était à ses yeux (et aux miens) le plus beau des compliments.

 

Mon père et lui étaient très proches, et je me souviens de son émotion lors de la disparition de mon père l’an passé, et de celle aussi qui fut sienne lors du départ de son complice et ami de toujours, mon ancien Adjoint aux Sports, Roland Lévêque ! Impossible de voir l’un sans l’autre. Impossible de penser à l’un sans penser à l’autre. Je les associe avec amitié et respect dans l’hommage que, par ma voix, je forme pour ces deux amis réunis au Panthéon des sportifs et bénévoles wattrelosiens.

 

A sa famille, à Martine sa fille, ma copine de classe, à ses proches et ses très nombreux amis, je présente mes plus sincères et compatissantes condoléances.

 

Partager cet article
Repost0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 15:11
Condorcet à l'Assemblée !

Même si je n’ai pas pu les accueillir personnellement lundi 8 juin à Paris, les élèves de la classe de CM2 de l’école élémentaire Condorcet de Wattrelos ont passé une journée qui restera gravée dans leurs mémoires, sous la conduite de mon assistant parlementaire, Guillaume.

 

C’est en effet dans le cadre du 20e Parlement des enfants que j’avais convié ce lundi matin à l’Assemblée nationale la classe de M. Dacosse, à qui j’avais rendu visite le 16 avril dernier.

 

A cette occasion, suite au travail des enfants sur une proposition de loi autour du thème des droits de l’enfant, j’avais apprécié que les élèves aient choisi de rédiger une proposition de loi traitant de l’accueil des enfants en situation de handicap, avec la volonté que chaque élève d’une classe accueillant un élève handicapé soit à tour de rôle le tuteur de son camarade.

 

Prenant leur visite de l’Assemblée très au sérieux, les élèves de M. Dacosse ont étonné le guide chargé d’assurer la visite de l’Assemblée nationale par leurs réponses et remarques pertinentes concernant l’histoire du palais Bourbon et de l’Hôtel de Lassay, le rôle d’un député, le travail à l’Assemblée.

 

Condorcet à l'Assemblée !

A n’en pas douter, je crois savoir que leur enseignant avait rappelé après mon passage qu’il entendait bien que sa classe soit au top lors de cette visite ; mission accomplie, pourrait-on dire !  Une visite qui s’est poursuivie, à mon invitation, au restaurant voisin, L’Assemblée (comme je le fais chaque année, avant que le bus ne conduise ce petit monde à la tour Eiffel pour la poursuite de sa journée parisienne.

 

Condorcet à l'Assemblée !
Partager cet article
Repost0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 10:19
Saint-François visite l'Assemblée
Saint-François visite l'Assemblée

Tous les deux ans, j’accueille à Paris les élèves de Bac pro sécurité du lycée professionnel Saint-François d’Assise de Roubaix pour une visite de l’Assemblée nationale.

 

Ces élèves de seconde, première et terminale se destinent aux métiers de la fonction publique dans les domaines de la sécurité : gardien de la paix, gendarme, agent des douanes, sapeur-pompier, marin pompier, agent de sécurité… et c’est en uniforme qu’ils ont parcouru les différents sites de l’Assemblée nationale !

 

Avec leurs enseignants et Michel-François Durnez, chef de travaux bien connu au lycée et organisateur de ces déplacements, la trentaine d’élèves présents a pu non seulement découvrir les différents lieux d’élaboration et de vote de la loi par la Représentation nationale mais également les différents dispositifs de contrôle d’accès, les différents intervenants en terme de sécurisation (tant externe qu’interne) d’un édifice comme l’Assemblée nationale.

 

Comme les éditions précédentes, ces élèves ont montré sérieux et assiduité lors de leur découverte du Palais Bourbon et de l’hémicycle, après avoir assisté à la projection d’un film retraçant la journée type d’un député à l’Assemblée nationale.

 

Saint-François visite l'Assemblée

J’aurai été heureux d’être présent parmi eux lors de cette visite ; ce n’est, je l’espère, que partie remise… à dans deux ans.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 17:04
Le roi et la reine à l'Assemblée !

Temps fort de sa première visite d’Etat (en France !) depuis son accession au trône d’Espagne, le roi Felipe VI, accompagné de la reine Letizia, a souhaité s’exprimer devant la représentation nationale française.

 

En accueillant le couple royal, à la tribune, Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, souligne la qualité des relations franco-espagnoles : « Notre amitié est désormais solide, notre fraternité assumée pour une alliance à laquelle nous invitent naturellement la géographie et l’histoire. L’histoire de votre pays est jalonnée d’excellence ; vous incarnez parfaitement le renouveau attendu par le peuple espagnol ».

Le roi et la reine à l'Assemblée !

S’exprimant dans l’hémicycle du Palais Bourbon – 22 ans après son père, Juan Carlos – devant les députés, Felipe VI, en français, estime d'entrée que « nous sommes unis par une riche et longue histoire », insistant sur « les liens d’amitié, la coopération, la solidarité qui définissent les relations entre les deux grandes nations que sont la France et l’Espagne ».

Le roi et la reine à l'Assemblée !

Devant le Gouvernement, les anciens premiers ministres, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, il rend hommage à la réaction du peuple français, le 11 janvier, devant le terrorisme, assure l’Assemblée et le Gouvernement de la loyauté sans faille du peuple espagnol et stigmatise le terrorisme qui est « une atteinte aux libertés ». Aux « assassins », il assène : « Jamais vous ne parviendrez à nous faire renoncer à ce que nous sommes ! Nous sommes les enfants de l’Europe de la Méditerranée et de l’Atlantique. Nous sommes les enfants de la raison et du refus de la déraison. Nous sommes les fils de la liberté que nos peuples ont su conquérir au fil de l’Histoire ».

 

Avec force, « en tant qu’ami et admirateur de la France », Felipe VI affirme aux députés que « l’Europe a besoin de plus de France ! Les Espagnols sont conscients de la valeur d’une Europe de plus en plus unie… L’Europe doit se réaffirmer, elle est porteuse d’un message universel ». Le roi rend d’ailleurs hommage, sous les applaudissements, aux forces armées espagnoles et françaises engagées ensemble dans plusieurs opérations militaires. Il insiste aussi sur la menace, qui pèse sur la paix mondiale, que constitue le changement climatique.

Le roi et la reine à l'Assemblée !

En conclusion, le roi d’Espagne qui aura placé l’étroitesse des relations franco-espagnoles au cœur de son intervention, cite Antoine de Saint-Exupéry (une citation que j’aime bien) : « Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction ».

 

Un moment d’histoire que d’accueillir un Bourbon dans ce Palais Bourbon, dorénavant temple de la République, mais surtout une espérance d’avenir pour une Europe si indispensable après tant de guerres entre nos ancêtres.

 

Le roi et la reine à l'Assemblée !
Partager cet article
Repost0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 15:24

Aujourd’hui, l’Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi relatif au dialogue social et à l’emploi par 301 voix pour, 238 contre et 13 abstentions. J’ai évidemment voté pour.

 

Depuis 2012, la Gauche au pouvoir a fait de la négociation sociale entre syndicats et patronat l’un des leviers prioritaires de la transformation sociale de notre pays.

 

C’est naturellement que la loi votée par l’Assemblée, suite à l’échec en janvier des négociations entre partenaires sociaux, a pour première finalité de moderniser et renforcer le dialogue au sein de toutes les entreprises.

 

Parce que le dialogue social, c’est aussi et surtout ce qui se noue au quotidien dans les PME, le texte crée, pour la première fois, une représentation pour les salariés des Très Petites Entreprises ( T.P.E) et du particulier employeur. Ainsi à l’avenir 4,6 millions de salariés travaillant dans des entreprises de moins de 11 salariés seront représentés, défendus dans leurs droits : c’est une avancée majeure !

 

Autre innovation : désormais les entreprises de plus de 300 salariés auront la faculté de conclure des accords afin de regrouper les différentes instances de concertation (Comité d’Entreprise, délégués du personnel, Comité d’Hygiène et de Sécurité) en une seule, la délégation unique du personnel, ce qui donnera aux organisations syndicales une force de représentation et de négociation supérieure dans ces entreprises.

Autre mesure majeure, la création à compter du 1er janvier 2016 d’une Prime d’Activité qui remplacera la Prime pour l’Emploi (P.P.E.) et le volet « activité » du revenu de solidarité Active ( R.S.A.). 5,6 millions d’actifs dont 1,2 millions de jeunes seront éligibles  à cette prime d’activité plus simple, plus juste, plus ciblée qui se déclenchera dès le 1er euro de revenu d’activité jusqu’à 1,2 SMIC. Encourager l’activité en soutenant le pouvoir d’achat des travailleurs modestes est l’objectif poursuivi : cette prime d’activité est un signe fort marquant le soutien de la Gauche à la reprise et au maintien dans l’emploi des travailleurs les plus modestes.

 

La loi crée également un Compte Personnel d’activité, avènement de la sécurité sociale professionnelle que la Gauche et les syndicats demandaient depuis 30 ans. Ce compte d’activité regroupera tous les droits reconnus au salarié (compte formation, pénibilité, épargne temps,…) et le suivra tout au long de sa carrière professionnelle. Avec le CPA, pour lequel une concertation avec les partenaires sociaux sera engagée avant décembre 2015, chaque salarié sera assuré et garanti de ses droits durant tout le long de sa vie active.

 

Si j’ajoute les dispositions votées concernant la simplification des conditions de mise en place du compte pénibilité et l’inscription dans le Code du Travail de règles spécifiques d’indemnisation du chômage des salariés intermittents du spectacle, ce projet de loi voté en première lecture marque des avancées fortes pour tous, confirme la volonté gouvernementale de faire du dialogue social un atout prioritaire pour le redressement économique de la France.

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 00:09
Une réponse parue au J.O.

Ce matin, le Journal Officiel apporte la réponse à la question écrite que j’avais posée au ministre des finances et des comptes publics, chargé du budget, sur le paiement, par les maisons d'assistantes maternelles (MAM), de la taxe d'habitation.

 

Pour relire l’intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 17:24
En séance publique, loi sur l'octroi de mer adoptée !En séance publique, loi sur l'octroi de mer adoptée !

En fin d’après-midi et en début de soirée passe dans l’hémicycle, en séance publique, l’examen du projet de loi portant réforme de la loi du 2 juillet 2004 relative à l’octroi de mer. Ayant été désigné par la Commission des finances comme rapporteur de ce projet de loi, je suis au banc des commissions, aux côtés de Georges Pau-Langevin, ministre des outre-mer (ph. ci-dessus).

 

Dans mon intervention, je mets en perspective l’octroi de mer, impôt local déterminant pour les cinq collectivités concernées (Guadeloupe, Martinique, Mayotte, Guyane, Réunion), mais aussi le projet de loi qui vise à proroger jusqu’en 2020 le dispositif de l’octroi de mer, en contrepartie des ajustements négociés avec les autorités européennes. Comme je l’ai dit la semaine dernière en commission des finances, je considère que l’Assemblée nationale peut voter conforme le texte issu de son passage en première lecture du Sénat.

 

Malheureusement – et je suis en désaccord sur ce point avec les conseillers de la ministre sur la nature (réglementaire et non législative) de dispositions que le Cabinet souhaite introduire – le Gouvernement souhaitant modifier le texte par quelques amendements et donner suite à quelques demandes spécifiques de députés ultramarins, il n’y aura pas de vote conforme et, du fait des ajouts par l’Assemblée, la navette parlementaire se poursuivra. Il faut pourtant faire vite car le nouveau texte doit impérativement entrer en application le 1er juillet 2015 !

 

Quoiqu’il en soit, j’ai évidemment, avec la ministre, eu à répondre aux amendements déposés sur les 37 articles. Et le projet de loi a été voté, finalement, à l’unanimité.

 

Pour lire mon intervention, cliquer ici.

 

Pour lire mon rapport, cliquez ici.

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 15:52
Dans le débat sur la politique monétaire

Après avoir rapporté en commission des finances réunie (au titre de l’article 88) sur le projet de loi sur l’octroi de mer que je défendrai tout à l’heure dans l’hémicycle, je participe au débat qui a lieu dans l’hémicycle avec Michel Sapin, ministre de l’économie (ph. ci-dessus).

 

Sur le thème de la situation économique et financière de la zone euro, le groupe socialiste m’a demandé d’interroger le Gouvernement sur la politique monétaire.

 

En effet, alors que la politique budgétaire est contrainte, que la politique monétaire n’affiche pas d’objectif prioritaire de change, la politique monétaire peut avoir des marges de manœuvre par le maniement des taux d’intérêt et des conditions de refinancement des banques européennes.

 

La Banque centrale européenne, comme le souhaitait la France, semble l’avoir compris et maintient des taux bas, et même bien bas, et accorde des liquidités au secteur bancaire.

 

Telles sont mes questions à Michel Sapin : les résultats attendus de cette politique monétaire ; les risques potentiels d’une période longue de bas taux d’interêt réels ; le risque de nouvelles bulles boursières.

 

Pour lire le texte de ma question au ministre de l’économie, cliquer ici.

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 05:52
Van der Meersch accueille, et visite l’Assemblée !Van der Meersch accueille, et visite l’Assemblée !

Accueillis au lycée Van der Meersch de Roubaix (où ils bénéficient de cours de remise à niveau en français à raison de 3 à 12 heures par semaine), 31 élèves d’origine étrangère, âgés de 16 à 20 ans, scolarisés dans différents lycées de la métropole lilloise, ont visité ce matin l’Assemblée nationale.

 

En effet, Céline Beaugrand, enseignante au lycée, a mis en place un projet axé sur la citoyenneté, la découverte de la société française, son histoire, nos institutions en général et l’Assemblée nationale en particulier. Elle m’a demandé de leur permettre cette visite de notre temple de la République, et j’ai évidemment répondu positivement.

 

Si je n’ai pu être présent personnellement (car retenu par des funérailles à Wattrelos), mon assistant, Guillaume, a pu les accueillir en mon nom et m’a dit combien il était agréable de voir avec quelle attention, quel sérieux ces élèves, venus de différents horizons, ont suivi et participé avec passion à la découverte de l’Assemblée nationale.

 

Une belle leçon d’instruction civique qui restera dans la mémoire de ces jeunes, lesquels ont poursuivi leur journée par une visite de la capitale.

 

Van der Meersch accueille, et visite l’Assemblée !
Van der Meersch accueille, et visite l’Assemblée !
Partager cet article
Repost0