Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 08:21

logo anAujourd'hui paraît au Journal Officiel ma question à la secrétaire d'État chargée de la santé sur les suites à donner au rapport que le professeur Régis Aubry, coordinateur du programme national des soins palliatifs 2008-2012, a remis au Président de la République le 6 juin 2011, sur le développement des soins palliatifs dans notre pays.

Pour lire la question, cliquez ici

Partager cet article
Repost0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 15:29

JP-Marquillie---G-Deleporte.jpgCe soir, gardien vigilant de son autonomie et de sa pérennité, président du conseil de surveillance du centre hospitalier de Wattrelos, j’ai été invité (je n’ose pas dire convoqué mais l’incongruité d’une invitation quatre jours avant la manifestation rappelle combien la loi HSPT a écarté scandaleusement les élus de la gestion concrète des établissements hospitaliers !) à participer au CHRU de Lille à la cérémonie de signature de la convention de coopération du groupe hospitalier public de la métropole.

Celle-ci réunit les centres hospitaliers d’Armentières, de Bailleul, d’Hazebrouck, de Lille, de Roubaix, de Seclin, de Tourcoing et de Wattrelos ! Ce sont les directeurs et présidents des commissions médicales de chaque établissement (cf. photo de Jean-Pierre Marquillie et Georges Delporte pour Wattrelos) qui signent le document.

Pour cette manifestation, je suis aux côtés de Cécile Bourdon, vice-présidente du Conseil régional chargée de la santé, et de Daniel Lenoir, directeur général de l’Agence régionale de santé, venu « comme une fée autour du berceau » saluer la création du groupe hospitalier public de la métropole.

L’événement n’est pas mineur. Si le texte n’embrasse pas tous les sujets, il concerne plusieurs actions en commun, d’où ma vigilance, car coopération et partenariat ne signifient pas, pour le maire de Wattrelos, dilution et absorption de son hôpital, de ses compétences et de ses savoir-faire dans un ensemble plus vaste.

Alors, à quoi sert cette convention ? Comme l’énonce Daniel Lenoir, cette structure de coopération a trois objectifs :

  • renforcer l’hôpital public (car il doit faire face à une concurrence forte), notamment dans sa capacité à exercer ses missions de service public ;

  • tenir compte du rôle particulier du CHRU qui a une vocation régionale avant d’être territoriale, et qui n’a pas vocation à intégrer tous les hôpitaux publics, dont il serait tête de réseau. Il doit être un recours, une base arrière et un instrument de formation ;

  • ce GCS (groupement de coopération sanitaire) a un projet médical (urgences, filières chirurgicales, imagerie...) : la gradation des soins, avec la sécurité et la qualité des soins (on ne peut pas exercer du haut niveau partout, car c’est ce qu’on fait souvent qu’on fait bien).

Ce projet s’inscrit dans le projet régional de santé, lequel trouve sa place dans le schéma régional d’organisation des soins. Or, mon combat, c’est que dans celui-ci, et sur notre territoire, le centre hospitalier de Wattrelos figure durablement… en parfaite autonomie de gestion et de décision.

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 22:32

Lion-blanc.JPGOn n'est pas maire de Wattrelos pour rien ! On ne peut pas avoir un lion sur les armoiries de la ville, en avoir un (comme l'an dernier) à l'entrée du parc et un autre sur le parvis de la mairie... et se défiler quand on propose au maire de Wattrelos d'être le parrain d'un lion, et refuser d'aller le saluer dans sa cage !

Le cirque Zavatta et son fameux lion blanc sont de passage à Wattrelos en ce moment. En amateur de cirque, comme beaucoup de familles wattrelosiennes, j'y suis évidemment allé... sans me douter de la surprise qui m'attendait.

L'équipe des artistes avait en effet décidé de me confier le parrainage de ce gros matou qui fait une partie de leur succès – une partie seulement car le spectacle est de très haut niveau, digne du nom figurant sur les camions de la caravane. Que ce soit les numéros de dressage, d'adresse (cerceaux et trapèzes) ou le clown, tout aura été de qualité et le public aura pu être, selon les numéros, successivement admiratif, ébahi ou hilare.

Le spectacle de dressage avec les neufs lions était en tout point remarquable ! Et il faut voir les lionnes sauter (à saute-mouton, si, si !) au dessus des trois gros lions tranquillement couchés sur le sol pour comprendre la parfaite maîtrise du dompteur de ses félins. Aussi, c'est en parfaite confiance (ou presque... même si cela conserve toujours une part d'inconscience, je l'admets), que je le rejoins dans la cage aux fauves juste avant l'arrivée de Brian !

Plagiant Gad, vous vous interrogez sans doute : who is Brian ? Brian est donc mon nouveau filleul, le superbe lion blanc aux yeux bleus ! Bon, ben me voilà à ses côtés... et maintenant, le dompteur me dit qu'il faut que je mette la main sur mon filleul : sur le dos, je veux bien, mais pas sur le front quand même ! Heureusement, Brian est très calme !Si j'avais su que je caresserais un lion dans ma vie...

Par curiosité, je suis quand même allé voir sur internet ce que sont les lions blancs ; j'y ai appris qu'il ne s'agit pas de lion albinos mais bien d'une espèce mutante que l'on trouve (assez rarement il est vrai) dans la nature et bien sûr dans les zoos et les cirques – comme les tigres blancs d'ailleurs.

Voilà donc le second félin attaché à notre ville car on se souvient qu'en 2004, un tigre du cirque Bouglione, né durant son séjour dans notre commune, avait été baptisé Wattrelos...

Partager cet article
Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 16:14

Stockage-a-partir-du-31-mai-2011 4156En ce début d'après midi, j'inaugure l'espace naturel situé sur le site de l'ancienne usine PCUK, au carrefour de Wattrelos, Leers et de Roubaix, notamment en compagnie de mon collègue roubaisien René Vandierendonck.

Le site, sur lequel l'entreprise Produits Chimiques Ugine Kuhlmann (PCUK), spécialisée dans la fabrication d'acide phosphorique, était installée jusqu'en 1983, accueille désormais des nichées de martinets, vanneaux huppés, gorges bleues et bien d'autres, au milieu des mares et des roseaux -
70 000 végétaux ayant été plantés et 5,6 ha de zones humides créées, dans un espace naturel déjà vaste de 15 ha.

C'est en 2000, lors de la rédaction du Grand Projet de Territoire de Wattrelos, que j'avais inscrit dans le plan d'évolution de la ville et de ses quartiers, la mutation de ce chancre qu'était la friche Kuhlmann. C'était d'autant plus fondé qu'à cette époque, dans le cadre de la politique nationale de la ville mise en oeuvre par le Stockage-a-partir-du-31-mai-2011 4160gouvernement Jospin, j'avais obtenu (dans le bureau même du ministre de la ville de l'époque, Claude Bartolone) que « le » quartier Crétinier-Laboureur-Sartel soit retenu comme quartier prioritaire. Cela avait permis de faire débloquer des subventions qui nous ont permis de faire pas mal de choses (école Lavoisier, stade synthétique, etc.) dans ce quartier. Malheureusement, en 2002, avec le changement de majorité, le nouveau Gouvernement a arrêté une nouvelle géographie d'intervention, limitant son action aux seules zones urbaines sensibles (et donc seulement Beaulieu, pour ce qui concerne Wattrelos).

L'Etat nous a lâché dans ce cadre-là. Tant pis !

C'est alors grâce à la Communauté Urbaine, à l'opportunité du programme de retour en navigation du canal, et de consistants soutiens financiers européens, qu'avec René Vandierendonck, mon collègue de Leers Jean-Claude Stockage-a-partir-du-31-mai-2011 4154Vanbelle, Michel Pacaux et Slimane Tir, que ce dossier de la reconversion en profondeur de la friche Kulhmann a pu être mis à plat, étudié et... financé! Désengageant, au passage, la commune de ce qui n'était rien d'autre qu'une terrible épée de Damoclès au-dessus des perspectives financières et environnementales de la ville.

Alors oui, ce midi, ne boudons pas notre plaisir!

Après études, travaux et la mobilisation d'un partenaire remarquable, l'Etablissement public foncier Nord - Pas-de-Calais, la première tranche du site (une quinzaine d'hectares sur 46) a donc été ouverte ce dimanche au public. Si l'intégralité de la friche ne sera totalement requalifiée que dans 5 ans, la nature a d'ores et déjà repris ses droits ! Tant mieux !

Partager cet article
Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 07:39

extention-musee2.jpgTel un moulin, notre musée des arts et traditions populaires est désormais pourvu de quatre ailes !

Avec d'autres élus, nous inaugurons la nouvelle aile pédagogique qui servira de lieu de travail pour les élèves venus travailler sur les collections du musée ou sur les expositions temporaires.

Les travaux ont permis de créer, dans l'ancienne conciergerie de cette ancienne cense, outre une salle de travail, un coin bibliothèque regroupant des ouvrages sur les villes du Nord (et bien sûr Wattrelos!), mais aussi des toilettes pour les personnes porteuses de handicap, une réserve coupe- feu, deux bureaux, de refaire les peintures intérieures, d'étendre l’alarme intrusion, de créer une rampe handicapé (côté cour : avec ces gros pavés, c'est vrai qu'elle est nécessaire !), de rénover les plafonds (et de mettre en valeur des voûtains en briques dans les bureaux), mais aussi d'acquérir un logiciel d’inventaire.

S'agissant de l'existant dans le reste du musée, on en a également profité pour remplacer des appareils d’éclairage existants par des appareils basse consommation dans les différentes salles du musée (salle de classe, salle des jouets, salle d’exposition, étable salle à manger, chambre à coucher, épicerie, estaminet, salle textile, grande salle), pour éclairer la cour et mettre en valeur le matériel agricole et remettre à neuf la vidéosurveillance sur les lieux d’exposition.

extension-musee1.jpgL'ensemble aura coûté 160 000 euros dont près d'un tiers de subvention du Conseil général (représenté par Mehdi Massrour) qui a pour vocation de mailler les musées thématiques de notre département du Nord et que je remercie évidemment lors de ma prise de parole.

Voilà donc l'attractivité de notre musée renforcée ; reste à imaginer son extension... malheureusement pas dans les trois années qui viennent car il nous faut faire face à d'autres défis et d'abord tenir les engagements que nous avons pris pour le mandat en cours. Mais cela reste une perspective. Car notre musée, à Wattrelos, on y tient ! D'autant qu'il n'intéresse pas que les Wattrelosiens !

Et maintenant, en route pour les sympathiques fêtes d'école...

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 09:17

icone-primaires.jpgPolémique inutile depuis le week-end dernier, la campagne de dénigrement, voire de calomnie, des dirigeants de l’UMP visant à entâcher la procédure des primaires socialistes de soupçons ne fait que discréditer ses auteurs.

Rappelons que l'organisation de ces primaires vise à créer un espace démocratique, et à donner un nouveau souffle au paysage politique français. Chacun le sait, je n'ai pas été, dans leur formulation initiale, un adepte enthousiaste de l'appel aux primaires pour la désignation du candidat socialiste car à mes yeux la procédure n'est pas sans risques internes pour le parti. Mais pour autant, les militants ont tranché et ses primaires élargies vont se faire.

Pour autant, les risques que met hypocritement en avant la Droite, avec lesquels elle veut « faire peur » sont infondés et ridicules. D'ailleurs, toutes les dispositions nécessaires à assurer la légalité et la transparence d'un tel processus ont été prises, et ce dès le mois de janvier!

En décidant d’organiser des primaires, les responsables du PS ont en effet consulté les interlocuteurs incontournables afin de s'assurer de la légalité du dispositif, au premier rang desquels figurent la CNIL et le Ministère de l’intérieur, ainsi que la Commission nationale des comptes de campagne et de financement des partis politiques (CNCCFP), mais aussi le Conseil constitutionnel.

  • Aussi, s'agissant de l'accusation de fichage des citoyens, l'engagement a été pris par le parti auprès de la CNIL que les listes d’émargement (établies à partir des fichiers électoraux que nombre de mairies de droite renaclent par ailleurs à faire parvenir aux préfectures) soient mises sous scellés à l’issue du scrutin et détruites sous constat d’huissier. Rappelons que le fichier dont il est question est accessible à tous : il s'agit du fichier électoral que tout parti politique ou candidat peut consulter ou recevoir copie, comme l'indique l'article L 28 du code électoral !
  • En outre, tous les traitements de données à caractère personnel ont été portées à la connaissance de la CNIL, y compris ceux qui ne sont pas soumis à une procédure de déclaration.
  • Enfin, et conformément aux prescriptions de la CNIL, chaque électeur bénéficie de la possibilité de voir son nom retiré des listes électorales constituées pour les primaires citoyennes s'il ne souhaite pas y participer.

Pour toutes les informations concernant l'organisation et le déroulement des primaires, cliquez ici.

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 08:35

B-roussel.jpgOn connaissait déjà le célèbre Jack Palmer, l’inspecteur des célèbres enquêtes en bande dessinée. On connaissait surtout le talentueux Robert Palmer, rocker britannique disparu en 2003. Depuis ce soir, chacun connaît Bernard palmé… Comme il n’est pas dépourvu d’humour, il saura m’en pardonner ce trait, je le sais.

C’est que, ce soir, pour répondre à sa demande, il me revient de remettre les insignes de chevalier de l’ordre des palmes académiques à Bernard Roussel, ci-devant directeur adjoint de la SEGPA au collège Neruda, qui prend ce soir sa retraite de l’Education nationale (après 39 ans de services), mais aussi plus connu encore à Wattrelos comme président (depuis 28 ans) du COW badminton.

L’homme a sacrément baroudé. Même qu’on s’y est mis à deux pour retracer son parcours : Christine Maiffray d'Anfray, inspectrice de l’Education nationale le redessine avant moi, et je complète, par mon propos, assorti de quelques anecdotes sur ce personnage de la vie wattrelosienne, acteur engagé et véritable figure du monde sportif !

B-roussel2.jpgAvec son COW 40 (en fait, ils sont 60 commerçants et artisans à soutenir ses jeunes sportifs et son club de badminton), il a suscité non seulement des partenariats utiles mais a su surtout créer une véritable famille autour du club. C’est hors normes, ça n’existe pas ailleurs et ça a fait naître des amitiés… et force bons moments de bonne chère sympathiques (où les terrines appétissantes voisinent breuvages agréables). Et oui, le sport à la wattrelosienne a ses spécificités !

Quant à l’homme lui-même, lui qui a, sa vie durant, toujours eu des groupes de copains (dont beaucoup sont ce soir autour de lui), il doit à sa famille, et surtout à sa femme – méritante, cette femme, ô combien ! – une large partie de sa disponibilité et de sa médaille de ce soir ! Je n’hésite pas à lui dire, au demeurant… avec son approbation !

Pour lire mon discours, palmes académiques à B. ROUSSEL 24 juin 2011cliquez ici.

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 21:18

enseignants2011-2.jpgS'il est une réception importante aux yeux de la Municipalité wattrelosienne (et j'apprécierais qu'elle soit considérée de la même manière par tous ceux pour qui elle existe), c'est bien la réception traditionnelle des enseignants de nos écoles publiques à l'occasion de la fin de l'année scolaire.  

C'est l'occasion de souligner notre partenariat, éducation nationale-Ville, dans la co-production (comme aime à l'appeler notre inspecteur de circonscription) éducative. Mais aussi, moment heureux, de procéder à décorations, le cas échéant, remerciements (en cas de retraite) et encouragements (en cas de mutation). Avec une nouveauté ce soir : la manifestation se tient un jeudi soir, et non plus un dimanche. Plus facile de passer par la mairie, en sortant de la classe…

Surtout que d'abord, ce soir, avec Jean-Pierre Mollière, inspecteur, nous épinglons les palmes académiques à Béatrice Bargibant, ancienne directrice de l'école Léo-Lagrange… qui y a exercé de 1971 à 2006 ! Une enseignante fidèle à Wattrelos (comme énormément !), par ailleurs militante dévouée de l'action sociale, dont l'inspecteur rappelle qu'elle fut surnommée Constance.  

enseignant2011-1.jpgDeux directrices d'écoles primaires partent en retraite aussi. A l'élémentaire Lakanal, l'incontournable Marie-Evelyne Quenon, enseignante passionnée, que je charie amicalement, et qui symbolise tant "son" école ! Une figure de l'Education nationale à Wattrelos, qui "torture" ses élèves… dans des gratouillis qui les font se tordre… de rire, et que les enfants adorent. Moi aussi !

Autre figure : Fabienne Hennebaut, directrice de la maternelle Jacques-Brel, le sourire de tout un quartier, un visage dont on a peine à imaginer que la prochaine rentrée se fasse sans elle : le Grand Jacques en aurait fait une chanson assurément !

Une chanson, si le cadre s'y prêtait, je suis certain que ma copine Lydie Volpi-Debusscher s'y prêterait volontiers si je l'y invitais, sauf que voilà, elle est mise à l'honneur pour sa retraite…

Reconnaissance à ces enseignantes donc, un clin d'œil aussi à Mme Lubert et à M. Raguenet qui quittent les collège Nadaud et lycée Savary pour d'autres fonctions.

L'école de la République souffre actuellement en France. Suppression de postes par dizaines de milliers, baisse des moyens, sont le commun du monde éducatif depuis 2007, et la "saignée" qui lui est imposée ne peut plus durer ! Car nul ne peut oublier que "fermer une école dans un quartier, c'est la République en échec, c'est la République qui s'en va !", comme je le déclare ce soir avec force, au nom de la Municipalité.

En détruisant tant de moyens, le Gouvernement actuel fait plus que fausse route. Dans un contexte de crise, ce n'est pas de moins d'éducation dont nos enfants ont besoin, mais de plus d'éducation encore ! Là est la vraie, la seule réponse intelligente à la crise. receptenseignants.jpg

Localement, à Wattrelos, la Majorité municipale l'a bien compris, elle qui porte de lourds investissements en faveur de ses écoles et de l'éducation. La reconstruction de la maternelle Michelet, le plan pluriannuel (jusqu'en 2013) de rénovation de toutes nos écoles de Beaulieu, ou un investissement de près de 65 000 euros pour du matériel pédagogique de toutes les écoles (soutenue par une subvention de 25 000 euros de réserve parlementaire du député de la 8e circonscription !) sont quelques-uns des grands chantiers actuels wattrelosiens pour l'école.

L'heure des vacances scolaires approche, c'est vrai. Bon été, Mesdames et Messieurs les enseignants. Et au plaisir de vous retrouver à la rentrée, nos enfants ont besoin de vous !

Pour lire mon discours lors de cette réception,  Enseignants 2011cliquez ici.

 

Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 09:44

Suite à la vague de suicides chez France Télécom, les risques psychosociaux et le malaise croissant de salariés dans leur rapport au travail se devaient d'être analysés.

Une Mission d'information avait donc à cet effet été créée, à la demande du groupe socialiste à l'Assemblée, dont ma collègue et amie, députée de l'Indre, Marisol Touraine, assurait la présidence. Mais le fonctionnement critiquable de la mission, dûe à la mauvaise volonté manifeste des députés Ump membres de la mission, a conduit à ce que nous nous abstenions lors du vote sur le rapport d'information, publié le 25 mai. À l'approche quantitative du « travailler plus pour gagner plus », les socialistes opposent en effet une démarche qualitative, prônant un « travailler mieux, pour vivre mieux »

C'est notamment en raison de ces divergences profondes que la Fondation Jean-Jaurès et les députés socialistes membres de cette Mission, organisaient aujourd'hui un colloque destiné à apporter des réponses fortes et volontaristes à la montée de ces phénomènes de souffrances au travail.

En synthèse de ce colloque, plusieurs pistes de solutions se dégagent. Même si la loi ne peut pas tout, en particulier concernant le bien-être des personnes, l’État peut initier une prise de conscience globale sur la question.

Il est ainsi essentiel d' améliorer l’observation, la prévention et la réparation des risques psychosociaux, et notamment de :

  • Créer un organisme indépendant chargé de l’observation et de l’évaluation: un observatoire pourrait être créé ou une structure déjà existante pourrait être chargée de coordonner les analyses en toute indépendance;
  • Agir sur la formation des managers, initiale et continue: il est invraisemblable qu’un étudiant puisse terminer son cursus sans avoir reçu aucune formation en matière de santé au travail ou de relations humaines. De même, il est impensable qu’un manager ne reçoive pas de formation continue régulièrement dans ce domaine durant sa carrière car en quarante ans de vie professionnelle les choses naturellement évoluent. Les entreprises doivent être encouragées à dispenser cette formation par des modes de rémunération différents ;
  • Renforcer le dialogue social afin de favoriser la prise en compte des risques psychosociaux par les salariés et par les employeurs notamment au sein du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ;
  • Intégrer les risques psychosociaux dans l’obligation générale de sécurité des entreprises, avec une obligation de résultat, et non de moyens : nous proposons de supprimer le seuil d’incapacité de 25 % à partir duquel une maladie est reconnue comme maladie professionnelle en dehors du tableau. Ce seuil est en effet inatteignable et indémontrable;
  • Indemniser les psychopathologies liées au travail : un fonds d’indemnisation des salariés devrait être mis en place et alimenté par les entreprises sur le modèle de celui des accidents du travail ou des maladies professionnelles. Ce système inciterait les entreprises à avoir des moyens d’action pour lutter contre les risques psychosociaux.

 

Si ces éléments ne peuvent à eux seuls résoudre la souffrance au travail, ils ont le mérite d'apporter des éléments de réponse. Parce que nous ne pouvons, ni ne voulons accepter que pour des millions de salariés travail rime avec souffrance.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 08:32

logo anCe jour paraissent au Journal Officiel:

  • la réponse à la question écrite que j'avais posée le 10 mai dernier au secrétaire d'État chargé des transports, sur l'instauration prochaine d'un contrôle technique pour les cyclomoteurs, et spécifiquement ceux de collection.

Pour accéder à la réponse, cliquez ici

  • la réponse à la question écrite que j'avais posée le 29 mars dernier au ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État sur les inquiétudes des instances représentatives des associations de gestion et de comptabilité (AGC).

Pour accéder à la réponse, cliquez ici

  • la réponse à la question écrite que j'avais posée le 29 mars dernier au secrétaire d'État chargé du commerce, de l'artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation, sur la vacance des locaux commerciaux et les moyens d'y remédier.

Pour accéder à la réponse, cliquez ici

  • la réponse à la question écrite que j'avais posée le 22 mars dernier au ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur les intentions du Gouvernement en matière d'emploi des seniors.

Pour accéder à la réponse, cliquez ici

 

  • la réponse à la question écrite que j'avais posée le 29 mars dernier à la ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur les conditions d'accès au prêt viager hypothécaire.
  • Pour accéder à la réponse, cliquez ici

 

Partager cet article
Repost0