Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 17:06

Quelle journée, et surtout quelle après-midi ! Les samedis de décembre sont aux fêtes de Saint-Nicolas et de Noël ce que les fêtes d’école sont au mois de juin : à Wattrelos, il y en a partout, je pars tôt et je rentre tard. Mais quel bonheur !

 

Si ce matin, au programme, ce furent réunions en mairie et inauguration ministérielle de Brossolette, vingt-cinq minutes après que le ministre a quitté Wattrelos, le (sympathique) marathon commence !

 

D’abord, et pendant tout l’après-midi, avec Jean Vandoorne, mon adjoint au commerce, et Christophe Ricci, président de W’atout commerce, nous faisons le tour des commerçants wattrelosiens (on continuera la semaine prochaine) qui participent à l’opération I love Wattrelos. Cela marche super bien et les clients remplissent, comme l’an dernier, leurs bulletins au gré de leurs achats dans l’attente des gros lots (tirage fin janvier) : un signe fort d’attachement à leurs commerces de proximité.

 Saint-Nicolas-et-Noel-2012_3.JPG

Après avoir procédé à un mariage à l’Hôtel de ville, j’ai rendez-vous au Touquet Saint-Gérard avec Saint-Nicolas, le père fouettard et leur âne, qui déjà accueillent de nombreux enfants et leur offrent des bonbons après une photo souvenir. Belle initiative du comité des fêtes de l’équipe de bénévoles de Laurence (déguisée en mère Noël, souriante comme à l’accoutumée) qui s’emploie à livrer crêpes et chocolats chauds à petits et grands (j’en fus !), alors qu’un spectacle de magie et de ballons régalera par ailleurs nos petiots du quartier ! Un régal…


 Saint-Nicolas-et-Noel-2012.JPGSaint-Nicolas-et-Noel-2012_2.JPG

 

Régal des yeux aussi que la fête de Noël de Jean-Zay Gymnastique au Sapin Vert ! Demain ce sera le spectacle de la petite enfance, mais cet après-midi, ce sont les adultes qui font le show. Tout à l’heure, ce seront coquilles et bonbons. Mais pour le moment, ce sont des Michael Jackson (version Thriller)-femmes qui m’accueillent : la dynamique équipe de Florence et de Christine n’aura pas lésiné sur les déguisements et maquillages.

 

Le Comité des œuvres sociales de la mairie avait, lui, choisi le théâtre équestre de Wattrelos pour recevoir le père Noël après un spectacle. Malheureusement, quand je suis arrivé, le père Noël et ses lutins étaient déjà repartis pour leur tournée mondiale. Mais il y avait eu 450 participants à la fête et c’est l’essentiel ; là aussi, le chocolat chaud préparé par le comité présidé par Cécile aura, à n’en pas douter, été apprécié.

 

Saint-Nicolas-et-Noel-2012_4.JPG

Saint-Nicolas, que j’avais croisé au Touquet, je l’ai malheureusement raté (de peu) au comité des fêtes de la Vieille Place qui, pour son traditionnel goûter inter-générations, distribue une flopée de jouets aux enfants du quartier. Sourires et bonne humeur, avec des enfants heureux, gâtés (le mot n’est pas faible) par les bénévoles d’André.

 

Puis, fête de Noël (et remise de médailles) après le tournoi interne traditionnel de nos jeunes du club d’escrime de Wattrelos à la Cité des sports (les gaufres de l’équipe d’animation sont une référence !) : une très belle ambiance festive… et sportive autour du nouveau maître d’armes. Quelques commerçants salués plus tard et je m’en vais à la Concorde où l’amicale de La Poste organise son arbre de Noël, juste avant une soirée familiale : là encore enfants et parents sont joyeux et passent un bon moment.

 

Avec tout ça, j’espère que le père Noël qui m’aura beaucoup rencontré tout au long du mois, n’oubliera pas de venir me revoir le 24 décembre… pour descendre Saint-Maclou !

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 09:18

lamy1-copie-1.jpgSi elle avait été mise en service à la rentrée, après sa rénovation, elle n’avait pas encore été inaugurée. C’est chose faite, et de belle manière, puisque c’est le ministre de la ville lui-même, François Lamy, (accompagné du préfet de région, Dominique Bur, du préfet à l’égalité des chances, Pascal Joly, et du directeur départemental de l’Education nationale, Christian Wassemberg) qui vient voir qu’ici, à Wattrelos, on utilise bien – pour l’éducation ! – l’argent de l’Etat ! 

 

Même René Vandierendonck, qui n’avait pas osé mettre les pieds à Wattrelos depuis six mois (au moins !), s’y est risqué sous cette protection !

 

lamy3.jpg

C’est que l’école Brossolette vaut cet aéropage. Dans mon intervention, je souligne d’abord mes trois satisfactions, en sus de celle, personnelle, que constitue la présence de François Lamy après nos « péripéties printanières mutuelles » (puisque dans ses fonctions au PS, c’est lui qui, en juin, a signé ma lettre d’exclusion) :

 

- loin d’être condamnée, cette école est superbement rénovée, réhabilitée, modernisée. Il y a 12 ans, à Beaulieu, les murs des bâtiments tombaient, comme les logements des classes se vidaient, et il n’était plus exclu de fermer bientôt une école. 

lamy5.jpgCette perspective, avec mes équipes municipales, je l’ai refusée ! Cette école, malgré des indicateurs sociaux très difficiles, devait être conservée et méritait qu’on y fasse des efforts. Une belle école, ça peut aussi exister dans les quartiers populaires ! Aujourd’hui, locaux agréables et lumineux, mobilier changé, sanitaires rénovés, accessibilité pour handicapés (avec ascenseur !) sont ce que l’on pouvait donner de mieux à nos enfants de Beaulieu.


- cette rénovation de Brossolette conforte la priorité à l’école, cœur de la réussite, que se donne la Municipalité (60 % de nos budgets d’investissement sont consacrés à l’école). Dans les deux ans qui viennent, 3,7 millions d’euros seront consacrés aux groupes scolaires Curie et Camus.

lamy2-copie-1.jpg
 

- ma troisième satisfaction est dans l’aboutissement de l’engagement de plusieurs partenaires, surtout  l’Etat et la Région. L’avenant à la convention de Beaulieu auquel, avec le préfet, nous travaillons ardemment depuis deux ans, voit ici sa première concrétisation : la rénovation de Brossolette aura coûté 913 k€ à la Région, 116 k€ à l’Etat, 506 k€ à la Ville. Ça valait la peine…

 

Et la joie des enfants qui nous accueillent en chansons est pour nous une superbe récompense.

 

Mais bien sûr, un ministre à Wattrelos (c’est le premier de la législature… il y en aura d’autres), c’est l’occasion de formuler des demandes pour la ville.

 

D’abord, la nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville, le nouveau contrat qui va se mettre en place, l’expérimentation des emplois francs, les suites de la réussite éducative, c’est simple : Wattrelos veut en être !

 

De même pour le prochain programme de rénovation urbaine (l’ANRU 2), où Wattrelos porte la candidature du quartier Villas / Mousserie.

 

Enfin, pour pouvoir investir, il faut des moyens et l’Etat verse aux communes à faibles ressources une DDU (dotation de développement urbain) ; pour des raisons de critères qui remontent à 20 ans, Wattrelos ne la perçoit pas : ce n’est pas juste ! Je l’ai dit : Wattrelos doit en bénéficier !

 

François Lamy aura su, d’évidence, écouter et a promis que, pour les décisions à venir, il saura se souvenir de Wattrelos ! Tant mieux, c’est ce que j’espère.

lamy4.jpg

 

Et comme il n’y a pas de bonnes politiques sans bons partenaires, j’ai dit aussi au ministre les préoccupations que les centres sociaux, de Wattrelos et de Roubaix, avaient sur l’avenir des financements de la CAF. A ma demande, il a reçu leur représentant en fin de visite. Merci François !

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 20:46

recept-fleur_2012.jpgFontenelle écrivait : « De mémoire de rose, il n’y a qu’un jardinier au monde ». A Wattrelos, ce jardinier compte pourtant quelques émules : les habitant(e)s qui fleurissent leur jardinet, jardin ou balcon, et qui participent au concours que la Municipalité organise tous les ans pour stimuler leur créativité.

Je les reçois ce soir à l’Hôtel de ville en compagnie de mon adjoint à l’environnement, Daniel Lefèvre, pour la traditionnelle remise des prix, et surtout pour les féliciter : ce sont de vrais artistes ! Ils peignent la ville en fleurs, dessinent des tableaux avec quelques graines, de l’eau… et beaucoup de patience et de talent ! Même si mon activité de député me prend actuellement beaucoup de temps en raison de la préparation des lois de finances, j’ai tenu à être présent pour les remercier chaleureusement et sincèrement.

Je place bien évidemment cette cérémonie sous le souvenir de mon ami Dominique Dumoulin, président du Cercle horticole décédé récemment, un amoureux de la nature qui a tant fait pour l’embellissement de notre commune par son travail, ses conseils avisés.  Il était le grand ordonnateur de notre marché aux fleurs et je suis heureux qu’il ait pu assister, au printemps dernier, à la nouvelle jeunesse que nous avons donnée à la manifestation en la rebaptisant recept-fleur3 2012place des fleurs et des saveurs. Il avait beaucoup apprécié.

Ce concours de fleurissement, Dominique y était tout autant attaché. Comme je le suis moi-même, du reste. Car Wattrelos est une ville à la campagne et j’y tiens, même s’il n’est pas facile de défendre l’environnement quand certains le polluent sans vergogne – je pense bien sûr aux dépôts d’ordures sauvages – ou quand d’autres se plaignent, à l’automne, de la surabondance de feuilles mortes sur les chaussées ou dans le jardin à cause de l’arbre du voisin… C’est simple : tout le monde veut un cadre de vie arboré,  ce qui est évidemment plus agréable et bénéfique pour l’oxygène dégagé. (Wattrelos est d’ailleurs signataire de la charte de l’arbre qui vise à le promouvoir dans la ville d’aujourd’hui et de demain !)  mais je suis submergé de demandes d’arbres sans feuilles et qui ne fassent pas d’ombre ! Pas toujours simple, la gestion publique…

Alors j’en profite pour passer quelques  messages : aux destructeurs de fleurs d’abord, qui n’imaginent pas combien il est rageant de voir détruit en quelques secondes un travail ayant demandé beaucoup de patience, dont les actes méritent d’être condamnés fermement ; aux y’a qu’à ensuite, c’est-à-dire ces donneurs de leçons qui « auraient pu faire aussi bien s’ils l’avaient voulu », ou qui attendent tout de la Ville sans jamais songer à ce qu’ils pourraient faire pour elle ; à ceux qui ne font rien enfin, car les efforts de fleurissement individuels – pour admirables qu’ils soient – sont encore trop peu nombreux pour une ville de 43 000 habitants : je rêve d’une réception comme celle de ce soir au CSE ou à Salengro tellement il y aurait de monde à accueillir ! Imaginons un instant à quoi ressemblerait notre ville si les efforts de la Municipalité et des talentueux jardiniers que je reçois ce soir étaient démultipliés !recpt-fleur2_2012.jpg

Je signale d’ailleurs, au sujet des efforts produits par la Municipalité, qu’en 2013, 25 % de l’augmentation du budget sera consacré à l’environnement, au fleurissement et à la propreté, avec notamment l’achat d’un véhicule nettoyeur qui coûte plus de 100 000 euros. Avec l’équipe municipale, nous voulons une ville toujours plus attractive, fleurie, avec un tas de "petits parcs" dans nos quartiers… Ainsi, peut-être la 3e fleur sur nos panneaux d’entrée de ville finira-t-elle par revenir (mais ce n’est pas une priorité).

Et je conclus par ce proverbe chinois qui résume de façon imagée notre ambition d’un mieux vivre pour tous : « Si chaque homme, chaque jour, jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables »…

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 21:00

retaite-1.jpgChaque fin d’année, j’organise une réception pour les retraités des services municipaux qui ont fait valoir leur droit légitime au départ au cours des douze derniers mois.

 

Mais si « partir, c’est mourir un peu », comme dit le dicton populaire, et si, on le comprend bien, lorsque vient le jour du départ effectif le ou la futur(e) retraité(e) a connu une émotion non maîtrisée en vidant son bureau, ou son vestiaire, rien n’interdit que cette manifestation en hommage à nos jeunes retraités se déroule dans la bonne humeur !

 

C’est que j’ai voulu cette année, en confiant d’abord le micro à Christian Ladoe, ineffable patoisant mais aussi… fonctionnaire municipal pour un clin d’œil à ses collègues ! Ce fut pour le moins réussi, comme les rires, nombreux, de l’assemblée - tant aux tables des familles des agents retraités que sur les chaises des élus - en attestent. Après deux chansons et la reprise d’un sketch - de pure composition ! - sur le buveux, il ne restait plus qu’à applaudir chaleureusement l’artiste…

  retraite-2.jpg

Ceci dit, pas simple ensuite pour moi de lui succéder à la tribune. Pas question pour moi de chanter, de raconter des garlouzettes ou de faire mon discours en patois… encore que j’aurais pu ! Plus bref, mon message à ces serviteurs du service public à la wattrelosienne, est double : pour eux, la vie aura eu un nom, celui de Wattrelos ; mais pour les Wattrelosiens, la Ville aura eu un visage, le leur !

 

C’est vrai : pour tous ces agents municipaux, la ville pour laquelle ils auront travaillé aura rythmé leur vie. Ils se seront occupés des enfants wattrelosiens, des espaces publics et bâtiments wattrelosiens, des jeunes et moins jeunes Wattrelosiens, et nul doute que Wattrelos aura été, par-delà leur journée de travail, dans leurs conversations et dans leur vie quotidienne. Car si, comme le chante Julien Clerc « le temps nous prend trop de temps », le temps de Wattrelos aura été leur temps à eux. Voilà pourquoi, avec cette cérémonie, la Ville tient à leur dire solennellement au-revoir. retraite-3.jpg

 

D’autant que je n’oublie pas non plus que pour les Wattrelosiens, la Ville - le service public de proximité - aura d’abord été souvent un visage. Ces agents dans leur responsabilité professionnelle auront incarné le service public, à l’image de notre standardiste bien connue, Anne-Marie qui fait partie de cette promotion de retraités. Voilà pourquoi il est essentiel aussi qu’avec cette manifestation, Wattrelos sache leur dire merci !

 

Très, très bonne retraite à tous !

retraite-4.jpg

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 09:32

Décidemment, la question écrite que j’ai posée au ministre de la justice sur la protection de la vie privée des mineurs sur Internet, et notamment sur le droit à l’oubli de données les ayant concerné, aura fait parler et réagir.

 

Ainsi, la présidente de la commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), Isabelle Falque-Pierrotin, a rapidement tenu à me faire parvenir un courrier, daté du 4 décembre, pour souligner combien ma question aborde un problème crucial.

 

Elle rappelle de fait les principaux textes qui ont évoqué le sujet, qu’ils soient nationaux ou européens, et plaide pour l’éducation au numérique de nos jeunes.

 

Pour lire la réaction – éclairante – de la présidente de la CNIL, cliquer ici.

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 08:13

banquet-2.jpgC’est un réel bonheur, renouvelé chaque année, que de participer à ce banquet du Nouvel âge qui regroupe plusieurs centaines de convives dans la grande salle Salengro – 734 personnes ce midi, pour être précis !

 

Avec mon adjointe Marie José Dens et ma directrice de l’action gérontologique, Sophie Liagre, je suis heureux de leur citer cette belle phrase de Jacques Salomé : « Vieillir ensemble, ce n’est pas ajouter des années à la vie, c’est ajouter de la vie aux années ». C’est ce qu’on essaie de faire ici à Wattrelos : rendre la vie de nos aînés plus agréable !

 

C’est vrai par les moyens que nous donnons à nos clubs, mis en place dans tous les quartiers afin que chacun puisse en profiter. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour saluer celles et ceux qui ont passé le relais de la présidence dans leur club en 2012 : Jean-Luc qui succède à Yvonne à la Baillerie, Georges qui prend la suite de Claude au Touquet, et Arlette qui remplace Lucien au club de l’amitié. Merci à ces anciens dirigeants pour leur merveilleux investissement, et merci à leurs successeurs pour leur sens de l’engagement !

 banquet-3.jpg

En 2012, ces clubs, nous les aurons dotés d’équipements informatiques (ordinateurs et imprimantes). Nous aurons aussi mis à la disposition des personnes à mobilité réduite un véhicule adapté (d’ailleurs garé devant la salle aujourd’hui), servi  dans nos résidences et avec le service à domicile 111 531 repas (c’est la première fois qu’on passe le cap des 110 000 !), organisé avec succès la Semaine bleue… et les toilettes de la salle dans laquelle nous nous trouvons ont été complètement transformées, de sorte qu’elles sont aux normes d’accessibilité pour les personnes handicapées, tandis qu’un ascenseur permet de desservir la mezzanine. Le changement, là, ça se voit.

 

J’annonce également aux convives une nouvelle qui est très applaudie : la résidence Saphir de notre maison de retraite – 80 lits pour que nos aînés continuent leur vie dignement – sera reconstruite, ainsi que l’a voté le comité de surveillance de l’hôpital que je préside. Le ministère de la santé vient d’ailleurs de me faire savoir qu’une subvention exceptionnelle serait accordée pour cette reconstruction ! C’est le principal dossier de 2013.

 

Mais aujourd’hui, place à la fête, à la convivialité et à la bonne chère : le repas qui est servi à nos convives (exactement le même dans nos résidences et pour les personnes servies à domicile, soit 1 200 repas : merci et bravo à notre personnel de la cuisine centrale et notre personnel de service !) permettra d’offrir des cadeaux de Noël à 350 enfants wattrelosiens issus de familles défavorisées. Nos  aînés ont du cœur et le prouvent : leur contribution à cette journée aura permis de réunir 7 800 euros !

banquet-1.jpg

 

A l’occasion de ce banquet, je mets à l’honneur les deux convives les plus âgés présents. Jérôme Gorloo (92 ans), du club du Touquet, et surtout la toujours sémillante Georgette Nys (102 ans et demi !), auront été très applaudis. 194 ans à eux deux, et ils sont présents : respect !

 

En conclusion de mon propos, je cite Joseph Rony : « On ne peut s’empêcher de vieillir, mais on n’est pas obligé de vivre en vieux ». A Wattrelos, il n’y a pas de vieux, il n’y a que des représentants du nouvel âge. Je suis fier d’être leur ami, fier d’eux qui sont si fraternels, si humains. Nos aînés sont formidables ! Par leur cœur, mais aussi… sur la piste, car tout l’après-midi, elle n’a jamais désempli !

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 09:50

Cette nuit, il était 23 heures dans l’hémicycle, j’ai fait partie des députés socialistes, et plus généralement de la majorité parlementaire, qui auront voté un amendement du gouvernement à la loi de finances rectificative pour 2012 (que nous examinons en première lecture) très important pour les associations, notamment l’emploi associatif.

 

En effet, par l’amendement (n° 391) en question, le Gouvernement allège très significativement la charge de taxe sur les salaires que les associations (qui, en vertu de leur caractère non lucratif, ne sont pas passibles de l’impôt sur les sociétés) ont à payer. La franchise et la décote de la taxe sur les salaires et l’abattement spécifique aux associations vont être ainsi sensiblement augmentés.

 

Ainsi, la taxe sur les salaires ne sera plus exigible que pour le montant des rémunérations supérieur à 20 000 euros (au lieu de 6 002 euros).

 

De même, la taxe sur les salaires ne sera plus payée par les associations lorsque son montant n’excède pas 1 200 euros (contre 840 euros), et la décote des trois quarts du montant s’appliquera jusqu’à 2 040 euros (au lieu de 1 680 euros).

 

Le coût de cette mesure est de 300 millions d’euros ; elle permet d’alléger la taxe sur les salaires pour environ 40 000 employeurs associatifs et d’exonérer totalement 20 000 redevables de la taxe. Pour une association de moins de 8 salariés (80 % des associations ont moins de 9 salariés), cela représente un allègement de la masse salariale de 12 %, soit le double du taux du crédit d’impôt compétitivité et emploi.

 

C’est donc un vrai soutien à l’emploi associatif que le Gouvernement vient d’accorder ! Beaucoup d’entre elles, à Roubaix comme à Wattrelos, en seront bénéficiaires.

 

Ne serait-ce que pour cela, cette mesure me satisfait. Mais également parce qu’elle reprend des amendements sur le même sujet d’allègement de la taxe sur les salaires pour les associations que j’avais rédigés et défendus pendant la législature précédente… et qu’alors la majorité de droite avait rejeté.

 

Eh oui, le changement, c’est maintenant !

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 17:56

Concert-jouets-2012.JPGJe m’y rends tous les ans avec émotion et un infini plaisir ; c’est à mon sens la plus belle idée que notre conseil municipal des enfants ait eue : le concert des jouets de Noël. C’était à 17 heures au centre socio-éducatif.

      Concert-jouets-2012_2.JPG

 

Concert-jouets-2012_5.JPGLe principe est on ne peut plus simple : pour pouvoir assister à ce concert, il faut déposer un jouet neuf à l’entrée. Mais si on apporte plusieurs jouets, cela fonctionne aussi… et c’est même mieux car ces jouets seront remis aux Restos du cœur afin que les enfants des familles les plus démunies de notre commune aient un peu plus que de l’amour à Noël : des cadeaux !

 

Je ne manquerais ce concert pour rien au monde et d’ailleurs, je suis allé acheter plusieurs jouets dès hier après-midi ! Avec mes deux gros sacs, je suis heureux d’apporter ma candidature personnelle à cette belle initiative d’enfants, imaginée par des enfants, réalisée par des enfants et destinée à des enfants ! Une très belle action de solidarité comme on peut en mener à Wattrelos, et que les nouveaux conseillers municipaux juniors (l’installation de leur conseil s’est tenue hier soir – voir article précédent) ont tenu à reconduire, bien sûr. J’ajoute que cette initiative est aussi utile qu’agréable : le concert proposé par le Conservatoire – avec la participation d’écoliers qui ne sont pas habitués à se produire sur scène – est de grande qualité et c’est un réel plaisir pour les oreilles du public, nombreux, qui s’y presse.


 Concert-jouets-2012_3.JPGConcert-jouets-2012_4.JPG

Bravo les enfants, qu’ils soient organisateurs ou musiciens : ce sont, en quelque sorte, nos Enfoirés à nous. Alors merci à nos Enfoirés !


Concert-jouets-2012_6.jpg

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 23:29

Ce soir se tient en conseil  municipal le débat d’orientations budgétaires de Wattrelos pour 2013. C’est un moment important car pour préparer le budget de l’année prochaine au cours de ce débat, chaque groupe politique du conseil peut s’exprimer pour dire ce que doivent, ou devraient être les grandes lignes de l’architecture du budget à venir.

 

Dans le contexte de crise internationale et surtout européenne, alors que la croissance économique en France peine à se réanimer, la préparation de ce budget pour l’an prochain pourrait être difficile. D’autant plus que, contraint par l’ampleur des déficits publics, le Gouvernement n’a pas d’autre choix que de geler globalement les dotations aux collectivités locales : sauf que ces dotations, si elles sont pour l’Etat une dépense, sont pour les collectivités leur principale recette !

 

Mais pour Wattrelos, paradoxalement, fût-ce avec prudence et vigilance, la préparation de ce budget s’effectue dans des conditions d’assez grande sérénité, pour 3 raisons :

 

- d’abord parce que la Municipalité a, depuis 2010, restauré les comptes, affectés en 2009 (par une brutale chute des recettes), de sorte que l’épargne brute est redevenue positive en 2010 et l’épargne nette est, elle, clairement positive en 2011 et en 2012. L’assise financière est saine et ferme. Pour préparer le budget 2013, il n’y a pas de boulet financier aux pieds, on part d’un excédent ; 

- ensuite parce que, précisément, redoutant le crash que connaissent depuis un an les banques, la Majorité municipale a su accélérer son programme d’investissements et peut donc aujourd’hui boucler aisément le financement de ses nouveaux équipements ; 

- enfin, parce que si le Gouvernement gèle l’ensemble des dotations aux collectivités locales, il augmente significativement les dotations de péréquation (DSU et FPIC)… dont bénéficie Wattrelos.

 

Voilà pourquoi, ce soir, au nom de la majorité municipale, Kamel Khiter peut présenter une architecture budgétaire pour 2013 dont les trois caractéristiques sont :

  1. sérieux et bon équilibre budgétaire : autofinancement prévisionnel positif, baisse de l’endettement ;
  2. pas d’augmentation des impôts locaux en 2013 ;
  3. poursuite de l’effort d’équipements et de modernisation des services.

 

Tant pis pour les Cassandre de tous horizons qui, il y a peu encore, annonçaient des

catastrophes financières pour la ville… Dommage pour eux s’ils ne savent pas lire des comptes !

 

Pour lire le document de présentation du DOB 2013 par Kamel Khiter, adjoint aux finances, cliquer ici.

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 17:57

Laurent Fabius l’a dit, la France l’a fait, les Nations-Unies l’ont voté. L’Assemblée générale des Nations Unies a décidé d’accorder à la Palestine le statut d’état observateur non membre.

 

Si dans ce vote, malheureusement, l’Europe est allée en ordre dispersé, la France, elle, a été claire et forte dans son vote : c’est oui ! La reconnaissance internationale de la Palestine figurait dans les 60 propositions du candidat F. Hollande.

 

La date du 29 novembre est d’ailleurs une date à haute portée symbolique pour les Palestiniens : c’est l’anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale de l’ONU en 1947 du plan de partage qui prévoyait l’établissement d’un Etat juif et d’un Etat arabe. En 1974, l’Assemblée générale a invité l’OLP à participer aux travaux en qualité d’observateur. Par la suite, dans une résolution du 15 décembre 1988, l’Assemblée générale a pris acte de la proclamation de l’Etat palestinien par le conseil national palestinien. En 2011, la conférence générale de l’Unesco a adopté une résolution en faveur de l’entrée comme membre à part entière de la Palestine, qui, jusque-là, était observateur.

 

Un nouveau pas – important – vient donc d’être franchi en devenant « état non membre auquel a été adressée une invitation permanente à participer en qualité d’observateur aux sessions et aux travaux de l’Assemblée générale et ayant une mission permanente d’observation au siège de l’ONU ».

 

Le seul autre état non membre de cette catégorie était, jusqu’à présent donc… le Vatican.

 

Partager cet article
Repost0