Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 18:50

A-Berlin-pour-l-Europe.jpgIl y a 50 ans, le 22 janvier 1963, le Général de Gaulle et le chancelier Adenauer signaient un traité de coopération destiné à sceller la réconciliation entre la France et la République fédérale d’Allemagne. Il a véritablement posé les bases de la dynamique de relations entre les deux pays si longtemps belligérants et devenus la locomotive de l’Europe.

 

A-Berlin-pour-l-Europe_4.jpgCette symbolique vaut bien une manifestation officielle significative, surtout lorsque l’Europe et l’euro subissent une crise dure. Voilà pourquoi, alors que le 40e anniversaire avait été célébré à Versailles en 2003, c’est cette fois à Berlin que se tient le rendez-vous. En présence du Président de la République française François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel, ont rendez-vous pour une séance conjointe, historique, au Bundestag, les députés français et allemands.

A-Berlin-pour-l-Europe_3.jpg

 

La séance est coprésidée par Claude Bartolone et Norbert Lammert (cf. photo lors du déjeuner) présidents de l’Assemblée nationale et du Bundestag.

 


A-Berlin-pour-l-Europe_2.jpgA l’arrivée au Reichstag, dont la devise inscrite à son fronton (cf. photo) fait face au bâtiment de la chancellerie, reconnaissons que l’émotion est réelle. Elle l’est encore plus lorsque, députés français et allemands, nous nous installons tous côte à côte dans l’hémicycle. Je suis à gauche, bien sûr, avec nos amis du SPD.

 

L’aigle allemand est devant nous au-dessus de la tribune où ont pris place les deux présidents de nos deux assemblées. Nous rejoignent rapidement et solennellement les deux Présidents de la République, le premier ministre français et la chancelière allemande, et le président du Sénat français.

 

Le président du Bundestag, Norbert Lammert rappelle dès le début de son intervention que si Berlin est la capitale de l’Allemagne réunifiée, la réunification n’aurait jamais été possible « sans la réconciliation entre nos deux pays ». Et avec humour, mais non sans vérité, sur la relation franco-allemande, il dit : « Il y a eu des phases de passion et des phases de raison ; aujourd’hui, nous sommes dans une phase de raison passionnée, plutôt que dans une phase d’amour romantique fort ». Et de lancer un appel aux jeunes d’Europe car « c’est de vous que dépendra l’avenir de ce grand héritage ! »

 

La jeunesse aura été omniprésente dans toutes les interventions qui suivront ensuite, de François Hollande bien sûr (cf. article ci-après), d’Angela Merkel, et des représentants de chaque groupe politique des deux assemblées. 

 

De jeunes musiciens nous rejoignent ensuite pour interpréter La Marseillaise et l’hymne national allemand, dont les voix des parlementaires qui, ensemble, les entonnent, nous laisseront à tous un souvenir puissant ! 

 

Ensuite, à l’initiative de Joachim Gauck, Président de la République d’Allemagne, nous assistons tous ensemble à un concert au Philharmonique de Berlin, en présence là encore, bien sûr, des deux présidents. L’ouverture d’Egmont (Beethoven), et La symphonie n° 3 avec orgue (Camille Saint-Saëns) auront, par leur magnifique interprétation, levé l’enthousiasme de la salle, juste avant que le superbe hymne européen, devant un public debout, ne clôture dans l’émotion cette audition.

         A-Berlin-pour-l-Europe_5.jpgA-Berlin-pour-l-Europe_7.jpg

 

Et l'émotion est d'autant plus prononcée lorsque sont projetés sur les tee-shirts blancs de nombreux jeunes présents dans les tribunes les drapeaux de nos deux pays. Effet visuel garanti : superbe !     

A-Berlin-pour-l-Europe_6.jpg

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 18:48

logo anOutre les quatre questions dont il est question dans l'article précédent, le Journal Officiel m'apporte également ce matin la réponse à une question posée au ministre de la défense, chargé des anciens combattants, sur la préconisation, souhaitable et pertinente, aux yeux de l'histoire comme d'une large majorité de l'opinion publique, que le 19 mars devienne la journée nationale du souvenir et du recueillement à l'occasion des prochaines commémorations du cessez-le feu en Algérie.


Pour découvrir la réponse du ministre (et relire l'intégralité de ma question), cliquez ici.


Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 09:12

logo anCe matin paraissent au Journal Officiel quatre questions écrites que j'ai posées :

 

- à la ministre des affaires sociales et de la santé sur les conditions d'option pour le régime social des indépendants (RSI) des collaborateurs du service public de la justice. Pour lire l'intégralité de ma question, cliquer ici ;

 

- au ministre de l'économie et des finances sur la clarification souhaitable du régime fiscal des expertises judiciaires. Pour lire l'intégralité de ma question, cliquer ici ;

 

- à la garde des sceaux, ministre de la justice, sur l'élargissement du champ du prélèvement de cotisations sociales sur certaines prestations perçues par des collaborateurs du service public de la justice. Pour lire l'intégralité de ma question, cliquer ici ;

 

- à la ministre de la culture et de la communication sur les ressources des radios locales associatives accomplissant une mission de communication sociale de proximité. Pour lire l'intégralité de ma question, cliquer ici.


Partager cet article
Repost0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 20:20

hendrix2-copie-1

Ce titre iconoclaste mérite à tout le moins une explication précise.

 

C’est qu’au musée des arts et traditions populaires de Wattrelos se tient une exposition née d’une double rencontre improbable autour de James Marshall Hendrix, dit Jimi Hendrix.

 

D’abord, la rencontre entre deux hommes : Jean-Noël Coghe, ancien grand chronique sur RTL et de Rock & Folk, et Wattrelosien émérite, et Jean Giraud, alias Moebius, dessinateur de bandes dessinées parmi les plus grands, père du célèbre lieutenant Blueberry et du futuriste Incal. Jean-Noël a bien fréquenté Jimi Hendrix dès 1967, et se souvient avec enthousiasme du moment où celui-ci se produisait au Twenty à Mouscron ! C’est d’ailleurs là qu’aura été tirée sa photo d’Hendrix en train de manger, que Jean-Noël retrouvera quelques années plus tard sous le dessin de Moebius sur une pochette de disque (à l’insu donc de son plein gré !), ce qui lui valut un procès (qu’il perdit !), mais qui lui fit gagner un ami et un complice, le dessinateur lui-même, avec qui il écrivit un ouvrage (illustré par Moebius) consacré à Jimi Hendrix.

hendrix1

 

Un bel exemple, comme je le dis ce soir, du « comment d’un conflit on peut faire une amitié ! » (l’inverse, malheureusement, de ce que l’on peut connaître en politique…).  

 

A tout le moins, ce sont les planches issues de cette collaboration entre le journaliste et le dessinateur que cette exposition présente.

 

La seconde rencontre que met à nu celle-ci, c’est celle entre la photo et la bande dessinée ! Et c’est extraordinaire : comment des photographies réalisées dans des moments de repas et de conversations, figeant des expressions, peuvent devenir support de dessins de bandes dessinées, sur fond souvent futuriste, et même pochettes de 33 tours ! C’est l’autre aspect de cette exposition, la rencontre entre deux arts.

 

Hendrix3A voir, pour le plaisir et pour la nostalgie, que l’on aime ou pas cet artiste mémorable qui jouait de la guitare avec ses dents (moi, je n’ai jamais su…), et qui nous a légué un Hey Joe que chacun connaît !  

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 16:12

Poubelles.jpgSi apprendre à jeter devient un jeu pour les enfants, peut-être les citoyens qu’ils seront demain seront eux aussi propres ! C’est le raisonnement qu’avec Daniel Lefebvre, mon adjoint à la propreté, aux parcs et jardins qui m’accompagne ce matin, j’ai en lançant officiellement l’installation dans les cours de récréation de nos écoles primaires des poubelles ludiques en forme d’oursons. 

 

Si la première poubelle de ce type fut installée, pour cause d’inauguration, fin septembre au groupe scolaire Brossolette, c’est à Jean-Zay, dans la cour de l’école élémentaire, comme de la maternelle, que les deux premiers ours ont été installés cette semaine. 

 

Certains conseils d’école (dont ceux des deux écoles Jean-Zay, maternelle et primaire) et le conseil municipal des enfants avaient expressivement émis le souhait de poubelles plus incitatives que les traditionnels - et peu attrayants - sacs plastique cerclés. 

 

Encore fallait-il en dégager les moyens, et trouver le bon produit, qui offre un rapport qualité-prix satisfaisant. 

 

C’est ce qui a été fait. Cette opération, pour que chaque école maternelle et élémentaire puisse avoir sa poubelle, coûte 17 810 euros, et a été rendue possible grâce à une subvention que j’ai obtenue (sur la loi de finances 2012) l’an dernier au titre de la réserve parlementaire pour 8 000 euros. 

 

poubelles-2.jpg

Quand aux nounours, le choix était le bon. Après une semaine d’installation, la directrice de l’école maternelle Jean-Zay, Brigitte Martinage, me le confirme avec son large sourire : « Il n’y a plus un papier dans la cour » ! Ses enfants, pourtant tous petits, prennent un soin particulier à aller ramasser ce qui traîne pour le mettre à la poubelle ! C’est-y pas beau ? C’était en tout cas notre pari et le but recherché… 

 

Eduquer à la propreté, c’est aussi éduquer tout court. Pourvu qu’ils retiennent ce message quand ils seront grands… Et pour ceux qui pourraient trouver que la propreté coûte cher, qu'ils se souviennent que la saleté coûte plus cher encore... à nettoyer !

 

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 14:47

Mme ROSSEL3Elle était de toutes les fêtes, de tous les banquets, de toutes les animations, de tous les repas de clubs.

 

Au carnaval, elle était sur le char du Nouvel Age, toujours parée des plus beaux déguisements ;  pour la fête de son quartier du Touquet Saint-Gérard, elle était bien sûr du défilé.

 

Elle jouait des costumes et des maquillages avec constance, elle aimait la vie et aimait donner de la bonne humeur autour d’elle, elle adorait que les gens s’amusent et soient heureux, elle faisait partie de ces bénévoles toujours prêts, toujours volontaires pour être de la fête, pour aider, aussi longtemps que sa santé lui a permis, à l’organisation ; elle a aidé des années durant (depuis 2001) à faire vivre aux côtés de son fils, Claude, et de sa belle-fille, Danièle, le club du Nouvel Age du Touquet Saint-Gérard (dont elle a été membre plus de 25 ans).

 

Elle a contribué à mettre des couleurs à la vie de bien de nos aînés, elle était une étoile au firmament des figures connues et reconnues de son quartier, le Touquet Saint-Gérard.

 

Mais dimanche, brutalement, l’étoile s’est éteinte. Victoria Rosselle s’en est allée en quelques jours à peine. A 87 ans, elle paraissait inusable il y a peu encore, infatigable. Militante de l’animation, passionnée de l’engagement, fidèle politiquement aux idéaux de progrès et d’un attachement viscéral à Wattrelos et à son quartier, Victoria était une femme de caractère et de volonté. Partout elle était, partout on la respectait. 

 

Je me souviens de la fête, organisée à son insu par ses nombreux amis (la salle du club était trop petite pour les accueillir toutes et tous !), et de son émotion lorsqu’une fois arrivée, les yeux bandés, dans un silence absolu, on lui enleva son bandeau et qu’elle découvrit la foule… avec son maire au premier rang ! Mme-rossel2

 

Nous avions l’un pour l’autre une réelle et profonde affection, et nous nous croisions chaque fois avec un bonheur partagé. Lors du dernier forum des associations, je l’avais mise à l’honneur pour saluer son parcours et son engagement en lui remettant, sous les applaudissements, la médaille de l’Assemblée nationale. Ses yeux embués d’émotion d’alors me resteront à jamais en mémoire. Et son affection ne quittera pas un coin de mon cœur…

 

Adieu, amie fidèle.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 09:04

logo an

Aujourd'hui, le Journal Officiel m'apporte des réponses aux trois questions que j'avais posées au ministre de l'économie et des finances :


- sur les conditions d'application de la malencontreuse nouvelle disposition fiscale supprimant la demi-part supplémentaire pour les personnes seules (célibataires, divorcées ou veuves) n'ayant pas élevé seules leurs enfants pendant au moins cinq ans. Pour lire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquer ici ;

 

- sur les conséquences de la réforme de la taxe professionnelle. Cette réforme, en introduisant la cotisation économique territoriale (CET), basée sur la valeur ajoutée, réintègre dans la base imposable les salaires qui en étaient auparavant exclus, et ce depuis 1998. Cette réforme pénalise ainsi mécaniquement les petites et moyennes entreprises employant beaucoup de main-d'oeuvre et notamment celles intervenant dans le travail temporaire. Pour lire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquer ici ;


- sur les intentions du Gouvernement, en période budgétaire délicate, sur l'évolution du régime fiscal dérogatoire des droits successoraux en Corse. Pour lire l'intégralité de ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquer ici.


Partager cet article
Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:04


office-tourisme.jpgIl vient de fêter ses 20 ans, notre office de tourisme de Wattrelos, et il est en pleine forme. Présidé par Edith Marchal, dirigé par Rita Catena, il ne cesse de déployer des initiatives, et à force d’idées et d’un travail de qualité, il était temps de le faire grandir officiellement !

 

Voilà pourquoi, dans le cadre de la réforme de classement porté par l’arrêté du 12 novembre 2010, et après que le Conseil municipal en ait exprimé la volonté lors de sa réunion du 15 octobre 2012, j’avais saisi le préfet de région, par dossier en date du 23 octobre, pour demander que le classement de notre office de tourisme soit revu à la hausse et qu’il prenne une étoile de plus ! Ce ne serait que reconnaissance pour le travail superbement accompli depuis vingt ans par toutes les équipes qui se sont succédé !

 

Et la bonne nouvelle vient de tomber ! Par lettre du 3 janvier, que je viens de recevoir, le préfet me notifie son arrêté qui reclasse l’office de tourisme de Wattrelos en catégorie III !

 

C’est une belle réussite pour toute l’équipe. Bravo au conseil d’administration, à la directrice, et à toutes ses collaboratrices !


Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 14:16

Après l’Hôtel de ville de Roubaix, direction un restaurant à Lys-lez-Lannoy pour le traditionnel repas de nouvel an de l’association des paralysés de France, avec mon adjointe Dany Cuchère, puis, juste à côté pour le banquet du Nouveau Roubaix.

 

Un quart d’heure de retour à la maison (pour sortir Albert et grignoter un petit quelque chose), et départ pour le concert de l’association Nordsud. Celui-ci aura, comme à l’habitude, été une réussite, qui aura ravi le public dans la salle comble du centre socio-éducatif. 

 

lutteokabbé-wosCertes, je me suis échappé quelques instants pour aller remettre des médailles (cf. photo) au championnat de zone de l’association roubaisienne de lutte sur son site roubaisien. Puis pour aller partager la galette des rois lors des vœux du cercle culturel et de loisirs Saint-Marcel à Beaulieu. Si malheureusement la fève n’est, cette année, pas passée par moi, elle couronne plusieurs têtes, dont celle de notre curé de Saint-Maclou, Daniel-Marie (cf. photo), couronne que le maire très républicain que je suis s’amuse à lui ceindre dans la bonne humeur !   

 

cricrisheilaRetour ensuite au spectacle de mes amis de Nordsud qui n’auront pas été avares ni de chansons ni de saynètes patoisantes de leurs frères de scène, nos Copés in deux de la Ladoë family. Entre deux, il y aura aussi eu le concours de Jean Gomane, chanteur bien connu. Si tout cela finit un peu avant vingt heures, tour à tour, les artistes auront touché au cœur avec des chansons superbes (rien à faire, Adios amor de Sheila, chanté par Daniela, m’émeut toujours autant !), séduit par des interprétations talentueuses, ou fait rire avec des sketches ou des parodies désopilantes !

  

Avoir écouté et surtout vu chanter Les gondoles à Venise par Daniela (Sheila) et Ringo (Christian Ladoë…) reste un moment d’anthologie ! De même, je crains que plus aucun mari ne regardera les pieds de sa femme de la même façon, après avoir entendu le biau Jacques remixer le magnifique Let it be des Beatles en… Lav’ tes pis, et tant d’autres garlouzettes à la Jules et Léopold… 

nordsudPfontainecricri

Tout ça aussi, c’est formidable ! Formidable d’imagination et de talents, à la wattrelosienne !

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 12:40

Hier soir, samedi, le retour à la mairie fut bien tardif car j’ai comme chaque année assisté au gala de full contact organisé à la salle Salengro à Wattrelos par le team Thierry Tavernier, dans l’ambiance d’une salle surchauffée par le public nombreux (ce qui contrastait heureusement avec le froid, déjà glacial, extérieur). Quelle soirée, où j’ai eu à nouveau à monter sur le ring pour remettre des trophées (cf. photo) !

 

concert-rbx1Mais ce matin, quel régal ! Le concert de nouvel an du conservatoire de Roubaix, consacré cette année au thème des comédies musicales, sous la baguette (en fait, elle n’en a pas et est même montée sur une chaise pour diriger ses musiciens, cachés derrière une muraille de jeunes choristes) de la directrice Isabelle Leupe… Quelle énergie, quel enthousiasme ! Ça commence fort, d’ailleurs, avec C’est formidable, la chanson phare de la revue du Moulin Rouge !  

 

Ensuite suivront de grands classiques américains, avec la chanson de Marilyn Monroe dans Les hommes préfèrent les blondes (on les comprend…) et un hommage à Gene Kelly (Singing in the rain et Hello Dolly).

 

Retour à la France romantique avec Les demoiselles de Rochefort (vous savez, les sœurs jumelles, nées sous le signe des Gémeaux…) et le magnifique Eté 42 de Michel Legrand.

 

Clin d’œil ensuite aux 70-80’s avec Hair (Laissez entrer le soleil) et Starmania (Le blues du businessman). Puis voyage aux Amériques, avec Argentina, Flash Dance et, sous le rythme des mains du public, le célèbre Everybody needs somebody to love des Blues Brothers.

 

concert-rbx2La chorale nous revient et les cœurs chavirent avec la merveilleuse Belle de Notre-Dame de Paris, juste avant Les Rois du monde, qui firent encore grimper d’un cran un enthousiasme du public déjà bien marqué.

 

Et c’est par une logique stading ovation (j’en fus) que se conclut ensuite ce magnifique concert avec un festival Abba, par la reprise de quatre standards du groupe suédois mythique, issus de Mamma Mia

 

Oui, cela aura été un concert formidable !

Partager cet article
Repost0