Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 12:28

Martine Aubry l'avait annoncé, les députés socialistes l'ont fait ! En effet, dès le 12 janvier dernier, à l'occasion de ses voeux à la presse, la première secrétaire socialiste avait choisi de signaler parmi les initiatives socialistes prioritaires la reconnaissance du droit de vote et d'éligibilité aux élections locales pour les ressortissants extra-communautaires ! Et ce 30 mars, à l'Assemblée, le Groupe socialiste, radical et citoyen a inscrit cette proposition de loi constitutionnelle à l'ordre du jour des travaux parlementaires.


Celle-ci, soutenue par l'ensemble de mes collègues de gauche, est une clarification nécessaire et une volonté de vivre-ensemble. Car nombre des étrangers vivant aujourd’hui en France sont en réalité sur le territoire national depuis plusieurs années. Ils travaillent ici, leurs enfants vont dans les écoles, ils paient leurs impôts, ils contribuent à l'activité économique et culturelle nationale, on les croise dans la rue ou sur les marchés, on les côtoie au quotidien, et souvent d'ailleurs qui encore se souvient que tel ou tel vient d'ailleurs ? Alors, pourquoi les exclure de la vie démocratique locale ? On vit ensemble, on vote ensemble.


En effet, comme l'a bien dit ma collègue Sandrine Mazetier dans le cours du débat : « Dans cette nation qui chérit les valeurs de la République et qui ne vibre jamais autant que quand elle les propose au monde entier, ce retard pris sur les grandes démocraties ne participe-t-il pas confusément au sentiment de déclin, de déclassement, à tout le moins au doute qui étreint nos concitoyens sur la place et le rang de la France dans le monde, ainsi que sur sa mission historique ? »


Le Président de la République et son ministre de l'identité nationale et de l'immigration - qui ont pourtant agité pendant des mois le débat sur l'identité nationale, laissant penser que le rejet de l'autre avait droit de cité ! - se disent à titre personnel favorables à accorder ce droit d'expression démocratique !


En 2000 déjà, pour ne reprendre que ma modeste implication de parlementaire, sous l'impulsion de Lionel Jospin, avec mes collègues socialistes de l'époque, nous avions déjà adopté une proposition de loi en ce sens... que la Droite, majoritaire au Sénat, avait bloqué !


Aujourd'hui, il serait temps à mon sens de consacrer une citoyenneté de résidence à ceux qui vivent légalement en France. Et cela d'autant plus qu'en France les ressortissants de l'Union européenne sont électeurs et éligibles pour les élections municipales depuis 2001 !

Alors chiche, Monsieur le Président ! Passons aux actes !


Réponse dans l'hémicycle ce 30 mars : pour l'adoption : 212 (gauche) ; contre : 313 (UMP et Nouveau Centre). Une occasion ratée.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires