Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 10:52

poleemploi.jpgCet après-midi, j’accueille le secrétaire d’Etat à l’emploi, Laurent Wauquiez, au pôle emploi de Wattrelos-Leers (fusion de l’Anpe et de l’Assedic) situé à l’angle de la rue Stephenson et du boulevard Mendès-France.

 

Un an après avoir lancé les pôles emploi et débuté un tour de France des structures, le ministre entame un second tour de France pour effectuer une sorte de bilan, faire le point sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, rencontrer les agents, actualiser ses informations sur ce qu’attendent, en cette fin 2009, les agents, les demandeurs d’emploi et les entreprises.

 

Il insiste notamment sur l’importance de la formation dans le parcours d’un demandeur d’emploi – sur ce point, je ne peux que souscrire à son analyse. Il explique que la formation est souvent un sas pour le retour à l’emploi car il faut souvent accepter de changer de métier lorsque l’on perd le sien : la formation, en ce sens, est un investissement pour éviter le chômage de longue durée mais aussi les offres d’emploi  non satisfaites (un comble !) et, par sa voix, l’Etat se dit décidé à dégager des crédits pour ce secteur dès 2010. Franchement, je ne peux qu’être d’accord avec cette affirmation. Pourvu que les crédits budgétaires soient effectivement au rendez-vous…

 

A la fin de sa visite officielle, et avant qu’il n’ait une réunion de travail avec les agents du pôle emploi, j’ai demandé au ministre de pouvoir m’entretenir avec lui à part pour lui présenter mes doléances. On en a déjà un peu parlé ensemble au fil de la visite mais cela me permet de clarifier et d’insister sur certains points :

 

Ø      la formation, en effet. Et les besoins particuliers que nous avons pour les métiers de la sécurité ou du bâtiment, sur l’apprentissage du néerlandais. J’insiste surtout pour que des crédits soient renforcés pour la formation de contrats aidés (type CAE) ou des personnes en contrats d’insertion ;

 

Ø      la nécessité de renforcer notre pôle emploi de Wattrelos-Leers en confortant ses équipes pour qu’il puisse notamment se mobiliser davantage encore sur tout ce qui est transfrontalier ;

 

Ø      la relocalisation du pôle emploi en un site unique (il y a deux sites à Wattrelos, ce qui ne facilite pas les travaux de l’équipe). Un lieu à mi-chemin de Wattrelos et Leers, bien desservi, dans le parc d’activités du Beck. L’endroit me semble idéal pour ce premier Pôle emploi de France… lorsqu’on vient de Belgique ! Laurent Wauquiez sourit et m’annonce très clairement et très fermement que l’Etat nous suivra dans ce projet dont l’intérêt est de pouvoir offrir davantage d’espace aux 26 agents de la structure (qui fonctionne en site mixte, c’est-à-dire Anpe + Assedic, depuis le 3 août dernier), mais aussi bien sûr aux 4 716 demandeurs d’emplois qui y sont suivis (200 à 250 personnes en poussent la porte tous les jours). Voilà une bonne nouvelle pour la Direction régionale de Pôle emploi, ses équipes et nos deux villes !

 

Ø      la nécessité d’harmoniser la politique de l’emploi avec les besoins sociaux réels de la population. J’en avais déjà parlé à Fadela Amara lors de sa visite à Beaulieu en octobre. Nous sommes face à une aberration : seul les demandeurs d’emploi du quartier de Beaulieu, parce qu’il est classé en zone urbaine sensible (14 % de la population de Wattrelos), peuvent bénéficier d’emplois liés aux clauses d’insertion… mais pas les chômeurs de la Mousserie, du Laboureur ou du Sartel, quartiers pourtant classés par l’Etat lui-même en zone contrat urbain de cohésion sociale ! Au nom du pragmatisme pour l’emploi, dont le ministre me paraît être, comme moi, un défenseur, je juge que le desserrement de ces critères est impératif !

 

Ø      enfin, je fais part de ma mauvaise humeur après avoir reçu cette semaine l’annonce qu’il n’y aurait pas de financement de l’antenne de proximité de Wattrelos-Leers de la Maison intercommunale pour l’emploi de Roubaix-Wattrelos-Leers ! Pendant quatre ans, l’Etat nous a dit oui compte tenu de la spécificité de notre secteur et aujourd’hui, au moment de concrétiser effectivement, il fait machine arrière ! Je ne réclame rien d’autre que le respect de la parole donnée afin de structurer nos outils pour l’emploi… en partenariat et en complémentarité avec le pôle emploi de Wattrelos-Leers. Ce serait logique… Le ministre donne mandat aux directions régionales d’une part et de Pôle emploi d’autre part d’examiner, et si possible de régler cela (même si, dans ses propos – et il ne s’en cache pas – on sent bien que les Maisons de l’emploi ne sont plus la priorité gouvernementale !).

 

Au final donc, une visite qui aura eu le mérite de ne pas se faire à la va-vite et qui aura été utile.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires