Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 15:03

Jnee-de-la-femme.jpgCe lundi 8 mars 2010 est jour anniversaire de la journée internationale des femmes : cela fait 100 ans que chaque année, à la même date, les femmes se battent pour obtenir des droits égaux à ceux des hommes.

 

On se souvient des suffragettes qui réclamaient à juste titre le droit de vote et d'éligibilité... qu'elles ont en France finalement obtenu bien tardivement, en 1944 ! Et puis plus récemment dans les années 1960-70, les femmes demandaient et ont obtenu le droit à la contraception, puis à l'avortement. Et aussi le droit d'ouvrir un compte bancaire sans l'accord de leur mari !

 

Que d'évolutions ! Pourtant, tout n'est pas acquis, ces droits sont aujourd'hui menacés par des politiques gouvernementales qui encouragent le travail précaire et à temps partiel, qui risquent de limiter le droit à l'IVG via la réforme hospitalière, qui luttent insuffisamment contre ce "plafond de verre" (qui freine l'accès des femmes aux responsabilités)…

 

Mais à vrai dire, ce qui me paraît aujourd’hui – date symbole – devoir être fortement dénoncé est un autre symbole : la promotion de l'égalité femmes-hommes a tellement peu d’importance pour l’actuel gouvernement (et le Président de la République qui l’a composé) qu'il ne comporte même pas de ministère aux droits des femmes ! Rien : pas un ministère, pas même un secrétariat d’Etat !

 

Et pourtant, alors qu’il s’était agi d’un secrétariat d'Etat en 1974, François Mitterrand, dès 1981 avec la nomination d'Yvette Roudy, a fait des droits de la femme un ministère à part entière, faisant ainsi véritablement avancer significativement les droits et libertés des femmes.

 

Aussi, plutôt que de proposer ces dernières semaines des mesures-gadgets, ou comme lors du dernier grand remaniement gouvernemental d'avoir remercié des femmes (comme Alain Juppé en 1995) et promu des hommes, le chef de l'Etat et le Premier ministre seraient plus avisés de créer à nouveau un ministère aux droits des femmes !

 

Son but ? Déjà veiller à l’application effective des lois existantes et prendre des initiatives nouvelles : ne serait-ce qu’en matière d’inégalités entre hommes et femmes au plan des rémunérations et avancements de carrière, il reste encore tant de problèmes à résoudre et de progrès à construire !

 

Franchement, je m’étais demandé s’il n’en ferait pas l’annonce aujourd’hui. Après avoir constaté son erreur, le Pouvoir aurait pu décider de la corriger. Mais non ! Il persiste. Dans l’erreur… C’est bien regrettable…

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

charly,jeanmi et cie 09/03/2010 15:20


on ne peut que vous approver dans cette démarche Monsieur le député maire et j ai juste envie si vous le souhaitez de vous faire partager un texte que j'ai ecrit en leur honneur et que
je mettrai prochainement en musique
avec mes remerciements pour elles.


AU  NOM  DES  DROITS  DES FEMMES


 


 


Petite sœur de l’Orient


Battue, humiliée et violée


Par tous ces hommes méprisants


Qui te traitent comme du gibier


Tu es une monnaie d’échange


Et l’on dispose de ta vie


Peu importe si ça te dérange


On t’emprisonne sous un tchadri


 


 


Au nom des droits des femmes


Je veux chanter pour toi


Pour dénoncer les drames


Je t’offre sans réserve ma voix


 


 


Fille d’ébène venue d’Afrique


Pour toi le plaisir est péché


Au nom des traditions ethniques


On continue à t’exciser


Dans un tout autre continent


Par amour pour un étranger


Qui est le père de ton enfant


Par tes proches tu fus lapidée


 


 


Au nom des droits des femmes


Je veux chanter pour toi


Pour dénoncer les drames


Je t’offre sans réserve ma voix


 


Plus près de nous en Occident


Que l’on dit pourtant libéré


Bien des femmes dans le présent


Sous les coups restent mutilées


Pour dénoncer ta condition


Tant de gens se sont déclarés


Prenant multiples décisions


De l’esclavage à l’I.V.G


 


 


Au nom des droits des femmes


Je veux chanter pour toi


Pour dénoncer les drames


Je t’offre sans réserve ma voix


 


 


Même si tu as croqué la pomme


Ne te crois surtout pas châtiée


Refuse l’infamie des hommes


Il est grand