Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 07:00

carnaval2-Curie-2010.jpgEn fait, pas tout à fait.

 

Le Carnaval à Wattrelos, ce sont tout d'abord tous ces défilés carnavalesques que certaines écoles ont organisés dans la semaine qui précède (souvent ce vendredi) : je suis très attaché à ces moments festifs dans nos écoles ; c'est à mes yeux la vraie substance du carnaval à la wattrelosienne !

 

Il faut voir ces enfants déguisés, aux cheveux colorés, aux sourires enjoués, à la bonne humeur contagieuse... et carnaval-Curie-2010.jpgleurs enseignantes qui, elles aussi, ont pris tant de plaisir – et de travail – à chercher les déguisements pour les enfants et les équipes éducatives. Même que certaines, se prenant au jeu, se déguisent tellement bien qu'on ne sait plus distinguer l'enseignant(e) de l'élève... Mais n'est-ce pas cela la tradition du carnaval ? Oublier les fonctions, les rôles, les classes... et que toutes et tous fassent la fête ensemble ! Ben à Wattrelos, les enfants jouent le jeu : la classe est abolie... et cela a donné de biens beaux moments de joie. Je l'ai constaté moi-même : il y a même un enfant qui s'était déguisé en Sarkozy (comme il m'a dit - ph. ci-contre)...

 

Mais ce dimanche, le carnaval, ce sont aussi des aubades musicales réveils que, sous la férule de Jean-Luc (Doyen), quelques dizaines de carnavaleux vont donner tôt le matin (à partir de 7 h 30 maintenant, c'est bien. Avant, ça commençait à 5 heures...), ça et là dans la ville devant quelques habitations dont les habitants n'ont pas été prévenus (c'est le jeu...) et apprécient plus ou moins... surtout de préparer, dans l'urgence, du café pour plus d'une vingtaine de personnes !

 

C'est dire si le carnaval a commencé bien avant la réception de 11 h 11 à l'Hôtel de ville de ce matin. Cela marque le début des festivités dominicales – ce que symbolise l'arrivée des Géants –, cela permet d'accueillir la grande famille du carnaval, nos amis allemands d'Eschweiler et de Köthen, de saluer les responsables associatifs qui vont contribuer au défilé... et se mettre dans l'ambiance.

 

Alors, comme d'habitude, de l'ambiance, il y en a ! Comme chaque année, j'ignore ce qui va se produire (c'est la surprise Doyen !) mais... je sais qu'il va se passer quelque chose. De ce point de vue, ni le public présent ni les élus ni moi ne seront déçus...

 carnablog2010-2

Car, quelle ne fut notre surprise de voir mon adjoint aux fêtes faire son entrée sur fond musical, grimé en Ray Charles-Doyen, soutenu par des Blues Brothers (Georges et Francis, plus vrais que nature) et des Sisters Seventeen méconnaissables (encore qu'un oeil averti – le mien – aura reconnu Dany et Michelle... à cause de leur sourire qui habille leur déguisement !), qui arborent des tenues rouges très branchées et des superbes carnablog2010-1lunettes en forme de cœur… histoire de rappeler que l'amour n'est jamais loin (ce que symbolise aussi la présence – amicale – de ce chanteur de charme des années 70 qu'est Christian Adam)... On l'aura compris, cette cérémonie est placée sous le signe du rétro, du disco... et de l'humour !

 

Les rires ne se font pas attendre... surtout quand Jean-Luc s'essaye (heureusement, c'était du play-back) à jouer sur le piano électronique (car lui qui est d'une famille de musiciens n'a d'évidence pas conservé les prédispositions familiales !).

 carnablogdiscours

La mécanique est lancée... Que les discours commencent. Celui de Jean-Luc, des représentants des villes jumelées, avant que je ne conclue en soulignant que notre carnaval est « une tradition communale identifiée qui a su trouver un nouveau souffle il y a quelques années », et saluant ces plus de 30 associations qui participent cette année au défilé.

 

Après, viennent le rituel échange de médailles entre délégations et le rythme des chansons allemandes.

 

Maintenant, que se poursuivent la convivialité et la bonne humeur, et place au défilé...

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires