Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 12:00

_IMG0511.JPGCe matin se déroule l’avant-dernière cérémonie de vœux organisée par la Municipalité (la dernière est prévue un peu plus tard dans le mois et est dédiée aux entreprises) : les vœux aux associations wattrelosiennes.

 

Soyons francs : c’est la plus détendue de toutes, à l’image de vie associative, faite de convivialité, de partage de passions, de petites communautés pleines de points communs qui forment en fait une grande famille. Lors de cette cérémonie de début de d’année, on se rencontre, on se souhaite de bonnes choses pour l’année qui débute, on plaisante, c’est gai. On rigole aussi : l’an dernier, avant les discours officiels, nous avions déjà passé un sacré bon moment avec la troupe des Copés in Deux ; cette fois, c’est celle des Trois Cinq, dans un autre style mais tout aussi humoristique, qui nous régale.

 

A mes dépens d’ailleurs ! Figurez-vous que nos acteurs m’ont pris pour sujet d’un sketch créé pour l’occasion ! Bien entendu, je ris de bon cœur, à l’unisson de la salle, car les bougres ne manquent ni de talent ni d’imagination, et n’ont pas leur pareil pour faire naître les situations comiques ; j’en sais quelque chose, moi qui n’ai loupé aucune de leurs représentations depuis quinze ans !

 

Alors, je l’avoue sur un ton tout aussi théâtral à Emmanuel Fauvarque, président d’un cercle Saint-Marcel dont fait partie la troupe, et qui s’exprime ce matin au nom du monde associatif wattrelosien : va, je ne te hais point ! Je suis même plutôt ravi d’avoir inspiré une comédie plutôt qu’une tragédie ou un drame ! Sans rancune, donc !

 

Remarquez bien qu’en invitant les Trois-Cinq à se produire ce matin, je devais bien m’attendre à quelques fourberies, ne fussent-elles pas de Scapin, car de scènes et formules humoristiques, nos acteurs ne sont jamais avares, comme aurait dit Molière !

 

Bref, nous sommes entrés dans cette année 2010 avec la dose de bonne humeur nécessaire grâce à cette troupe de Beaulieu que j’ai choisie également parce qu’elle joue un rôle – c’est le cas de le dire – particulièrement important et très symbolique dans un quartier en pleine transformation, en pleine mutation.

 

Quasiment centenaire (elle s’appelait au départ La Dramatique… et n’a pas toujours été burlesque, loin de là !), les Trois Cinq assurent un nécessaire passage de témoins entre les générations, perpétuant une tradition d’amateurisme, au sens noble du terme, pleine de truculence et de convivialité tout en proposant des pièces actuelles : le titre de sa prochaine représentation, ne laisse aucun doute là-dessus : Allô chérie… j’ai délocalisé ta mère.

 

Je vous invite d’ailleurs à la découvrir au cercle Saint-Marcel, situé dans le contour de l’église de Beaulieu, les dimanches 28 février, 7 et 14 mars, ainsi que les samedis 6 et 13 mars : vous verrez, ce sera désopilant et si, éventuellement, vous n’avez pas le moral en entrant au cercle, vous l’aurez retrouvé en en ressortant.

 

Assurance anti-morosité garantie !

 

Ces Trois-Cinq sont donc, ce matin, les représentants de toutes ces associations wattrelosiennes qui font vivre, qui animent notre ville. Ils sont à leur image : dévoués, engagés… bénévoles ! Oh le beau mot ! Cette cérémonie n’a que cela pour objectif : mettre à l’honneur ces maillons extraordinaires de notre vie locale que sont nos bénévoles.

 

Bonne année 2010 à eux, toutes et tous ! Notre ville, ses habitants en ont besoin !

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires