Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 10:59

M Valls à Europe 1C’est en effet ce matin le premier Grand rendez-vous d’Europe 1 de la rentrée, de Jean-Pierre Elkabach, en collaboration avec I-Télé et le journal Le Monde, et l’invité est Manuel Valls, ministre de l’Intérieur. Lequel m’a proposé de l’y accompagner, avec quelques autres amis maires, et Aurélie Filipetti, ministre de la culture.

 

Evidemment, plus de la moitié de l’émission aura été consacrée à l’actualité d’urgence, à savoir la situation avec la Syrie. Le ministre a rappelé avec force la position de la France, pointant la « responsabilité du régime » syrien, que l’usage des armes chimiques est interdit par le protocole de 1925 : « Gazer une population constitue un crime contre l’humanité ». Il estime que « si le Conseil de sécurité (de l’ONU) est empêché d’agir, une coalition doit se former ». Estimant que « le pire serait de ne rien faire » car « on ne peut pas laisser ce crime impuni », la France étant « une grande puissance », la décision d’engagement relève de « la responsabilité du chef de l’Etat » qui respectera pleinement l’article 35 de la Constitution vis-à-vis du Parlement.

 

M Valls à Europe 1 2Ont été évoquées les conséquences sur notre sécurité intérieure : Vigipirate renforcé, la surveillance du territoire. M. Valls a plaidé vigoureusement pour la souveraineté de la France sur les plans industriel, de la dette, culturel ou diplomatique. Il aura aussi défendu la politique du gouvernement et face à l’histoire qui veut que « la Gauche n’a jamais en France géré dans la durée », rappelé que « c’est la vocation de F. Hollande de gouverner dans la durée ».

 

Sur la réforme pénale, il a rappelé les arbitrages rendus et a redit que ses objectifs sont la sécurité, la lutte contre la délinquance, contre la récidive, se félicitant que « la Gauche a réintroduit de la fermeté pour mieux punir ». Il a annoncé, pour demain, une réforme de la Direction de la police nationale : il veut « une police respectée par les citoyens et respectueuse des lois ». A la Droite, qui proteste et découvre la hausse des violences sur les personnes ou les cambriolages (de ces quatre dernières années !), il rappelle les 130 000 délits qui n’ont pas été inscrits dans les statistiques ces dix dernières années ! C’est donc avec un ministre de l’Intérieur affirmant sa détermination et sa fermeté pour une meilleure sécurité que s’est terminé ce débat, à 11 heures.

 

L’occasion aussi, pour moi, d’évoquer ensuite quelques sujets avec les collaborateurs du ministre et de lui redire en aparté l’indispensable nécessité de mettre rapidement un terme aux campements de roms à Roubaix et à Wattrelos (je pense au Galon d’eau et au Plouys) pour des questions sanitaires, environnementales, de dignité humaine mais aussi de cohésion sociale. Entre les tensions sociales, sourdes mais qui s’exacerbent, et l’hiver qui approche, la situation doit évoluer, et vite.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires