Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 13:57

On connaît le mandat de la commission Attali, mise en place il y a deux ans autour de son président Jacques Attali. Elle alors émis un rapport avec 316 propositions « pour libérer la croissance ». Aujourd’hui cette commission d’experts a été remise au travail, dans un contexte tout autre, celui de la crise, celui de la préparation des conditions pour sortir de la crise.

 

Pour cette nouvelle phase de réflexions, et contrairement aux travaux menés il y a deux ans, cette fois-ci Jacques Attali a proposé que les parlementaires puissent être associés aux travaux. C’est ainsi que, sur proposition du président de la commission des finances, l’Assemblée nationale a désigné parmi ses représentants deux députés SRC : Aurélie Filipetti et moi-même.

 

Le calendrier de travail est particulièrement contraint, les propositions finales devant être remises en juillet. Quant aux objectifs assignés, ils sont doubles : réduire l’endettement public et améliorer l’emploi.

 

Ce travail en commun en association avec le Parlement fait suite à l’audition récente de Jacques Attali par la Commission des finances (cf. article du 19 mai).

 

Reste à savoir comment exactement Jacques Attali envisage dans les faits la participation effective et le lien concret avec les parlementaires. Reste à savoir, au-delà des deux réunions de travail à ce jour communiquées – tardivement – de ces jours-ci, ce que sera le programme réel de réflexions.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jean-Pierre 11/06/2010 18:49



Bonjour Dominique,


Il serait effectivement intéressant de voir si J.ATTALI, apôtre du libéralisme (depuis le décès de son mentor) écoutera les parlementaires et assouplira ses positions dans un sens plus
keynésien.Il est facile, quand on est très riche, de défendre des mesures qui visent d'abord les services publics et...les pauvres ainsi que les petites classes moyennes...intéressant à suivre...


Bien Cordialement,


Jean-Pierre