Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 16:57

C’est une réalité électorale incontestable : aux élections municipales wattrelosiennes, la spécificité municipale du scrutin a été secondaire pour les électeurs, lesquels se sont davantage exprimés avec une préoccupation nationale. Cela, certes, ne sautait pas aux yeux le soir même du 1er tour : c’est pourtant une évidence lorsqu’on regarde ce qui s’est passé le même jour dans les communes alentour et en France.

 

Il en va ainsi des scores respectifs de la liste que je conduis et du Front national. Avec une participation électorale très proche, les scores Baert / FN sont en valeur absolue (et donc en valeur relative) les mêmes en mars 2014 (1er tour des municipales) qu’en juin 2012 (1er tour des législatives).

 

Comparons ainsi les chiffres et pourcentages respectifs : 

  • Participation : 14 953 (1er tour municipales 2014) contre 14 752 (1er tour législatives 2012), soit 49,6 % de votants contre 49,1 % ;
  • Baert : 7 623 voix (1er tour municipales 2014) contre 7 592 voix (1er tour législatives 2012), soit 52,4 % en 2014 au lieu de 52,3 % en 2012 ;
  • F.N. : 3 637 voix (1er tour municipales 2014) contre 3 620 (1er tour législatives 2012), (Coolzaet + Langlois pour les législatives), soit 25,0 % en 2014 au lieu de 24,9 % en 2012.

Et à cet égard, je n’oublie pas non plus que ces rapports de force étaient déjà très proches lors de l’élection législative… de 2002 ! Même si ce n’était pas pour la ville entière (car la circonscription n’était pas la même), à l’époque, cela donnait : Baert 50,5 % / FN (Langlois + Dubus) 23,9 % !

 

Trois leçons, purement arithmétiques, se dégagent donc de ces quelques chiffres : 

  • pour les élections municipales 2014, dans un contexte et un calendrier électoral particuliers (c’est la première élection depuis la victoire de F. Hollande en 2012), les électeurs wattrelosiens se sont prononcés dans une logique de scrutin plus nationale que municipale ;
  • il n’y a pas de poussée du Front national depuis 2012 : il réalise le même nombre de votants qu’en 2012... et qu’en 2002 !
  • après 14 ans de mandat, le score du maire sortant, Dominique Baert, à plus de 52 % au 1er tour, non seulement résiste bien dans la vague bleue que la France connaît, et démontre aussi une fidélité et une constance du corps électoral wattrelosien qui m’encourage autant que je lui en suis profondément reconnaissant.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires