Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 09:25

Montebourg-CETI.JPGDès la fin de la séance de ce matin à l’Assemblée, il me faut courir vers le TGV car, à l’initiative de Martine Aubry, le ministre de l’Industrie est en effet venu visiter cet après-midi le CETI, sur le site de l’Union.

 

Arnaud prend son temps. Après une visite commentée fort instructive de l’exposition Futurotextiles, à découvrir jusqu’au 30 décembre, il se dit, ici, « sur les traces de l’industrie textile qui a décidé de renaître. Les désespoirs industriels ne peuvent pas être notre horizon. » Il réaffirme le choix du gouvernement de reconstruire l’industrie française. « En 10 ans, nous avons perdu 750.000 emplois industriels (…) Nous n’avons pas une vision parisianiste de l’industrie. Ce qui naît des coopérations locales est très productif. Nous soutiendrons ces projets issus des terrains. » Le CETI en fait partie et le message est clair : le gouvernement adoptera les mesures nécessaires. A l’attention des pôles de compétitivité qui auraient été classés parmi les pôles les « moins performants », le ministre du Redressement productif s’est voulu rassurant. « Je prône des évaluations non publiques bien que sévères afin d’accroître notre capacité à aller vers l’industrie et à l’aider. Nous savons qu’il faut du temps. » En écho, Bertrand Delesalle, président du CETI, a rappelé quelques chiffres : la France est le deuxième pays d’Europe en termes de textiles techniques, notre Eurorégion se classe première, toujours en Europe, grâce à l’implantation de 350 entreprises dédiées, 380 chercheurs et un chiffre d’affaires s’élevant à 5 milliards d’euros. « Le textile est partout, ce sera le matériau du XXIe siècle ! »

 Montebourg-CETI_2.JPG

Après que Bertrand Delesalle ait félicité le ministre pour les mesures du Pacte de compétitivité, le ministre a, lui, écouté les interrogations et doléances de plusieurs industriels textiles : l’importance de la commande publique, notamment militaire, pour aider les PME, les taxes à l’import de certains pays qui défavorisent nos productions… En réponse, après avoir rappelé la logique du « Pacte de compétitivité », Arnaud annonce une réforme du Code des marchés publics, une nouvelle évaluation des pôles de compétitivité, une « musculation des outils de protection commerciale », et insiste sur la mise en place de la BPI, Banque Publique d’Investissement « alternative aux marchés financiers et bancaires ».

 

Ce discours de mobilisation, qui ne dissimule rien des forces et des faiblesses de notre industrie, tranche favorablement avec les stratégies qui, il y a quelques années, plaidaient pour « une France sans usines ».

 

Nous, ici, à Wattrelos et à Roubaix, des usines on en veut, on en a besoin ! Y compris, et surtout car c’est notre histoire, de textiles… fussent-ils innovants !

Partager cet article

Repost0

commentaires