Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 10:40

michelet1.jpgL’éducation est la clé de la réussite.

De la réussite individuelle évidemment, car ce sont des apprentissages scolaires qui forgent les chances d’insertion professionnelle des hommes et des femmes, en même temps qu’ils les préparent à leur rôle de citoyen. Mais c’est aussi la clé de la réussite collective : c’est avec davantage d’éducation, de formation, d’investissement dans la plus belle des valeurs qu’est le capital humain que notre société française comme l’économie France amélioreront leur avenir, en améliorant leur cohésion sociale et en renforçant la compétitivité économique. Et aujourd’hui, dans la crise aiguë que nous connaissons, il faut savoir mobiliser nos forces pour cet investissement. C’est ma conviction : dans la France actuelle, on n’a pas trop d’éducation, on a trop peu d’éducation !

Ce credo, avec l’équipe municipale nous le mettons en œuvre. Ici à Wattrelos, nous croyons à l’éducation et nous le prouvons ! En cette rentrée scolaire 2011, rares sont les villes, rares sont les équipes municipales qui se donnent les moyens d’ouvrir une école !

Alors, c’est dire si ce matin, aux côtés de Jean-Pierre Polvent, inspecteur d’académie, de Jean-Pierre Mollière, inspecteur de l’Education nationale, Roger Guinet, délégué départemental de l’Education nationale (qui sera médaillé par ailleurs lors de la cérémonie) à l’école Michelet, mais aussi avec mes collègues élus, les parents et les enfants, nous ne boudons pas notre bonheur de nous livrer à la visite inaugurale de la nouvelle maternelle Michelet, complètement reconstruite (cf. mon blog du 10 août 2011).

michelet2.jpgEn cette rentrée scolaire, quand j’écoute bien de mes collègues à l’Assemblée, j’entends parler de fermetures de classes, de fermeture d’écoles. Ici, on a reconstruit une école (avec une classe de plus qu’avant… ce qui me permet de proposer à l’inspecteur d’académie de l’ouvrir… si on a un poste de plus !), on inaugure ce matin une école !

L’équipe que je conduis l’avait promis. Nous l’avons fait. Cette reconstruction figurait dans nos engagements électoraux : cet engagement est tenu, à seulement mi-mandat !

Certes, cela n’a pas été facile. Il y a eu un gros travail pour y parvenir. Un travail financier d’abord, car il m’a fallu dégager les moyens (car ici, pas de subvention !), pour construire les équilibres financiers qui nous permettent d’offrir, maintenant, cette école aux enseignants, aux parents et aux enfants.

Il a fallu un travail technique important. Je l’ai déjà dit : tout a été réalisé en interne par mes services techniques municipaux. Ainsi a-t-on pu réaliser près d’un million d’euros d’économies ; on a de surcroît gagné beaucoup du temps (rappelons-nous que la première pierre, c’était à peine aux vacances scolaires de la Toussaint !). Certes, on a joué un peu de malchance, avec des entreprises prestataires qui, en cours de chantier, ont connu des défaillances. Mais à l’arrivée, en septembre 2011, l’école est bien là. Et tout est prêt et nettoyé. C’est une réussite du service public à la wattrelosienne et j’en remercie, chaleureusement, tous mes collaborateurs, à commencer bien sûr par la Direction des travaux et bâtiments.

Le résultat, c’est un bâtiment, clair, aéré, aux couleurs pastels, où les salles sont lumineuses, où les dortoirs sont contigus, les toilettes proches, avec un bâtiment accessible aux enfants handicapés (avec ascenseur) et qui se raccorde directement sur le réfectoire.

Alors pourquoi cette école ? C’est la dernière d’une série de reconstructions, rénovations, commencée il y a plus de 90 ans. Exit cette école de préfabriqués de 1955… qui ne devait durer que 5 ans ! Et ici, à Wattrelos, nous partageons cette belle maxime de Jules Michelet, pour qui « chaque homme est une humanité, une histoire universelle ».

Au directeur, Bernard Seghers, et à son équipe enseignante, je souhaite de contribuer à faire écrire ainsi, à tous ses petits élèves, de nouvelles pages de cette histoire.

Oui, aujourd’hui est une belle journée pour Wattrelos, pour le maire que je suis et son équipe municipale, et pour notre centre-ville qui a dorénavant l’école maternelle publique qu’il mérite.

Avec les couleurs gaies qu’on a voulu donner à cette école, chiche que les enfants vont pleurer… pour y aller !

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires