Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 23:59

martine1.jpgCe soir, mon ami Mehdi Massrour, le candidat PS qualifié pour le second tour des cantonales ce dimanche pour Roubaix-est, reçoit un soutien d'importance : celui de Martine Aubry en personne !

 

Nous sommes à Beaulieu, dans la soirée, et la présence de notre première secrétaire crée un attroupement inhabituel rue du Beau Saule : journalistes nationaux et régionaux attendent en effet avec impatience Martine qui déclare, au terme d'une journée chargée, qu'elle ne pouvait pas oublier ses amis nordistes à trois jours d'une élection décisive pour la majorité de notre Conseil général.

 

Pour marquer l'événement, de nombreux responsables politiques s'associent à sa présence : notre premier secrétaire départemental et député européen Gilles Pargneaux, mon collègue maire de Roubaix René Vandierendonck, et le premier vice-président du Conseil général Patrick Kanner.

  martine2.jpg

Tous sont aux côtés de Mehdi et Marie-Christine Ringotte (sa suppléante), mais aussi de Renaud Tardy, en course sur Roubaix-centre. Au micro et devant les caméras, Martine Aubry se montre combative et martèle qu'il faut faire barrage au Front national dimanche : « Le Gouvernement actuel a assez abîmé notre République ; elle n'a pas besoin de l'être davantage ! L'extrême-droite ne sait que s'indigner, être anti, être contre et ne propose rien... au contraire du parti socialiste qui possède un vrai projet ! ».

 

Des paroles fortes et mobilisatrices qui, nous l'espérons tous, trouveront un écho dans les urnes !

  martine3.jpg

Mais pour l'heure, la journée se termine, tout comme l'interview, et Martine Aubry tient à aller saluer un groupe d'habitants de Beaulieu qui se réunit à quelques mètres de là dans les locaux de l'école Camus pour une réunion Coup de pouce habitat, ravis de recevoir pareille visite ! Passé le moment d'intimidation, l'échange est chaleureux et les Wattrelosiens expliquent leurs projets, leurs créations, évoquent brièvement leur vie dans le quartier. Martine écoute attentivement, sourit, félicite. Et déjà, il lui faut reprendre la route.

 

De mon côté, la journée n'est pas finie : une dernière réunion de travail m'attend.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires