Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 08:52

logo anLe 22 décembre dernier, j’interpellais par écrit le ministre de l'Education nationale sur la situation injuste faite aux professeurs d'enseignement général de collège (PEGC) en fin de carrière.

 


 

Bien que le directeur des personnels enseignants du ministère de l'Education nationale ait annoncé à chaque PEGC le 11 mars 1993 l'ouverture de perspectives de carrière identiques à celles des certifiés et des professeurs d'éducation physique et sportive (EPS), seize ans plus tard, en 2009, cet engagement est resté sans effet. Des propositions avaient été formulées en 2002 - accroissement significatif du nombre de promotion de grade PEGC, couplé à la diminution du nombre d'échelons de la classe exceptionnelle ainsi que la réduction à trois ans des durées de passage entre chaque échelon - et n'ont pas perdu leur acuité.

 

Je demandais donc, le 29 décembre dernier, que me soient indiquées les mesures que le Gouvernement entend prendre pour remédier à ces déséquilibres, et notamment sa position sur les propositions formulées par les organisations syndicales.

 

Voici la réponse que m’apporte ce jour le Journal Officiel :

 

 "Les professeurs d'enseignement général de collège (PEGC) appartiennent à des corps académiques de catégorie A qui ont été placés en voie d'extinction par décret n° 2003-1262 du 23 décembre 2003 modifiant à cet effet le décret n° 86-492 du 14 mars 1986 portant statut particulier.

 

Cette mise en extinction conduit nécessairement à la réduction des effectifs des corps au fur et à mesure des départs en retraite non compensés par de nouveaux recrutements. Des mesures de revalorisation de la carrière des PEGC prises pour favoriser l'accès au corps des professeurs certifiés ou à celui des professeurs d'éducation physique et sportive (PEPS) ont également participé à la réduction de leurs effectifs [...]"

 

Pour lire la suite, cliquez ici


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires