Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 13:32

Vis ma vie de facteur 3Le rendez-vous m'avait été donné à 8h 15 au bureau de poste, que j'ai rejoint après avoir déposé à mon bureau en mairie mes dossiers du week-end. Pas de costume ni de cravate, mais pull et tenue pour affronter la pluie car, caprice de la météo, ce matin, il va pleuvoir ! Pas grave, je me mets tout de même en route… car dans le quotidien du facteur, le mauvais temps aussi cela existe.

 

Je salue chacun des facteurs qui sont à leur casier de tri, café pris en commun, et me voilà aux côtés de Jean-Marc pour vivre avec lui cette matinée. Je suis heureux que les responsables de La Poste l'aient choisi car, comme beaucoup de facteurs wattrelosiens, Jean-Marc Distaso, je le connais. On a vécu dans le même quartier ; comme d'autres collégues, il a travaillé avec mon père et je sais son amour du métier.

 

Vis ma vie de facteur 5 Vis ma vie de facteur 6 Vis ma vie de facteur 7


Il m'explique la préparation de la tournée, le classement rue par rue et le classement intra-rue. Tout est programmé, le circuit de distribution sur le périmètre de toute la tournée (18 km de parcours), la préparation des lettres pour côtés pair et impair selon le parcours, ce qui se fait à pied et ce qui se fera à vélo, mais aussi l'organisation des piles de courriers que le facteur n'emmènera pas mais qui auront été déposées par voiture dans des boxes et qu'il récupérera en cours de tournée.


Vis ma vie de facteur 8 Vis ma vie de facteur 9 Vis ma vie de facteur 10          

 

A l'heure du départ, évidemment, problème technique : la clé du vélo électrique qui m'est imparti souffre d'un mauvais contact ! Mais après le réenclenchement de la batterie, tout est rapidement rétabli. Alors, en route, musette en bandoulière. La distribution commence par la place, puis les rues Saint-Joseph, Jean-Jaurès, du Général de Gaulle, rues Claude Bernard, d'Alsace, cours attenantes, Edouard-Vaillant…

 

Je ne sais pas si j'ai beaucoup aidé Jean-Marc, même si c'est moi qui mets le courrier dans les boîtes, et vais le déposer chez les commerçants, surpris - agréablement, semble-t-il - de me voir dans ce rôle. D'autant qu'avec les nombreux Wattrelosiens que nous rencontrons ou chez qui nous sonnons, qui savent tous (c'est dire la proximité de la population avec son facteur !) que Jean-Marc part en retraite dans deux semaines, celui-ci (et j'en rajoute une couche !) ne manque pas de me présenter comme son successeur… juste avant que ses clients ne me reconnaissent ! Bonne humeur garantie…


Vis ma vie de facteur 11 Vis ma vie de facteur 12 Vis ma vie de facteur 13

 

Si mes mollets accusent les premiers effets du vélo (que, décidément, je pratique trop peu !), cette matinée me confirme ô combien le rôle social, humain du facteur. Qu'on soit aisé ou modeste, la relation avec son facteur comme Jean-Marc est étroite, amicale. Il aime les gens, ça se sent, et ils le lui rendent bien. Il est fier et heureux de faire son métier, et a peine à imaginer que, dans quelques jours maintenant, ce sera fini. Je sens son émotion, sa passion. Il me dit et me répète sa fierté, l'honneur pour lui de m'avoir avec lui ce matin, qu'il vit comme un clin d'œil à la fois superbe et sympa de sa direction juste avant sa retraite…


Vis ma vie de facteur 15 Vis ma vie de facteur 14

 

Avec les habitants, un bonjour, un sourire. Lui sait les difficultés des uns, les satisfactions des autres, va au fond de la maison porter le courrier à la mamie qui ne se déplace que difficilement… Il me parle des problèmes de telle famille, nous partageons des informations avec un souci commun : aider, être utile à celles et ceux qui pourraient en avoir besoin.

 

Heureux d'avoir été avec toi, Jean-Marc, en cette matinée. L'honneur, sincèrement, fut pour moi… Très bonne retraite.

 

Si, avec toi, j'ai été facteur d'un jour, nous sommes tous deux postiers de toujours.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires