Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 14:13

Fleurs-de-Printemps.jpegAu matin du 25 avril 1974 s'est engagé au Portugal un putsch militaire conduit par le général Antonio de Spiniola, dont l'objectif est de libérer le pays. Sans effusion de sang, cette prise de pouvoir aura été une révolution visant, comme les militaires l'ont proclamé, à « garantir les libertés de pensée, de discours et d'action », et à restaurer des élections démocratiques. Aussitôt après cette révolution des œillets, les prisonniers politiques sont libérés et la censure de la presse est levée.

 

Deux ans plus tard, le 25 avril 1976, lors des premières élections parlementaires, les socialistes conduits par Mario Soares obtiennent 35 % des voix et constituent le gouvernement. C'est une page importante de l'histoire du Portugal, celle de la dictature, qui se tourne et une autre qui s'ouvre, celle d'un Portugal moderne et démocratique.

 

C'est ce que les Portugais de Roubaix, avec bien d'autres associations de la région, fêtent aujourd'hui en organisant un grand repas à la salle Richard-Lejeune, sous la conduite dynamique de leur animateur aux mille idées, Jean Barbosa. Je participe évidemment à la rencontre en présence de plusieurs autorités, notamment de Francisco Séixas da Costa, ambassadeur du Portugal en France.

 

Ce dernier a rappelé aux convives : « Vous êtes ici l'image du Portugal ». Et de préciser que « la meilleure façon d'être Portugais, c'est d'être un loyal Français », d'y travailler bien sûr, tout en entretenant la mémoire. « Ici, dans le Nord - Pas-de-Calais, les Portugais sont venus en 1918 pour faire la guerre, pour la liberté en Europe ». Et l'Ambassadeur, qui est venu en France pour la première fois en 1967, de souligner qu'il y a « 800 associations portugaises en France », mais « c'est ici, à Roubaix, qu'il a voulu venir fêter l'anniversaire de la Révolution ».

 

Et la fête fût belle. Ainsi, aux côtés de René Vandierendonck, mon collègue maire de Roubaix, et d'autres élus, nous avons pu apprécier la prestation de deux groupes folkloriques de Tourcoing et de Lille, et surtout vivre ce grand moment que furent ces chœurs qui, tous ensemble, reprennent successivement les deux hymnes nationaux, La Marseillaise bien sûr, mais aussi Hino de Portugal :

 

"Às armas, às armas !
Sobre a terra, sobre o mar,
Às armas, às armas !
Pela Pátria lutar !".

 

« Aux armes » disent nos deux hymnes. Cet après-midi, tous ensemble, nous avions une communauté de cœur et d'espérance : l'étroitesse des liens entre le Portugal et la France, à l'image de ceux qui, au long de ces décennies, se sont noués entre Portugais et Français.

 

Le député en porte témoignage et à l'Assemblée, je siège au bureau du groupe d'amitié France-Portugal. Mais le maire de Wattrelos, ville jumelée avec Guarda, en atteste tout autant...

 

Un moment d'amitié donc, et de belle ferveur festive... en cette terra da fraternidade.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires