Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 17:15

L’INSEE vient d’annoncer une bonne nouvelle : la croissance a été de 0,3 % au 4e trimestre 2013, ce qui porte la croissance moyenne sur l’année 2013 à 0,3 %. Ce résultat est un peu meilleur que la prévision du Gouvernement qui n’était que de 0,1 %.

 

C’est une réaffirmation de la croissance, mais surtout ce chiffre confirme que :

  • l’activité retrouve enfin son niveau de début 2008, avant l’éclatement de la crise. Il confirme aussi l’amélioration graduelle et continue de l’activité en France. Les premiers indicateurs pour l’année 2014 signalent que ce redressement de l’activité devrait se poursuivre pour les prochains trimestres.
  • même si elle est encore insuffisante, la reprise se confirme donc, ce qui conforte la stratégie engagée de redressement de la compétitivité des entreprises !

 

Alors, si des commentateurs ne cessent de gloser sur le retard de la France sur l’Allemagne ou sur l’Europe en général, pourquoi ces mêmes commentateurs ne soulignent pas que, si en 2013 la croissance française a été de 0,3 %, celle de l’Allemagne s’est située autour de 0,4 %, alors que celle de la zone euro aura été à coup sûr négative ?

 

La France n’est pas l’homme malade de l’Europe. Elle résiste mieux que la moyenne de ses partenaires en période de crises, et elle est elle aussi au rendez-vous quand il y a une reprise mondiale.

 

Ce qui est plus notable encore, c’est que les différents moteurs de la croissance en France vont tous dans le même sens : positif ! Il en est ainsi de la consommation des ménages, puisqu’elle accélère même au 4e trimestre à 0,5 % (après 0,1 %) : elle croît de 0,4 % sur l’ensemble de l’année.

 

Il en va aussi ainsi du redémarrage de l’investissement des entreprises au 4e trimestre : + 0,9 % après plus de deux ans de baisse ou de stagnation. C’est un signe très positif, d’autant plus que les dernières enquêtes de l’INSEE sur l’investissement industriel laissent espérer que cette tendance va se poursuivre en 2014. Là est la clé d’une reprise durable.

 

Enfin, troisième moteur de la croissance, le commerce extérieur a lui aussi été un facteur légèrement positif d’activité au 4e trimestre. Ceci ajouté à la réduction du déficit commercial, de 67,2 Md€ en 2012 à 61,2 Md€ en 2013, dans un contexte de stabilisation des parts de marchés à l’export, est évidemment un signal favorable.

 

D’autant plus que sur le même 4e trimestre 2013, l’économie française a recommencé à créer des emplois dans le secteur marchand non agricole pour la première fois depuis 2012 !

+ 14 700 créations nettes !

 

Tout cela est fragile bien sûr mais le Président de la République a raison de saluer « la confiance retrouvée par les acteurs économiques » ! Toutes ces évolutions sont en effet à la fois prometteuses, tant dans le temps (car elles marquent une incontestable reprise progressive) que dans l’espace (quand on se compare à tant d’autres économies européennes, en récession forte). Tant mieux pour la France.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires