Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 18:33

Coope-transfrontaliere_drapeaux.jpgCoopé transfrontalière signatureCe matin, je suis à l’Hôtel de ville de Tournai où je participe à la réunion de travail, puis à la signature officielle du nouveau accord franco-belge relatif à la coopération transfrontalière en matière policière et douanière, par Manuel Valls, ministre de l’intérieur français, et son homologue belge, Joëlle Milquet.

 

Après l’accord de Tournai du 5 mars 2001, ce nouvel accord (Tournai 2, comme le dit Manuel Valls) vise à améliorer la sécurité transfrontalière entre les deux pays. Rappelons que la frontière franco-belge a 250 points de passage carrossés ! L’ensemble des « acteurs locaux de la coopération » s’est mobilisé pour améliorer la coopération au niveau opérationnel, et propose des dispositions novatrices.

 

Coope-transfrontaliere-Tournai-2.JPGPour l’heure, la coopération transfrontalière s’opère à deux niveaux. D’abord, le Comité stratégique qui évalue la coopération. Ensuite, le groupe de travail opérationnel, GTO, avec des groupes thématiques.

 

Côté actions, le levier est le CCPD, commissariat commun police-douanes. Echanges d’information, patrouilles mixtes le long de la frontière (87 en 2012), modes de communication, formation des policiers, détachement temporaire d’agents de liaison sont autant d’actions concrètes.

 

Le nouvel accord procède à une modification des périmètres géographiques (et inclut Pas-de-Calais et Somme), clarifie les compétences du CCPD, précise les conditions de travail ou du demi-tour administratif, traite de la situation d’urgence en cas d’accident ou pour porter secours, et en flagrant délit donne à tout fonctionnaire la possibilité d’agir.

794.jpg

 

Le CCPD renforcera ses analyses ; les équipes communes d’enquête doivent être développées, ainsi que les groupes de renseignements et d’enquêtes, les patrouilles mixtes et les contrôles coordonnés, et les plans de recherche communs (avec des fréquences communes, une doctrine commune des centres de commandement, et une synchronisation des moyens aériens de recherche).

 

Coopé transfrontalièreCet accord est très encourageant, et avec mes voisins et amis, Alfred  Gadenne, bourgmestre de Mouscron, et Rudy Demotte, bourgmestre de Tournai, ministre-président de la Région wallonne (cf. photo), nous nous en félicitons car nous le souhaitions ardemment.

 

Reste maintenant à lui faire franchir l’étape des Parlements respectifs. Nul doute que mon collègue Philip Cordery, député des Français du Benelux, s’y emploiera à l’Assemblée : j’y veillerai également. Il faut qu’il soit ratifié, et vite ! Ici, à la frontière, nos policiers en ont besoin… Car comme le dit Manuel Valls : « Nous sommes attendus sur des résultats » !

Coope-transfrontaliere_avec-E-Valls.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires