Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 09:06

La Fête de la Rose de Wattrelos est l’occasion, cette année, d’un anniversaire hors du commun. Si 2012 est une année électorale, 1912 l’était aussi. Et c’est en 1912 que, pour la première fois, les socialistes wattrelosiens gagnent les élections municipales et élisent un maire socialiste, Henri Briffaut, avec plus de 50 % des suffrages. Il le restera jusqu’en 1938, et sera élu député en 1924.

Il est entré au conseil municipal en 1896, 4 ans après le premier élu socialiste de Wattrelos, Florimond Lecomte (élu en 1892), lequel fut son 1er adjoint pendant 28 ans !

Au moment où Henri Briffaut est élu, la situation de Wattrelos est catastrophique.

Des journaux pointent 27 000 Wattrelosiens sans hygiène : pas d’éclairage dans les quartiers, chemins boueux, ordures à même le sol sont le quotidien. A cette époque, la mairie n’a à dépenser que 7,75 francs / habitant. La population, de moins en moins agricole, de plus en plus ouvrière, est affamée, et manifeste à plusieurs reprises contre le coût de la vie et pour des salaires décents.

Toute cette époque fut celle des rapports de forces avec le patronat textile, des grandes grèves de 1921, 1930, 1931. Si Henri Briffaut parlait de Wattrelos comme d’une « ville martyre », avec son équipe, il aura transformé profondément la ville : dans l’assainissement (fossés) ; l’installation de l’eau potable ; l’extension du gaz et de l’électricité ; la voirie et les trottoirs ; l’éducation (il aura construit 10 écoles et créé des cantines).

Depuis, avec Florimond Lecomte, Albert D'Hondt, Jean Delvainquière, Alain Faugaret, et moi-même, avec les hommes et les femmes, pour beaucoup bien sûr socialistes, mais aussi démocrates, hommes et femmes de progrès, c’est la même histoire qui se prolonge.

Celle d’une ville qui veut offrir à sa population les meilleurs services collectifs.

Depuis 12 ans, avec les équipes que j’ai conduites, et celle qu’avec fierté je mène encore, nous avons été confrontés à un nouveau et terrible défi : l’effondrement de notre économie locale, de nos usines textiles. Il y a 100 ans, Henri Briffaut a lancé le développement de notre ville. Depuis 12 ans, nous avons fait face à la crise, engagé un nouveau développement de Wattrelos. Nous aussi nous sommes allés chercher des moyens pour que notre ville ne s’effondre pas, pour que notre population puisse continuer de vivre dans de bonnes conditions, pour que nos enfants puissent avoir les meilleures chances possibles.

Ce furent :

des parcs d’activités qui ont été ouverts, où des entreprises s’installent, avec leurs emplois ;

un quartier de Beaulieu complètement refait ;

des écoles reconstruites, modernisées et équipées ;

des crèches améliorées, des foyers-logement confortés ;

des grandes voiries ouvertes, refaites ou créées ;

des fêtes, de la culture, du sport, des loisirs, une restauration scolaire de qualité, et tant d’autres projets devenus réalité pour les Wattrelosiens.

La fierté des socialistes, ceux d’hier comme d’aujourd’hui, c’est de gérer, avec énergie, de toutes nos forces et de tout notre cœur cette ville que nous aimons.

Cette ville que, comme mon lointain prédécesseur, j’aime de tout mon cœur : Wattrelos !

En cent ans, d’un maire (moustachu) à un autre (qui l’est également), la ville a bel et bien changé !  henri-briffaut.jpgDB12.jpg

 

Partager cet article
Repost0

commentaires