Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 13:18
Ce matin, l’INSEE a confirmé les mauvais chiffres du chômage : la France compte fin 2009 10 % de chômeurs, soit plus de 2,7 millions de personnes. Ce chiffre est cruel à plus d'un titre.

D'abord parce que ce chiffre, très élevé, est dans un mouvement de hausse qui devrait se poursuivre encore ; de plus, il montre combien la crise n'en finit pas et combien elle continue de toucher de plein fouet nombre de travailleurs et leurs familles. De fait, une analyse rapide montre qu'avec cette nouvelle hausse, près d'un quart des jeunes hommes est au chômage et que la situation des séniors continue de se dégrader.


Ce chiffre rend surtout visibles les conséquences dramatiques de la politique menée par Nicolas Sarkozy et sa majorité :
 

  • accélération des suppressions de postes dans la fonction publique: 30 000 postes par an en moyenne depuis 3 ans ;

  • multiplication des délocalisations d'entreprises et plans sociaux dans des secteurs pourtant en bonne santé. Malgré cette difficile situation, le Gouvernement continue à défiscaliser les heures supplémentaires avec un record en 2008 de 727 millions d’heures, au détriment de la création de plus de 200 000 emplois !

  • un laissez-faire à l'égard des banques qui peuvent ainsi mener à loisir une politique restrictive du crédit et spéculer, plutôt qu'être incitées à soutenir les PME-PMI.


Et que l'on ne nous dise pas que la France s'en sort bien car nos voisins européens font globalement mieux que nous en matière d’emploi ! En effet, en-dessous de la moyenne européenne, la France se situe au 15e rang derrière l’Allemagne (7,5 % de chômage), la Grande-Bretagne (7,8 %) et l’Italie (8,6 %).


Le Gouvernement semble laisser filer...


Et pourtant depuis des mois, avec mes collègues socialistes, nous proposons des réponses fortes, d'urgence, destinées à aider tous ceux qui subissent cette précarisation : étendre les contrats de transition professionnelle à l’ensemble des bassins d’emploi et porter la durée d’indemnisation à deux ans ; faire cesser les pratiques contraires aux intérêts de l’entreprise et de l’emploi ; aider les 600 000 chômeurs en fin de droit qui se retrouvent ou vont se retrouver sans ressources en 2010 en créant une Allocation de Solidarité Crise (ASC) prolongeant de six mois les indemnités chômage ; créer également 150 000 emplois jeunes financés par la suppression des exonérations fiscales sur les heures supplémentaires.


Partager cet article
Repost0

commentaires