Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 14:10

Après avoir procédé aux mariages où j’officiais cet après-midi, je pars au domicile de trois mamans que, successivement, j’épinglerai de la médaille de la famille française.

 

Pendant longtemps, la cérémonie de remises de médailles aux mamans distinguées par la République s’est faite à l’Hôtel de ville. Mais, pour solennelle qu’était cette cérémonie, elle manquait parfois de convivialité, de chaleur humaine, ce qui est pourtant ce que les autorités veulent mettre à l’honneur : l’amour d’une mère. Il n’était même pas rare de compter davantage d’élus que de mamans et leur famille dans cette grande salle, pour peu qu’il n’y ait qu’une ou deux médaillées !

 

Or, où mieux mettre à l’honneur une maman méritante que chez elle, dans son foyer, là où elle élève ses enfants ? Là où elle les a éveillés, nourris, choyés, éduqués, où elle s’est occupé d’eux jusqu’à ce qu’ils se couchent (enfin !), parfois jusqu’à un âge avancé. Et de fait, chacune de ces visites, aux élu(e)s qui m’accompagnent comme à moi-même, nous offre cette opportunité d’évoquer la vie quotidienne de cette famille, de cette mère entourée de la plupart de ses enfants.

 

Catherine-Ben-Dahmane.jpg

Des femmes méritantes, j’en ai donc médaillées cet après-midi.

 

D’abord la plus jeune, Catherine, qui vit au centre-ville, et a eu 6 enfants (la dernière – qui gambade dans son parc à côté de nous – est née en 2012) : je lui décerne la médaille d’argent. Et lui rappelle cette phrase d’Henri Salvador : « Maman, tu es la plus belle du monde car tant d’amour inonde tes jolis yeux ».

 

Georgette-Pryzbyl.jpg

A la Mousserie, Georgette – qui a malheureusement perdu récemment son époux – figure éminente de nos clubs d’aînés, toujours en mouvement, est distinguée par une médaille de bronze. Elle a eu 6 enfants, 15 petits-enfants et est déjà à la tête de 15 arrière-petits enfants ! Comme aux autres mamans, je lui lis une (touchante) poésie d’enfant qui se conclut par : « Ma maman à moi, c’est tout simple : elle est magique ». Pas de doute, toute la famille concentrée (le mot n’est pas faible) dans cette salle à manger ne me contredira pas !

 

Christiane-Gambier.jpgEnfin, à Beaulieu, Christiane a eu 9 enfants et 32 petits-enfants… ce qui donne un nombre d’arrière-petits-enfants qu’elle est bien en peine de donner ! Je lui rappelle le proverbe : « Dieu ne pouvant être partout, il a créé les mamans ». Pour elle, c’est la médaille d’or !

 

Tout cet après-midi, mon cœur est serré et ma voix nouée. Ces mamans sont touchantes et leur vie méritante. Mais aussi, chez chacune d’elles, en évoquant l’amour maternel, en voyant la ferveur de ces enfants pour leur maman, je ne cesse de penser qu’à Wattrelos deux mamans sont dans une peine incommensurable, et deux autres dans l’inquiétude, dans la peur du pire que moi aussi je redoute. Car si la vie peut être belle, elle sait aussi être cruelle. En cette fête des mères 2013, c’est le cas.

Partager cet article
Repost0

commentaires