Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 17:35

montaigne.jpgDès qu’on franchit le portail, on s’y croirait : c’est l’école du Grand Meaulnes ! La cour pavée, autour de laquelle se distribuent des salles de classes et où trône un majestueux marronnier, un escalier, une balustrade en fer forgé verte à l’étage sur toute la longueur de la cour, et d’autres classes là haut, là aussi sur toute la cour… Le temps s’est-il arrêté sur cette école ?

 

Pourtant c’est elle, et la classe de CM2 de Pascale Gobeaux, directrice, qui a été choisie pour participer au 17e Parlement des enfants. Un député junior (le jeune Makhlouf ou, à défaut, sa suppléante, Juliette) participera à cette séance le 28 mai prochain à l’Assemblée. D’ici là, j’emmènerai toute la classe à l’Assemblée pour visiter les lieux de la démocratie.

 

Mais aujourd’hui, c’est la première étape : je viens dans la classe pour la matinée expliquer le fonctionnement des institutions, comment se prépare une loi, et répondre aux questions de ces jeunes élèves, particulièrement sages et attentifs. Et cela aura duré bien plus de deux heures. Que du bonheur…

 

J’explique donc d’abord les pouvoirs, exécutif et législatif, la composition et le fonctionnement de l’Assemblée, les séances, les commissions, et ce qu’est concrètement le travail d’un député : voter la loi (ce qui veut dire l’écrire, en amendant projet ou proposition de loi) ; contrôler le gouvernement (par les questions orales et écrites) ; représenter la population de la circonscription (et porter ses dossiers).

 

Pour tout ce cours, j’essaie l’interactivité, par questions-réponses avec mes élèves d’un jour, en les faisant venir au tableau parfois, et moi en n’hésitant pas à manier la craie aussi. Un pur régal…

 

Puis vient le temps de la présentation par la classe de sa proposition de loi. L’an dernier, celle qu’avait préparée l’école Jules-Ferry à Roubaix avait gagné, par sa qualité, le droit de représenter toute l’académie ; statistiquement, il y a peu de chances que cela retombe sur la 8e circonscription du Nord… Mais peu importe : la classe a bien travaillé quand même, et a élaboré une proposition « visant à avoir plus de bénévoles dans les associations ».

 

C’est Makhlouf et Juliette qui viennent au bureau présenter le texte de la classe, qui comporte trois articlesmontaigne2.jpg (lesquels n’ont pas tous été adoptés à l’unanimité, ce qui me permet de mener un débat intéressant avec ces jeunes sur majorité et opposition) autour de trois idées pour développer le bénévolat : rendre obligatoire un stage d’une semaine dans une association pour chaque élève avant le brevet ; inciter ceux qui, malheureusement, n’ont pas d’emploi à « faire du bénévolat dans une association » ; faire en sorte que ceux qui vont prendre leur retraite substituent progressivement une partie de leur temps de travail à du bénévolat associatif…

 

Tout cela n’est, bien sûr, techniquement ni juridiquement, pas simple ni à exprimer ni à mettre en œuvre. Mais cela nous aura offert, aux élèves comme à moi, des opportunités intéressantes d’échanges sur ce qu’est la vie associative, l’objectif d’une vie… et les enfants auront eux-mêmes été ébahis lorsqu’à force de les questionner, ils ont découverts qu’ils étaient nombreux à être des M. Jourdain des asso car participant - via leur club de sport ou leur centre social - à des associations sans toujours en avoir conscience.

 

Puis vient le temps des questions… auxquelles je me dois de répondre ! Organisation des journées, études, voyages, rythme de vie… avec des sujets sur lesquels, curieusement, on ne m’avait jamais interrogé : est-ce que j’ai un garde du corps ? est-ce que j’ai un supérieur ? J’aime bien ce moment où les élèves cherchent à en savoir davantage, posent des questions que parfois vous ne vous êtes jamais posées ; et j’aime surtout les opportunités que ces questions m’offrent pour faire le cours sur la démocratie et la citoyenneté que cet exercice du Parlement des enfants sous-tend. Car au hasard des réponses, on a pu évoquer des mécanismes parlementaires, le suffrage, le peuple, la majorité et l’opposition, entre autres thèmes…

 

Ah oui, j’oubliais ! Au moins, après mon passage, les élèves de cette classe, quand on leur demandera : « Qui est le Président de l’Assemblée ? » ne répondront plus Nicolas Sarkozy mais Bernard Accoyer ! Celui-ci me doit une fière chandelle…

 

Un bien bon moment que cette matinée, exercice de patience, d’humilité et de pédagogie dont je suis persuadé qu’il est éducatif et utile. Et bravo encore aux élèves et à leur directrice ! Loin d’être déprimée, la jeunesse de l’école Montaigne est imaginative… et humaniste.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

himen la fille de l'echec 30/03/2012 11:56


bonjour bravo pour tous se que vous avais mis sur le site


 


himen la fille de l'echec