Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 15:45

Après la récente suggestion du président du groupe UMP à l’Assemblée nationale de fiscaliser les indemnités journalières pour les accidentés du travail, un autre mauvais coup social se prépare.

 

L’annonce vient en effet d’être faite aujourd’hui (quelques semaines avant que le Parlement ne vienne à débattre de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010) : il n’y aura pas de hausse des prestations familiales en 2010 ! La traditionnelle revalorisation du 1er janvier n’aura pas lieu.

 

Sont concernées : les allocations familiales, la prestation d’accueil du jeune enfant, le complément familial ou encore l’allocation de rentrée scolaire.

 

Alors que l’inflation prévisionnelle pour 2010 est de 1,2 %, le Gouvernement a tranché : ce sera 0 pour les familles concernées !

 

Ce qui ne veut rien dire d’autre, alors que les familles sont de plus en plus confrontées au chômage d’un des leurs, aux charges des enfants et de la vie quotidienne, aux hausses de l’énergie, des coûts pour se soigner, à celle de l’alimentation… qu’une perte programmée de pouvoir d’achat pour les plus modestes de nos concitoyens !

 

Le prétexte ? Le Gouvernement prend cette décision parce qu’une hausse de 1 % des prestations familiales représenterait 300 millions d’euros.

 

C’est vrai, mais qu’est-ce donc à côté des cadeaux fiscaux que sont le bouclier fiscal (près d’1 Md € par an !), la suppression de la taxe professionnelle (11,7 Mds € en 2010), ou la suppression de la TVA restauration (2,8 Mds € par an) ?

 

Allégements fiscaux pour les uns – les plus riches et les entreprises – et perte de pouvoir d’achat pour les autres : les salariés, les familles et les plus modestes.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires