Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 14:06

Ce matin, avec des collègues parlementaires socialistes du Nord – Pas-de-Calais, je suis aux portes du rectorat dès 9 heures pour être reçu par le recteur de l’académie et lui déposer une motion pour dénoncer les suppressions de postes dans l’Education nationale et les réformes actuellement conduites.

 

Gilles Pargneaux, premier secrétaire de la fédération PS du Nord, dénonce auprès du recteur une politique qui « tourne le dos à l’investissement que nous souhaitons en faveur de l’éducation et des enfants », tandis que Bernard Derosier, député, président du Conseil général, pointe les erreurs de la réforme de la formation des maîtres et qu’Yves Durand dénonce une préparation de la rentrée 2009 où, d’évidence, « on a raclé les fonds de tiroir ! ».

 

Je partage toutes ces préoccupations bien sûr, et suis solidaire de la motion déposée. Mais j’exprime moi aussi auprès du recteur une dénonciation forte du choix politique et budgétaire national qui réalise des suppressions importantes d’effectifs dans l’éducation nationale, ainsi que de la politique nationale conduite à l’égard des maternelles !

 

J’exprime par ailleurs, et spécifiquement, trois préoccupations qui sont celles qu’en tant qu’élu de l’agglomération roubaisienne, je veux souligner auprès du recteur :

 

1)      ma vive inquiétude sur les remplacements à partir de la rentrée 2009. Déjà, ces remplacements ne sont pas actuellement bien assurés ! Dans les écoles primaires, comme dans les collèges, de partout on me le dit : quand un enseignant est malade, qu’il est absent, son remplacement est difficile : cela prend du temps, plusieurs jours, et parfois il n’y a pas de remplaçant du tout qui arrive ! J’en profite pour lui dire l’inacceptable situation des directrices et directeurs d’écoles primaires, dont les décharges sont de fait supprimées lorsqu’elles ou ils doivent prendre en charge en sus de leur fonction la classe de l’institutrice ou de l’instituteur absent(e). Or, pour boucler la préparation de la rentrée 2009, l’Académie a réaffecté beaucoup de postes qui, jusqu’à présent, permettaient d’assurer des remplacements. Le remplacement sera encore plus difficile à la rentrée. J’en suis convaincu, je l’avais déjà critiqué auprès de M. Darcos, le ministre (qui ne me l’avait pas nié !), je le redis ce matin au recteur !

 

2)      ma critique de la disparition des Rased, ces enseignants spécialisés qui interviennent pour les enfants en grandes difficultés. J’ai déjà interpellé le ministre à l’automne là-dessus (cf. article du 04 novembre 2008). Sur ce point, le recteur, s’il rappelle la volonté ministérielle, souligne les postes en surnuméraire sur Roubaix.

 

3)      mon inquiétude sur le financement de la "réussite éducative" après 2009. En effet, avec ce dispositif, ces toutes dernières années, des actions personnalisées pour les enfants se sont engagées et elles exigent un travail dans la durée (à l’image des actions sur la lecture et sur l’illettrisme que nous menons à Wattrelos). Encore faut-il que les financements qui permettent cela soient eux-mêmes durables. Or, il y a débat gouvernemental sur l’existence et le volume de ces financements pour 2010, 2011 et au-delà. Leur suppression brutale  briserait tous les efforts faits jusqu’à présent !

 

SAUVER-l-ECOLE-PUBLIQUE.pdfCliquer ici pour lire la motion

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

caremelle 07/04/2009 19:28

Disponible sur le site fédéral Education, le compte rendu de notre recteur . Merci de ta mobilisation. Amitiés Olivier