Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 18:26

Dans de précédents articles de ce blog, et notamment dans mon rapport spécial sur les engagements financiers de l’Etat début novembre, j’avais fait part de mes propres chiffres sur ce que serait, compte tenu de la conjoncture en crise et de la politique gouvernementale, l’évolution des finances publiques.

 

J’aurais préféré avoir tort mais malheureusement les chiffres que j’annonçais sont confirmés par les dernières déclarations du Gouvernement !

 

Ainsi, ce midi, à l’issue du conseil des ministres, la Commission des finances auditionne la ministre de l’économie et le secrétaire d’Etat au budget. Ils viennent de présenter en conseil des ministres le nouveau projet de loi de finances rectificative pour 2009 (la deuxième, déjà depuis le début 2009 !) qu’on examinera en commission la semaine prochaine et en séance la semaine suivante.

 

Les prévisions gouvernementales sont peu réjouissantes.

 

Du point de vue de la conjoncture, les ministres soulignent que la France a connu un repli brutal de son activité au 4e trimestre 2008 (- 1,2 % du PIB). Les mises en chantier de logements ont baissé de plus de 20 % sur un an en France. Nous sommes en récession et la croissance économique sera négative : la prévision officielle est de - 1,5 % pour 2009.

 

L’investissement des entreprises baissera de 7 % en 2009 et si l’inflation va diminuer fortement à + 0,4 % (est-ce le signe que la récession se transforme en déflation ?), l’évolution du marché de l’emploi est très préoccupante.

 

Au 4e trimestre 2008, d’après le chiffre officiel, il y a eu 88 700 suppressions d’emplois salariés marchands (dont 77 000 dans l’intérim ! On en sait quelque chose, ici, dans l’agglomération roubaisienne, au vu des disparitions d’intérimaires à La Redoute ou aux 3 Suisses…). Et le pire est à venir puisque le Gouvernement lui-même prévoit des destructions d’emplois en 2009 « inévitablement importantes » qu’il chiffre à - 350 000 emplois !

 

Pour ma part, je crains que ce ne soit davantage et qu’on connaisse un chiffre de suppressions d’emplois plus proche de 500 000 que 300 000 ! C’est un plan social dramatique, le plus important jamais connu depuis plus de 30 ans, que le pays risque de vivre en 2009… si rien ne change !

 

Et en matière de finances, la dérive est monumentale ! Les prévisions officielles du gouvernement, déjà, sont terribles :

 

-         le déficit budgétaire affiché serait de - 103,8 Mds € en 2009 (il aura été multiplié par 2,5 en 2 ans !) ;

-         s’y ajoute un solde du régime général de Sécurité sociale qui se dégrade et est prévu à - 18 Mds € (le déficit a doublé en deux ans…) ;

-         le déficit des administrations publiques dérape à - 5,6 % du PIB (rappelons que la limite maximale européenne est de 3 %…) au lieu de - 3,4 % en 2008 ;

-         le poids de la dette publique s’envole : 67,3 % du PIB en 2008, 74 % en 2009 et 78,3 % en 2011 !

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires