Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 16:00

A Wattrelos, ce n’est pas la garden party, pas d’invités triés sur le volet, pas de chichis – pas de m’noules comme on dit en ch’ti : le 14 juillet, c’est tout le monde au parc urbain pour faire la fête, partager un après-midi forcément ensoleillé en famille ou entre amis, profiter des stands des nombreuses associations wattrelosiennes, et bien sûr applaudir gratuitement nos vedettes sur le podium en fin de journée.

 

Cette année, nous comptions deux invités d’honneur : le gentleman-imitateur Eric… Baert (aucun lien de parenté avec moi, je le précise, même si on est devenus très copains !), qui était en quelque sorte le régional de l’étape car il m’a confié avoir habité deux ans à Wattrelos, rue du Mont-à-Leux, et Sheila, que je ne vous ferai bien sûr pas l’affront de vous présenter : c’est toujours l’une des artistes préférées des Français, parmi les plus populaires, et je dois avouer que, moi-même, je suis sensible à son talent et à son énergie. Allez, je le reconnais, je suis fan…

 

Il faut la voir reprendre ses tubes, au milieu de ses danseurs et de ses choristes, enchaîner les chorégraphies et transmettre sa joie de chanter et son bonheur d’être sur scène face au public… c’est tout simplement épatant après 40 ans de carrière !

 

Bien sûr, j’étais parmi les milliers de personnes qui ont réservé un triomphe à nos vedettes, et j’ai même eu le privilège de les rencontrer en coulisses. Vous le savez : les personnalités que nous recevons ne repartent jamais de la Cité des Berlouffes sans leur poupée Berlouffe ; je me suis donc fait un devoir – un plaisir ! – d’en remettre une (ainsi qu’un lion en peluche, animal emblématique de notre ville) à Eric et à Sheila, et de leur expliquer ce que ces poupées représentent pour les Wattrelosiens.

 

Tous deux les ont disposées sur le tableau de bord de leurs voitures en repartant de Wattrelos avec le sourire et, je le crois, le sentiment d’avoir été chaleureusement accueillis. J’en ai profité pour leur glisser que s’il veulent revenir le deuxième dimanche de septembre pour notre fête des Berlouffes, ils seront bien sûr les bienvenus !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Monsieur le Maire,
Comme chaque année j'étais dans le public parmi ces milliers de gens venus partager un moment de bonheur, un moment où on oublie tout (ou presque) le temps de la fête. Je reconnais volontiers que la ville met les moyens pour offrir un beau 14 juillet à ses concitoyens.
Le thème du feu d'artifice du 13 était particulièrement bien choisi puisque cette année cela fait 30 ans que Claude-François,  notre "ami" à tous, nous a quittés…
Le 14 juillet avait des airs de kermesse traditionnelles d’antan et ce n'est pas moi qui m'en plaindrais. Remettons les plaisirs simples au cœur de nos manifestations festives. Combien sont les jeunes à avoir découvert les plaisirs du tir à la corde, de la course de sac lors de la fête du quartier Saint Gérard? J'étais là pour voir briller les yeux des jeunes et des plus anciens. Ces fêtes au goût d'authenticité, on en redemande, comme on redemande les bals du temps passé.
Le 14 juillet j'ai adoré le grand artiste qu'est Eric Baert. Avec lui pas besoin de fermer les yeux pour "voir" ses personnages tant il les fait vivre avec la voix et les gestes. Un grand artiste que j'aimerai revoir à Wattrelos. Pourquoi pas à l'occasion d'une action de bienfaisance : pour équiper une ou deux écoles d’ordinateurs récents, par exemple…Sheila, toujours aussi jolie et adulée ! Quel bonheur ! Elle fait partie de la vie des français; enfin de celles qui ont plus de vingt ans. C'était donc l'occasion de montrer aux plus jeunes qu'on peut allier musiques mélodieuses et textes intelligibles. Les jeune pratiquent aujourd’hui un chant différent, avec souvent des textes durs et leurs mots crient leurs maux, leur mal être. Pourtant, un peu comme Sheila, la plupart de nos jeunes ont un talent fou et peuvent chanter l'amour et la solidarité. Je vous proposerai, Monsieur le Maire, un projet que j'ai monté pour eux et que j'aimerais voir concrétisé. Des hommes de convictions, parfois différentes, peuvent se parler pour essayer d’améliorer les conditions de vie de leurs concitoyens ; je continuerai donc d’écrire régulièrement J
La fête fût belle dans notre ville, elle le sera encore plus à l'avenir, et tous, quelles que soient nos convictions, nous partagerons ces moments de purs plaisirs... Merci à vous Monsieur le Maire, merci à vos équipes qui ont travaillé très durement pour assurer la technique, la sécurité, le nettoyage (et j’en oublie) et à toutes les Wattrelosiennes et Wattrelosiens sans qui le spectacle n'aurait pas lieu...
Cordialement, JF SOYEZ
Répondre