Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 10:37

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature, hier soir, dont les délibérations étaient essentiellement techniques, n’appelait pas de débats particuliers. Je suis donc particulièrement satisfait que l’on ait voté quasiment toutes ces délibérations à l’unanimité. Toutes sauf une ; j’y reviendrai.

 

Parmi l’ordre du jour figuraient notamment deux décisions fortes et symboliques de la volonté d’action de cette Municipalité :

 

1)      l’adoption du principe d’une expérimentation, proposée par LMCU, de déclaration préalable de mise en location. En clair, le propriétaire souhaitant louer un appartement ou une maison devra d’abord le déclarer en mairie. Pourquoi ? Parce que cela permettra à la Ville de pouvoir lutter contre l’habitat indigne. C’est un droit de regard, un outil permettant de contrer les marchands de sommeil qui ne trouveront pas à Wattrelos une base arrière pour faire fructifier leur fond de commerce ! Roubaix et Tourcoing sont deux villes qui expérimentent ce principe ; il était impensable que ce ne soit pas également le cas de Wattrelos.

 

2)      l’adoption d’un dispositif d’aide à la traversée du carrefour formé par les rues Delory et des Basanos pour les personnes non voyantes ou malvoyantes : des télécommandes sonores fournies par LMCU indiqueront la couleur des feux tricolores. L’accompagnement des personnes handicapées est une priorité programmatique pour les 39 élus de la Majorité qui se sont engagés à rendre la ville, et donc la vie, plus faciles pour toutes celles et ceux qui sont malheureusement privés d’une partie de leurs facultés (nous sommes d’ailleurs en retard sur ce plan-là dans notre pays). Ce dispositif est une première étape, un premier pas en direction de l’accompagnement de ces personnes ; il y en aura d’autres.

 

Voilà donc deux délibérations importantes votées.

 

Je reviens à présent sur cette unique délibération qui n’a pas fait l’unanimité car cela m’a profondément choqué, comme je crois la quasi totalité des élus et du public présents. Il s’agissait tout simplement de nommer six nouvelles rues de notre ville, notamment dans le quartier du Crétinier où la Municipalité propose une rue Guy-Môquet. Guy Môquet est ce jeune résistant communiste de 17 ans fusillé durant la seconde guerre mondiale dont toute la France a parlé l’été dernier, le président Sarkozy souhaitant que la dernière lettre de ce jeune homme, au demeurant fort émouvante, soit lue dans les écoles au nom du devoir de mémoire.

 

Le groupe Front National a voté contre cette décision, contestant le rôle de résistant de Guy Môquet, stigmatisant son appartenance au parti communiste, et arguant du fait que l’on satisferait de la sorte un « caprice présidentiel » (sic) alors que d’autres résistants, wattrelosiens ceux-là, pourraient être mis à l’honneur.

 

Cette intervention m’a écœuré. Elle m’a ramené quelques années en arrière lorsqu’il s’était agi de dénommer, au Crétinier, la place de l’Humanité. Cette même représentante du Front National avait trouvé ce nom « nauséabond » (re-sic). Manifestement, derrière un discours qui s’est lissé avec les années pour séduire plus sournoisement, vit encore avec une belle ardeur l’esprit du Front National qui synthétise à peu près tout ce que je déteste.

 

Bien entendu, j’ai réagi vivement aux propos de la représentante du Front National, ainsi que mon adjoint à la culture et président du groupe communiste Guy Duel. Quel que fût son engagement, Guy Môquet était d’abord résistant. C’était un jeune homme qui se battait pour la paix et la liberté. A travers lui, c’est la Résistance que l’on honore, de Wattrelos et d’ailleurs. Et notre cité n’a jamais manqué de rendre hommage à ses enfants qui sont tombés pour les mêmes idéaux pacifiques que ceux de Guy Môquet : une vingtaine de nos rues portent leurs noms glorieux, les diverses commémorations de l’année me donnent l’occasion à chaque fois de saluer leur mémoire, un film a même été édité par la Ville pour retracer leur action, une salle de notre musée des arts et traditions populaires leur est dédiée.

 

Il me paraît important que les Wattrelosiens, notamment ceux qui ont été électeurs de la liste présentée par Madame Langlois, sachent ce qui s’est passé hier soir. Car l’assemblée communale ne peut qu’avoir honte de tels propos. La démocratie, c’est d’abord la tolérance et le respect, surtout à l’égard de ceux qui ont donné leur vie pour la France.


Partager cet article
Repost0

commentaires

Amed Zafrane 02/05/2008 22:28

Comment ne pas réagir à l'intervention honteuse, déplacée et polémique de Madame Langlois lors du premier conseil municipal de la nouvelle mandature.En effet, derrière les propos mensongers et orduriers de Madame Langlois, récemment congédiée du F.N, on retrouve les idées de haine, d'intolérance et de xénophobie qui constituent le socle de la propagande de ce qui reste de l'extrême droite en France.Remettre en cause la mémoire d'un homme qui a donné sa vie à la nation est indigne d'une élue du peuple , mais il est vrai que la falsification de l'Histoire est également l'une des  caractéristiques d'une formation qui, espérons-le, est moribonde.