Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 09:41
santeblog.jpgQuand je suis devenu maire, il y a 8 ans, et que j’ai pris connaissance des indicateurs de santé à Wattrelos – un peu plus mauvais encore, comme dans le reste de notre région Nord – Pas-de-Calais, terre de labeur – j’ai compris qu’il fallait agir. Agir à notre échelle communale, avec nos moyens, mais avec cohérence et volontarisme, pour pouvoir faire en sorte que, pour l’avenir, les indicateurs s’améliorent.
 
Parce que si, dans 20 ou 30 ans, l’équipe municipale qui succédera à celle que j’anime constate que, depuis l’an 2000, notre politique de santé a permis de faire gagner ne serait-ce qu’un an de vie supplémentaire à nos concitoyens, j’aurai le sentiment que nous n’avons pas failli à notre tâche, que nous n’avons pas fui nos responsabilités.
 
C’est en substance ce que j’ai dit aux lauréats de la 3è Fête de la Santé wattrelosienne que je recevais hier soir à l’Hôtel de ville afin de leur remettre les cadeaux gagnés durant cette semaine thématique consacrée au sommeil, organisée salle Salengro au début de ce mois.
 
C’est vrai : la santé n’est pas une compétence communale. Rien n’oblige une ville à développer des actions de santé publique comme nous l’avons fait durant ce mandat en créant un Conseil communal de santé (qui coordonne tous les acteurs de santé de la ville), en développant des actions de prévention à destination des enfants, des collégiens, en embauchant une diététicienne pour mieux équilibrer les repas servis dans les cantines ou pour nos aînés, ou en apportant un soutien sans faille à l'association Clairière, chargée de la prévention et de la lutte contre les addictiologies (drogue, cannabis, alcool, médicaments...).
 
Ces actions ne sont pas obligatoires ? Non, elles sont indispensables. Nous les prolongerons (j’espère !) demain, en y ajoutant notamment une participation active au programme Epode dans lequel la Ville vient de s’engager et qui vise à prévenir l’obésité des enfants.
 
Oui, la santé a été, ces dernières années, une priorité forte de la Municipalité.
Car, au final, quoi de plus précieux dans la vie que la santé ?


Partager cet article
Repost0

commentaires