Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 10:21
Dans son projet de budget pour 2008, le Gouvernement modifie les règles d’évolution des dotations de l’Etat aux collectivités locales, privant ces dernières de près de 400 millions € de ressources en 2008. C’est un acte politique qui met à mal la décentralisation. C’est une faute sociale, car alors que les difficultés sociales sont grandes, les collectivités (communes, départements) vont manquer de moyens pour y répondre. C’est une erreur économique, aussi et surtout, car si la croissance économique française peine à accélérer, comment oublier que par leurs dépenses et leurs investissements, les collectivités territoriales stimulent les économies locales et donc la croissance française ?
 
Réduire les ressources de nos collectivités, c’est prendre un risque avec la croissance du pays !
 
Comment le gouvernement de Fillon peut-il oublier que, depuis 2003, les investissements des collectivités locales ont augmenté chaque année en moyenne de + 8 % ? Cela représente 40 milliards € d’investissement en 2006 (contre 30 milliards en 2002) ! En comparaison, les entreprises françaises ont investi 187 milliards euros en 2006 (contre 159 en 2002) soit une hausse de seulement + 4 % par an.
 
L’investissement local joue donc un rôle de premier plan.
 
N’oublions pas que les communes investissent prioritairement dans l’aménagement urbain, le logement ; les départements dans la voirie et les collèges ; les régions dans les lycées et transports collectifs.
 
Alors que veut le Gouvernement ? Pourquoi prendre le risque de couper les jambes de collectivités qui ont besoin d’investir, qui ont déjà beaucoup de difficultés à le faire dans un contexte de hausse de prix (+ 5,5 % en 2006) qui renchérit les coûts ?
 
Comment ne pas comprendre que les besoins, à moyen terme, en infrastructures routières, protection environnementale, aménagement urbain, logement, transports, ou liés à la décentralisation sont soutenus ?
 
L’INSEE estime le « stock » actuel de capital fixe des administrations publiques locales à 577 milliards € et à 27 milliards € son « usure annuelle ». Pour développer ce stock, il faut donc investir davantage que cela. Voilà le constat !
 
Alors, oui, il faut dénoncer la stratégie suivie par le Gouvernement en matière de collectivités locales, car ces dernières ne sont que la variable d’ajustement d’un budget de l’Etat qu’on prive (avec les « cadeaux fiscaux » de l’été) de recettes fiscales, en totale inutilité économique. Pour favoriser les intérêts particuliers de ses électeurs riches et rentiers, le Pouvoir affaiblit les ressources qui œuvrent à l’intérêt collectif, il freine les investissements qui donnent à notre économie son efficacité et qui améliorent les conditions de vie.
 
Ce gouvernement n’a qu’une politique pour nos collectivités : le garrot !


Partager cet article
Repost0

commentaires