Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 15:06
On connaît la méthode : quand les chiffres ne sont pas bons, ou n’évoluent pas comme le Gouvernement le veut, il décide de réviser l’indicateur ! Et de ce point de vue, celui de François Fillon n’a pas tardé ! Il n’est en fonction que depuis mai, et déjà en septembre la présentation des chiffres du chômage est modifiée !
Ainsi, l’INSEE a cessé depuis septembre la publication mensuelle des taux de chômage, et ne publiera plus qu’un taux trimestriel avec un mode de calcul modifié.
Il est vrai que, d'après un rapport rendu à la ministre, la baisse du chômage depuis 2005 n’aurait pas été aussi importante qu’il a été dit : elle aurait été surestimée d’environ 20 % (en raison des radiations, du système de convocations, des chômeurs en formation…). Ça, c’est pour le passé !
Et pour demain ?
Et bien, il faut savoir que la nouvelle méthode de calcul de l’INSEE va conduire à sortir
200 000 chômeurs du baromètre officiel (à cause d’une interprétation plus restrictive sur la recherche active d’emploi) !
Voilà un domaine où le Gouvernement a été réactif : c’est même de la précipitation ! Le rapport demandé à l’Inspection des Finances, et des Affaires Sociales a été remis à la ministre des finances le 25 septembre… et la décision de changement du calcul du taux de chômage mise en œuvre le 28 septembre !
Curieux, non ?
D’autant que ce nouveau calcul du taux de chômage, outre qu’il devrait être plus favorable, aura aussi et surtout pour effet d’éviter toute comparaison avec les taux précédents…
Qui ne voit l’intérêt pour le Gouvernement, surtout lorsque :
-         le nombre officiel des demandeurs d’emplois à l’ANPE est à nouveau à la hausse (août 2007 : + 0,6 % pour la catégorie 1) ;
-         la croissance économique faiblit (estimée à + 0,8 %) ;
-         les offres d’emploi se réduisent (- 4,4 %) ;
-         les statistiques sur l’emploi des salariés viennent d’être révisées à la baisse (variation au 2è trimestre : 0 %) ;
-         le Gouvernement prévoit une réduction sévère des contrats aidés dans le budget 2008 (à peine 230 000 dans le secteur non marchand), dont les suppressions et les non-renouvellements vont intervenir dès cet automne (notamment dans l’Education nationale).
 
En termes simples, le Gouvernement prend ses précautions pour éviter de trop mauvais chiffres dans les mois qui viennent… et pour cela, change le thermomètre !!! Mais cela ne change rien à la température sociale… Celle-là est malheureusement orientée à la souffrance sociale.


Partager cet article
Repost0

commentaires