Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 10:34
 
Dominique Baert - kewego
Le socialiste Dominique Baert, premier à déposer son dossier de candidature pour la 8ème circonscription du Nord Roubaix-Wattrelos.
Mots-clés : baert candidature
Ça y est : je sors de la préfecture. Je me suis levé tôt, c’est vrai, et je suis le premier candidat inscrit dans le Nord, et donc le premier de la 8ème circonscription ! J’ai voulu ainsi montrer aux électeurs et aux militants ma capacité à agir, et ma détermination.
J’ai aussi voulu montrer symboliquement que les élections législatives sont décisives.
C’est de leur résultat que sortira la majorité parlementaire et donc le gouvernement de la France pour les cinq ans à venir.
Certes, mener une nouvelle campagne après avoir perdu la mère des batailles est difficile. En son temps, les socialistes n’éviteront pas de chercher à tirer toutes les leçons de l’échec présidentiel. Tout sera passé au scanner. Nous devrons définir une ligne politique claire et un calendrier précis. Opérer un renouvellement très profond de nos idées et de notre organisation. Faire sans doute monter de nouveaux responsables plus représentatifs de la diversité du pays. Concevoir enfin des alliances durables et leur mode de fonctionnement. Le Parti socialiste a le devoir de se repenser car il incarne désormais l’essentiel de l’opposition et de la gauche. Se repenser cela veut dire aussi être capable d’assumer un débat franc mais sans diabolisation. De refuser l’anathème envers ceux qui pensent différemment.
Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Pour que cette rénovation soit possible, il nous faut réussir les élections législatives. La République sera hémiplégique sans un groupe socialiste fort qui puisse proposer des alternatives au rouleau compresseur de la droite. Le calendrier électoral rend cette bataille difficile. Le contre coup de la présidentielle peut entraîner une démobilisation de nos électeurs. Nous allons également avoir en face de nous un gouvernement de « communication » et de campagne législative qui cherchera à nous priver d’espace en débauchant des personnalités de notre sensibilité. Ça, c’est une volonté du Président Sarkozy de jeter le trouble dans l’opinion, de semer une certaine confusion politique ! Avec pour seul objectif d’obtenir une majorité écrasante à l’Assemblée nationale qui lui donnera les pleins pouvoirs. 
Entre repos maltais, censure de presse, verrouillage de l’UMP et débauchage ailleurs, menaces puis apaisement envers les syndicats, le quinquennat n’est même pas commencé qu’il est embrouillé. M. Sarkozy est l’élu d’une droite « décomplexée » qui, par ses thèmes de campagne a réussi à couvrir tout le champ de la droite jusqu’à l’extrême droite. S’il applique ce qu’il a promis, comment croire que ceux venus de la gauche qui s’embarquent dans l’aventure ne se retrouveront pas bientôt sur le sable ? Chacun est devant sa conscience.
En fait, dans la responsabilité d’élu local, de responsable politique et de candidat, je veux surtout rappeler inlassablement que la meilleure assurance contre les excès et la concentration du pouvoir, c’est l’existence d’une gauche forte à l’Assemblée nationale !
Nul ne veut revivre le scénario de 1993. Nous, socialistes, sommes dépositaires de l’espoir de 17 millions d’électeurs. C’est dans cet esprit que nous avons conçu notre programme législatif. Et rien ne nous autorise à commettre l’erreur de partir battus. Nous ne sommes pas les Bourgeois de Calais qui vont remettre, la corde au cou, les clés de la République à M. Sarkozy. Nous sommes les candidats de 17 millions de Français qui croient à un autre destin pour la République que celui du conservatisme compassionnel. Nous sommes porteurs d’un message de renouveau. Nos députés ont prouvé durant la législature qui vient de se terminer qu’une gauche forte au Parlement pouvait éviter de grands désagréments au pays (le CPE, la privatisation de GDF, le démantèlement de la loi SRU, la réhabilitation de la colonisation…) mais aussi aider à consolider ses valeurs républicaines, l’Etat impartial et le pluralisme.
Une République équilibrée politiquement et socialement. Une opposition droite/ gauche renouvelée. Un projet de rénovation que nous voulons mener à bien. Voilà ce que nous avons à dire aux Français. Ne soyons pas sur la défensive.
Commençons par décrire les graves dangers que portent le premier train de réformes qui va s’appliquer : le contrat unique ; l’atteinte au droit de grève ; la fiscalité des rentiers ; les faux semblants de la défiscalisation des heures supplémentaires ; les peines planchers ; la mise en concurrence des écoles…Opposons sur chaque mesure notre alternative.
Croyons en nous-mêmes. Démontrons notre capacité de nous rénover et nous relever. Comme l’écrivait Saint Exupéry : « Il y a des défaites qui assassinent ; il en est d’autres qui réveillent ». Alors relevons nous ! Les seuls combats perdus d’avance sont ceux qu’on ne livre pas.
Partager cet article
Repost0

commentaires

electrocolo 27/05/2007 16:52

bonjour Mr Baert, comme beaucoup de nos concitoyens je m'interresse de loin à la politique. Mais sans réel partis pris pour tel ou tel formation, j'ai été attéré de constater certaines choses qui risque de vous porter préjudice. D'abord et je vais vous les signaler. J'ai la chance d'habité en face d'un panneau d'affichage public qui est aussi situé à coté de mon bureau de vote. Et comme beaucoup de soir précédant des éléctions, les militants s'activent à promouvoir leurs candidats. Or une chose m'a choquer, c'est de voir vos militants afficher vos affiches, ainsi que celles des Verts, mais ce n'est pas tout!! ils detruisent!! je dis bien ils détruisent celles de Mr Kacet le candidats UMP. Pas tres loyal je trouve, pour des partis qui se disent pour le rassemblement et contre la division entre les français. Seulement et ce n'est pas terminé malheureusement, meme pas une demi heure plus tard, des militants de Mr Kacet ont également affichés en gardant une partis de vos affiches. Lorsque je les interpellé ils m'ont dis que la démocratie c'est le droit pour tous de parler et d'afficher ses opinions, donc ils estimés loyal de laisser une place à leurs opposants.Eh ben voyez vous Mr Baert, rien que sa me donne une idée de ce que peuvent etre les uns et les autres. Et meme si mon jugement se fais sur des détails anodins ils ont toutes leurs importance à mes yeux. Si je peux vous conseiller donner des instructions à vos colleurs, et jouer la Royal euh pardon Loyale!!!Et vous savez tres bien que conseilleur n'est pas payeur.Bon courage à vous.

Dominique Baert 30/05/2007 15:21

Bonjour,Vous avez raison : je fais passer la consigne auprès des colleurs afin que chacun soit respecté comme il se doit dans cette campagne.Je suppose à cet égard qu'à Croix et à Wasquehal, ceux qui taguent les visages de ma suppléante et de moi-même, déchirent ou recouvrent nos affiches à peine posées sauront faire montre d'autant de compréhension républicaine !A bientôt et merci de m'avoir signalé ces abus.

Macou 19/05/2007 12:48

Bonjour,J'habite au nouveaux monde et je suis un nouvel adhérent. je vous ai déja laissé un Mail sur votre Blog et je n'ai  à ce jour aucune réponse. Faire de la politique autrement commence peut être par respecter ceux qui militent pour que vous puissiez être élu. Heureux de voir que vous vous  levez tôt pour vous présenter, merci de vous couchez tard pour me répondreBruno MACOU

Dominique Baert 20/05/2007 20:37

Bonjour Bruno,Peut-être n'êtes vous pas encore complètement familiarisé avec le fonctionnement de ce blog : j'ai répondu à votre message le 12 mai. La réponse se trouve naturellement à la suite de votre intervention (A consulter > Dossier migrants).A bientôt !