Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 17:02
Je ne suis pas certain que la politique donne à nos concitoyens en ce moment le meilleur à penser. C’est vrai au niveau national où le gouvernement est constitué à coup de débauchages individuels qui ne se font pas sur la base de valeurs, d’idéaux ni même d’idées ou de programmes, mais plutôt pour des carrières individuelles.
Certains font passer leurs engagements, ce que l’on pensait être leurs idéaux, bien après ce qui est l’essentiel à leurs yeux (on le sait maintenant !) à savoir : un poste !
C’est pitoyable et désolant. Piètre image. Ce n’est pas ma conception de la politique. La politique, c’est une constance, ce sont des valeurs que l’on porte et qui dépassent tout, y compris les parcours et destins personnels. Peu importent les fonctions : on n’est pas en fonction pour avoir le (ou un) pouvoir, mais pour exercer ce pouvoir au service d’une cause ou d’une population.
On est élu pour servir, pas pour se servir !
Partager cet article
Repost0

commentaires

Amed Zafrane 19/05/2007 19:36

Le bal des prétendants est enfin terminé. Les uns courtisés, les autres débauchés, la manoeuvre a marché.Le verdict tombé, les "recalés" ressassent déjà leur rancoeur et attendent leur heure. Quel pitoyable spectacle donné par un président manipulateur et calculateur.Assurément, la politique ne doit pas se confondre avec ces agitations de couloirs et une course aux honneurs.Pourtant, quelques hommes avides de pouvoir et aigris ont cédé après avoir renié le peu qui leur restait de leurs convictions.Comment Bernard  Kouchner, communiste dans sa jeunesse, peut -il partager le même banc que Brice Hortefeux( proche du F.N), ou que Christine Boutin( symbole d'une droite réactionnaire et intolérante) ?Les Français méritent mieux que cela et notre pays a besoin de retrouver une certaine morale politique et des clivages fondés sur des valeurs, des idées, des projets.Nous devons donc réagir et tout faire pour réinvestir le Palais Bourbon pour éviter un Etat U.M.P.Il faudra par la suite avoir le courage de moderniser notre parti, réduire l'influence de quelques caciques, faire émerger de nouveaux talents et construire un véritable projet d'alternance qui réponde aux préoccupations quotidiennes des Français: pouvoir d'achat, logement, emploi, santé, justice, éducation, sécurité, fiscalité, loisirs...Osons relever ce défi !Amed Zafrane

edouard 17/05/2007 10:33

et que pensez-vous de cette excellent edito de denis Sieffert “Pour une opération Vérité” dans www.politis.com (…)La pagaille est d’ailleurs telle ( au parti socialiste) que les ralliés au sarkozysme en mériteraient presque l’indulgence. Quand le port d’attache est dans la brume (une épaisse brume idéologique), on ne peut en vouloir aux naufragés. À sa façon, Bernard Kouchner révèle une vérité profonde sur l’identité du parti socialiste. Il« décomplexe » une partie de ses amis qui n’osent pas toujours dire qui ils sont ni où ils vont. Ainsi, dans la novlangue socialiste, il ne faut pas dire « recentrage » et encore moins « droitisation », mais « rénovation » et « modernisation ». Ne jamais dire « social-libéralisme », mais « social-démocratie ». (…) Ces faits ne sont pas seulement révélateurs de la difficulté qu’éprouvent certains dirigeants à s’assumer, mais aussi de la juste idée qu’ils se font de la base de leur parti. S’ils n’osent pas trop dire leur projet, c’est qu’ils n’ignorent pas que la base sociale du PS reste profondément ancrée à gauche. Ils ont pleinement conscience de la contradiction qui existe entre leurs calculs électoraux, les raccourcis qui mènent au pouvoir en passant par le centre et l’aspiration des militants à un véritable parti de gauche.(…) Après tout, une droitisation assumée contraindrait chacun à se déterminer. Et la question ne se poserait pas seulement au sein du PS, mais à toute la gauche. Elle rendrait d’autant plus urgente la refondation d’une véritable gauche de transformation sociale. source: http://www.politis.fr/Pour-une-operation-verite,1124.html