Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

25 janvier 2018 4 25 /01 /janvier /2018 12:36
Voeux aux entreprises : MAKE WATTRELOS GREAT AGAIN

Créer de nouvelles implantations d’entreprises, mobiliser les existantes pour leur développement, tout cela concourt à la création d’emplois qui est pour Wattrelos l’enjeu local comme national. Ce n’est, pour le maire que je suis, pas un enjeu c’est une obsession : car le sous-emploi est un fléau social qui pèse sur les revenus, développe la pauvreté et déstructure relations et cohésion sociales.

Elu local, je vis les demandes d’emploi répétées et insistantes, les sollicitations au CCAS pour les factures d’énergie ou de cantines scolaires, les désespérances y compris intergénérationnelles, les pleurs et les peurs de personnes durablement éloignées de l’emploi.

Notre défi, à Wattrelos, n’est pas que le nombre total de demandeurs d’emploi, il a un visage, c’est celui : des jeunes de moins de 25 ans sans emploi (ils sont 809 à fin septembre 2017) à qui nous devons de travailler à donner un projet de vie ; des demandeurs de longue durée (2 473 de plus d’un an, 1 484 de plus de 2 ans !) souvent de plus de 50 ans, dont la reconversion est difficile. Telle est la toile de fond en ce début 2018 pour la cérémonie de vœux que la municipalité organise, comme chaque année, à destination du monde économique wattrelosien.

1 - Cette année, ces vœux ont lieu dans un cadre économique, mondial, européen et français qui va mieux !

            Cela fait bien longtemps qu’on n’avait pas vu un tel « alignement des planètes » de prévisions économiques si positives, et c’est tant mieux !

            Côté croissance mondiale, le FMI parle de « net regain » (3,9 % en 2018, après 3,7 % en 2017 et 3,2 % en 2016), et une « reprise solide » qui concerne les économies avancées comme les pays émergents (7,8 % en Inde, et 6,4 % en Chine !). En faisant quasiment jeu égal, voire meilleur que les Etats-Unis, la zone euro s’affirme nettement, avec une croissance (2,4 % en 2017) à son plus haut niveau depuis 10 ans, assortie d’une diminution de chômage (8,9 %), d’une faible inflation (1,4 %) et d’une réduction de l’endettement. En Allemagne, alors qu’on craignait un tassement, ce sont dorénavant + 2,3 % qui sont espérés en 2018, et si un fléchissement a lieu en Italie, Espagne et au Portugal, la croissance s’accélérerait en France vers 1,9 à 2 % en 2018 (ce qui est la meilleure performance depuis 2010 !).

Voeux aux entreprises : MAKE WATTRELOS GREAT AGAIN

2- Localement, cette « embellie économique » s’observe également

            Lors de son audience solennelle de rentrée le Tribunal de Commerce de Lille-Métropole pointait le « tournant favorable » de la décrue des procédures collectives : - 13 % en 2017 (passées de 7 416 en 2016 à 6 477 en 2017), soit – 20 % en deux ans ! Moins de destructions d’entreprises, mais plus de créations : + 14 % en deux ans !

            A Wattrelos, cela se voit aussi dans les chiffres d’entreprises créées localement. De 2010 à 2017, les créations (inscriptions au RC) d’entreprises ont augmenté de 85 à 121 (+ 50 % !), alors que les radiations ont diminué (- 40 % passant de 83 à 52). Sur la ville, on dénombre 273 communes, 405 artisans et 111 entreprises.

3 - Et Wattrelos, comment va ?

Wattrelos n’a certes pas ces 20 dernières années été ménagée par les crises économiques (textile dans les années 90/2000, VPC en 2015 avec La Redoute), mais a su se reconstruire un tissu et donc une actualité économique, d’abord avec ses parcs d’activités, ensuite avec la reconversion des sites.

A dire vrai, et en simplifiant à grands traits, Wattrelos a 4 caractéristiques : un excédent démographique et une insuffisance de logements, d’emplois et de ressources.

Et loin d’être une fatalité, pour l’équipe municipale ces combats nous mobilisent.

 Un excédent démographique

Oui, je ne le dis pas souvent, et surtout pas assez : Wattrelos a un cœur qui bat, et qui bat fort. C’est une ville jeune. Sa démographie en atteste. Chaque année, c’est une constante structurelle, le nombre de naissances est supérieur de 150 à 200 unités au nombre des décès (500 naissances pour 363 décès en 2017 ainsi, soit un solde de + 147).

En 6 ans, de 2012 à 2017, les chiffres sont plus parlants encore : 3 238 naissances, pour 2 219 décès, soit + 1019 habitants supplémentaires « naturellement » en 6 ans pour Wattrelos. Malheureusement, ce ne sont pas les chiffres qui sortent des recensements de l’INSEE, où nous aurions plutôt perdu 500 habitants. Par-delà les non compatibilités des périodes d’analyse et les incertitudes statistiques par les méthodes utilisées, il est incontestable que Wattrelos ne profite pas sur son territoire de ce dynamisme démographique puisqu’il est évalué que la population fléchit. C’est donc qu’un certain nombre d’habitants quittent à un moment la ville, le plus souvent sur deux motivations : le logement et l’emploi.

‚ Il y a une double insuffisance qualitative et qualitative de logements, c’est incontestable

Wattrelos est demandée, elle est attractive : plus de 6000 demandes de logements concernent Wattrelos. Mais sui generis, pour sa propre population elle a besoin de logements supplémentaires. C’est là toute la politique de logements que la municipalité veut conduire : + 1000 sur 2004/2014 ; + 1000 autres prévus jusqu’en 2021.

Nous poursuivons cette démarche à travers 3 chantiers majeurs :

Ø le quartier des Villas : inscrit dans l’ANRU 2, au Nord de la Ville (40 à 120 logements potentiellement concernés par une démolition et une reconstruction) ;

Voeux aux entreprises : MAKE WATTRELOS GREAT AGAIN

Ø la reconversion des friches industrielles : Lainière, Peignage Amédée qui vont se lotir en 2018 ;

Ø le réaménagement du Centre-Ville. De nouvelles voies d’accès, telle le Bd André Cambray ont été créées. Deux nouveaux parkings ont été aménagés devant le CSE et la bibliothèque pour donner un petit coup de neuf. Mais surtout 1000 logements, reconversion de la Friche St Liévin, sont au programme de la ZAC de l’Hippodrome.

Voeux aux entreprises : MAKE WATTRELOS GREAT AGAIN

ƒ Le pendant du logement c’est l’emploi : chacun sait l’insuffisance d’emplois ici comme dans notre agglomération, et même en France.

            Wattrelos, sur l’année écoulée paraît être dans le même paradoxe que la France : + d’emplois créés, + de postes occupés, mais + de demandeurs d’emploi ! Le phénomène statistique, bien connu des retours sur le marché du travail en cas de réanimation de la croissance, complique évidemment les choses sur le front du marché de l’emploi et des statistiques du chômage.

            Mais loin de conjectures, un chiffre nous obsède : 3197 demandeurs d’emploi (catégorie A) à fin septembre 2017. Certes comparable à celle observée sur Roubaix, la progression est cependant moindre que celle constatée à Tourcoing, Hem ou Croix. Mais ces 3 200 demandeurs d’emploi, avec 16 % de jeunes et + 50 % depuis plus d’un an, nous obligent collectivement et individuellement.

            Parcs d’activités, infrastructures routières, reconversion de friches ont été nos lignes politiques. Si je n’ai à ce jour pas d’annonce majeure et novatrice à faire, je me réjouis que notre assise économique se voit confortée en 2017 :

ØEco Parc du Sartel : Sanelec s’est installée ; 2 nouvelles enseignes en avril : Food Stocks, Carter Cash ;

ØSartel : création de « Coursepro » de transports de plis et de colis ; arrivée au Centre Mendès-France d’une activité de peintures industrielles ;

Ø Martinoire : Flandres Désamiantage en septembre ; Nord Toitures en décembre. La zone d’activités vit plus que jamais au rythme de la reconversion de La Redoute, localisée dans son nouveau site, et dont la démolition à venir de l’ancien bâtiment permettra la construction d’une plate-forme logistique de près de 100 000 m² ;

Ø Avelin : la dernière parcelle a trouvé preneur, avec Procaz avec un permis de construire qui s’engagera d’ici un mois ou deux ;

Ø Beck : Métal Passion s’est installée cet été ;

Ø Couteaux : la reconversion du 2nd bâtiment Atlas a été menée à bien par Foncariane avec Basic Fit et un contrôle technique qui s’y sont installés comme prévu. Un restaurateur et une boulangerie sont en cours de travaux. Le bâtiment sera au complet en 2018.

          Au-delà, nous poursuivrons l’aménagement d’infrastructures routières (boulevard Tourcoing-Beaulieu a connu l’ouverture d’un nouveau tronçon : la MEL s’est engagée à entreprendre le barreau manquant fin 2018/début 2019), et le déploiement de la fibre optique qui s’accélère avec Orange.

„ Enfin, Wattrelos a une insuffisance de ressources liée à son histoire !

            Attention, cela ne veut pas dire que Wattrelos soit en déficit : non, de ce côté-là, ça va, merci, nous gérons avec prudence, et l’exercice 2017 se solde positivement.

            Ici, nous n’avons pas les yeux plus gros que le ventre ! Nous ne voulons pas dépenser ce que nous n’avons pas ou ce que nous ne saurions pas rembourser.

            Nos programmes d’investissements sont donc prudents, et adaptés à nos capacités financières, d’autant plus que, nous voulons durablement diminuer notre endettement, et nous ne voulons pas augmenter les impôts : ils n’ont pas bougé en 10 ans. Bien que, depuis 10 ans nous ayons perdu 2 M€ de recettes, il n’y a pas eu de hausse de la fiscalité locale. Il n’y en aura pas en 2018 !

            Le monde de demain se prépare maintenant. C’est vrai des recherches, des investissements, des technologies et des énergies qui s’imaginent, se préparent.

            Mais le Wattrelos de demain se fait aussi maintenant. Nous en sommes les co-concepteurs, les co-producteurs, vous par vos idées, vos investissements, votre développement, les emplois que vous créez ou contribuez à créer.

            Voilà pourquoi, notre projet commun, à vous responsables économiques et nous municipaux, est de « MAKE WATTRELOS GREAT AGAIN ». Pour cela, il y a du boulot, il faut de l’énergie, de l’envie de se battre et d’avancer.

            Mais pour cela, il faut de la santé !  C’est pourquoi, à tous nos responsables économiques, pour eux-mêmes, leurs salariés et leurs activités, je souhaite très chaleureusement une Belle Année 2018 !

            Anatole France écrivait : « C’est en croyant aux roses qu’on les fait éclore » : c’est en croyant à l’avenir de Wattrelos qu’on le construira tous ensemble, entreprises et élus !

Voeux aux entreprises : MAKE WATTRELOS GREAT AGAIN

Partager cet article

Repost0

commentaires