Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 15:36

Instauré par le Président de la République le soir des attentats du 13 novembre 2015, l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national a été prorogé jusqu’en juillet 2017, suite au vote intervenu hier soir à l’Assemblée Nationale.

 

Cette prorogation, la 5ème depuis novembre 2015, répond à une double exigence :

 

- D’abord,  faire face à une menace terroriste persistante d’intensité élevée et donc protéger les Français. Le nombre  de Français présents sur les théâtres d’opérations de groupements terroristes, les opérations militaires en cours dans lesquelles la France est engagée, la désignation par Daesch de notre pays comme une cible prioritaire, autant de facteurs qui justifient le maintien des dispositions de l’état d’urgence.

 

Hier après-midi, à l’Assemblée Nationale, Bernard Cazeneuve, lors de sa déclaration de politique générale, a indiqué que, depuis le début de l’année 2016, 420 personnes liées à l’islamisme radical ont été arrêtées et 17 projets d’attentats ont été déjoués sur notre sol. Depuis la dernière prorogation en juillet dernier, ce sont près de 600 perquisitions administratives qui ont été réalisées.

 

- Ensuite, la période électorale qui s’ouvre accroît encore le risque de passage à l’acte. Les élections nationales du premier semestre 2017 -présidentielle d’abord, législatives ensuite- vont entraîner des rassemblements et réunions publiques en nombre sans oublier la tenue de bureaux de vote dans tout le pays. Une démocratie comme la nôtre se doit de protéger ses citoyens et leur permettre de participer sereinement à ces rendez-vous électoraux majeurs.

 

Les mesures de l’état d’urgence comme l’ensemble de l’arsenal antiterroriste mis en œuvre par la majorité présidentielle depuis 2 ans favorisent l’action de la Police judiciaire et de la Justice. Elles sont bien sûr assorties d’un contrôle juridictionnel rigoureux destinés à protéger les droits des citoyens. C’est l’honneur de notre République de savoir se défendre avec les armes de l’Etat de droit. 

Partager cet article

Repost0

commentaires