Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Ecole sur 4 jours : Wattrelos y est favorable, dès septembre 2017 !
    Le nouveau Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer l’a affirmé : un décret sera publié très prochainement afin de permettre aux communes de se prononcer sur l’organisation de la semaine d’école sur leur territoire. A Wattrelos, la réponse...
  • Elections : C. Osson en tête, à Wattrelos et à Roubaix !
    Longue journée que ce dimanche électoral. Longue parce que, ça y est, ce 1er tour amorce concrètement le processus de ma succession comme Député de la 8e circonscription : dans dix jours, après cette vie intense le jour, la nuit, ces week-ends inexistants,...
  • Un député c'est un acteur local !
    Je suis toujours surpris de voir que certains considèrent que la fonction d’un député n’est que de faire des lois : c’est loin d’être uniquement le cas ! Le député a aussi un rôle local, c’est un acteur de territoire important. C’est même à mes yeux sa...
  • Législative : amis et camarades, soyons tous responsables !
    Je n’ignore pas, bien sûr, les aigreurs et les amertumes qui suivent les décisions qui tranchent un processus de désignation d’un candidat aux élections. Faire un choix, c’est nécessairement faire des mécontents, dont certains peuvent avoir, légitimement...
  • Je choisis Wattrelos !
    En 2012, on s’en souvient peut-être, c’est le 10 mai que j’avais annoncé ma candidature aux élections législatives. La loi sur le cumul des mandats interdit à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire, député ou sénateur, et d’un exécutif municipal,...
  • Victoire 39-45 : soyons donc européens, en frères !
    Au lendemain du 2ème tour d’une élection présidentielle où l’extrême-droite aura été présente, la commémoration de la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945 ne peut que se tenir avec gravité, en sus de la solennité et du respect de la cérémonie. Au cimetière...
  • Présidentielle (3) : faire réussir le Président pour faire réussir la France !
    J’entends déjà ce dimanche soir des états d’âme, des atermoiements. Pour certains à gauche, des menaces même : Emmanuel Macron est à peine élu que certains lancent la charge pour le combattre ! Savent-ils ce qu’est la démocratie ? L’élection – surtout...
  • Présidentielle (2) : ouf, Le Pen battue, mais le vote FN est trop lourd !
    Oui, ce dimanche soir, c’est à la salle Salengro, et dès les premiers sondages connus, une satisfaction en même temps qu’un soulagement : Marine Le Pen est battue. Elle ne dépasse pas les 40 % redoutés au niveau national : elle se tient à un peu plus...
  • Présidentielle (1) : Emmanuel Macron, élu, une énergie convaincante et enthousiasmante !
    C’est fait ! Ce dimanche soir à la salle Salengro, cela faisait plusieurs heures qu’avec les informations via les réseaux sociaux des votes aux Etats-Unis, dans les Dom-Tom, ou des résultats des sondages « sortie des urnes », la peur d’un scrutin serré...
  • Les factures délirantes de Le Pen seront pour les Français !
    Beaucoup, je l’espère, qui auront regardé le débat du 2ème tour, auront compris que Marine Le Pen ment aux Français, que son programme n’est qu’approximatif, non finançable et dangereux par ses insuffisances. Qui n’a pas compris que sur une promesse telle...
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 13:55

Ça y est, c’est parti : avec les dernières semaines de classe, fêtes, kermesses et expo d’école fleurissent, et cela sent bon l’approche des vacances. Déjà, hier, c’était la très belle fête des écoles maternelle et élémentaire Anatole-France à la salle Salengro ! Ce matin, c’est à la maternelle Marie-Curie que je me rends pour un doublé kermesse et expo !

 

Expo-art-Marie-Curie-2013_2.jpgCôté expo, on est dans l’Art ! Le vrai. Celui des Kandisky, Klimt, Matisse, Calder, Hundertwasser, Buren (dont le noir et blanc bien connu est très pédagogue), et autres multiples peintres qui auront inspiré les élèves. Les enseignants sont toutes en tee-shirt graphé d’un artiste : ainsi, c’est la souriante directrice Marie-Line (Fache) qui, en tee-shirt Mondrian, me fait visiter les travaux dans la salle polyvalente. Il s’agit du résultat du travail des cinq classes, mené durant toute l’année sur le thème du graphisme, lequel fait précisément partie intégrante du projet pédagogique de l’école.

 

Expo-art-Marie-Curie-2013.jpgInspirée d’œuvres authentiques (bien que je sois d’avis que ce seraient les enfants de Curie les véritables artistes !), après une sortie de classe au musée d’art moderne de Villeneuve d’Ascq par les grande et moyenne sections, cette expo présente des dessins, sculptures, mobiles, petits livres… et même une fontaine sans eau ! Comme à chaque fois, je suis épaté par la qualité des réalisations, tout comme les nombreux parents qui découvrent tout cela.

 

Kermesse-Marie-Curie-2013.jpg

 

 Et les parents sont bien impliqués, eux, côté kermesse : ils sont nombreux à l’animation des stands. Traditionnelle pêche au canard (cf. photo), jeux multiples, tirs au but de football ou paniers de basket, tout cela sous un beau soleil. Pas de doute, y’a de l’ambiance ce samedi à Curie ! On a bien fait de prévoir de construire deux classes supplémentaires : livraisons à la rentrée !

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 13:24

Bulgarie.jpgCela ne s’invente pas : pour le café-débat organisé par la Mission locale Wattrelos-Leers dans le cadre de l’opération Le joli mois de l’Europe, Annick Bar, Robert Bedart et Dominique Baert sont réunis pour parler de la… Bulgarie. C’est l’après-midi des 4 B !

 

Un détail que je m’amuse à souligner en saluant donc le consul honoraire de Bulgarie, Annick Bar, dont la juridiction consulaire couvre le grand nord de la France, venue à Wattrelos, à l’invitation de Robert Bédart (président de la Mission locale) et Laurent Santolini (directeur), parler de ce pays d’Europe centrale en compagnie de 5 jeunes Bulgares venus étudier en France.

 

Bulgarie_2.jpgAprès que le consul s’est exprimé, expliquant ses missions qui visent à favoriser les échanges culturels et économiques entre nos deux pays, ces jeunes prennent la parole pour raconter leur parcours, leur perception de la France, du Nord, leur vision de l’avenir… L’échange est passionnant, convivial, enrichissant, et je passe un excellent moment !

 

Voilà qui conforte notre vision wattrelosienne de l’Europe : une Europe des peuples, des citoyens qui se vit et se pratique au gré des échanges, des rencontres. Nous le savons bien, nous qui sommes jumelés avec des villes d’Allemagne, de Hongrie, du Portugal et de Pologne ! C’est ce que je dis en substance : l’Europe, ce n’est pas qu’une monnaie, des règlements technocratiques ; c’est surtout la capacité de nouer des relations, de se fréquenter pour mieux se comprendre, dépasser les a priori, apprendre à s’apprécier et ainsi bâtir une paix durable.

 

Et ce sillon sera d’autant mieux tracé qu’il pourra s’appuyer sur les citoyens de demain, c’est-à-dire les jeunes. Une jeunesse à laquelle la ministre des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, est précisément venue parler, hier à l’IUT C de Roubaix… au rond-point de l’Europe : ça non plus, ça ne s’invente pas (cf. mon article d’hier sur le sujet) !

 

Alors, même si je ne connais pas la Bulgarie (à Wattrelos, on connaît plutôt un autre pays pas très éloigné où passe également le Danube : la Hongrie, par notre jumelage avec Mohàcs), il est certain que les pays d’Europe centrale ont un lien historiquement fort avec la France. Leurs peuples sont porteurs d’une histoire et d’une culture riches.

 

Cela renforce notre bien collectif le plus précieux en Europe : la paix.

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 17:56

hopital.jpgC’est vrai que depuis plusieurs années maintenant, dans un contexte de crise financière et économique qui dure, le secteur public connaît des insuffisances de recettes, et cela provoque des situations financières difficiles, voire des déficits. C’est vrai bien sûr au niveau de la France dont les déficits publics sont tellement lourds qu’ils sont un défi !

 

Ça a été vrai pour la Ville en 2009, et avec mon équipe, nous avons bien travaillé à redresser les comptes et l’assise financière de la commune : d’ailleurs, comme je l’annoncerai au prochain conseil municipal, la gestion 2012 se solde par un  résultat (fonctionnement et investissement) global de 3,6 M€ pour Wattrelos, et c’est un très bon résultat, surtout dans le contexte de crise.

 

Pour les hôpitaux en France, l’IGF (inspection générale des finances) vient de publier un rapport alarmiste sur la santé financière des hôpitaux qui fait la Une des journaux (cf. Les Echos du 28 mai). De fait, beaucoup d’hôpitaux sont dans le rouge, et même le très rouge, avec d’importants déficits !

 

A Wattrelos, avec les équipes de direction, je ne cesse de travailler à équilibrer les comptes du centre hospitalier, à veiller que les dépenses soient adaptées aux recettes présentes et possibles, et donc à conforter l’assise financière du centre hospitalier. Pourquoi ? Parce qu’un établissement bien équilibré financièrement est évidemment moins fragile, ce qui conforte son existence à court terme, mais aussi à moyen terme car cela lui permet de financer ses nécessaires investissements pour améliorer l’offre de soins.

 

De fait, cet après-midi, présidant le conseil de surveillance de l’établissement, je ne peux qu’être satisfait. Les produits (recettes) de l’hôpital sont passés de 2011 à 2012 de 14,20 M€ à 14,88 M€ (+ 4,8 %) ; les charges ont, elles, diminué, passant de 14,70 M€ à 14,57 M€

(- 0,9 %).

 

La conséquence est que l’exercice 2012 se solde par un résultat positif de 314 000 euros (au lieu, en 2011, d’un déficit de 501 000 euros). La capacité d’autofinancement ressort nettement positive à + 1,16 M€ (à son meilleur niveau depuis quatre ans).

 

Ce sont de très bonnes nouvelles pour l’hôpital ! Car cela le conforte, et c’est très bien. Et cela permet d’avoir le levier financier nécessaire pour financer les investissements indispensables :

  • le mammographe numérique est déjà commandé (avec l’appui de ma réserve parlementaire) ;
  • le dossier de PPP pour la reconstruction du pavillon Saphir de la maison de retraite sera signé le 1er juillet ;
  • avec notre niveau de CAF, nous pouvons clairement envisager d’investir sur le projet de lits de soins de suite.
Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 16:38

blog1Ce n’est pas tous les jours qu'une ministre intervient à l’IUT C de Roubaix ! Hélène Conway-Mouret avait promis en octobre dernier à Abdelkader Haroune, fondateur de l’association Les chemins de la réussite, de rendre visite aux élèves. Parole tenue : la ministre chargée des Français de l’étranger s’est exprimée sur les enjeux de la mobilité internationale étudiante, après les prises de parole successives des représentants de l’Université de Lille 2.

Elle-même ancienne universitaire (à Dublin !), Hélène Conway-Mouret a souligné que « partir à l’étranger était une force et non un handicap ». Que chaque Français expatrié se devait de constituer un relais dans les pays d’accueil. Ils sont 2,5 millions de citoyens  à vivre à l’étranger. Elle a surtout rappelé combien était fort l’engagement du Président de la République et du gouvernement de Jean-Marc Ayrault sur la jeunesse, priorité gouvernementale absolue. Le débat s’est ensuite poursuivi sur Erasmus, programme d’échange international pour étudiants, sur la pratique de l’anglais ou sur les conditions pour faciliter le séjour à l’étranger de nos étudiants, notamment pour leur logement. La ministre a promis de mobiliser ses collègues sur la question.

blog2En ce qui concerne les étudiants eux-mêmes, l’Université de Lille 2 accueille près de 2 700 étudiants étrangers, tandis que 800 inscrits de Lille 2 ont effectué un stage ou une formation à l’étranger l’an passé. Ces échanges sont appelés à se développer et à être harmonisés. Un point important pour Roubaix et Wattrelos car bon nombre de nos jeunes suivent les enseignements, en particulier les licences professionnelles de cet IUT roubaisien, situé… rond-point de l’Europe ! Tout un symbole pour soutenir la volonté internationale de l’établissement, qui valait bien une visite ministérielle.

Merci Hélène !


Repost 0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 18:36

Marche-blanche.jpgBien triste après-midi. Emouvante, poignante, mais digne. Respectueuse de  la douleur et de la détresse des familles, et surtout solidaire. Forte aussi par le nombre de tous ceux qui se sont rassemblés sur le parking des Basanos, se regroupant rue Delory, pour s’étirer, en une foule massive, ensuite tout le long du boulevard Cambray.

 

Dès dimanche dernier bien sur, l’idée s’est faite, en liaison avec les familles, avec leurs amis, d’organiser une marche d’hommage et de recueillement. Pour le souvenir de ces quatre jeunes du quartier disparus tragiquement par suite d’un incendie dans la friche Saint-Liévin. Savoir rassembler élèves, copains de classe, amis d’enfance ou de jeux, parents, voisins, mères et pères de famille, anonymes, de Wattrelos ou d’ailleurs, qui veulent tout simplement faire part de leur tristesse, de leur amertume devant des vies si jeunes et si vite interrompues, pour épauler, accompagner ces parents si durement touchés et pour qui la vie ne sera plus jamais pareille dorénavant, et pour tout simplement dire adieu à Mounir, Yacine, Azzedine et Ludovic, trop tôt emportés par cet accident, caprice terrible d’un destin si cruel.

 

Marche-blanche_2.jpgDiscrètement, avec Henri Gadaut, mon premier adjoint, avec des jeunes volontaires, toutes les dispositions de sécurité publique auront été prises. Nous les aurons adaptées en cours de trajet, car évidemment, rien ne se passe toujours comme anticipé (puisqu’arrivés au rond-point de retour, l’ampleur du cortège n’a pas rendu réaliste celui-ci, et la marche s’est poursuivie par une incursion en territoire belge).

 

Toutes et tous marchent silencieusement. Dans le respect, dans la réflexion. Toutes et tous sont marqués par ces faits incompréhensibles, en l’état de mes informations, qui marqueront à jamais Wattrelos. Comme bien d’autres élus, je suis au milieu de la foule. Au milieu de tous, anonyme. Je suis là comme maire, bien sûr, représentant de toute la population  wattrelosienne, mais aussi et surtout comme homme, comme citoyen. Blessé comme toutes et tous ici, solidaire de la jeunesse wattrelosienne qui, cet après-midi, porte chacun de ces quatre prénoms.

 

La pluie ne cessera pas de tout le parcours. Elle se fera même plus froide, plus forte, accompagnant l’émotion qui culminera lors de l’hommage des familles devant l’entrée de l’usine. Triste, très triste après-midi : c’est sûr, « même le Bon Dieu aura pleuré » se souviendra-t-on à Wattrelos dans les années qui viennent.

 

LYAM, reposez-en paix.


Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 16:33

Pre-sident-de-commission.pngS'agissant du projet de loi relatif à la consommation, la Commission des finances n'est saisie (pour avis) que sur les articles 18 à 22 (chapitre III du texte) consacrés au crédit et à l'assurance.

 

C'est moi qui préside toute la matinée la réunion de la commission consacrée à l'examen du Projet, dont le rapporteur est mon collègue, Laurent Grandguillaume, député de la Côte d'or.

 

Dans les articles, loin d'être négligeables, que nous examinons, on trouve plusieurs propositions intéressantes, qui visent :

  • en cas de crédit renouvelable (revolving) supérieur à 1 000 euros, à ce que le vendeur doive proposer en alternative, un crédit amortissable ;
  • à protéger la consommation contre la multi-assurance (délai de rétractation) ;
  • à permettre la résiliation infra-annuelle des contrats d'assurance pour tous types d'assurances (hors emprunts immobiliers) ;
  • à prolonger le suivi du comité de réforme du taux d'usure ;
  • à clarifier les modalités de régularisation des incidents de paiement, en cas de chèque non approvisionné (cet amendement du rapporteur me paraît très pertinent, tant il complète utilement la réforme de l'interdiction bancaire que j'avais moi-même fait voter… en 1999 !).

Après l'examen du projet de loi sur la consommation, la Commission a voté une proposition de résolution déposée par le groupe RRDP (Radical), dont le premier signataire est Paul Giacobbi pour la constitution d'une commission d'enquête parlementaire sur les conditions de privatisation de la Société nationale Corse Méditerranée. Il s'agit « d'éclairer la représentation nationale sur les conditions de la privatisation survenue en 2005 », une privatisation « subie », comme le diront d'ailleurs les députés corses. Ce n'est pas neutre, car la SNCM est sous le coup d'une condamnation par la Commission européenne de rembourser d'ici fin août 220 millions d'euros d'aides d'Etat, ce qui peut lui être fatal… et ce qui est compliqué à quelques semaines des grandes transhumances d'été !

 

Repost 0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 16:39

Une-Berlouffe-a--l-ENA.jpgIl a, je le sais, suffisamment d'humour pour que je puisse m'autoriser cette synthèse face à cette décision administrative d'Etat, qui fait qu'Eric Pélisson, directeur général des services de la Ville de Wattrelos, ait été nommé n°2 ou n°3 de l'Ecole nationale d'administration, plus connue par ses initiales : ENA.

 

C'est une très belle nouvelle pour lui car c'est une réelle promotion. Sous-Préfet, Eric était venu en 2010, à ma demande, à la tête des services municipaux pour marquer un nouveau temps dans le cycle administrativo-politique de la vie municipale wattrelosienne, et m'aider à préparer des dossiers d'importance ainsi qu'à dessiner une nouvelle gouvernance, organisation administrative plus adaptée aux nouveaux partenariats municipaux (Etat, Région, Département, CAF, ANRU…) et en phase avec les nouvelles contraintes réglementaires et financières. Cette mission, il l'a accomplie, et la feuille de route que je lui avais donnée, il l'a loyalement respectée et exécutée.

 

La vie administrative nationale depuis l'alternance politique, il y a un an, a vu se rebattre bien des cartes. Des affectations, des missions ont changé. Et la libération du poste de directeur de la formation de l'ENA où Eric enseignait depuis plusieurs années, a créé une belle opportunité. Celle d'une fonction éminente, pour laquelle il dispose, j'en suis convaincu, de toutes les qualités car la formation le passionne. Celle de la fonction d'Etat retrouvée, au service de l'Etat, ce qui est la logique de son école d'origine, l'ENA !

 

Je gage volontiers que son parcours de trois ans à Wattrelos aura su apprendre aussi beaucoup à Eric Pelisson : rien n'est plus formateur que la réalité locale, celle du quotidien d'une ville, de ses quartiers, de ses habitants et agents municipaux. Dans une commune comme Wattrelos, le DGS doit être polyvalent – comme le maire – traiter de tout, des grands projets jusqu'à la gestion administrative du personnel, des stratégies financières jusqu'au suivi budgétaire, des grandes comme des petites choses. Et tout cela, cela fait le service public à la wattrelosienne : un service public qui, je lui dis avec un clin d'œil complice, aura quand-même le privilège d'être une référence pour celui dont la tâche sera dorénavant de former les jeunes énarques de toute la France et au-delà !

 

Et après les allocutions d'usage, pour son départ, que croyez-vous que je lui ai offert ? Une poupée Berlouffe pour qu'il puisse l'emmener dans son bureau… à l'ENA !

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 16:25

Photo1904.jpgCet après-midi, en commission des finances, Didier Migaud, premier président de la cour des comptes, présente le rapport de la cour sur l’analyse des résultats et de la gestion budgétaire de l’exercice 2012. Il est parallèle à la loi de règlement 2012 que le Gouvernement dépose par ailleurs.

 

Dans son rapport, la Cour des comptes pointe des chiffres qui confirment, plus que tout long discours, combien la prudence et la vigilance doivent rester de mise s’agissant de la situation budgétaire de l’Etat en France. Ainsi : 

  • S’il a diminué de 3,6 Mds € par rapport à 2011, le déficit public est hélas encore de 87,1 Mds € ! Il reste ainsi très supérieur au total de l’impôt sur le revenu (59 Mds €).
  • L’encours de dette a continué d’augmenter, passant de 1 311 Mds € fin 2011 à 1 386 Mds € fin 2012. La charge d’intérêts est de 46,3 Mds €.
  • Les recettes fiscales perçues par l’Etat ont été inférieures de 8,4 Mds € à ce qui était prévu en loi de finances initiale, avec des baisses sur la TVA (- 5,7 Mds €), l’impôt sur les sociétés (- 3,6 Mds €) et l’impôt sur le revenu (- 0,2 Md €). L’absence de croissance économique freine l’évolution des recettes fiscales, et complique donc singulièrement « la trajectoire de redressement » des comptes  publics, dans un contexte où, mécaniquement, le déficit ne diminue pas suffisamment pour empêcher le stock de dette de continuer à croître.

D’où des intérêts payés toujours lourds, et l’absolue nécessité de continuer à afficher une volonté forte de redresser les comptes pour éviter que les marchés (et donc les financeurs de notre dette !) ne doutent de la crédibilité de notre stratégie économique. A défaut, la sanction serait immédiate : hausse des taux de financement, assèchement de l’accès à la ressource à bas coût, et vu les nouveaux taux payés, alourdissement des intérêts payés et éviction des autres dépenses budgétaires pour pouvoir payer les charges financières ! Bref, un scénario catastrophe, « à la Grecque » disent certains commentateurs.

 

Voilà pourquoi, pour éviter cela, il n’y a pas d’autre choix que de garder le cap de la réduction des déficits. Cela ne fait pas plaisir, aux doux rêveurs de gauche ou d’ailleurs, mais la facture d’hier est là et bien là ! Réduire les déficits aujourd’hui et demain, c’est éviter l’asphyxie après-demain. Ces chiffres que j’entend Didier Migaud nous énoncer confirment notre fragilité et ne nous laissent pas de choix de stratégie.

Repost 0
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 13:54

Glory, glory, hallelujah ! C’est sur cette chanson de Jeane Manson (présente, comme elle me l’avait promis ce matin, dans son fauteuil, la rage au cœur de ne pouvoir être sur son cheval) que s’ouvre le show du théâtre équestre de l’équipe de Diego Cassaro et Christine Deroulers.

 

Le spectacle est particulièrement bien réglé, mêlant mises en scène sympathiques et adresse de la part des cavaliers avec une orientation far west et country assumée. Et ça démarre fort, avec un numéro de lasso ; puis avec l’élégance de Clémence, cavalière émérite (c’est la filleule de Jeane Manson), qui fera un numéro rênes à la ceinture sur Fais moi danser ; et Faustine, en équilibre sur deux chevaux !

Jeane-Manson-the-a-tre-e-questre_3.jpg Jeane-Manson-the-a-tre-e-questre_4.jpg

Jeane-Manson-the-a-tre-e-questre_2.jpgEn seconde partie, après un premier numéro sur L’amour avant de nous dire adieu, Faustine et Clémence, avec trois charmantes petites danseuses très motivées, se livrent à un remarquable French cancan équestre. Juste avant que ne fasse irruption un Zorro (Richard) plus vrai que nature (mais ce n’est pas le vrai : il n’a pas de moustache…) sur son Tornado !

 

Le final sera double. D’abord par une chorégraphie montée par Jeane Manson sur ses succès de musique country, en direct de Nashville-Tenessee… Puis après un passage humoristique au saloon (avec poneys), le show final se fait sur La chapelle de Harlem, porteuse du message universel : « Allelujah l’amour, et qu’ils s’aiment toujours, car l’amour n’a pas de couleur… ».

Jeane Manson théâtre équestre

Un bien beau spectacle, très travaillé que le nombreux public aura apprécié (il y a du monde sur les tribunes et aux tables !) ; c’était un spectacle de passion, que dis-je : d’amour. Ceux de ces cavaliers expérimentés. Ceux surtout que porte Jeane Manson aux chevaux, car comme elle le dit avec foi à la fin de l’après-midi : « Les chevaux sont une part de nous tous ».

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 08:35

Je n’avais évidemment pas l’intention d’en parler, secret médical oblige, mais l’intéressée elle-même en ayant fait état auprès de la presse, je ne peux que confirmer : oui, Jeane Manson aura été hospitalisée dans notre centre hospitalier de Wattrelos samedi, après son accident de cheval lors de son spectacle au théâtre équestre de Wattrelos.

 

Quelle ne fut ma surprise en effet quand, en arrivant à l’hôpital dimanche matin pour aller saluer les mamans hospitalisées, à la résidence à Saphir et à Emeraude, à qui j’offre une petite plante fleurie et eun’ gross’ baisse, comme je le fais chaque année… Deux médecins m’attendent à la porte pour me raconter l’accident de Jeane, et me confient qu’elle m’attend (avant un IRM) pour me saluer !

 

La star est plus qu’abordable, franchement chaleureuse et très agréable. Elle me narre son accident « très bête » qui lui a démoli le genou, et veut avec insistance me remercier et me féliciter pour la qualité de l’accueil et des soins qui lui ont été prodigués – fût-ce le week-end ! – depuis hier soir. J’en suis heureux car je sais les compétences et les qualités du personnel médical et soignant de notre Hôpital : ce sont donc de belles félicitations pour nos agents, que goûtent particulièrement médecins et direction de l’établissement, présents à mes côtés.

 

Avec-Jeane-Manson.jpgApprécions ce bon moment car ce n’est pas vraiment mon humeur du matin, compte tenu de la cruelle actualité. Jeane et moi, nous nous donnons rendez-vous pour le spectacle de cet après-midi : bien sûr, elle ne montera pas à cheval mais malgré la douleur, et dans un fauteuil roulant, elle y sera. Par respect de son public ! Bravo et chapeau l’artiste ! Cool et très pro, Jeane Manson…

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article