Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Très bel hommage républicain à mon amie Nicole !
    Le décès accidentel de Nicole Bricq, Sénatrice, ancienne Députée, et ancienne Ministre, au coeur de l’été, avait jeté la consternation chez ses proches et amis, dont je m’honore d’être. Sa personnalité était si forte, si présente dans la vie de la République,...
  • C'est l'histoire d'un "fonctionnaire actif"... Vivent les Copés in deux !
    Il en use et il en abuse de sa qualité de « fonctionnaire », l’ami Christian Ladoé : il est vrai que dès qu’il l’évoque, c’est rires garantis dans la salle. Alors ce dimanche 1er octobre après-midi au CSE, il ne s’en est pas privé. Comme il ne s’est pas...
  • Rentrée (4) : Concentré sur ce qui est à faire très vite et pour la suite
    > C’est qu’en effet, par-delà les actualités des chantiers réalisés ou en cours ou la vie politique, la vie wattrelosienne impose que je sois aussi un maire concentré sur ce qui reste à faire à court terme, et notamment sur des priorités pour les toutes...
  • Rentrée (3) : Un maire blessé, et outré
    > Oui, blessé, je l’ai été par le titre d’un article de presse au titre (volontairement, je suppose) provocateur, fin juin, après les élections de juin et le Conseil municipal qui suivit, sur le fait que j’aurais « doublé mon salaire » ! Pour la 1ère...
  • Rentrée (2) : Serein sur la situation politique, je soutiens le Président !
    Avec ce que mes années publiques d’engagements politiques m’ont appris, j’ai beaucoup réfléchi, pris du recul, et, enfin, je peux dire ce que je pense de la situation où l’on est. 1) On n’est pas dans n’importe quel contexte ! A tous les critiques perpétuels,...
  • Rentrée (1) : Un maire ému, détendu, et serein
    > Rencontrant la presse ce matin, je suis encore dans l’émotion car je sors de funérailles, mais je suis surtout un maire très ému du drame qu’a connu notre ville sœur voisine, Mouscron, et de l’assassinat de mon collègue bourgmestre et ami, Alfred Gadenne....
  • Berlouffes 2017 : retour en images
    Fête des Berlouffes 2017, Wattrelos
  • Un ami, un grand ami, Georges Ducrocq, nous a quittés !
    J’avais beau le savoir hospitalisé, il avait surmonté tant d’épreuves, il avait une telle soif de vie et un tel enthousiasme pour l’avenir, que, comme à chaque alerte, j’espérais qu’il nous reviendrait, et vite. Et que je reverrai ses visites à mon bureau...
  • Le marché du Centre se recentre !
    C’est un événement dans la vie wattrelosienne : le marché du Centre, installé depuis plus de 25 ans sur le parking des Basanos tous les jeudis matin, change d’emplacement et remonte pour s’installer définitivement sur le grand parking situé face au CSE. Cela...
  • 24 logements en construction au Crétinier : la Paloma, bonjour !
    Cet après-midi, je pose la première pierre d’un programme de 24 logements (résidence La Paloma), 80 rue des Patriotes (entre Aldi et Penin Matériaux), entouré des deux Conseillers départementaux, de mon Adjointe au logement Martine Leblanc, et de plusieurs...
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 10:14

Pourtant on s’y retrouve bien, et avec plaisir dans le Labyrinthe de Sandrine (Cartayrade), professeur de danse moderne au conservatoire de danse, qui présente son spectacle annuel ce soir au CSE. Dernier gala de ces quatre semaines de chacune des disciplines enseignées : hip-hop, classique et contemporaine.

 

Le spectacle, en deux parties, évolue à un rythme soutenu, mêlant couleurs de costumes et utilisation astucieuse des éclairages. Beaucoup de figures géométriques, dans les danses comme sur les costumes. Un moment fort que celui où les danseuses évoluent entre des rubans multicolores, tel des barres parallèles virtuelles où elles expriment leurs mouvements avec grâce.

      Gala-danse-moderne-2013-CSE.jpgGala-danse-moderne-2013-CSE_2.jpg

Gala-danse-moderne-2013-CSE_3.jpgUn clin d’œil à Mistinguett, avec danseuses à boas bleus (ci-contre). Des félicitations à l’un des garçons qui aura effectué son tableau avec vraiment beaucoup de talent. Et un coup de cœur pour les plus petit(e)s, qui jouent de manière touchante au chat et à la souris, avec des applaudissements nourris quand à la fin de la musique, la petite souris couche sa tête sur le chat (cf. photos ci-dessus). Comme disent les jeunes, c’est too much !

 

Un bien joli show, talentueusement organisé par Sandrine que, comme chaque année, j’aurai dégusté. Mais cette fois entre deux spectacles musicaux au conservatoire de musique, en présence des musiciens de nos villes jumelées.

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 08:06

Euro-rdv-maires_2.jpgCe matin, après l’euro-rencontre d’hier, se déroule en mairie le deuxième temps de l’euro rendez-vous citoyen que Wattrelos organise ce week-end : la rencontre des maires (ou leurs représentants) des villes jumelées.

 

J’accueille donc, dans la salle des mariages – à moins que ce ne soit celle des jumelages ! – mes amis collègues bourgmestres de Mohàcs (Jozsef Szeko) et Eschweiler (Rudi Bertram), le vice-président de Guarda (Gonçalo Amaral), le directeur général des services de la Ville de Köthen (Jürgen Richter) et la conseillère au jumelage de Borough of Reigate and Banstead (Rachel Turner).

 

La rencontre débute par une présentation, sous forme de diaporama, de notre ville par Rita Catena, directrice de l’office de tourisme, avant que les représentants de chaque ville prennent la parole pour réaffirmer leur foi en notre jumelage et en la construction européenne.

 

Euro-rdv-maires.jpgJe le fais à mon tour, et avec force, mais bien évidemment, j’insiste surtout sur notre relation avec Mohàcs, dont nous fêtons le 20e anniversaire de jumelage. Je remets à cette occasion, au maire, J. Szeko, un trophée où symboliquement, deux mains d’amitié entourent une boule qui représente notre planète ! Un moment d’espoir donc. Mais croire à cette Europe que nous construisons par nos actions et relations entre nos habitants n’interdit pas d’être aussi des observateurs réalistes. Et si l’Europe a su construire la paix hier en dépassant ses nationalismes, encore faut-il qu’elle sache la préserver en se mobilisant face à ses déséquilibres économiques !

 

Ainsi,  « nos jumelages, nos échanges, nos amitiés jouent un rôle précieux dans cette construction : ne les négligeons-pas ! Nos prédécesseurs ont bâti les murs de la maison Europe en paix ; nous devons travailler inlassablement à consolider l’édifice, car le chômage, la pauvreté non endigués peuvent lézarder dangereusement l’édifice.

Continuons donc sur notre lancée ; le chemin que nous avons déjà tracé est le bon. Il mène à la compréhension, à l’amitié et à la solidarité entre les peuples et les nations. Il mène à l’édification d’une Europe du citoyen, où chacun pourra dire : « Il fait bon vivre dans mon pays, l’Europe ».

 

Pour lire mon discours, cliquez ici.

 

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 17:41

euro-citoyens.jpgDès le ministre parti, et après deux heures passées au conseil de communauté (urbaine), un autre moment solennel m’attendait : la première rencontre de l’euro rendez-vous citoyen que Wattrelos organise du 21 au 23 juin, à l’initiative de mon adjointe aux relations internationales, Juliette Keraudy, pour consolider les relations concrètes que nous entretenons avec nos villes jumelées (Eschweiler et Köthen en Allemagne, Guarda au Portugal, Mohács en Hongrie sont là ; Siemianowice en Pologne a dû renoncer à participer à la rencontre pour raison financière) ou associée (Reigate en Grande-Bretagne). Autre objectif : fêter le 20e anniversaire de notre jumelage avec Mohács.

 

Le vrai rendez-vous officiel, ce sera demain matin. Mais cet après-midi, dans la salle des fêtes de l’Hôtel de ville s’est tenue une conférence Témoignages de citoyens, réunissant toutes les délégations arrivées (les musiciens et le maire de Mohács arriveront plus tard dans la soirée). Une réunion qui aura permis, de manière très conviviale, quasiment familiale, d’évoquer entre personnages associatifs français et de nos villes-sœurs, comment se sont nouées leurs relations entre eux, de revenir sur ce qui s’est fait depuis et ainsi, en regardant le chemin parcouru, mieux dessiner ce que pourront être nos initiatives demain.

 

Echanges scolaires, associations sportives, actions humanitaires, relations d’associations de jeunesse ont été ainsi au programme de Kossuth, du lycée Zola, du club de pétanque, de l’ESAT, de la confrérie du carnaval, ou d’Acti’jeunes (entre autres participants).

 

L’occasion pour moi de souhaiter la bienvenue à nos délégations, sans manquer de plaider pour ce que représente pour l’Europe, les relations humaines que les habitants de nos villes entretiennent entre eux. Avec le temps, ce sont même, comme je le dis dans ma courte allocution, des mots courants, empruntés dans nos dialogues avec nos amis allemands, portugais ou hongrois, qui s’imposent parfois naturellement dans nos propres expressions : je l’atteste, cela m’arrive !

 

C’est là qu’elle est belle, l’Europe : quand elle est naturelle…

 

Ce soir, je serai porteur d’un autre message de solidarité puisque, je serai à la passation de pouvoirs du Rotary club de Wattrelos… agrémentée par des élèves de notre conservatoire ! Avant de rejoindre la fête de la musique à la BAM.

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 17:34

Db-Valls Mousserie251Pourquoi ai-je emmené le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, à la Mousserie ? Pour deux raisons.

D’abord parce qu’à plusieurs reprises, j’ai reçu des groupes d’habitants venus m’apporter des pétitions, m’expliquer des désagréments de leur vie quotidienne, avec des nuisances visuelles, sonores, quads, courses diverses, tapages nocturnes, squats d’entrées d’immeubles, échanges de drogues, incendies de poubelles,… et tout cela les exaspère. Ils ont raison de les dénoncer. Oh bien sûr, ce n’est pas tous les jours, à tout moment, et heureusement !

Db-Valls Mousserie296

Dans l’apparence même, le quartier – aux dires de celui que se contente de regarder autour de lui – est plutôt calme ! Sauf que ces difficultés de vie existent, que des habitants sont excédés de ce qui trouble ainsi leur légitime tranquillité, et qu’en fait il y a dans ce quartier une vie délinquante cachée, un maillage de quelques loulous qui quadrillent le quartier par et pour leurs trafics de drogue... et qui aiment vivre entre eux sans aimer qu’on les dérange ! Certains s’octroient même le droit de commettre des méfaits et des dégâts, sans que personne n’ait « rien vu », ni « rien entendu » : une véritable omerta ! C’est une inacceptable loi du silence ! Cela n’est pas admissible. Je n’ai pas oublié que l’an dernier, un animateur de la Maison des jeunes a été gravement blessé, et il s’en est fallu de peu que sa vie soit mise en cause. Je ne peux pas admettre cela !

Les habitants voulaient que les services de police interviennent. Je leur ai donc amené le directeur départemental de la sécurité publique, le préfet… et le ministre ! Cela devrait aider à mobiliser durablement les moyens policiers, d’enquêtes et d’interpellations. 

Db-Valls Mousserie315

D’autant plus, et c’est la seconde raison de la visite ministérielle, que la Mousserie (avec, à Wattrelos, le Laboureur et le Crétinier) a été intégrée au périmètre de la zone de sécurité prioritaire (ZSP) de Roubaix-Tourcoing-Wattrelos. Ça a été une décision personnelle du ministre. C’est donc bien que Manuel Valls vienne sur place, avec les professionnels concernés, à l’écoute des habitants, pour mesurer nos besoins.

 

Repost 0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 16:23

Lors de sa visite ce vendredi, j'ai tenu à emmener Manuel Valls à la Mousserie, classé en zone de sécurité prioritaire, afin de lui présenter le quartier et les problèmes d'incivilités auxquelles les habitants sont confrontés au quotidien.

 

Je lui expliqué tout cela in situ dans le hall d'un immeuble, ainsi que l'illustre la vidéo ci-dessous :

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 16:10

Lors de la visite du ministre de l'intérieur, nous avons bien sûr tous deux évoqué la politique gouvernementale en matière de sécurité :

 


Repost 0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 15:40

Il avait promis de venir à Wattrelos après le rendez-vous manqué de la fête de la Rose en mars dernier ; notre ministre de l'intérieur Manuel Valls est un homme de parole et il est effectivement venu à la rencontre des militants socialistes wattrelosiens ce midi, au siège.

 

Quelques images de l'événement :


Repost 0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 10:19

Db-Valls001.jpgEh oui, accueilli par Dany Cuchère, première secrétaire, Manuel Valls est passé saluer les militants de la section socialiste de Wattrelos: ambiance responsable mais conviviale et amicale dans un local bondé !

 

En cette période de bac, cette visite, comme je le dis à Manuel est "une session de rattrapage pour un ministre ; mais quand on sait que c'est le ministre de la police, on peut lui accorder des circonstances atténuantes !". Après avoir raté l'avion, pour cause de déplacement présidentiel à Toulouse, pour être présent à la fête de la Rose du 17 mars dernier il avait promis de revenir. C'est fait ! Et ce fut un grand moment…


M-Valls-au-PS-Wattrelos.jpg M Valls au PS Wattrelos 2

  • Pour ma part, dans ma rapide allocution d’accueil, j’ai voulu adressé trois mercis. D’abord à Pierre Mauroy, que j’ai voulu saluer et faire applaudir chaleureusement.
  • Le second merci était pour tous les militants et amis présents. Ayant remis ma cravate rouge de ma déclaration de candidature du 10 mai 2012, et que j’ai scupuleusement portée jusqu’au 17 juin, je suis revenu sur notre aventure, dure, mais belle et fidèle que nous avons vécue ensemble avec les législatives ! On nous a alors menacés, on nous a exclus ; un an après, nous sommes au conseil national et au conseil fédéral plus nombreux que ne l’avons jamais été.Pour ma part, dans ma rapide allocution d’accueil, j’ai voulu adressé trois mercis. D’abord à Pierre Mauroy, que j’ai voulu saluer et faire applaudir chaleureusement.

On me disait aussi que je serai un député « seul », « inutile ». Curieux hasard, le classement qui vient de sortir un an après pour l’activité parlementaire me classe 86e au national et dans les six premiers du Nord - Pas-de-Calais (sur 33). Cruel démenti, donc, des prédicateurs de mauvais sorts : je ne travaille pas seul ; je suis bien député socialiste ! 

Enfin, on nous disait qu’il fallait élire un député fidèle à François Hollande ! Pas de problème, il existe : c’est celui qui a été élu ! Et quand je regarde ce qui se passe à l’Assemblée et au Sénat, mieux valait voter pour un socialiste de toujours que pour un opposant rallié d’un jour, fût-il Vert.

 Un an après, cela valait la peine de nous en féliciter ensemble ce midi pour tourner la page et pour aller de l’avant !

 

  • Mon troisième merci est bien sûr pour Manuel Valls. Venu à Wattrelos en ami fidèle, qui aura toujours su être à mes côtés, y compris dans les moments les plus difficiles. 

Je remercie le ministre de l’intérieur qui a su écouter les besoins des Wattrelosiens car, que Wattrelos soit dans la ZSP de Roubaix-Tourcoing-Wattrelos, c’est lui qui l’a décidé personnellement !

M-Valls-Berlouffe.jpg

Enfin, j’encourage le ministre important du gouvernement qu’il est car la Gauche a besoin de réussir sa politique de sécurité. Dans une ville ouvrière comme Wattrelos, nous aussi nous avons besoin de vivre tranquilles. Oui, la sécurité est de gauche et Manuel Valls porte ce message : il le fait bien et il a raison ! Ses déclarations, ses actions, je les soutiens sans réserve.

Sa Gauche se veut réaliste, combative, pas angéliste, mais une Gauche qui sait que l’action publique n’a qu’un seul objectif : faire le bonheur des gens, c’est-à-dire « mieux vivre ». Cette Gauche-là, c’est la mienne !

Merci Manuel d’être passé à Wattrelos… Continue ton boulot, tu le fais bien ! Et avec la poupée Berlouffe que je t'offre en souvenir de ce passage, continue de penser à Wattrelos !

Db-Valls021.jpgDb-Valls023.jpg 

Repost 0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 08:15

20130621_121255.jpgManuel Valls, ministre de l'intérieur, est venu clôturer, en fin de matinée, à l'occasion d'une table ronde animée par le journaliste bien connu Jean-Claude Bourret, les assises de l'INAVEM sur la cybercriminalité à l'ENPJJ de Roubaix, organisé localement par Richard Olszewski, président du SIAVIC et par ailleurs… mon suppléant !

 

Cette visite ministérielle intervient au moment où l'Etat a créé un groupe de travail interministériel sur la cybercriminalité, et s'inscrit dans la stratégie gouvernementale de lutte contre la délinquance. Le ministre souligne deux exigences pour l'aide aux victimes : la cohérence, et le parcours institutionnel des victimes ; la solidarité où l'action s'exerce entre les services de l'Etat et le secteur associatif (en premier lieu, l'INAVEM).

 

De la cohérence et de la solidarité, il en faut aussi dans l'action sur la cybercriminalité. Ce défi des temps modernes doit nous mobiliser. Elle connaît un développement rapide, et son coût total est estimé en 2010 à 1,7 Md €.

 

20130621_122524.jpgQue ce soit via des agressions contre les biens, les personnes, et contre nos valeurs, il y a des victimes touchées. L'aide aux victimes exige une cohérence, avec les bases claires d'une action commune avec les associations. Aider les victimes est un devoir de solidarité. Les victimes ne sauraient être un public captif ; elles attendent de la cohérence, une simplification de leurs démarches.

 

La question de l'accueil dans les commissariats et les gendarmeries est importante. Les intervenants sociaux s'inscrivent dans cette même exigence de proximité, d'humanisation de l'écoute avant sa judiciarisation.

 

La République doit exprimer sa solidarité à l'égard de toutes les victimes d'actes de délinquance quelles qu'elles soient. On ne peut pas faire de la sécurité et de la justice des priorités sans conserver des moyens importants aux victimes.

Repost 0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 13:29

C’est en effet dans ma circonscription que s’organisent aujourd’hui et demain les 28es Assises nationales des associations d’aide aux victimes à l’ENPJJ de Roubaix. Ainsi, aux côtés de Pierre Dubois, maire de Roubaix, et Richard Olszewski, président du SIAVIC, j’accueille Christiane Taubira, ministre de la justice, Garde des Sceaux.

Christ.-Taubira_33.jpgChrist.-Taubira_2.jpgChrist.-Taubira_3.jpg

Dans ma prise de parole liminaire, je m’appuie sur le vécu quotidien d’élu local pour formuler trois constats :

  • Face aux crimes et délits, je dis que la société doit modifier sa réponse, une réponse où l’aide aux victimes a toute sa place. Violences aux femmes, braquages, incendies d’habitations, décès accidentels (comme il y a peu à Saint-Liévin) sont des moments douloureux, après lesquels les victimes ne peuvent rester seules face à l’adversité !

C’est un triptyque prévention / répression / curation où les besoins d’accompagnement des victimes (avant, pendant et même après la décision de justice) seront intégrés à la chaîne d’interventions publiques pour lequel je plaide.

 

  • D’autant plus qu’avec les nouvelles technologies, de nouvelles formes de délinquance vont prospérer en matière financière. Les transactions doivent être sécurisées. Il y a un enjeu économique face à la confiance numérique indispensable à la croissance économique. L’enjeu est surtout social car les plus démunis sont faibles devant les institutions et les mécanismes pour leur rendre leurs droits lorsqu’ils ont été abusés : en un clic, une vie peut basculer à jamais ! 

Voilà pourquoi, il est essentiel de :

- mieux accompagner les victimes qui ont besoin d’avoir sur ces questions complexes des accompagnateurs qualifiés et formés ;

- mieux protéger et de ce point de vue, la réduction du réseau territorial de la Banque de France est préoccupante, car il y a risque de creusement des inégalités pour les victimes de se bien défendre.

 

  • Enfin, j’insiste sur le besoin de structuration, et de financement durable des associations d’aides aux victimes. Beaucoup sont en fragilité financière. Je préconise que l’on donne une dimension élargie que le seul financement local (car trop étroit, et trop précaire). Et surtout que l’Etat ait conscience de l’impérieuse nécessité de sécuriser ces financements dans le temps. Dans son rapport 2012, la Cour des comptes préconisait ainsi d’« assurer la pérennisation des actions » de nos associations.

RichardAvec-Christ.-Taubira_4-copie-1.jpgChrist.-Taubira_5.jpg

La ministre aura su dire combien elle partage ces préoccupations, fût-ce dans le cadre budgétaire contraint de nos finances publiques. Tant mieux…

 

Repost 0