Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est député de la 8e circonscription du Nord et maire de Wattrelos
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • A Arras, E. Macron : réduire les fractures, pour une France de l'unité !
    Dès le début du meeting d'Arras, Jean-Paul Delevoye, citant le Général de Gaulle, situe l'enjeu de l'élection présidentielle : "Les nations ne meurent pas, mais elles peuvent se suicider" ! Et il appuie : "Vous êtes à un moment de l'histoire où le monde...
  • Wattrelos, une tentation des extrêmes plus forte qu'en France ?
    A dire vrai, si ce vote des extrêmes est plus prononcé à Wattrelos qu'en moyenne nationale, il est cependant moins fort que dans le sud du Département du Nord ou dans le Pas-de-Calais. Parmi les candidats à l'élection présidentielle, les programmes de...
  • Une « girouette », et puis quoi encore ?
    Décidément, dans cette campagne présidentielle hors normes, les haines recuites et personnelles semblent prendre le dessus sur la raison et la qualité du débat démocratique. Et certains, à gauche, semblent mettre plus de prix (et de temps et d’énergie...
  • 15 jubilaires pour 805 années de mariage : "All you need is love"
    Après, samedi, les visites à domicile des couples de jubilaires qui ne peuvent se déplacer à l’Hôtel de ville, comme chaque année le lundi de Pâques a lieu la réception en mairie des ménages jubilaires. Ils sont 15 cette année, pour 10 couples qui ont...
  • Réception, intronisation : vive le Carnaval 2017 !
    C’est une tradition toujours sympathique que la réception dans les salons de l’Hôtel de Ville qui « lance » officiellement les festivités de notre week-end carnavalesque. Les représentants d’Eschweiler sont présents, sous la houlette de Norbert Weiland...
  • Ami de la Bourle, Daniel Germonprez à l'étaque au paradis des bourleux !
    Il était le président de la Fédération des sociétés de bourle depuis de nombreuses années : Daniel Germonprez est décédé hier soir des suites d’une longue maladie. J’étais passé le voir à l’hôpital de Wattrelos hier pour lui témoigner mon amitié et lui...
  • Wattrelos et Köthen à l'Assemblée Nationale
    Lundi 27 mars, à mon invitation, sous un magnifique soleil de printemps, 17 élèves de 4ème, 3ème, 2nde et 1ère de la Cité scolaire Emile Zola de Wattrelos et 17 élèves allemands du Ludwigsgymnasium de Köthen, notre ville jumelée d’Allemagne orientale,...
  • Présidentielle (2) : Socialiste, dès le 1er tour je vote et j'appelle à voter pour Emmanuel MACRON
    Dans ma vie politique, j’ai toujours dit ce que je pense. Je dis ce que je crois juste : - juste pour mes concitoyens : ici, les Wattrelosiens, comme les Français, ont beaucoup à perdre d’une victoire de Le Pen, mais aussi d’une victoire de Fillon ! -...
  • Présidentielle (1) : Battre Le Pen, il ne faut penser qu'à ça !
    Dans un mois aura lieu le 1er tour de l’élection présidentielle. Après le renoncement de François Hollande, Président sortant, cette élection 2017 ne ressemble à aucune autre. Après deux ans de pressions terroristes, des « affaires » judiciaires de certains...
  • Patrick Kanner à Saint-Rémi pour parler de sport
    L’Académie des Sports, du lycée Saint-Rémi de Roubaix, accueillait ce mardi matin Patrick Kanner, Ministre de la Ville, des Sports, de la Jeunesse et de la Vie Associative. J’ai accompagné le Ministre, et nous fûmes rejoints par le maire de Roubaix. Dans...
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 17:08

_IMG4925.jpgRetour un peu avant la fin des discours de clôture de l’université d’été de Lomme pour rejoindre la clôture du Raid’louffes ! Sur la place, des anciens musiciens d’Emile et Images reprennent nombre de tubes ; mais quand d’un côté je les entends chanter Plus près des étoiles et que face au podium, je vois tous les concurrents du raid les traits tirés, les yeux parfois fatigués, je me dis que les étoiles – pardon les stars – ce sont eux !

 

Ils l’ont fait ! Ils ont tout fait ! Dans la douleur parfois, dans la vivacité du travail en équipe (certains, peut-être plus sportifs que d’autres, ont pu penser – sans le dire nécessairement – avoir des boulets en guise de coéquipiers) évidemment, mais dans le plaisir et la bonne humeur toujours !

 

Ils ne s’en cachent pas : ils ont aimé et ils le referont ! Bon d’accord, pas tout de suite… Mais l’an prochain, pourquoi pas ?

 

Et pour eux, comme pour les organisateurs, les prix et le classement, on s’en fout un peu. Mais il faut bien le faire, sinon il n’y a plus de compétition. En montant sur le podium, aux côtés de Laurence, de Michèle et des bénévoles organisateurs, je me dis que, comme à L’école des fans, tous les participants ont gagné.

 

_IMG4941.jpgLes uns, les autres se racontent ou me racontent les anecdotes de cette inoubliable journée (de ouf !), les sensations, les émotions, les superbes réussites, les échecs cuisants mais dans le rire, la faim qui tenaille après tous ces efforts et… ceux qui se sont tellement égarés qu’il a fallu aller les rechercher en Belgique (il est vrai qu’elle est proche !) en rient encore.  La remise des prix, elle aussi, sera haute en couleurs car bien des équipes (de joyeux drilles) sont encore en forme ! Chacune est applaudie et chaleureusement félicitée. Mais bien sûr, une ovation particulière pour l’équipe des Fretinois qui emporte la palme Découverte, et surtout pour l’équipe vainqueur de l’open, les fous sympas d’Amitiés Motards (ceux qui avaient la perruque violette à la place du casque aujourd’hui - ph. ci-dessus), tellement heureux que mes joues se souviennent de leur rouge à lèvres (les initiés comprendront) ! Pour chacun, bien sûr, une poupée Berlouffe !

 

C’est évident, pour les organisateurs(-trices), c’est full ! Le défi était fou, le résultat est full : un super-succès qui, dès ce soir, en appelle à un prochain rendez-vous. « Vivement le Raid’louffes 2014 ! » est sur toutes les lèvres. Alors Laurence, Michèle, Liliane, Jean-Yves et tous les autres, on y retourne ?

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 12:36

Univ-Lomme-sept-2013.jpgRituel bien connu que l’université de rentrée de la fédération du Nord du PS à Lomme. Sur le thème Tout pour l’emploi, la journée a une particularité pour moi cette année, il m’a été demandé d’intervenir dans un atelier : Fiscalité nationale et locale : trouver l’équilibre.

 

Aux côtés de Martine Filleul, animatrice, vice-présidente du Conseil général, de Didier Manier, 1er vice-président du Conseil général, et de Rudy Elegeest, vice-président du Conseil régional, j’ai souligné combien la politique financière de la gauche est sous double contrainte : celle de l’héritage et celle de l’équilibre des efforts à conduire. Et je veux porter trois messages.

 

Univ-Lomme-sept-2013_2.jpgD’abord dire que la baisse des déficits est un préalable incontournable : il est indispensable de rétablir ou de maintenir la soutenabilité de notre dette publique, la souveraineté financière de la France et la crédibilité de notre politique financière.

 

Sous Nicolas Sarkozy, la dette publique a explosé : plus de 20 points de PIB durant la période (+4,7 % PIB / an) ! 19 110 € par habitant en 2007, mais 27 800 € en 2012 ! Soit 64,2 % du PIB en 2007, mais 89,9 % fin 2012 (soit une augmentation de + 600 Mds €). Et avec elle, les charges d’intérêt payées qui n’avaient jamais dépassé 40 Mds € par an de 2002 à 2010, ont atteint 46,5 Mds en 2011 et 48,5 Mds en 2012 ! Il y a, dans la France laissée par Nicolas Sarkozy un problème de soutenabilité de la dette publique et de sa charge, avec un risque de surendettement public.

 

La souveraineté de la France est aussi en cause car outre que le besoin de financement de l’Etat est devenu colossal, ce sont près de 70 % de la dette de l’Etat qui sont financés par les non-résidents (48 % en 2003).

 

Compte tenu de ces boulets aux pieds, nous n’avons pas d’autre choix que la crédibilité de la politique financière menée car si les marchés (c'est-à-dire nos financeurs !) doutent (notamment de notre volonté de réduire nos déficits du budget, des comptes sociaux, des retraites…), nous paierons nos emprunts plus chers (prime de risque majorée, donc taux d’intérêt plus élevés) ! Or si les taux d’intérêt augmentent de + 1 %, cela coûtera + 2 Mds € la première année, + 4 Mds la deuxième année… et + 14 Mds en 10 ans. Et avec + 2,3 ou 4 % de plus sur nos charges d’intérêt, c’en serait fini de nos rêves de gauche de dépenser pour nos écoles, la sécurité, l’emploi ou l’industrie ! Ne pas réduire prioritairement les déficits que la droite nous a légués, c’est avoir la certitude que très vite nous donnerions plus d’argent à nos banquiers (étrangers !)… mais que nous en aurions d’autant moins pour financer les besoins sociaux de notre pays.

 

Mon second message est, dans cette stratégie financière, qu’il nous faut trouver un juste équilibre entre la réduction des dépenses et la hausse des recettes, c'est-à-dire la hausse des impôts.

 

Et le troisième message est que, de la même manière, il nous faut trouver un juste équilibre entre les dépenses de l’Etat et les dépenses des collectivités locales, c'est-à-dire entre la fiscalité nationale et la fiscalité locale. Les dotations que verse l’Etat aux collectivités locales sont évidemment une dépense pour le premier mais ce sont des ressources pour les secondes. Alors que pour 2014-2015, le Gouvernement, soucieux de pause fiscale, fera porter l’effort essentiel de réduction des déficits sur les économies de dépenses, il est clair qu’il ne peut ne pas se soucier de ce poste important des dotations aux collectivités locales (100 Mds € pour un total de budget total de l’Etat de 300 Mds). D’où l’intérêt de notre atelier cet après-midi.

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Divers
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 11:14

De-part-Raid-louffes-2013_3.jpgIls sont nombreux en effet – 66 exactement – à avoir répondu à l’invitation des organisateurs du raid organisé à l’occasion de la fête des Berlouffes, dorénavant connu comme le Raid’louffes !

 

A l’origine, une présidente dynamique d’un comité des fêtes de quartier (Touquet Saint-Gérard), Laurence, qui meurt d’envie d’organiser une série d’épreuves sportives, et en parle à une autre présidente, tout aussi dynamique, d’un autre comité de quartier (Plouys). Nos deux drôles de dames, rejointes par Liliane et Jean-Yves, devenus quatre, structurent leur programme, leur organisation (avec bien des bénévoles sympathiques qui les rejoignent), le contenu sportif des épreuves (merci les éducateurs sportifs de la ville !)… et finissent par se dire qu’un tel raid trouverait bien sa place la veille des Berlouffes, parce qu’on est tout juste rentré de vacances, et donc tous en pleine forme. Au moins les participants !

 

Et ça, je l’atteste. Je les ai toutes et tous vus se regrouper ce matin sur la grand’place. Qu’il s’agisse des équipes open ou découverte, selon qu’il y ait ou non des enfants, quel enthousiasme et quel sérieux au moment des pointages d’avant départ ! Juste avant de partir pour Lomme, je suis venu assister à ces préparatifs et aux consignes données. Et pour être franc, avec un peu (beaucoup ?) de curiosité, je voulais un peu voir qui allait oser, qui allait être assez déjanté ou inconscient pour se lancer dans une telle aventure ?

 

Je l’atteste : elles et ils étaient tous consentants ! Et même souriants, prêts à tout. Mais savaient-ils vraiment ?

 

Sincèrement, ont-ils bien mesuré qu’ils s’en allaient pour la journée à la découverte, certes de Wattrelos comme ils ne l’avaient sans doute jamais vue, mais qu’ils feraient de l’accrobranche, du tir à la carabine, du run and bike (et réciproquement), du canoë (dont rien ne pourrait garantir qu’il ne laisserait pas ça et là un concurrent à l’eau), de l’équitation… et tout cela successivement, sans oublier de répondre aux questions (parfois sioux) du quizz, et dans un parcours d’orientation qui pouvait receler des surprises ! Une vraie promenade de santé…

 

Départ Raid'louffes 2013 1C’est ce qu’ont dû croire les trois agents de l’office de tourisme en s’inscrivant, débordantes d’énergie, à l’heure du départ (« Oui chef ! » - ph. ci-dessous, à gauche), ou ces déjantés (normal pour des fans de moto) d’Amitiés motards (qui ont troqué le casque pour une fort seyante perruque violette - ph. ci-dessous, au centre), ou trois journalistes motivés de notre presse locale (ph. ci-contre) prêts à l’expérience in vivo : attention, le vécu à la wattrelosienne, ça réserve des surprises ! Car c’est autrement qu’ailleurs, mais surtout, surtout, toujours dans la bonne humeur…


De-part-Raid-louffes-2013_2.jpg De-part-Raid-louffes-2013.jpg De-part-Raid-louffes-2013_4.jpg 

Ceci dit, cela commence bien : première pierre du miracle wattrelosien qui se produit une fois encore, il fait beau, et il devrait faire beau toute la journée ! Une fois encore, les prévisions météo sont déjouées… Wattrelos, micro-climat festif !

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 16:08

130722.jpgLa ministre chargée de la famille, Dominique Bertinotti, était de passage à Roubaix ce matin. Elle a successivement visité le multi-accueil Noémie (Rigolo comme la Vie) rue Pascal, la classe passerelle de l’école maternelle Voltaire-Diderot, et pris connaissance des actions de soutien à la parentalité du centre social de l’Alma.

 

Si, retenu par d’autres engagements, je n’ai pu participer à la visite de terrain, j’ai en revanche rejoint, accompagné de mon adjointe à l’enfance et à la famille, Myriam de Smedt, la délégation ministérielle en mairie de Roubaix un peu après midi, pour participer à un temps d’échange avec l’association Laisse ton empreinte (de Luc Scheibling), puis à un déjeuner de travail, autour de Pierre Dubois, en présence notamment du préfet Pascal Joly, de deux conseillers généraux, et de la présidente de la CAF.

 

La ministre a rappelé qu’elle venait de signer avec la CNAF la nouvelle COG (convention d’objectif et de gestion) pour 5 ans. La simplification (des normes et des procédures) fait partie des objectifs de la COG, concerne la CAF comme l’Etat, et peut être bénéficiaire à tous.

 

La gouvernance de la COG va aussi être modifiée car il y a beaucoup d’inégalités entre départements et à l’intérieur même de certains départements. Les écarts de capacités d’accueil sont de 1 à 10 ! Le FNAS de la CNAF va passer de 4,6 à 6,6 Mds €, ce qui est un effort substantiel, et est créé le fonds de rééquilibrage territorial  (doté de 100 M€). Les crédits de soutien à la parentalité ont été multipliés par deux. Un effort financier conséquent est donc fait !

 

Certains départements réunissent des instances de concertation, d’autres pas. Les comités départementaux seront supprimés et remplacés par un groupe présidé par le préfet pour définir sur 5 ans les objectifs (places en crèche, soutien à la parentalité…), qui seront priorisés avec le soutien logistique de la CAF. Les CAF vont ainsi voir leur travail facilité par des objectifs très clairs.

 

Les partenariats public-privé ne sont pas à négliger mais il faut être attentif au cahier des charges, car ce qui est en cause, ce sont des missions de service public. L’objectif est que d’ici 5 ans, on puisse proposer un mode de garde à chaque famille.

 

La ministre insiste beaucoup sur l’importance du schéma territorial, document fondamental sur la base duquel les CAF seront financièrement abondées. Voilà pourquoi les priorités sont déterminantes. Toute cette construction s’engagera début 2014 pour être terminée avant l’été 2014. D. Bertinotti réaffirme qu’en période budgétaire, il est plus que jamais fondamental que les fonds mis sur la petite enfance soient utiles.

 

Pour ma part, j’ai interrogé la ministre sur quatre sujets : 

  • la compatibilité et l’articulation, sur le contenu comme sur le calendrier, des dispositifs Contrat enfance jeunesse et du nouveau schéma ?
  • les jardins d’éveil que voulait développer l’ancien gouvernement ? Pour Dominique Bertinotti, c’est clair, « ils ont vocation à disparaître » ; elle va supprimer le décret Morano ;
  • les assistantes maternelles, car ce mode de garde est dédaigné par les familles ? La ministre annonce un plan métiers sur la petite enfance et veut mobiliser les régions sur leur formation continue. Elle veut aussi rendre obligatoire le lien des assistantes maternelles à un RAM ;
  • ce que seront les critères de répartition du fonds de rééquilibrage territorial ?

Myriam et moi avons aussi déploré l’injustice que représente pour les familles l’avance financière sur la PAJE que doivent faire les familles pour placer leur enfant auprès d’assistantes maternelles (alors que ce n’est pas le cas pour la PSU en crèches collectives). Le Conseil constitutionnel avait retoqué la loi qui modifiait cela : le Gouvernement continue de chercher une solution.

 

Repost 0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 17:03

Jean-Marc-Ayrault-a--la-tribune_sept-2013.jpgCet après-midi, le Parlement est convoqué en session extraordinaire. Le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, y fait une déclaration au nom du Gouvernement sur la situation en Syrie.

 

Il dénonce d’entrée l’usage, le 21 août, « le plus massif et le plus terrifiant de l’arme chimique ».

Et de poursuivre : «  Ces faits, chacun d’entre nous a pu les découvrir sur des dizaines de vidéos pour informer le monde sur l’horreur de ce qui s’est passé. Sur ces cadavres, pas une goutte de sang mais la mort silencieuse des gazs utilisés. Le bilan pourrait atteindre 1 500 victimes !

 

Le gaz sarin a été utilisé. Nous sommes certains que le régime syrien a déjà utilisé l’arme chimique ces derniers mois. Le régime syrien porte l’entière responsabilité de l’attaque chimique du 21 août !

 

Face à ces faits, incontestables, que choisir ? L’action ou la résignation ?

 

Le Président de la République a apporté une réponse claire. Sans relâche nous avons multiplié les contacts pour chercher une solution. Ne pas réagir, ce serait tolérer que demeure impuni un recours massif à l’arme chimique ! Si nous ne mettons pas un coup d’arrêt à de tels agissements du régime, il n’y aura pas de solution politique. Pour toutes ces raisons, le Président de la République a fait le choix d’une action légitime et réfléchie. Légitime car en utilisant l’arme chimique, Al-Assad a bafoué sa signature de 1968 du protocole de 1925, a commis un crime contre l’humanité.

 

Bien sûr, une autorisation explicite du Conseil de sécurité serait souhaitable ! Mais regardons la réalité en face : la Chine et la Russie ont bloqué les avancées. L’action que nous envisageons devra être ferme et proportionnée, ponctuelle sur des objectifs ciblés mais il n’y aura pas de troupes au sol.

 

Bien entendu, nous souhaitons le départ de Bachar Al-Assad.

 

Notre message est clair : l’emploi des armes chimiques est inacceptable. Nous voulons dissuader et sanctionner. Et montrer à Bachar Al-Assad qu’il n’a pas d’autre solution que la négociation.

 

La France a une responsabilité particulière. La France n’agira pas seule, elle joindra ses efforts à d’autres. 100 ans après le début de la 1ère guerre mondiale, nous ne pouvons pas accepter un épouvantable retour en arrière  ! La décision ultime ne pourra être prise par le Président de la République qu’après la constitution d’une coalition.

 

Face à la barbarie, la passivité ne peut être une option ».

 

Repost 0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 15:09

esteve044.jpgOn n’a pas tous les jours 20 ans ! Et encore moins tous les jours 100 ans ! C’est ce qui arrive aujourd’hui à Estève Verwaerde, sympathique et fidèle résidante du Touquet Saint-Gérard. C’est une dame que j’adore ! C’est donc avec un immense plaisir que je passe lui rendre visite ce matin, bouquet de fleurs, boîte de chocolats (qu’elle adore au moins autant que moi !) et magnum de champagne en mains pour lui faire une grosse baisse, comme on dit dans le Nord, et évidemment lui souhaiter un excellent 100e anniversaire !

 

Dans son petit appartement de la résidence, elle est très entourée : sa famille bien sûr (cinq générations réunies, dont son petit-fils René, agent de notre service de l’aide à la vie associative – département logistique – et son arrière-arrière-arrière-petite-fille, Rose) mais aussi des élus et des représentants de la Ville (à commencer par mon directeur général des services, Philippe Coll, et ma directrice générale du CCAS, Sophie Liagre). Car Estève, après avoir tenu la quincaillerie de la rue des longues haies à Roubaix durant une vingtaine d’années, fut longtemps l’un des agents de notre CCAS wattrelosien où elle termina sa carrière professionnelle.

 

Moi, je la connais bien. D’abord parce qu’elle la militante la plus âgée de notre section socialiste wattrelosienne (évidemment !), fidèle entre les fidèles ; ensuite parce qu’elle est une dynamique représentante de notre Nouvel âge, que ce soit dans les clubs ou dans les animations de la résidence auxquelles je participe volontiers. Le temps semble n’avoir pas de prise sur Estève qui fait encore son café toute seule, voyage allègrement dans la résidence, et aurait sa place dans l’émission télé Questions pour un champion qu’elle ne louperait pour rien au monde, d’autant qu’elle connaît pas mal de réponses !

 

Après lui avoir relu son acte de naissance, je lui explique que l’année de sa naissance, Raymond Poincaré fut élu président de la République (la IIIe), que la durée du service militaire passa à trois ans (la guerre étant malheureusement proche), que certains ouvrages célèbres furent édités (Le grand Meaulnes, Du côté de chez Swann, Le mystère de la chambre jaune…), et que naquirent quantité de personnages célèbres : les futurs présidents américains Nixon et Ford, le futur chancelier allemand Willy Brandt, les acteurs Burt Lancaster et Jean Marais, le chanteur Charles Trenet, mais aussi deux femmes inoubliables : l’astrologue Germaine Soleil (alias Madame Soleil) et… Estève Verwaerde bien sûr !

 

Un clin d’œil pour dire combien nous l’admirons toutes et tous. D’ailleurs, avant que nous trinquions à son inépuisable santé, je lui décerne la médaille d’or de la Ville, la plus haute distinction que l’on puisse recevoir à Wattrelos.

 

Elle aura eu une fille, un petit-fils, deux arrière-petites-filles (Olivia et Victoria) et donc une arrière-arrière-petite-fille qui porte le joli prénom de Rose ! Cela valait bien un énorme bouquet que je lui ai offert…

 

Très, très bon anniversaire, chère Estève !

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 09:46

Vincent-Peillon-1.jpgC’est un bel encouragement, pour mon collègue et ami Pierre Dubois, maire de Roubaix, alors même qu’il a engagé la réforme des rythmes scolaires dès cette rentrée 2013, que d’accueillir le jour-même de la rentrée, le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon ! Surtout qu’il est venu aussi avec Valérie Fourneyron, ministre des sports, et George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative. Trois ministres pour la rentrée, à Roubaix ! Et tout cela dans ma circonscription ! Au vu du déroulement de la rentrée dans ma ville, j’étais déjà un maire très satisfait ; avec de telles visites éminentes j’aurai de quoi être également un député comblé !

 

Vincent-Peillon-2.jpgC’est aux côtés de Pierre, et du proviseur du lycée Jean-Moulin, Alain Godon, des représentants du Conseil régional et du Conseil général, que j’accueille ces autorités ministérielles, entourées du préfet, du recteur et du DDEN. Vincent m’avait promis de venir dans ma circonscription, c’est fait… Je gage qu’il reviendra.

 

Vincent-Peillon-3.jpg

Présentation du lycée d’excellence qu’est Jean Moulin, de ses excellents résultats, de ses filières, rencontre avec les enseignants mais aussi avec les élèves de terminale. L’occasion pour Pierre Dubois de rappeler que Roubaix est une ville « jeune » (35 % des Roubaisiens ont moins de 20 ans !) et à Vincent Peillon de décliner, avec force et enthousiasme, l’engagement prioritaire du Gouvernement pour l’éducation. Citant Michelet, qui écrivait que la priorité, c’était « l’éducation, l’éducation, l’éducation », il a exhorté la jeunesse à la réussite, le ministre aura souligné les engagements pris du Gouvernement sur les créations de postes d’enseignants, ceux de contrats aidés, la formation des enseignants et a annoncé des refontes de programmes. La France doit parier sur l’éducation de ses jeunes car en Europe, notre pays est parmi ceux qui connaissent la plus grande croissance démographique.

 

Vincent-Peillon-4.jpg

Ensuite, c’est au gymnase que le maire de Roubaix présentera aux ministres la réforme à la roubaisienne et après un plaidoyer enflammé, plusieurs groupes d’enfants assureront, avec leur animateur(rice), des démonstrations d’activités périéducatives (danse, boxe savate française, sabre…).

 

Une rencontre avec la presse nationale et locale plus tard, et les ministres se doivent de regagner Paris. Pour Roubaix, pour les élus roubaisiens et la jeunesse roubaisienne, c’était un beau soutien…

 

Repost 0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 09:42

En effet, comme chaque année, avec Jean-Pierre Mollière, inspecteur de l’Education nationale, mon adjointe aux écoles, le directeur général des services et les cadres de la direction générale des écoles, je fais le tour de plusieurs écoles, là où il y a eu des mutations ou des travaux majeurs.

 

Rentre-e-scolaire-2013_2_1.jpgAussi, dès 8 h 15, nous sommes d’abord à la grille de Condorcet pour saluer la nouvelle directrice, la pétillante Mireille Lysczczaz (que beaucoup de parents découvrent bien sûr ce matin) et toute l’équipe éducative. Ça y est, la porte s’ouvre : à gauche, direction la maternelle (avec quelques pleurs) ; tout droit : l’élémentaire, tout va dans la bonne humeur. Tout a été bien préparé et chacun trouve sa place. Je suis satisfait de voir que la démolition d’un mur, pour petits travaux dont il s’agit, permet d’offrir de bien meilleures conditions de travail pour les élèves de la CLIS… tous très vite regroupés autour de leur lapin mascotte qu’ils sont heureux de retrouver !

 

A Lavoisier, la directrice Christelle Vandermeirssche est heureuse de nous présenter sa classe supplémentaire, qu’elle a localisée tout à fait pertinemment face à son bureau de direction. Ce sera plus pratique et efficace.

 

A Jean-Macé, Myriam De Smedt, directrice d’expérience a réorganisé toute son école, redisposant salles de maternelles et dortoirs, et réfectoires pour plus d’efficacité ! Après le remplacement des portails à l’automne 2012, clôtures extérieures et auvent ont été repeints et surtout, de consistants travaux de ventilation ont été menés dans les classes de l’étage (CM1-CM2), ce qui sera plus agréable pour les enfants (tout cela pour un coût total de 69 000 euros). De jeunes élèves tâchent de m’initier au collage de gommettes…

Rentre-e-scolaire-2013_2_2.jpg Rentre-e-scolaire-2013_2_3.jpg 

A la maternelle Camus, un salut et des encouragements à la nouvelle directrice, qui nous vient de Maubeuge.

 

Enfin, autre maternelle – mais la pièce majeure de cette rentrée 2013 – à Marie-Curie, où après, d’évidence, un difficile travail ces derniers jours (jusqu’à ces dernières heures !) pour que tout soit prêt, les femmes de service, enseignantes et directrice me semblent plus qu’heureuses de s’installer dans leurs nouveaux locaux : trois classes et une BCD (avec informatique) dans un nouveau bâtiment, la construction d’un préau, des peintures neuves dans l’ancien bâtiment, tout cela pour 1,10 million d’euros… Même si tout le chantier n’est pas complètement fini, cela fait quand même plaisir !

Rentre-e-scolaire-2013_2_4.jpg Rentrée scolaire 2013 2 5

C’est le principal investissement immobilier de la ville cette année, et ça vaut le coup (cf. article du 1er août 2013). Marie-Line Fache, la directrice, qui a particulièrement veillé à ses travaux, peut, je crois, être satisfaite d’accueillir (mieux) ses enfants dans ces conditions : je redoutais un sourcil froncé et je fus soulagé d’être accueilli par un agréable sourire. Ouf !

Rentre-e-scolaire-2013_2_6.jpg Rentre-e-scolaire-2013_2_7.jpg 

Il est vrai que les services municipaux – qui, parfois, ont dû pallier des défaillances d’entreprises de dernière minute – ont une nouvelle fois donné tout leur cœur et leur sens du service public à l’ouvrage, comme ils savent le faire, pour que ce week-end, jour, nuit, tout soit rangé et nettoyé (plusieurs fois !) pour que tout soit prêt. Bravo à mes équipes, des services techniques aux déménageurs jusqu’aux équipes de nettoyage ou des écoles ! Et tous mes vœux aux enfants pour une bonne année scolaire !

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 09:36

A la rentrée 2012, à Wattrelos, on ouvrait le groupe scolaire Brossolette rénové, à la rentrée 2011 la maternelle Michelet reconstruite ; à la rentrée 2013, se terminent les travaux de la maternelle Marie-Curie. Notre municipalité n’a guère besoin de réaffirmer son attachement à l’école et à l’éducation ; ses réalisations parlent plus que tout discours.

 

Rentre-e-scolaire-2013_1.jpgPremière rentrée dont la nouvelle majorité présidentielle assume la responsabilité, les caractéristiques nationales de cette rentrée 2013 sont connues, dans le prolongement de la loi sur la refondation de l’école, dont les priorités se concentrent sur le primaire : 7 500 enseignants supplémentaires (c’est une inversion historique ; il y a deux ans, c’était plutôt moins 15 000 postes !) pour améliorer les remplacements, renforcer la scolarisation des moins de 3 ans, et le dispositif Plus de maîtres que de classes pour les territoires prioritaires ; titularisation de 28 000 auxiliaires de vie scolaire pour accompagner les élèves handicapés ; rétablissement de la formation des enseignants…

 

A Wattrelos, cette rentrée 2013 se fait sur fond de stabilité des élèves inscrits dans nos écoles : 5 149 (contre 5 148 en septembre 2012), mais avec un chassé-croisé public-privé (3 657, soit + 13 élèves dans le public ; 1 492, soit - 12 dans le privé).

 

Ce qui me fait plaisir ce matin, ce sont les chiffres sur 10 ans : il y a près de 100 élèves scolarisés de plus depuis 2003 (5 066 alors !) ! Aussi, que l’INSEE – et l’Etat – ne viennent pas me dire que Wattrelos perd des habitants !

 

Entre public et privé, sur cette perspective, l’évolution n’est pas neutre. Car en 10 ans, on compte + 9,5 % élèves dans le public (+ 374 ! C’est l’équivalent d’un groupe scolaire comme Jean-Macé au Laboureur, ou Jaurès au centre-ville) et - 14 % dans le privé (- 241).

 

Tel est le tableau général de cette rentrée mais regardons un peu plus en détail, concrètement, à Wattrelos : 

  • Rentrée scolaire 2013 2tous les postes de direction sont pourvus. Deux nouvelles directrices : Mireille Lyszczarz, qui passe de la maternelle Camus à la direction du groupe scolaire Condorcet au Crétinier (cf. photo) ; Maryse Le Guellanff, qui remplace Mireille à Camus. A Jean-Jaurès, M. Blaecke devient directeur unique de Jaurès-Michelet.
  • les secrétariats des directeurs d’école, tenus par des contrats aidés, sont déjà en place (l’an dernier, ils avaient été recrutés plus tardivement). Six contrats supplémentaires devraient bientôt permettre que la quasi-totalité des écoles soient pourvues. C’est une excellente nouvelle !
  • Rentre-e-scolaire-2013_1_3.jpgune classe supplémentaire à l’élémentaire Lavoisier (cf. photo de la nouvelle classe) ;
  • malgré deux fermetures de classes à Jean Zay et à Camus pour des raisons d’effectifs, nous avons plus de moyens humains avec des décharges supplémentaires pour des directions, et surtout deux maîtres de plus (dans le dispositif Plus de maîtres que de classes) à Léo-Lagrange et à Voltaire ;
  • des renforcements pédagogiques là où il y a des besoins, à l’image de l’école Jean-Macé qui ouvre en cette rentrée une CHAM (classe à horaires aménagés pour la musique), et surtout va bénéficier dès cette rentrée 2013 de l’élargissement à ses CP du dispositif Coup de pouce pour la lecture (dont elle ne bénéficiait pas jusqu’à présent), grâce à une dérogation pour laquelle le préfet m’a donné hier soir son accord !

Voilà donc, comme le dit Jean-Pierre Mollière, inspecteur de l’Education nationale avec qui je visite plusieurs écoles ce matin, « une belle rentrée avec de belles perspectives ».

 

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 09:00

assemble222Ce matin, le Journal Officiel m'apporte la réponse à la question que j'avais posée à la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur l'opportunité de moduler les autorisations de lâchers de ballons selon les zones géographiques du territoire où ils ont lieu.

 

Pour relire ma question et prendre connaissance de la réponse, cliquez ici.

Repost 0