Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Blog de dominique Baert
  • Blog de dominique Baert
  • : Dominique Baert est maire de Wattrelos (Nord)
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Lire, avec Luc Veroone, l'histoire de la Vieille place et de Pierre Catteau
    Arrivé à 18 mois à Wattrelos en 1955, (lorsque ses parents, roncquois d’origine, reprennent la pâtisserie Wagon au 75 rue Pierre Catteau), Luc Veroone a repris l’affaire familiale bien connue de la rue Pierre Catteau en 1985, et c’est l’histoire d’une...
  • Logement, SIA rue Jules-Guesde, ça se termine !
    Que de changements en un an ! L’été dernier, je visitais le chantier que la société SIA Habitat avait lancé au 136 rue Jules Guesde, sur le site de l’ancienne usine Dubar-Warneton. Il ne s’agissait à l’époque que de mouvements de terre, laissant toutefois...
  • Le foyer médicalisé accueillera ses pensionnaires en janvier 2018, enfin !
    Parmi les dossiers que j’ai voulu impulser quand je suis devenu maire en 2000, celui-là me tient particulièrement à cœur, et même s’il fut particulièrement long et complexe à faire aboutir, je ne boude pas ma satisfaction que l’ouverture de ce nouvel...
  • Le quartier du Touquet aura sa salle de sports à la rentrée !
    Elle sera prête à accueillir les sportifs fin septembre : la salle de sport du Touquet Saint-Gérard, rue de Boulogne, est en voie d’achèvement, et sa conception, boisée et colorée, est novatrice et agréable à l’œil. Sa construction a débuté au mois de...
  • Tourcoing-Beaulieu, ça y est, on ouvre !
    C’est le grand chantier de voirie 2016-2017 : la liaison Tourcoing-Beaulieu, dite Habitat-Travail, s’achève officiellement ce matin dans sa partie située la plus à l’est, c’est-à-dire à Beaulieu. J’ai le plaisir de procéder symboliquement, en compagnie...
  • Centres aérés 2017 : même pas peur !
    Les centres aérés, cela ne se raconte pas, cela se visite ! C’est ce que, comme chaque année, je fais ce matin en compagnie de mes collègues élus, notamment mon Adjointe en charge des activités périscolaires, Sylvie Zaïdi, qui fête ce jour son anniversaire...
  • 14 juillet : besoin de rien, envie de fête !
    Le 14 juillet à Wattrelos, c'est d'abord une belle fête populaire qui a trouvé son espace et son public depuis qu'elle s'est installée au cœur du parc urbain. Bravo à mon Adjointe aux Fêtes, Michèle, et aux services techniques et de police pour l'organisation,...
  • Au Congrès, Emmanuel Macron, en Chef de l'Etat !
    Volontiers lyrique et philosophique, en réunissant le Congrès à Versailles, le Président de la République a rempli son rôle de Chef de l’Etat : donner le cap ! Préciser les principes d’actions, et les méthodes. Il n’est pas le gouvernement du quotidien,...
  • Conseil municipal (2) : Un compte 2016 de belle tenue !
    Conforme au Compte de gestion du Comptable public, le Compte Administratif récapitule l’ensemble des dépenses et des recettes de l’année 2016 : il est en quelque sorte le « compte d’exploitation » de la ville de l’année écoulée. Et après la soudaine dégradation...
  • Conseil municipal (1) : Hommage à Simone Veil
    Ce vendredi 30 juin, à l’Hôtel de Ville se sont tenus deux Conseils municipaux, le premier étant destiné à la désignation des délégués supplémentaires en vue de l’élection des sénateurs le 24 septembre prochain. J’ai en revanche ouvert le second Conseil,...
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 18:18

TWM-2014.jpgLe rendez-vous est régulier et attendu. Sur le calendrier culturel de l’année, la prestation du Théâtre wallon mouscronnois au centre socio-éducatif, nombreux sont les Wattrelosiens (la salle est d’ailleurs comble !) qui ne la rateraient pour rien au monde ! J’en fais partie, et avec plaiji.

 

Et du plaiji, un’d’a eu ce dimanche après-midi. Car comme d’habitude, la pièce écrite par Christian Derycke fait rire, franchement rire, par le comique des situations et la qualité du jeu théâtral des acteurs.

 

Certes, cela commence sur un fond dramatique : une petite usine de fabrication de ressorts va mal et, le patron fils héritier de son père, ancien patron disparu, encore vénéré dans l’entreprise, réfléchit à vendre l’affaire à des Chinois, ce qui pourrait provoquer la suppression des emplois et conduit les salariés à décider l’occupation du site ! Mais… tout devient vite plus compliqué et plus souriant à la fois.

 

TWM-2014_2.jpg

D’abord parce que le patron (joué par Ch. Derycke) est sous la tutelle omniprésente de son actionnaire de mère acariâtre et tyrannique, qui veut absolument le faire convoler avec une riche veuve (déjà cinq maris !), ce qui permettrait de sauver l’entreprise. Sauf que celle-ci, naturiste, met l’émoi dans l’usine, voit succomber à son charme le contremaître de l’équipe de nuit (inoubliable Manu Van Daele !) qui… du coup deviendra directeur du centre de relaxation qui veut donner du ressort aux clients (en succédant à l’usine antérieure !), avant d’embaucher en maître-nageur serbo-russe son ancien patron, lequel sauvera sa mère tombée dans l’ancien bain de refroidissement devenu piscine sans que celle-ci ne le reconnaisse, alors même que l’ancienne conductrice de bahuts, camionneuse, passe avec son ancien patron (devenu sans le sou) des massages à la fleurette ! Vous avez suivi ? Non ? Alors allez voir la pièce de théâtre !


TWM-2014_3.jpg TWM-2014_4.jpg 

 

Vous rirez, c’est sûr, et vous passerez un très bon moment. Tertous y devro‘t y aller, cha fait du bin !

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 11:09

convention-cpam.jpgCet après-midi, en tant que président du CCAS, je signe avec Alain Mariage, Directeur de la CPAM de Roubaix-Tourcoing, en présence de mon adjointe Marie José Dens, vice-présidente, une convention qui lie CPAM et CCAS. Cette convention est importante : elle vise à lutter contre la pauvreté en permettant l’accès aux droits et aux soins. Phénomène culturel propre au monde ouvrier, trop longtemps, trop souvent, trop de Wattrelosiens considèrent que leur santé n’est pas leur préoccupation première (on a tous entendu cette phrase : « T’inquiète pas, ça va aller… » alors qu’une prise en charge médicale s’impose !),

 

Alain Mariage a raison de souligner dans son propos que parmi les 500 000 assurés que compte la CPAM de Roubaix-Tourcoing, plus de 5 000 sont actuellement sans droits (pour des raisons diverses liées à des situations personnelles ou familiales fragiles). Afin de toucher cette frange de la population et de l’encourager à faire les démarches nécessaires, la CPAM a rédigé un accord-cadre de partenariat avec les CCAS des différentes villes ; Wattrelos est la première ville signataire !

 

Je ne suis pas à l’origine de cette convention, mais sollicités par la CPAM il y a plus d’un an, nous avons évidemment dit oui !

 

Parce qu’il s’agit d’une pierre supplémentaire dans la bataille – c’en est une – pour l’accès aux droits, à la prévention, aux soins, pour le droit à la santé, tout simplement. Même si la santé n’est pas de la compétence d’une ville, quand les indicateurs sont préoccupants comme ils le sont historiquement à Wattrelos, il en va du devoir et de l’honneur d’une municipalité que de s’intéresser au problème. Depuis près de quinze ans, nombre d’actions ont été mises en place dans le cadre de notre politique de santé. Cet après-midi, j’ai juste envie de dire trois choses.

 

D’abord que la santé doit être accessible à tous. Elle est encore trop chère, les traitements que proposent les établissements de santé ne sont pas toujours connus, et c’est tout l’intérêt de pouvoir préserver des hôpitaux publics de proximité comme celui de Wattrelos, avec une offre de soins de qualité.

 

Ensuite je veux dire avec force que je suis particulièrement agacé, et le mot est faible, par la mise en œuvre des règlementations concernant la matérialisation de places de stationnement pour personnes en situation de handicap. Je reçois environ près de vingt demandes par mois… et en 2014, la Communauté urbaine m’annonce ce matin qu’elle n’en réalisera que quatre à Wattrelos ! Le circuit est en effet exceptionnellement complexe administrativement. Il faut un avis communal, puis communautaire, puis la décision de la commission d’accessibilité, puis cela revient à la Communauté qui alors dégage les crédits pour faire les travaux et les inscrire à son programme annuel d’investissement et… alors les travaux peuvent avoir lieu : au bas mot, entre un an et demi et deux ans entre la demande et la réalisation ! C’est de surcroît coûteux (entre 8 000 et 13 000 euros) car les normes édictées préconisent un trottoir d’une certaine largeur, avec un adouci de bordure, etc. J’en ai plus que marre, d’autant que 40 % de ma population est âgée de plus de 60 ans, et que le vieillissement, évidemment, va accentuer les problèmes : il n’est pas acceptable que certains de mes concitoyens, atteints d’une grave maladie, attendent si longtemps une place de stationnement adaptée ! Je demande au Directeur de la CPAM de se mobiliser, avec ses équipes, pour obtenir une amélioration, et un raccourcissement donc, de ces procédures excessives.

 

Enfin, je me réjouis de la signature de cette convention qui représente un instrument de connaissance supplémentaire : il aura certainement son utilité, car la vraie pauvreté est discrète, diffuse. Je plaide pour que nous puissions croiser nos fichiers, nos informations, entre partenaires institutionnels afin de pouvoir identifier les Wattrelosiens qui ont un très grand besoin d’aide. Cette convention sera une pierre supplémentaire pour que nous puissions y parvenir avec une efficacité accrue.

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 11:52

Nordsud 2014Comme Alain Souchon, l’association Nordsud que préside Jean-Pierre Calcina a 10 ans, sauf que là, c’est vrai ! Et un anniversaire, cela se fête. C’était au centre socio-éducatif ce dimanche à 15 heures, et le spectacle s’est terminé à 19 h 45 ! Bel après-midi de chansons et de bonne humeur. En 2e partie, le gentleman-imitateur Eric Baert. Mais en 1ère partie, un festival : près de deux heures, avec les patoisants Copés in deux, intercalés avec les chanteuses et chanteurs de Nordsud.


Nordsud 2014 1 Nordsud 2014 3 Nordsud 2014 7

 

Nordsud 2014 5Côté de nos comiques patoisants, cela démarre très fort : avec un Christian Ladoé en papy pervers (plus vrai que nature… quoique !), qui chante J’collectionne les nanas, on sait qu'on va rire (ph. ci-dessus, à gauche) ! L’biau Jacques met en chansons Les retraités (sur l’air d’Et maintenant - ph. ci-dessus, au centre), tandis que Francis (ph. ci-contre) est affamé : « Pour question d'mingi, j’su nin l’derni » ! Désopilant, Valentin (ph. ci-dessus, à droite) nous raconte l’accouchement de sa chère (et méritante) compagne, histoire d’illustrer (contrairement à d’autres) combien son couple peut paraître inégalement assorti (les initiés au sketch comprendront l’allusion !). Juste avant que Francis ne revisite Le petit chaperon rouge (où Paulo « y éto bleu du chaperon rouge » !), et que Jonathan nous raconte les frasques de son père et de sa mère (qui retrouva, dit l’histoire, une carte de visite d’une compagnie de pompiers en un lieu inédit !).

 

Nordsud-2014_6.jpeg Nordsud 2014 2

 

Côté chansons, la qualité fit duo avec l’émotion l’après-midi durant. Avec Marie, Sarah, Marie-Eve, et Pascal, nous aurons écouté Goldman (Né en 17, Envole-moi), Bonnie Tyler, Florent Pagny (Chanter), Abba (Take a chance on meDancing queen, Mamma mia, Thank you for the music), Johnny Hallyday (Ma gueule), ou Lady Marmalade (Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ?). Avant que, s’approchant de la fin du spectacle, ne s’ouvre une superbe séquence émotion où, pour la première fois sur scène, David-Alexandre, chante avec Pascal, son père, Sang pour sang, magnifique duo de David et Johnny Hallyday, « au-delà de nos différences »… Les chiens ne font pas des chats dit le dicton : chez les Fontaine, on fait des chanteurs ! Mon ami, ancien adjoint, Jacques, mort en 2001 et chanteur émérite, aurait été fier de son petit-fils, et de ce père et son fils qui s’étreignent à la fin de la chanson, submergés d’émotion, comme l’est la salle. Un bonheur, d’interprétation et humain, assurément.

 

Reste alors à mettre tout le monde en scène pour un credo final : Quand on rêve encore ! Le rêve va continuer, Jean-Pierre, pour la troupe Nordsud. Je te dis comme Bruel : rendez-vous dans dix ans…

 Nordsud 2014 4

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 15:36

Voeux-aux-assos-2014_18.JPGComme à l’accoutumée, à l’issue des allocutions, j’ai le plaisir de mettre à l’honneur plusieurs bénévoles. D’abord, bien sûr, puisque la matinée est consacrée à nos jardins familiaux, je remets la médaille de la Ville à tous ceux qui font vivre cette pratique, qui est notre terroir au sens propre comme au sens figuré, à savoir les dirigeants des trois associations wattrelosiennes : Cathy Spriet, pour les Amis du jardin, Marcel Lionne pour le Coin de terre et de la famille, et Jean Smet, pour les Jardins familiaux (Sylvain Bossemaere ne l’a remplacé à la présidence il n’y a qu’un an et demi), tous trois figures bien connues, et particulièrement dévouées à leurs lopins de terre et à leurs jardiniers.

 

Puis surtout, j’ai eu le plaisir d’épingler les médailles de la Jeunesse, des sports et de la vie associative.

 

Deux superbes médailles d’or au Wattrelos football club pour le président Jean-Pierre Bordet et l’inusable trésorier Clément Cnudde.

 

Voeux-assos-2014-me-daille-s.jpg Voeux-assos-2014-me-daille-s_2.jpg

 

Voeux-assos-2014-me-daille-s_3.jpgLa section tir de l’amicale du centre distingue nombre de ses responsables avec Jean-Michel Van Renterghem (argent - ph. ci-contre), et Bernard Bassimon, Hugues Dekerle et Gilbert Prévost (bronze). Médaille d’argent aussi pour le souriant Dominique Legros, membre dirigeant depuis 2008 de la ligue des Flandres de volley-ball et vice-président du COW volley-ball Wattrelos depuis 1998.

 

Deux autres bénévoles plus que connus, viennent par ailleurs d’être distingués : Jean-Pierre Zelny, président des Amis réunis (tir à l’arc à la perche) depuis 1984, et Jean-Pierre Candelier, président des Joyeux pêcheurs depuis 1980 et président depuis 2009 de l’association de gestion du plan d’eau André Verbrugghe.

 

Voeux-assos-2014-me-daille-s_4.jpg

 

Bravo à eux tous, et merci à nos irremplaçables bénévoles !

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 09:15

Comme à chaque fois, lors de la cérémonie des vœux aux associations, une (ou plusieurs) association(s) fait une démonstration de ce qu’elle fait (sport, par exemple), ou présente une partie de l’un de ses spectacles récents si tel est son objet (théâtre, chant, humour…). Après la troupe Evasion l’an dernier, cette année c’est à la troupe De temps en temps d’Estelle N’Diaye que j’ai proposé d’assurer l’animation festive. Et bravo, les danseurs et danseuses ont fait le show : la salle du CSE, bondée, aura apprécié, si j’en juge par sa standing ovation finale !

 

C’est que De temps en temps a monté un spectacle Paris, on t’aime, qu’elle a montré jusqu’aux Etats-Unis, et qui raconte la France éternelle, celle de la Révolution française, celle de l’an II, celle de la République, celle aussi du Paris de Montmartre, de ses chansons que chacun a en tête, et que tous, Français, nous avons dans le cœur. Ainsi, avant les discours, le public aura pu profiter d‘une partie des tableaux historiques : Versailles, la noblesse, la Révolution française (à partir de l’opéra-rock de Claude-Michel Schönberg), jusqu’à 1848 et la liberté, l’égalité, la fraternité ! Un régal. Les chorégraphies sont méticuleusement rodées et les danseurs remarquables (même un de mes agents municipaux que je crois reconnaître et qui fait de son mieux !).

 

Voeux aux assos 2014 Voeux aux assos 2014 4 Voeux aux assos 2014 5 

Voeux-aux-assos-2014_7.JPG Voeux-aux-assos-2014_8.JPG Voeux-aux-assos-2014_13ok.jpg

 

S’agissant du représentant des associations qui s’exprime au nom de tous, j’avais choisi Sylvain Bossemaere, jeune président des jardins familiaux qui, sincèrement, ne s’en est pas mal sorti et nous a parlé… de jardinage. Plus précisément de l’histoire de nos jardins ouvriers auxquels, ici, nous sommes très attachés et de la vie de l’association qui, prochainement, pourrait se rapprocher du Coin de terre présidé par Marcel Lionne.

 

Ces lopins de terre sont sans doute au concept moderne de développement durable ce que la prose était à Monsieur Jourdain !

 

Ces jardins ouvriers, c’est « mon histoire à moi aussi », comme je le rappelle dans mon intervention, en rendant hommage à ces « jardiniers du bonheur collectif » que sont nos bénévoles associatifs.

 

Voeux-aux-assos-2014_14.JPG Voeux-aux-assos-2014_15.JPG Voeux-aux-assos-2014_16.JPG

 

Après les remises de médailles, De temps en temps a repris la scène, pour nous présenter une autre partie de son spectacle, consacrée aux chansons du Paris des artistes et de la bohème, celle de Montmartre et des amants de Saint-Jean…

 

La salle en aura été plus que séduite ! Gageons qu’au prochain spectacle de la troupe, il y aura encore plus de monde qu’avant pour venir voir nos danseurs ! Ils le méritent car ils ont du talent…

 

Pour lire mon discours, cliquer ici.

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 10:09

Voeux-ho-pital-2014_3.jpgC’est une habitude assez régulière : dès que je le peux, je veille à obtenir des crédits du ministère de la santé, au titre de la réserve parlementaire, pour améliorer l’équipement de l’hôpital de Wattrelos.

 

Il y a deux ans, cela avait permis de changer l’ambulance (qui sinon aurait été supprimée) ; l’an dernier, le financement a été mis sur l’acquisition d’un nouveau mammographe.

 

Cette année, à l’issue des discours de vœux, je peux annoncer la bonne nouvelle à Laurent Barret, directeur : sur ma proposition, la Commission des finances a consenti une subvention de 35 000 euros pour acquérir de nouveaux équipements. Cela sera notamment consacré à acheter un véhicule supplémentaire de transports de personnes âgées de la maison de retraite pour les animations et activités de loisirs.

 

Ça ne peut pas faire de mal. Ça pourra même donner du mieux-vivre pour les résidents.

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 10:00

Voeux-ho-pital-2014.jpg Voeux-ho-pital-2014_2.jpg

Ce soir, c’est la cérémonie des vœux au personnel de l’hôpital de Wattrelos, où je m’exprime après la présidente de la commission médicale d’établissement et le nouveau directeur, Laurent Barret. Evidemment, la vie de l’hôpital aura été profondément marquée par la crise des urgences de cet été, ainsi que par les visites de la ministre des personnes âgées, Michèle Delaunay en février, et de M. Grall, nouveau directeur général de l’Agence régionale de santé, en novembre.

 

Après avoir rendu hommage aux médaillés et aux retraités de l’année, je cible ce soir mon intervention (en veillant à ne pas redire ce qui a été dit) sur l’essentiel, et l’essentiel pour l’hôpital de Wattrelos, ce sont trois messages forts :

  • le premier, c’est que nous pouvons tous partager la fierté de la mobilisation qui a pu se faire pour défendre les urgences (13 900 passages en 2013 !) et donc l’hôpital. Les 20 000 signatures, la présence, la spontanéité de la mobilisation ont impressionné, et tous, médecins, personnels, élus, population peuvent en être fiers !
  • le second est, je le rappelle, que la sortie de crise des urgences s’est faite sur des engagements. Le DG de l’ARS a d’abord, c’est vrai, dit que ce qui fonctionne ne devait pas être remis en cause : dont acte. Il l’a dit aux élus, à la Direction, au personnel.

Dès lors, la sortie de crise repose sur deux principes : le premier, c’est que les urgences de jour, c’est à Roubaix de les assurer ! Le second est que cela doit se faire à des conditions financières satisfaisantes et pas déséquilibrées entre Wattrelos et Roubaix (les relations tarifées entre les deux établissements doivent se faire au prix coûtant, et sans aucun « enrichissement en cause », avec une transparence dont le DG de l’ARS sera le garant !).

Or, au moment où je parle, je le dis fortement, le compte n’y est pas, ni sur les plannings ni sur les financements !

Pour moi, c’est net, la parole de l’Etat doit être respectée par Roubaix ! Car c’est une parole donnée, pas seulement aux élus et au personnel, mais aussi aux Wattrelosiens qui souffrent et ont besoin d’être soignés !

  • mon troisième message est qu’en 2014 nous ne devons pas relâcher la bride. Le financement du mammographe (pour lequel j’avais obtenu 30 000 euros de réserve parlementaire) sera débloqué après la décision de la Région en mars-avril ; le PPP pour la reconstruction de Saphir est en cours de validation par l’ARS ; le Projet médical de l’établissement est à finaliser, en espérant le plus large consensus entre les médecins ; je tiens à y participer.

Et je conclus par une citation de Jean Tardieu : « Les hommes cherchent la lumière dans un jardin fragile où frissonnent les couleurs ». L’hôpital est un jardin fragile et nous en avons en ce début 2014, des couleurs, des espérances qui frissonnent : ne renonçons pas à chercher la lumière pour notre hôpital et pour nos concitoyens, ils en ont besoin !

 

Juste ensuite, j’ai épinglé avec émotion, et affection, les médaillées de l’année, et remis un bouquet aux retraitées dans la bonne humeur !

      Voeux-ho-pital-2014_5.jpg

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 09:50

Saint-Re-mi-et-de-Vinci-Assemble-e-janvier-2014.jpgQuoi de plus intéressant que de commencer l’année 2014 par une visite de l’Assemblée nationale ? C’est l’idée qu’ont eue les enseignants du collège Saint-Rémi et du lycée Léonard de Vinci de Roubaix pour faire découvrir à leurs élèves cette institution où s’écrit la loi.

 

Alors que l’Assemblée ne leur était connue généralement que via la diffusion télévisée les mardis et mercredis des questions au gouvernement, ils l’ont vue cette fois de l’intérieur. Les travaux pratiques sont sans doute les meilleurs possibles.  

 

Les élèves découvrent ainsi l’ensemble du lieu et son fonctionnement, d’abord par la projection d’un film d’une douzaine de minutes. Bien plus qu’une projection, c’est surtout le moyen de comprendre le travail et le rôle d’un député : le lundi, il est en circonscription comme on dit, c'est-à-dire dans les villes et les communes qui l’ont élu député ; la semaine se poursuit durant trois jours, du mardi au jeudi, à l’Assemblée, avant un retour en circonscription le jeudi. Les élèves apprennent aussi que le travail législatif se fait en commission et dans l’hémicycle, qu’il consiste à écrire et discuter les projets et propositions de lois, à mener des enquêtes parlementaires ou des missions d’information sur des sujets économiques ou sociaux majeurs, à contrôler l’action du gouvernement et de l’administration, à auditionner et rencontrer à l’Assemblée ou parfois lors de déplacements des experts, des acteurs économiques ou sociaux, des associations, et aussi à interpeller les ministres pour faire avancer des projets locaux, etc.

 

Ces jeunes gens ont ensuite pu profiter des Salons peints par Eugène Delacroix ou Abel de Pujol, de la bibliothèque avec ses 600 000 ouvrages et ses 670 périodiques, rassemblant tous les travaux législatifs depuis la Révolution et s’intéressant à toutes les sciences (dont la poésie), ou encore de la Galerie des Fêtes arborant des tapisseries des Manufactures des Gobelins et de Beauvais. Ce sont certes des lieux de l’Histoire de France, mais aussi des lieux de travail d’aujourd’hui. D’ailleurs, les élèves ont aussitôt l’occasion de s’en rendre compte en entrant dans l’hémicycle par les tribunes du public, puisque ce vendredi un projet de loi « d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt » est en discussion en séance publique.

 

Je gage que cette visite leur a beaucoup plu. Enseignants et élèves ont prévu de la prolonger en classe, dans les prochains jours. Ouvrir 2014 par une leçon in situ de démocratie à nos jeunes ne peut que ravir l’élu que je suis, attaché à transmettre le goût de la démocratie.

 

Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 09:48

Roland-Le-ve-que_.jpgJ’ai la douleur d’apprendre tôt ce matin la disparition de celui qui fut un grand camarade de parti et mon Adjoint aux sports de 2001 à 2008 : Roland Lévêque, président de l’Office municipal des sports, est décédé à l’âge de 81 ans.

 

Nul n’ignore, à Wattrelos, qui est Roland Lévêque, personnalité bien connue de notre cité, à la petite silhouette reconnaissable entre toutes, à la jovialité proverbiale, très présent dans les manifestations sportives wattrelosiennes. Il fut président de l’Etoile cycliste wattrelosienne et membre d’honneur de nombreux clubs sportifs de notre ville (Entraide sportive, Sporting club de Wattrelos, COW handball…) après avoir été lui-même gymnaste (notamment à La Patriote) et footballeur. Il était aussi une figure du monde combattant, et avait présidé durant plusieurs années les Anciens Combattants Républicains.

 

Entré au conseil municipal en 1977, Roland devint Adjoint aux sports dès le mandat suivant, en 1983, responsabilité qu’il occupa jusqu’en 2008. Durant ses quatre mandats, il fut très attaché au développement des installations sportives (stades, salles de sport, courts de tennis…), mais aussi à la création des écoles municipales de sport et au dispositif de remboursement des licences pour de nombreux jeunes sportifs wattrelosiens. Quittant ses fonctions électives, il avait accepté, à ma demande, en 2008, de conserver la présidence de l’Office municipal des sports, dont les missions consistent à organiser, soutenir et encourager la pratique sportive, mais aussi à gérer les contrôles médico-sportifs et le remboursement des licences, donc.

 

C’était un homme de terrain, d’une disponibilité constante, un militant fidèle, dévoué, entré au parti socialiste en 1968 et très concerné par l’action publique. Il était d’ailleurs médaillé d’or de la Jeunesse et des Sports, et, sur ma proposition, avait été fait chevalier dans l’Ordre national du Mérite, en janvier 2000 : ce jour-là, devant une salle archi-comble, je me souviens de sa fierté, légitime, que je partageais en lui remettant ce jour-là la médaille d’argent de la Ville. Fier, il pouvait l’être, car tous ces engagements militants, sportifs et politiques, il les menait en même temps qu’un travail ardu d’artisan peintre : bosseur, chef d’entreprise, il conduisait de front toutes ces activités, tout en restant très attentif  à son vrai bonheur : ses enfants et ses petits-enfants.

 

Tous, nous avons en mémoire son grand sens de l’humour, son goût pour les blagues, sa convivialité, sa bonne humeur. D’une compagnie toujours joyeuse, c’était un camarade apprécié, et j’aimais, moi, tout particulièrement sa franche amitié. Avec le décès de Roland, notre section du parti socialiste est en deuil, et Wattrelos perd l’une de ses grandes figures des 30 dernières années : nul doute que, dépassant sa taille, il aura été un des grands serviteurs de notre ville ! Pour beaucoup à Wattrelos, Roland, affectueusement, tu étais le petit peintre ! L’artiste a rangé ses pinceaux : adieu l’ami Roland !

 

A ses enfants, et à ses nombreux amis, au nom du Conseil municipal, j’adresse mes condoléances attristées, et les assure de la compassion de ma peine personnelle.

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 11:48

C’est une habitude bien ancrée pour moi. Depuis que je suis député, je consacre une partie de ma réserve parlementaire, à soutenir l’effort d’équipements du commissariat de Roubaix-Wattrelos.

 

Les montants peuvent varier bien sûr, mais par principe, chaque année j’y veille. Pendant longtemps j’ai été le seul député de France à procéder ainsi, mais je crois que lorsqu’on est député d’une circonscription de police comme celle de Roubaix, avec ses caractéristiques spécifiques d’insécurité (notamment sur la lutte contre la drogue, ou les réseaux), aider ses policiers, c’est à la fois reconnaître la difficulté de leur tâche, et chercher à améliorer leurs conditions d’investigation et donc d’élucidation.

 

L’an dernier, sur la loi de finances pour 2013, j’avais obtenu sur les crédits d’équipement du Ministère de l’intérieur une réserve de 30 000 euros. Cela a permis aux responsables de la police de Roubaix-Wattrelos d’assurer la réfection de l’accueil du bureau de police de Wattrelos (il en avait bien besoin, il datait des années 70, et n’avait vraiment aucune confidentialité !) et l’achat d’un véhicule supplémentaire de patrouille !

 

Voeux-corps-constitue-s-2014_8.jpgCe mercredi soir, sur la loi de finances pour 2014, c’est, en fin de cérémonie des vœux aux corps constitués, une réserve de 20 000 euros (dossier à déposer avant mars 2014) que je peux remettre à Didier Perroudon, directeur départemental de la sécurité publique, et à Martin Levrel, commissaire de police de Roubaix (cf. photo), pour être affectée au renforcement des moyens de surveillance et d’investigation des policiers (notamment précisément pour la lutte contre les trafiquants de drogue qui font ici tant de dégâts sur nos jeunes  et dans nos quartiers !). Après que je lui ai souhaité bien sûr d’en faire bon usage, M. Perroudon a pris rapidement la parole pour remercier de ce qu’il ressent comme un soutien et comme une reconnaissance.

 

C’est en effet, le message que je veux passer : des vœux concrets par ce soutien financier.

 

Repost 0
Publié par Dominique Baert - dans Maire de Wattrelos
commenter cet article